Skip to content

Expo : Rêves de laque, le Japon de Shibata Zeshin au Musée Cernuschi

13 avril 2012

Vous vous en doutez, je commence à passer un temps conséquent dans des musées … Ayant vu il y a quelques temps l’exposition au Musée des Arts Premiers (Quai Branly) sur les armures japonaises, et avec mon boyfriend cultivé sous le bras – quand on cherchait quelle expo aller voir ce jeudi, le musée Cernuschi et son exposition du moment m’ont paru être un choix fort judicieux.

Lire la suite…

Publicités

Artemisia

6 avril 2012

Il y a quelques temps déjà, j’avais eu la chance de voir l’exposition autour des Vanités au Musée Maillol. De bons souvenirs donc, et étant passée devant le musée il y a quelque temps, mon compagnon d’expos préféré et moi avons décidé d’aller y faire un tour.
Sobrement intitulé « Artemisia », c’est donc un voyage autour de l’art d’une des (rares?) femmes peintres (ou en tout cas à ma connaissance) du 17e siècle.

Lire la suite…

Live report : Ultra Vomit au Divan du Monde

26 mars 2012

Ultra Vomit, c’est un groupe que j’avais découvert je ne sais plus trop comment il y a quelques années avec Objectif : Thunes. Une genre de claque musicalo-humoristique où chanter des chansons sur la canardophilie ou les viennoiseries paraît normal, et est passablement jouissif.

C’est fin, élégant, et racé, et au delà de la grande profondeur musicale qui transpire des textes du groupe on retrouve un mélange assez chouettos de délires entre potes, de poop culture, et autres morceaux de grindcore des familles…

Plusieurs occasions loupées de voir les fameux Nantais plus tard, ce soir j’ai participé à la lutte contre le Pôle Empire au Divan du Monde (salle dans laquelle, après moult cogitation, je ne pense pas avoir déjà mis un pied) avec une joie non feinte et un chevelu de qualité à mon bras.
La lutte fut rude mais pour éviter au groupe d’être contraint d’être dans l’obligation d’être dans la merde (ou une formulation adéquate du genre), une solide base de courageux drilles sont venus se joindre au gala et donner des thunes assister au concert. Lire la suite…

L’article sans nom

6 février 2012

Finir ses études, commencer à travailler, rentrer dans le système, dans « le moule » permet d’apprécier, à leur juste valeur, les trop courts week-ends (hmm les 35h… ils ont pas été jusqu’au bout du truc… Avec moi, ç’aurait été les 21h… Bah oui, trois jours de travail pour quatre jours de fin de semaine). Le moindre loisir ou moment de détente est vécu de la plus intense des manières ! Ces moments permettent de renouer notamment avec les plaisirs de la lecture dont, personnellement, j’avais pu m’éloigner au profit du passe-temps plus abrutissant qu’est la navigation aveugle et vaine sur l’Internet… Lire la suite…

Live report : Dropkick Murphys à l’Olympia

3 février 2012

Ma première chanson des Dropkick Murphys doit remonter à mes 14-15 ans, dans ces eaux là. A l’époque, j’avais récupéré je ne sais plus où une compil de punk. Si ma mémoire est bonne, la troisième chanson c’était « The Auld Triangle ».
Quelques années plus tard, « I’m shipping up to Boston » dans une B.O. de film me donne envie de fouiner dans ma pile de vieux CD, le virus reprend.

Toujours dans la série des bons flyers distribués devant le Zenith il y a quelques temps, je découvre avec joie et surprise que les ricains de Dropkick Murphys font une date à Paris ! Aujourd’hui, nous y voilà ! 🙂

Lire la suite…

Live report : Persistence Tour [Crushing Caspars, Lionheart, Walls Of Jericho, Terror, Biohazard, Suicidal Tendencies] au Bataclan

31 janvier 2012

Yarr ! Et non, je ne suis pas morte ! Contrairement à ce que mon très peu d’articles du moment laissait présager, tel le phénix …. ce n’est pas la fin, etc. Insérez ici un léger bullshit métaphysique, rétrospectives, ainsi qu’une introduction amusante et bien trouvée.

– 10. Pas tant que les degrés ressentis aujourd’hui que mon nombre de minutes d’avances devant les portes du Bataclan tout à l’heure. Je dois avouer que de décoller de sa case à 16h pour aller à un concert, c’est passablement étrange. Un parfum d’inédit pour la soirée donc. Et pour cause, un groupe que j’attends depuis des années passe enfin à Paris (et ce coup ci, je suis au courant et je ne découvre pas 30 minutes avant l’existence d’un concert …) : Suicidal Tendencies ! Une flopée d’autres groupes plus ou moins inconnus au bataillon, ça s’annonçait plutôt bien au vu de la tête du flyer qu’on m’avait mis dans les mains devant le Zénith …

Lire la suite…

Retour àTree Hill… pour la dernière fois

9 janvier 2012

A la fin de Dawson, j’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus. Plus jamais je ne serai accro à ce point à une série, jamais (oui, j’étais jeune… mais j’assume !). Ma résolution n’a duré que quelques semaines, jusqu’à ce que je regarde One Tree Hill (les Frères Scott en français).

A l’occasion de la saison 9, qui commence cette semaine sur les écrans américains et qui sera la dernière (cette fois, c’est sur), j’avais envie de vous parler de cette série qui est mon péché mignon depuis 7 ans… Lire la suite…