Skip to content

Le Puy du fou chrétien

2 septembre 2010

Alors que je pensais que c’était kitschissime, poussé par de nombreuses appréciations dithyrambiques, j’ai fini par me laisser traîner au Puy du Fou. Il faut avouer, le parc d’attraction encore plus français qu’Astérix est assez sympathique et impressionnant… …s’il n’y avait quelques points dérangeants dans le message.

Le principe du Puy du Fou, c’est d’énormes spectacles de trente minutes, sur des scènes dédiées. On commence par Le secret de la Lance, un spectacle à la gloire de Jeanne d’Arc, et de sa « lance aux pouvoirs fabuleux, conférés par Saint Michel, l’Archange de la Lumière » (en chrétien dans le texte). Bon… OK. Le spectacle suivant promet d’être un peu plus funky : les Vikings ! On commence comme prévu par de la ripaille et des invocations à Odin, pas de souci, mais soudain, à la vue d’un évêque ressuscité (dont j’ai oublié le nom mais que nous nommerons du petit sobriquet affectueux de « Jésus-lance-flammes »), le chef des vikings, pourtant victorieux, se prosterne, explique en vers (et contre toute attente ^^ ) qu’il a perdu goût au pouvoir, et qu’ils vont faire de super paysans, donnant leur vie pour leur nouveau Dieu. Ah ok… Je les voyais plus couillus les vikings, Goscinny était dans le vrai alors.

Fifi aime la friture (voir le gros plan)

On atteint le paroxysme du douteux dans le spectacle Gladiateurs, en réalité une longue litanie de 40 minutes en hommage au christianisme, et aux martyrs chrétiens ; après une scène d’action pendant laquelle la future sacrifiée assure le fond sonore sur le thème de « nous aimons tout le monde, nous ne voulons pas nous prosterner devant de faux dieux, la violence des jeux révèle une société malade, Jésus-lance-flamme viendra nous sauver », on arrive au lâcher des fauves, où Dieu intervient directement pour empêcher les lions et tigres de bouffer Ben-hur et sa dulcinée. Tout le monde se convertit alors, on déroule des poissons (symbole des chrétiens, nda) partout dans l’arène, et on construit une chapelle où nos deux héros sont les premiers mariés de la Gaule. Véridique.
Les deux autres spectacles sont clean (en même temps pour pervertir un spectacle de rapaces, faut le faire), sauf si l’on essaie de voir une allégorie dans ces Bohémiens (ancien nom des Roms) qui empêchent leur sœur de se marier avec qui elle veut…

Après vous être restaurés (jambon cru, jambon cuit, jambon grillé, saucisse veau-porc ou porc-mouton), il y a d’autres attractions, plus petites, que je n’ai malheureusement pas pu faire. Sauf une, sublime, le plus beau moment au parc. Cela s’appelle « Les chemins de la mémoire », et c’est une simple ballade à travers des tableaux de mannequins rarement animés. Le thème : les guerres de Vendée. Le fond : comment ces pauvres vendéens ont été massacrés par les colonnes de la mort alors qu’ils ne voulaient que défendre leur mode de vie. On finit par un magistral « Le pardon n’est pas l’oubli » dans une église en ruine.

Le massacre de Machecoul, par exemple, n'a pas eu lieu selon fifi. Comment ça s'appelle quand on révise l'Histoire déjà ?

Pourquoi cette attraction est spectaculaire ? Parce que c’est une des plus belles réécritures de l’histoire que j’aie jamais vues. Bon, les gentils vendéens victimes, ils ont un peu massacré par villages entiers ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux, ils ont laissé entrer des complôtistes venus d’Angleterre. Parce qu’on oublie de vous dire pour qui ils se révoltaient, ces cons là : pour le roi et l’église, leurs oppresseurs séculaires. Et contre qui ils se révoltaient ? Contre la république…
Le Pardon n’est pas l’oubli ; le crime en question : la république. Joli. Superbe. Chapeau fifi…

Même discours pendant la Cinéscenie, le spectacle nocturne phare du parc, écrit et réalisé par Philippe de Villiers : sur 1h40 de spectacle, 40 minutes sur 1793, et seulement 25 minutes sur 14-18/39-45, vite torchées. Et même réécriture de l’Histoire, avec ces pauvres vendéens victimes de l’ennemi (cette fois nommé) la république. Encore une fois, les vendéens ne font aucun crime, laissent les prisonniers en vie, n’ont que des fourches et des faux, tandis que l’armée révolutionnaire fait tout le contraire. Le spectacle n’explique rien, il assène _sa_vérité, point. C’est marrant, parce que Victor Hugo, bien plus proche des évènements, livrait dans Quatrevingt-treize une vision plus nuancée de la chose… (Entre fifi et Hugo, qui croire..?)
Si, pour la periode 1914-1945, on verra au final du bleu/blanc/rouge, pas de marseillaise, faut pas déconner. Des chants royalistes par contre oui. Et des croix et des poissons à n’en plus finir.
.

Donc, le Puy du Fou : des décors superbes, des spectacles impressionants… …mais un discours douteux.

.

.

.

.

Mais allons plus loin !


Contraire aux lois de la République

Aucun problème, pourquoi ?

Que reproche-t-on à ces vilains musulmans ? D’être ostensibles, prosélytes, de mettre leur religion au dessus des lois de la République ?
Que reproche-t-on à ces méchants maghrébins ? De garder un lien avec leur pays/culture d’origine, de brandir d’autres drapeaux lors des mariages, d’invoquer leurs dirigeants ou personnalités du pays, au lieu de vénérer notre république ?
Par exemple, un marocain qui en appellerait à Allah et Hassan II provoquerait un tollé chez les Mégret, Sarkozy ou Fdesouche… Que penser alors d’un homme qui consacrerait un parc entier à sa devise, maintes fois écrite : « Dieu et le Roi » ?
Peut-on accepter, dans notre république laïque, un parc d’attraction entier dédié à répandre le message chrétien, affichant ostensiblement tous les symboles de cette religion ?
Peut-on tolérer qu’un discours antirépublicain soit promu par un son-et-lumière reconnu à l’échelle de l’Europe, par un parc largement médiatisé dans tout le pays, et ce depuis 30 ans ?
Doit-on supporter un outrage hebdomadaire au fondement de notre république, qu’il faudrait selon ce parc pardonner mais pas oublier ?
Que fait l’UMP, si prompte à défendre nos symboles fondateurs contre toute agression, alors qu’elle ne présente jamais de candidat en Vendée ?

En tant que fils de 1789, laïc et républicain, j’exhorte : avant de juger les derniers arrivants, occupons-nous enfin des traîtres qui œuvrent depuis 1793 :

Déchoyons¹ Philippe de Villiers de la nationalité française !

.

.

1. l’impératif de déchoir n’existe pas, mais « il faut déchoir » n’avait pas la même puissance…

Advertisements
46 commentaires leave one →
  1. Sablaetis permalink
    2 septembre 2010 17:58

    C’est un peu extrême mais pas tellement faux… C’est dommage de devoir s’abstraire des messages un peu bizarres pour apprécier certains spectacles, qui sont quand même assez énormes !
    Celui des mousquetaires est très poétique visuellement, avec les chevaux, les danseuses de flamenco et les reflets sur l’eau.
    Dans le secret de la Lance, les cascadeurs/voltigeurs à cheval sont excellents.
    Celui sur les vikings est techniquement impressionnants : comment te faire sortir 3 drakkars de 50cm d’eau en une minute… Le tigre des jeux romains était magnifique (et juste devant nos pieds surtout !).
    Et je ne parle pas du bal des rapaces, à la hauteur de son nom ! Mais je sais que tu as eu peur des grands oiseaux 😛

  2. 3 septembre 2010 06:22

    Il fut un temps pas si lointain ou tu voulais réécrire Victor Hugo!!!quatre vingt treize justement…Et puis moi je veux bien qu’on s’occupe des traitres de 1793 mais ça va être dur d’en tirer quelque chose!Alors occupons nous de Sarko déjà et on verra la suite plus tard.

  3. Fournier permalink
    6 septembre 2010 10:48

    je viens de lire une diatribe insultante sur le Puy du Fou : l’auteur se vante d’être républicain sans se rendre compte de sa stupidité :
    – les Vendéens ne cherchent pas à convertir les autres par les armes comme les Arabes l’ont fait
    – les bons républicains ont condamné la royauté à une voix de majorité mais les privilèges ont simplement changé de mains
    – la civilisation musulmane est admirable dans son mépris total de la femme (voyez ce qui se passe en Iran)
    – oui les armées républicaines ont vaillamment massacré des femmes, des enfant et des vieillards (pas seulement aux Lucs-sur-Boulogne) : qu’on me cite un seul génocide perpétré par les révoltés vendéens !
    – je ne vois pas Victor Hugo en censeur impartial des événements de 1793
    je pourrais continuer longtemps

    • Lien Rag permalink*
      6 septembre 2010 11:59

      – les Vendéens ne cherchent pas à convertir les autres par les armes comme les Arabes l’ont fait
      J’ai envie de dire : quel est le lien ? Les vendéens ont massacré ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux sur le plan politique ; Sur le plan religieux, les vendéens ont sans doute participé aux croisades, qui furent un bon exemple de prosélytisme chrétien par la joie et la bonne humeur, par exemple en ce qui concerne Constantinople.

      – les bons républicains ont condamné la royauté à une voix de majorité mais les privilèges ont simplement changé de mains
      Les bons républicains ont créé la possibilité de changer de classe sociale, d’avoir des responsabilités en partant de rien. Au temps de la royauté, au mieux un serf devenait le servant personnel d’un seigneur, voilà l’évolution.

      – la civilisation musulmane est admirable dans son mépris total de la femme (voyez ce qui se passe en Iran)
      Les intégristes musulmans n’ont en effet rien à envier aux intégristes catholiques, pour qui les femmes sont des tentatrices, des sorcières, des êtres sans âmes, etc. Et je ne parle pas des intégristes juifs, qui partagent tant avec leurs voisins détestés.
      En gros, tu compares des religions là où il faudrait comparer des niveaux de société. La Malaisie ou la Tchétchénie sont des pays musulmans sans problèmes, et ont peut facilement citer des états chrétiens (USA) ou juifs qui sont au moins partiellement rongés par l’obscurantisme, et qui ont des comportements que l’Iran n’a rien à leur envier.

      – oui les armées républicaines ont vaillamment massacré des femmes, des enfant et des vieillards (pas seulement aux Lucs-sur-Boulogne) : qu’on me cite un seul génocide perpétré par les révoltés vendéens !
      Relis l’article, je cite un massacre. Génocide n’est pas un terme approprié.

      – je ne vois pas Victor Hugo en censeur impartial des événements de 1793
      Pourtant il a commencé royaliste, et contrairement à Fifi, il parle des exactions des deux côtés. A défaut d’impartial, il est donc beaucoup plus neutre que les spectacles du parc.

      >je pourrais continuer longtemps
      Tu peux… Parce que pour l’instant à part des grosses ficèles racistes, il n’y a rien dans ce que tu racontes, que du vent, a part un discours typiquement vendéen (Dieu et le Roi) qui n’a rien à envier en terme d’obscurantisme aux régimes islamistes.
      La différence entre l’Iran et la Vendée, c’est qu’en Iran le peuple est épris de liberté, là où les vendéens semblent vivre dans un passé dont ils ne mesurent pas les injustices.

      • Audrey__ permalink
        7 juin 2012 13:14

        Bravo ! J’ai l’impression de lire mes pensées les plus profondes ! Je suis athée, et pas royaliste alors le Puy du fou …

      • Benjamin permalink
        22 août 2015 10:11

        Il faut lire autre chose que le catéchisme républicain prodigué par le régime en place.

        _ »Les vendéens ont massacré ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux sur le plan politique »
        Je rêve ou vous inversez les rôles? Qui a signé les actes d’exterminations des vendéens (femmes, enfants et vieillards) si ce n’est les athées révolutionnaires? (Robespierre en tête)

        _ »les vendéens ont sans doute participé aux croisades »
        Les Croisades, c’est 500 avant la révolution… Mais « sans doute » des anciens combattants des croisades se sont ligués contre la sainte révolution.

        _ »Les intégristes musulmans n’ont en effet rien à envier aux intégristes catholiques, pour qui les femmes sont des tentatrices, des sorcières, des êtres sans âmes,  »
        On dirait un tract caricatural du PC. C’est vrai que faire agenouiller 2 milliards de personnes devant une femme (Sainte Marie) est en effet un outrage faite à la femme. De même que sous l’ancien régime la femme était protégée par la commune, l’Eglise et elle était l’égale de l’homme en dignité, ce n’est qu’après la révolution que le droit romain fera perdre aux femmes leur autonomie, en effet les juristes ressusciteront le statut d’infériorité féminine qui s’y attache… (pas de droit de vote, droit de travailler conditionné par le mari)…

        _ » Génocide n’est pas un terme approprié.  »
        . Dès 1789, ce sont des minorités qui s’emparent du pouvoir et se le disputent. La terreur s’impose comme méthode d’action contre ceux qui ne se soumettent pas au nouveau dogme qu’est l’athéisme.
        D’où l’extermination systématique (acte signé par les révolutionnaires) des femmes (enceintes), enfants, vieillards, les tanneries de peau humaine. Tout cela est maintenant connu grâce aux charniers retrouvés dans l’ouest de la France.

        _ »A défaut d’impartial, [Victor Hugo] est donc beaucoup plus neutre que les spectacles du parc. »
        Victor Hugo est un républicain, il disait: « Quel est le républicain, de celui qui veut faire aimer la République ou de celui qui veut la faire haïr? »
        Dire la vérité sur ces évènement, c’est forcément la faire haïr. Donc c’est ne pas être républicain.

      • Lien Rag permalink*
        22 août 2015 12:48

        Le 5e niveau de commentaire ne rend pas la lecture facile. Je vais donc aller vite :
        -c’est bien ceux qu’on a appelé les vendéens (disons les révoltés) qui ont commencé les massacres. Sur la 3e période, en effet, les colonnes incendiaires ont attaqué tout le monde, républicains comme « royalistes » : tous les locaux présents. Mais résumer la guerre de vendée à ça, c’est facile, et c’est oublier tous les premiers mois de la guerre, les massacres perpétrés contre les villes, la virée de galerne…
        -concernant les croisades, j’ai en effet utilisé un terme anachronique (« vendéen ») qui n’aide pas à la compréhension. Oublions cet argument qui n’apporte rien au débat.
        -Je ne sais pas quoi répondre devant un tel biais historique, une prise d’évènements isolés qui t’arrangent vs. d’autre éléments isolés qui t’arrangent.
        -Alors là on creuse… L' »athéisme du régime », alors qu’il s’agissait d’un régime déiste, et que même ton grand copain Robespierre était profondément anti- athée. Les grosses ficèles pleines de pathos sur de prétendus charniers (qui, où, quand, de quel camp, quel contexte ? )… Et aucune justification sur le terme de « génocide » qui est réfuté par tous les historiens sérieux.
        -Victor Hugo a été royaliste avant d’être républicain… Tiens c’est amusant il a cessé d’être royaliste quand il a été déçu des actions de Louis-Philippe, mais on s’égare. Et décrire ces évènements, ce n’est pas haïr la république, c’est faire un travail d’historien. Mais manifestement, l’intégrité n’est pas une notion qui t’anime.

        => je remarque tout du long du commentaire des attaques contre le PC (sérieusement, ya encore des gens qui se soucient des communistes ? ), contre Robespierre (avec la grosse propagande royaliste habituelle qui prétend qu’il ait été derrière tout, alors que bon si il fallait trouver UN bouc émissaire, ce qui serait déjà malhonnête, Hébert serait plus approprié), plus des attaques contre le dangereux athéisme, etc… Mais surtout de grosses lacunes historiques, un manque de rigueur qui montre une sélection de sources et/ou un désintérêt clair pour la recherche de la vérité.
        Perso ça me dérange pas de discuter même avec des partisans bornés, par contre faudrait quand même connaître un minimum l’Histoire avant de parler Histoire. Et Par Histoire, je parle pas de Lorant Deutsch ou de ce qui se faisait au XIXe siècle…

  4. 5 septembre 2011 00:33

    Salut
    Je reviens du puy du fou et j’ai été assez dérangé par ce rappel à la religion catholique, ce parti pris et cette ré-écriture de l’histoire.
    Je ne suis pas très calé en histoire, mais j’ai eu un présentiment qui s’est confirmé en regardant la cinéscénie.

    Alors certes, j’ai aimé mes deux jours passés, parceque j’ai pu voir des rapaces voler au-dessus de ma tête, des spectacles grandioses, des jeunes hommes en toge (bah oui, tant qu’à faire…), mais cet arrière gout de prosélytisme a un peu gâché mon plaisir.

    Un peu gêné je dois dire, parceque le séjour m’étais offert, que nous étions tout un groupe et qu’il n’est pas dans mes habitudes de critiquer quand on m’offre quelque chose.

    Mais vraiment, dans tout les grands spectacles (sauf le bal des oiseaux fantômes), ça m’a énormément gêné, je n’étais pas parti visiter un parc à la gloire de Dieu et des Chrétiens.

  5. Fred Murphy permalink
    18 juin 2012 07:13

    Je corrobore complètement les écrits de cet article après un WE au Puy du Fou.
    Je complèterais simplement en ennonçant que cela ne s’arrète pas aux portes du parc.
    La Vendée vit toujours avec ce passé si vivace au sein de ses écoles privées dont elle est la plus grande consommatrice…
    Le centre de formation du Puy du Fou en est aussi un grand contributeur.

    Le revers positif de cette médaille est que c’est vraiment un département à part qui tire de cette histoire une énergie peu commune ailleurs qui en fait l’un des département avec le plus faible taux de chomage, de délocalisation avec des entreprises qui attaque,t le monde entier…

    Fred

    • Lien Rag permalink*
      18 juin 2012 07:55

      En effet, je n’avais pas pensé à cet aspect qui est intéressant.
      (Malheureusement ?) les communautarismes ont quand même de bons côtés.

  6. marsa permalink
    9 mars 2013 21:02

    Le puy du fou est un hommage à la civilisation française et à la vendée, à son histoire, ses coutumes, sa religion. Il n’y a pas de mal à honorer ses raçines, sauf pour ceux qui en on honte. Quand à la guerre de Vendée, c’était un génocide. Une loi fu même écrite en toute légalité pour ordonner aux armées républicaines de tuer les insurgés Vendéens, ainsi que l’ensemble des Vendéens. Je le dit de façon légère, mais la loi était bien plus monstrueuse, ordonnant de massacrer tous les enfants et les femmes, de bruler les chaumières etc…
    Au final, les victimes étaient largement plus nombreuses du côté Vendéen, qui avait pour seul crime de défendre leur religion. Ils défendaient le roi aussi bien sur, car pour eux c’est dieu qui a instauré la monarchie, et qui a donné le pouvoir au roi. Les deux sont liés. Mais une chose est toujours oubliées : avant que la république ne s’en prenne à la liberté de culte, les Vendéens étaient pour ses principes, à savoir les droits de l’homme et liberté, égalité, fraternité.

  7. passion salsa 34 permalink
    1 avril 2013 10:31

    Le Puy du Fou fait honneur à notre pays , émotions intenses, joies partagées.
    Dans un monde qui ne sait plus quelle direction prendre, c’ est plutôt réconfortant.
    Au lieu de l’ ignorer,beaucoup feraient mieux de s’ en réjouir.
    S’ ils ne le font pas, c’ est parce que cette initiative privée qui est aussi une formidable aventure humaine échappe à l’ Etat et que plane aussi comme un soupçon de mauvaise conscience, comme si notre pays n’ était pas assez adulte pour tout comprendre, alors qu’ il ne se passe pas un mois sans que l’ on ouvre un nouveau et parfois étrange chapitre de la repentance nationale, à croire que la France n’ a jamais connu des heures de lumière, des raisons d’ être fière d’ elle même.
    Oui, on peut au Puy du Fou, en creusant un peu quand même, lire un message : toute révolution peut déraper vers la barbarie si on n’ y prend garde.
    On peut se sentir l’ héritier des idées de 89 sans cautionner les massacres délibérés et gratuits sur la population civile en 1794, sans aucune nécessité militaire après l’ écrasement de la Vendée militaire en Décembre 1793 à Savenay.
    Le plus paradoxal dans cette tragédie est que ce sont les vendéens malgré leur écrasement qui ont préservé la liberté de conscience en France et ce n’ est pas un croyant qui s’ exprime ici.
    Tant que l’ histoire officielle qui a piteusement dissimulé l’ ampleur des massacres planifiés au plus haut niveau par le Comité de Salut Public ne voudra pas ouvrir le débat ( malgré le courage et l’ honnêteté d’ un Alain Decaux par exemple ) il existera toujours une ombre entre la Vendée, surtout celle du haut bocage et le reste du pays.
    Les Vendéens qui n’ ont pas tous loin s’ en faut la mémoire courte n’ ont certes pas oublié le célèbre dialogue entre 2 hommes qui s’ estimaient , 2 soldats : le général Charrette à la tête d’ une poignée de 32 fidèles et le général républicain Travot tout ensanglanté du dernier combat avec ses milliers de hussards le 23 Mars 1796 dans le bois de la Chabotterie :
    Que d’ héroîsme perdu !
    Non monsieur, rien ne se perd, jamais.

  8. titfootballeurdu49 permalink
    3 avril 2013 20:49

    C’est quoi ton problème sale connard? Ce parc ne réécrit pas l’Histoire, il réécrit l’histoire que tu t’es inventée de la France par rapport à ce que l’on t’as enseigné à l’Education nazionale (oups, faute de frappe….).

    C’est un fait qu’au début du christiannisme, ces derniers n’étaient pas vraiment les bienvenus dans l’Empire Romain, avec des périodes d’ignorance et d’autre de répressions. Les Gladiateurs sont donc un résumé des faits, tu voulais quoi? un spectacle qui dure 4 siècles?
    Pour les bohémiens, t’es juste parano, pas la peine d’aller plus loin.
    Oui pas de chance, le repas c’est pas hallal ni macdo, mais tu peux quand même ramener ta bouffe après tout. « Sur place ou à emporter » qui disent chez les ricains.
    Ensuite, on atteint le coeur de ta connerie:
    – on ne dit pas les colonnes de la mort mais les colonnes infernales (problème de forme mais il faut appeler un chat un chat).
    –  » ils ont un peu massacré par villages entiers ceux qui n’étaient pas d’accord avec eux ». Ah? exemple? Pour quelqu’un qui se plaint qu’un parc réécrit l’Histoire, tu me bluffe la….
    – « ils ont laissé entrer des complôtistes venus d’Angleterre ». Encore une fois exemple? Si je ne m’abuse, c’est plus les révolutionnaires qui ont été influencés par les rosbifs.
    – « pour le roi et l’église, leurs oppresseurs séculaires. Et contre qui ils se révoltaient ? Contre la république… ». Première bonne réponse!!! Champion!!! ils se battaient bel et bien pour l’Eglise, plus précisément pour Dieu (d’ailleurs Eglise prend une majuscule…). Ils ne se battaient pas réellement pour le roi, mais il était le seul à cette époque, enfin non pas Louis XVI puisqu’il a été exécuté, mais le régime monarchiste, à leur accorder leur liberté de culte. Ils se battaient bel et bien contre la République, puisqu’elle leur empêchait d’exercer librement leur culte (entre autre raisons, ces dernières ne manquent pas), mais à l’origine ils n’étaient pas nécessairement opposés à la Révolution.
    – « le crime en question : la république ». Raté, regarde juste au-dessus, le crime en question: l’anticléricalisme acharné (entre autre, je le rappelle).
    – « sur 1h40 de spectacle, 40 minutes sur 1793, et seulement 25 minutes sur 14-18/39-45 vite torchées ». Effectivement, pourquoi ne pas développé un sujet beaucoup plus connu que les Guerres de Vendée et son génocide? De plus, la 1ere Guerre Mondiale c’est passé légèrement plus à l’Est, les allemands n’ont pas réussi à atteindre l’Ouest (t’es sûr que tu connais l’Histoire?). Pour la Seconde Guerre Mondiale, t’as les images d’archives, les film ricains si tu veux, les films français (sur la collaboration généralement (repentance, tout ça tout ça…), puisque je présume que c’est ce que tu espérais voir) et le sujet le plus intéressant de cette époque est traité, à savoir l’exode.
    – « Et même réécriture de l’Histoire, avec ces pauvres vendéens victimes de l’ennemi (cette fois nommé) la république. » Voir ce que j’ai dis plus tôt…
    – « Encore une fois, les vendéens ne font aucun crime, laissent les prisonniers en vie » c’est un fait, Bonchamps a gracié 5000 prisonniers sur son lit de mort, ça te dérange?
    – « n’ont que des fourches et des faux, . » Là encore c’est un fait, l’armée vendéenne (à ses début tout du moins et même par la suite) n’est pas une armée régulière, elle est composée de paysans, qui rentrent chez eux une fois les combats terminés, de femmes etc, bref quand un fait la critique d’un moment de l’histoire, on se renseigne.
    – « tandis que l’armée révolutionnaire fait tout le contraire ». Les faits, il y en a tellement là aussi, les noyades de Nantes, les pendus d’Angers etc…
    – « Le spectacle n’explique rien, il assène _sa_vérité, point ». Ta critique n’explique rien, elle assène de la merde, point.
    – « C’est marrant, parce que Victor Hugo, bien plus proche des évènements, livrait dans Quatrevingt-treize une vision plus nuancée de la chose… » Victor Hugo, ce grand historien et scientifique!!!! Déjà que le mémoricide à perduré jusque dans les années 90, je n’imagine même pas déjà à l’époque, renseigne toi là encore, les ouvrages ne manquent pas, et des récents (va même sur Wikipédia si tu le souhaite).
    – « Si, pour la periode 1914-1945, on verra au final du bleu/blanc/rouge, pas de marseillaise, faut pas déconner. Des chants royalistes par contre oui. Et des croix et des poissons à n’en plus finir. » La Marseillaise, c’est pas ce chant dégueulasse qui fait la honte de notre pays quand un chante les hymnes? Celui repris par un pochtron, puisque ce chant provient d’une partie de l’armée royale qui combattait les anglais en Amérique? Ah oui, c’est celui la. Des chants royalistes dis tu? Ma mémoire ma joue des tours, je te laisse le bénéfice du doute. Des croix oui, on est un peu en France, fille ainée de l’Eglise, ne t’en déplaise, tu t’attendais à quoi? Des croissants? Des Bouddhas? Et non, il n’y pas de poisson dans la Cinéscénie.
    Et la fin, c’est tellement de la merde que je n’ai vraiment pas envie de le démonter. Je vais faire simple, la monarchie, c’est 1200 ans de notre histoire, la religion de la France, c’est le christianisme, enfin jusqu’en 2020-30, c’est un parc sans subvention public, contrairement aux mosquée de tes amis musulmans que tu a l’air de lécher d’une force, mais je m’égare. Comme t’es laïc, tu oublie sans doute que sans la religion catholique, pas de Droits de l’Homme (et oui, ils ne sont pas nés au Maghreb ou au Moyen Orient, et ils sont pas près d’y arriver).
    Dien et le roi n’est pas la devise d’un seul homme mais celui des vendéens donc c’est plus historique, un peu comme liberté, égalité, fraternité, sauf que la première devise a plus de gueule.
    C’est sur que notre Etat « laïc » ne préfère aucune religion, s’il souhaite un bon Aïd el machin aux musulmans, c’est parce qu’il y pense, mais s’il a oublié de souhaiter un bon noël et une bonne pâque, c’est juste parce qu’il a oublié ces fêtes.

    Bref tant à dire et si peu de temps…

    En gros cet article est un excrément « littéraire » (je me rechigne à employer ce mot pour ça mais bon…).

    Salutation

    • Lien Rag permalink*
      4 avril 2013 08:07

      Ah, enfin une réponse marrante. Ça devenait lassant de n’avoir que des réponses posées et argumentées dont l’opinion était tout à fait valable.
      Enfin, « titfootballeurdu49 » nous donne un point de vue à la hauteur de l’intellect qu’on attend d’un tel pseudo.
      C’est assez intéressant de comparer le niveau culturel du monsieur (enfin, UN point de vue culturel, sans recul ni rationalisation) avec son niveau en français – parce que si monsieur respecte la France, son Histoire, son Église, il ne respecte pas trop sa syntaxe, son orthographe, et sa conjugaison. Mais bon, les trois premiers sont un respect des racines, les trois derniers sont un respect des autres, on voit bien la différence de point de vue entre celui qui défend son bout de steak (repli sur soi) et celui qui discute (ouverture à l’autre).
      D’où, ce décalage entre culture (certes orientée) et intellect (français non respecté, insultes, pas de recul, prise comme une attaque personnelle), ce décalage donc me fait surtout penser à du par cœur, et ça confirme mon point de vue sur le fait que ces gens là sont embrigadés et que leur régionalisme est une religion, un intouchable, un communautarisme agressif, un peu comme les intégristes (musulmans entre autres).
      De là à comparer Vendée et Iran, il y a un pas que je ne ferai pas.

      En tous cas je remercie les précédents commentateurs avant d’avoir donné un point de vue intéressant – et que je prendrai en compte quand je me ré-intéresserai au sujet.
      Mais je remercie surtout « titfootballeurdu49 » qui est vachement plus rigolo que les autres.

      • moi,moi,moi permalink
        21 avril 2013 19:32

        En effet, j’étais sur le coup de l’émotion quand j’ai posté mon commentaire.
        Je suis toujours ravi d’apprendre de mes erreurs, où ma réponse n’est elle pas argumentée?
        Pour le pseudo, c’est en fait mon adresse mail qui a été prise en compte (celle de ma jeunesse) donc je suis d’accord, ça fait con.
        Pour le français, ne vous (vouvoiement, tutoiement?) en faites pas, ce sont mes restes de ma période pas si lointaine de langage SMS (j’ai 18 ans), qui je crains va faire un ravage sur les générations à venir (on peut le voir sur les réseaux sociaux etc…). Mais à l’écrit papier/crayon, je n’ai pas de souci. Mais je m’égare.
        Je ne comprend pas trop en quoi la syntaxe, l’orthographe et la conjugaison sont un respect des autres? Et si j’ai bien compris votre point de vue, vous respectez les autres par ton écriture mais vos racines, vous les envoyez balader?
        Pour moi on peut défendre son « bout de steak » et discuter, c’est ce que je fais, mais je pense que tu ne le fais pas trop:
        « En tant que fils de 1789, laïc et républicain, j’exhorte : avant de juger les derniers arrivants, occupons-nous enfin des traîtres qui œuvrent depuis 1793 :

        Déchoyons¹ Philippe de Villiers de la nationalité française ».
        Beau respect de la discussion…

        L’Histoire est une science (enfin si je me rappelle bien de mes cours de philo) d’où une certaine permanence dans les « arguments ». D’où l’embrigadement?
        J’aurai plus pris la Corée du Nord comme exemple, niveau embrigadement c’est top niveau la-bas. 😉

        Ravi de t’avoir diverti et hâte d’avoir une réponse de ta part.
        Salutation.

    • Lien Rag permalink*
      22 avril 2013 08:07

      Sur la forme : oui le Français et la qualité de l’écriture sont un respect de l’autre. Un texte simple et clair à lire est agréable, alors qu’un texte sans majuscule ni ponctuation, avec des fautes sera pénible à lire.
      Quant à défendre mes racines, je ne suis pas convaincu. Mais j’y revendrai après avec le § Histoire.

      Pour la perte de nationalité de PdV, je n’ai rien à répondre : il s’agit de la conclusion humoristique d’un article d’humeur ; en communication, il est de bon ton de finir un discours, point de vue, ou autre, par une implication du lecteur dans le but de le faire réagir. Classique, la question (« et vous, vous en pensez quoi ») ; plus drôle, la provocation, le trait d’esprit – je sais que tout le monde n’aime pas mon humour froid, mais presque trois ans après avoir écrit ce texte, il me fait toujours sourire.
      Bref, je ne considère pas que cette conclusion soit à proprement parler de la « discussion ».

      Pour l’Histoire, je ne suis pas convaincu de la qualification de science. Il est évident que l’Histoire, plus que toute autre discipline, évolue en permanence en fonction du temps, des modes, du pouvoir, etc. On dit souvent par exemple que l’Histoire est écrite par les vainqueurs. Aujourd’hui c’est moins vrai avec la prédominance de la repentance qui pollue voire confisque tout débat sur la seconde guerre mondiale ou les colonies (dont l’Algérie).
      Un exemple concret est le quartet Clovis, Charlemagne, Jeanne d’Arc, et j’ai oublié le dernier. Ces gens qui ont existé et qui ont fait des choses comparables à leur légende n’ont toutefois pas grand chose à voir avec ce que l’on raconte. Ils sont issus de deux périodes où on a beaucoup manipulé l’histoire : après la révolution française où on a essayé de construire une histoire commune pour lier les français (même mouvement qui a conduit à étouffer les langues locales) ; puis, au 19e siècle, où le romantisme a poussé à raconter l’histoire comme un roman (justement), avec des hauts faits, des héros, etc.
      On pourrait parler aujourd’hui de la tendance des Étatsuniens (qui ont une Histoire très récente) à détourner chaque évènement (comme les attentats de Boston) pour « créer » des héros, des anecdotes, je trouve ça très intéressants et très comparable.

      Donc l’Histoire est composée de faits et enrobée d’une très grosse couche de points de vue. Cf. les batailles récurrentes sur l’enseignement de l’Histoire, les batailles entre historiens de gauche et de droite, etc.

      Et dans ce contexte, je considère que le Puy du fou est un hommage à une « légende » qui n’a pas existé telle quelle, qui mériterait énormément de mise en perspective et de discussions, et cela me dérange. D’ailleurs comme me dérange cette victimisation dans laquelle se complaisent les vendéens, transformant un tragique détail historique en une justification pour tout faire et tout dire (et tout manipuler).
      Des épisodes sanglants, il y en a eu d’autres à d’autres endroits, mais je n’ai jamais entendu un Rochelais me parler du Grand Siège ou de la saint-Barthelemy, ni un Parisien me parler de la commune et des massacres qui eurent lieu jusque dans les catacombes. Et encore moins utiliser ce prétexte historique pour justifier quoi que ce soit, défiance envers l’état où autres. Pourtant dans ces deux cas, massacres de populations pour des questions religieuses ou politiques.
      Et là encore, on ne parle pas de la responsabilité des vendéens catholiques, et de leurs massacres (cf. Machecoul)

      J’ai répondu à tout ou il m’en manque ?

  9. gonzales bruno permalink
    15 juin 2013 01:53

    Ca fait parti de notre culture, notre pays n est pas la tour de babel.on a le droit de le teinter de nos valeurs. Et chacun pense ce qu il veut…qu est ce que tu viens melanger un probleme de societe? Ici, on respecte la religion musulmane, mais le pays est chretien monsieur le collabo

    • Lien Rag permalink*
      15 juin 2013 11:32

      Au début ça commençait bien, un commentaire mesuré, etc. Puis vient le point godwin et les insultes 🙂

      NB: moi je ne vis pas dans un pays chrétien ; je vis dans un pays de culture chrétienne. Ça fait toute la différence. Et pour aller jusqu’au bout de ma pensée, je pense plus respecter le docte chrétien que la plupart des gens qui ont commenté ici.

      Puis vient le message suivant, Gonzales go berserk 😀
      (notez que ça arrive 14 minutes après seulement, mais nothing good happens after 2 A.M.)

  10. gonzales bruno permalink
    15 juin 2013 02:07

    La republique est un merdier de banquiers maconniques qui ont multi plie les privileges…
    Nous on va au puy du fou, on aime on adhere et on t ………
    Lien rag, tu serais pas mondialiste par hasard, j espere que tu as pete la journee a personbe au puy du fou, a raconter tes conneries d humaniste tout pourri.
    Et y a quelque chose de mal dans notre religion?si tu es l un d entre nous , tu es le treizieme…
    Dis moi combien a coute la construction du parc ou tais toi…
    Quelqu un sait il combien a coute le parc s il vous plait?
    Merci

    • Lien Rag permalink*
      15 juin 2013 11:35

      OH MON DIEU ! Ma couverture a été découverte. Me voilà, vil lobbyiste judéo-maçonique, bolchévique cryptosionniste, mondialiste et cosmopolite. (Et immonde pédéraste et islamiste).

  11. une puyfolaise permalink
    20 juin 2013 17:07

    On dit rien aux pays étrangers qui font des spectacles à la gloire de leur histoire, de leur religion et de leur culture par contre dès que la France a le culot d’être fière de ses racines et de vouloir les préserver, c’est toute de suite une honte, c’est du nationalisme, c’est trop franco-français ! On ne vous demande pas de vous convertir, on agresse personne, on raconte seulement l’histoire d’un département et sa réalité historique, puisque la Vendée a toujours été très catholique. Le parc du puy du fou est donc autant marqué par la religion que la Vendée elle même, avec ses nombreuses croix au bord de ses chemins. N’en déplaise à certains cathophobes, nous n’avons pas peur de nos racines et de notre histoire, au contraire nous la revendiquont car comme tout patrimoine culturel, il doit être transmis aux générations futures.

    • Lien Rag permalink*
      23 juin 2013 18:02

      Je suis sincèrement d’accord avec vous. D’ailleurs pour être honnête je ne reproche pas au Puy du Fou d’être profondément catholique – juste parfois de prétendre être neutre alors qu’il y a un message, mais ce n’est pas très grave.
      Par contre le côté « interprétation de l’histoire assénée comme une vérité indiscutable » alors que justement elle est très.. discutable m’a beaucoup gêné.

      Par contre, pour la question de la fierté, j’avoue que vous me laissez tous un peu perplexe.

      La fierté est un sentiment qui fait suite à un succès après la conduite d’un projet, d’une action, ayant exigé des efforts pour surmonter des difficultés . Ce sentiment est légitimé par trois critères : – l’engagement personnel dans l’action et/ou le projet à mener – la présence d’épreuves à surmonter – le succès.

      À partir de ce moment, je ne vois pas comment on peu être fier de son pays ou de son Histoire. On peut aimer son pays – on peut l’aimer tout en pointant les traditions parfois agaçantes ; on peut s’intéresser à l’Histoire de son pays, en prenant du recul sur les « bons » et « mauvais » faits qui ont eu lieu, sachant que rien n’est manichéen ni simple. C’est mon cas pour ces deux points. Je m’intéresse également beaucoup aux autres pays, aux autres cultures, et particulièrement aux gens de façon générale.
      Par contre, être fier, je ne comprends pas ; c’est toujours un terme qui m’a paru déplacé.

      Et pour revenir sur la religion et la cathophobie, je regrette beaucoup la disparition progressive de tous les chrétiens ouverts que j’ai côtoyé mes vingt premières années, dans ma famille, en aumônerie, au gré des rencontres. Ces dix dernières années, j’en ai surtout rencontré des plus agressifs, plus fermés, et dont la tolérance et l’ouverture revendiquée faisait en réalité défaut. J’en suis profondément attristé, car pour moi cette vision de la religion était justement un patrimoine dont on pouvait être fier (car être religieux et ouvert n’est pas facile, comme on peut le voir partout dans le monde), et qui commence à s’évanouir.
      Pour moi la religion est une richesse, et jeter sa richesse au visage des autres est vulgaire.

  12. Marc permalink
    6 août 2013 12:01

    Eh ben!
    ça tire à boulets rouges 🙂
    Bon je suis pasteur et donc pas neutre dans l’histoire (en même temps qui l’est?)
    Mais il est vrai que les spectacles sont orientés  »chrétiens »surtout celui de l’époque romaine. Bon il y a quand même environ 1500 ans d’histoire chrétienne avant la révolution dans ce pays, mais cela peut déranger certains qu’on s’en serve….. je trouve quand même bien de parler de toute cette époque oubliée (martyrs chrétiens) qui fonda notre société par des actes de non-violences envers un gouvernement terrible, même si raconté par de la romance moderne on perd un peu de véracité.
    – Les spectacles ont une message orientés : je ne connais pas beaucoup d’œuvres qui n’aient pas une message implicite où explicite à s’octroyer, même les soupes de TV réalité (œuvres décadentes 🙂 ont des messages orientés. Quand les médias nous imposent l’idée que être branché pour une fille c’est de peser le poid d’un haricot vert tout en faisant du 95c, pour une mamie c’est de ne pas avoir de ride, pour une famille c’est d’être écolo en achetant telle voiture, et pour des gars c’est d’avoir au moins une aventure homo… tout ça avec des paillettes et bien c’est ce que fait le Puy du fou avec des feux d’artifices.
    Mais je comprend que l’on peut être en désaccord avec cette coloration des spectacles, comme je suis en désaccord avec le fait de retrouver des scènes de plus en plus violentes ou déplacées pendant les pubs alors que les gamins peuvent les voir. Tiens dernièrement je suis allé voir le Cirque Arlette Gruss …. le spectacle comporte une sorte de clown pas du tout drôle qui fait passer des messages de violence et d’érotisme….j’ai vu des gamines en pleure tellement elles étaient effrayées, alors qu’on était dans un cirque….. et bien au moins au Puy du Fou je n’ai pas vu d’enfant pleurer, de personnes enragées par de trop longues files d’attentes, ou encore déçues par un spectacle médiocre.
    – c’est coloré chrétien : oui
    – c’est coloré vendéen : oui
    – c’est spectaculaire : comme jamais

    Et Puis ce n’est pas un parc à la charge de l’état, Philippe a le droit de nous vendre sa sauce vendéenne même romancée : d’ailleurs Merci cher Philippe car, et le plat et la sauce était bonne 😉
    Dernier point, Je vous trouve un peu indélicat avec l’histoire vendéenne. Dans une guerre il y a souvent des deux cotés des actes terribles, mais rappelés vous les noyades nantaises d’environ 5000 vendéens (si ma mémoire est bonne)…..La révolution française est une des pire période de notre histoire et on ne peut avec une petite blagounette effacer le sort des vendéens en disant, ce furent des traitres. Si demain la France se divisait et que vous fussiez dans une minorité massacrée, je n’oserai dire tant pis pour vous cher ami. L’histoire est toujours orientée (la neutralité , il n’y a que les imbéciles qui y croient ) et Le Puy du Fou utilise des raccourcies, mais ce n’est pas pour autant un tissu de mensonge.
    Quand même, les spectacles sont grandioses, des châteaux qui bougent, des jeux de lumières grandioses, les grandes eaux, les chevaux, les oiseaux, les blaireaux en foule (dont je fait parti 🙂 …..

    Et bien j’espère ne pas passer à la ciguë par une réponse top dure de votre part (en plus il est vrai que vous écrivez bien) pardonnez mes photes d’aurtaughrafes je n’ai pas pris le temps de relire

    Pasteur Marc
    Aimons nous les uns les autres….. (et c’est pas une conclusion humouristique !)

    • Lien Rag permalink*
      6 août 2013 13:28

      Je suis d’accord avec vous sur le plus gros de ce que vos écrivez. Un discours de propagande, même s’il va dans mon sens, me dérange tout autant que s’il ne correspond pas à mes idées. Quant à l’apologie constante de la violence, de la sexualité (de l’abandon face à toute forme de frustration en fait, parce qu’il faut consommer), et de façon générale de la non-culture et de la stupidité crasse, je ne peux que corroborer votre point de vue.

      Notez que je ne reproche pas à Philippe de Villiers de croire ce qu’il veut et de s’exprimer dans son parc – de même que je m’exprime sur mon malaise sur mon blog (NB : je rappelle d’ailleurs à tous les gens qui se sentent agressés parce que j’ai critiqué leur parc qu’ils sont à l’origine venus chez moi pour me lire – fin de l’apparte ^^).
      D’ailleurs je savais à quoi m’attendre en y allant ; j’imaginais bien ne pas pouvoir échapper au discours chrétien, j’ai souvent levé les yeux au ciel pendant le spectacle romain mais bon, je savais, je comprends, et j’accepte.

      Mais c’est surtout « les chemins de la mémoire » et la « cinéscenie » qui m’ont vraiment choqué pour trois raisons : remise en cause de la république, discours très orienté voire faux pour faire passer a) les vendéens pour des martyrs et b) la république pour des fous sanguinaires.
      Étonnamment, donc c’est plus la partie « politique » que la partie religieuse qui m’a vraiment dérangé. Il est _évident_ qu’une guerre est sale et que chaque partie fait des massacres ou autres actes honteux ; ça, je le savais avant de m’intéresser à l’Histoire et aux faits relatés par les historiens. D’ailleurs il faudrait être stupide pour nier tous les méfaits liés à la révolution, MAIS il est important de lier ça à une contexte, de rappeler les points de vue, et de tenir un discours équilibré. Or ce n’étais pas le cas ici.
      Je le répète, PdV a le droit de dire ce qu’il veut. Mais je suis gêné par le discours vendéen de victimisation et de rejet de la république, de lecture partiale de l’histoire, tant d’années après. Qu’un parc de grands spectacles rajoute à ce discours légitimisme ce point de vue tronqué, et on se retrouve avec des partisans virulents comme il en pullule dans ces commentaires.

      J’aimerais conclure avec un parallèle pour montrer ce qui me gène dans une vision orientée de l’histoire. Aujourd’hui, on commence à parler de la guerre d’Algérie. La France reconnaît pour sa part ses crimes (indéniables) et c’est bien. Par contre, le discours français comme algérien fait l’impasse totale sur la violence et les crimes du FLN, tant sur les français que sur les autres algériens (par exemple le MNA). Aujourd’hui, donc, une partie de la jeunesse algérienne est éduquée dans la vision d’une France mauvaise en tous points, et jamais assez repentante, et d’une Algérie martyr et blanche comme neige. Cette vision orientée et sans nuance posera des problèmes dans nos relations futures avec l’Algérie, si aucun apaisement n’est possible. Mais peut-on leur reprocher si les vendéens ont les mêmes mécanismes, 200 ans après les faits ?

  13. Alicia permalink
    29 septembre 2013 04:54

    J’aimerais réagir par rapport au sentiment de fierté des Vendéens, qui vous gêne et que vous avez du mal à comprendre. La Vendée a une histoire particulière et douloureuse. Après les guerres, les nombreux morts et la destruction partielle du territoire pendant la révolution, la Vendée s’est repliée sur elle même pour mieux se reconstruire. Le traumatisme de la guerre et des violences a mis longtemps à se dissiper, et les Vendéens se sont plus où moins enfermée dans leur foi. C’est bien connu, les persécutions envers les religions tendent à renforcer le sentiment religieux. Bref la Vendée s’est retrouvée figée dans le temps, pendant de nombreuses décennies. C’est pour cette raison que le département s’est développé tardivement, il est resté longtemps en retrait, parfois considéré comme arriéré. La formidable progression économique qui s’est opérée à partir des années 70, surnommée le miracle Vendéen, a été vécue comme une renaissance et peut encore être ressentie aujourd’hui : beaucoup d’entreprises, peu de chômage, les campagnes sont restées bien vivantes alors que dans certaines zones de France, elles sont vidées de leurs habitants. Le succès phénoménal du Puy du fou est la cerise sur le gateau. Le parc est devenu la principale source de tourisme, et une grande fiertée pour les Vendéens qui s’investissent beaucoup dedans. C’est donc une vraie réussite pour un département très rural qui était à la base vraiment mal partie.
    Avec un passé si complexe, difficile d’être objectif sur la Vendée. Nous sommes le produit de notre histoire, après tout. Il faut bien comprendre que la cinéscénie ne raconte pas la révolution Française vécue par la France, mais bien la révolution Française vécue par la Vendée, dans le contexte bien précis de l’époque. C’est un spectacle qui relate des faits historiques et qui veut s’approcher le plus possible de la manière dont les ont vécus les Vendéens de 1793, et non de notre point de vue actuel en 2013. On ne remet pas en cause la République, on rappelle seulement qu’elle est née dans le sang, et le crime contre l’humanité. D’ailleurs c’est assez clair, avec les drapeaux bleu-blanc-rouge dans la suite du spectacle.

    • Lien Rag permalink*
      2 octobre 2013 14:21

      Merci pour ce point de vue, que je trouve intéressant, ne serait-ce que par sa prise de recul et sa didactique.

  14. Thomas Boscher permalink
    30 mars 2014 22:00

    Bonsoir Monsieur,

    Je me permets de réagir à votre article, que j’ai trouvé très intéressant, et que j’ai pu lire à une période où j’étais moi même dans une forme d’admiration naïve envers le Puy du fou (c’est à dire des mes années collège jusqu’à la fin de ma seconde – j’ai 18 ans aujourd’hui et ait quitté le lycée).

    Vous avez raison sur un grand nombre de points, je ne peux pas dire le contraire, oui il y a bien un message chrétien au Puy du fou et une certaine « relecture » de l’Histoire (des Guerres de Vendée), qui est gênante lorsque l’on commence à devenir « assez vieux » pour le comprendre. Cependant, je voudrais juste vous rectifier sur un point, concernant la Cinéscénie : aucun chant royaliste n’est prononcé durant le spectacle (j’entends par là du chant à la « Théodore Botrel », chanteur breton du début du XXe siècle, lui même royaliste, et dont on retrouve certaines interprétations sur youtube, si jamais cela peut vous intéresser – je vous rassure tout de suite, je ne suis pas du tout un « blanc », moi aussi je suis un fils de 1789 (ou plutôt de 1792 si tant est que l’on se réfère à l’avènement de la Ie République)), excepté le chant des « Adieux », si c’est à cela que vous faisiez référence (lorsque le paysan vendéen part au combat en déclarant « mielleusement » : « Je pars défendre la Vendée … » etcaetera).

    Il est aussi vrai que j’ai eu l’occasion de lire dans l’un des livres sur les Guerres de Vendée qui se vend au « Bourg 1900 », un négationnisme pur et simple concernant le massacre de Machecoul, ce qui m’a choqué (je ne me souviens plus exactement de la phrase, mais c’était quelque chose dans l’ordre du : « invention/légende républicaine »). Cela est d’autant plus gênant si l’on sait que Philippe de Villiers n’a pas hésité à s’afficher aux côtés de Reynald Secher, « historien » (si si, il est réellement docteur en Histoire …), l’inventeur controversé (c’est le moins que l’on puisse dire) de la thèse du « génocide vendéen », qui rend hommage à ses « ancêtres vendéens », défendu par des revues telles que « L’Action française » ou le « Figaro magazine » (d’accord, là je prends parti, mais l’action française quand même …)

    Bref, je vais me recentrer tout de suite sur le sujet, pour ne pas effrayer de suite d’autres républicains laïcs affirmés, ou tout simplement n’importe qui voulant passer un moment ou des vacances agréables au Puy du fou, de ne pas se rétracter dans la seconde.

    Il est aussi vrai que ce parc joui de la très grande qualité (au moins technique) de ses spectacles, de ses services et de son organisation (propreté irréprochable, accueil des spectateurs, accueil et indications pour se garer au parking, personnes handicapées …). Certes, ce n’est pas tout à fait le sujet de votre article, le côté purement « attractif, divertissant, spectaculaire », bref « parc, lieu de loisir … », mais je tenais à dire à tous ceux qui liraient votre article, de ne pas renoncer au Puy du fou, mais d’y aller en toute connaissance de cause, pour profiter pleinement de ce lieu comme ce qu’il est : un « fantasme hollywoodien » – si je puis dire – et non un parc « pédagogique » sur l’Histoire, un lieu de SPECTACLES. Ceci n’excuse en rien les reproches que l’on peut faire à Philippe de Villiers, mais que les gens sachent que l’on peut avoir été émerveillé, voire durablement marqué (surement le fait d’avoir découvert la Cinéscénie à 7ans) par un spectacle de ce niveau là sans un devenir un furieux catho réactionnaire, légitimiste, ultra, ou n’importe quelle autre bizarrerie politique issue d’un autre temps (et qui n’a jamais bien vieillie).

    Je vous l’accorde, je suis contradictoire, mais pour essayer le faire court : je ne crois pas que je vais arrêter d’aller au Puy du fou, ce lieu est important pour moi, il représente une part importante de mon enfance, des souvenirs et des moments, précis, particulier et précieux. Mais j’ai grandi, et je sais tenir mes distances maintenant, tout en continuant à éprouver ce plaisir de ce qui est, il faut bien le dire, malgré l’extrême méfiance que j’éprouve à l’égard de Mr. de Villiers, un spectacle unique (la Cinéscénie).

    Excusez ma longueur, je n’arrive jamais à synthétiser, surtout concernant des sujets qui me tiennent à cœur.

    Je vous souhaite une bonne continuation, et merci si vous avez le courage de lire ma réponse jusqu’au bout.

    PS : si vous vous intéressez à l’Histoire des guerres de Vendée en elles-mêmes, je vous conseille les travaux de Jean Clément Martin, professeur à Paris I, qui s’oppose justement à la thèse du génocide vendéen.

    • Lien Rag permalink*
      31 mars 2014 14:41

      Bonjour

      À chaque fois que j’ai un commentaire sur cet article qui commence à être vieux, je le relis avec délectation. Je suis aussi très très heureux des commentaires :
      au départ, j’ai eu mon lot de rageux, c’était attendu et drôle. Et puis j’ai eu des gens plus nuancés, plus intéressants, dont des vendéens et ça ça me fait plaisir.

      Aujourd’hui (moi aussi j’ai vieilli), j’ai une vision de la Vendée (et du parc) en accord avec ce qu’en dit Alicia au dessus. Je comprends, et respecte (voire approuve au vu de ce que ça a donné pour le dynamisme de la région) cet aspect « mythe fondateur » des guerres de Vendée. Néanmoins je regrette que beaucoup de vendéens n’aient pas de recul sur ce mythe fondateur, et le prennent pour argent comptant.
      Ça pourrait ne pas être grave, sauf qu’en général, un partisan sans recul qui défend un mythe fondateur, ça dérape souvent, et on en arrive aux absurdités vraiment agaçantes, Secher, révision/négation de faits avérés, interprétations ridicules… C’est d’autant plus idiot que personne ne nie que la vendée a souffert (et notamment en guerre civile, on l’oublie trop souvent, mais les déchirures internes c’est très douloureux), il n’y a pas besoin d’amplifier ou d’inventer…

      Concernant le parc, je suis d’accord avec toi, les spectacles sont vraiment sympa, et techniquement impressionnants (de mémoire la cinéscenie est un son et lumière plus classique, mais par contre à une échelle bien plus grande).
      Je pense également qu’il est probable que la plupart des visiteurs ne soient pas dérangés ni même ne voient les points que je souligne dans l’article.
      Je pense que c’est un parc d’attraction original et très sympa… …si ce n’est un arrière goût un peu amer 🙂

      Concernant les chants royalistes, je t’avoue que je ne me souviens plus, il est possible que je fasse simplement référence à « chouans en avant » mais là ça remonte à trop loin pour un détail.

      Concernant Jean Clément Martin, je ne connaissais pas, je vais découvrir ça, merci 🙂

      Et merci pour ton commentaire 🙂

      • Une historienne puyfolaise permalink
        27 juin 2014 16:14

        Lisez bien plutôt Reynald Sécher, ça vous évitera de dire des grossièretés: Lorsqu’on est ignorant, on se renseigne est on va chercher les renseignements aux sources! Voyez les archives de l’époque. Quand vous en connaîtrez quelques unes, vous reviendrez sur vos positions idiotes! En attendant, bon apprentissage de l’histoire…

      • Lien Rag permalink*
        27 juin 2014 17:43

        Reynald Sécher, HAHAHA… Sérieusement…
        Franchement, que les vendéens s’attachent à leur mythe fondateur, je peux le concevoir.
        Mais si on parle d’Histoire, faut arrêter les conneries. L’Histoire, ce n’est pas être un partisan, ce n’est pas manipuler les sources, regarder avec un prisme… Pas un Historien sérieux ne corrobore une seconde cette histoire de génocide (qui historiquement n’a AUCUN sens). Alors forcément, selon vous ce sont des gauchistes, etc. ok, donc 95% des Historiens sont des gauchistes, même ceux franchement affiliés à droite. Mais bon, ça ne vous arrête pas, ni vos attaques ad hominem typiques des gens raisonnables…
        Cessez un peu de vous faire passer pour des victimes : on parle d’évènements tragiques qui se sont déroulés il y a 200 ans, qui sont parfaitement documentés. Oui il y a eu des massacres fratricides dans le cadre d’une guerre civile. Oui dans les deux camps ; oui le massacre de Machecoul a existé ; non ce n’était pas un génocide, et l’utilisation même du terme discrédite en tant qu’historien ceux qui l’utiliseraient ; oui c’était terrible. Pour eux. Ça ne vous concerne pas vous. Arrêtez de tirer la couverture à vous, de vous inventer des ennemis, de vivre dans votre petite fantaisie. Vous êtes pathétiques, à avoir besoin de ça pour exister, comme des enfants puérils.
        Reynald Sécher…
        Sérieusement…
        Et elle parle d’Histoire…

  15. Thomas Boscher permalink
    28 juin 2014 19:28

    Bonjour,

    Veuillez m’excuser mais Reynald Secher est révisionniste sur de nombreux points, et offre une vision de l’histoire pour le moins biaisée, pour ne pas dire fondée sur des a-priori idéologiques qui conditionnent son travail (j’entends par là une prise de partie claire pour les vendéens « blancs », alors qu’il n’y a pas lieu de prendre partie lorsque l’on est historien). Il suffit de se pencher sur son usage du format de la bande dessinée, notamment concernant l’histoire de Bretagne : http://www.contreculture.org/reecriture-histoire-bretagne.pdf , le document entier est à lire, très intéressant, même si c’est un peu daté (2000), documenté, les pages concernant spécifiquement l’ouvrage de Mr.Seycher sont pages 7 et 37 à 46.

    Pour tous ceux qui s’intéressent de plus près à la Contre-Révolution dans l’ouest, et voudraient approfondir :

    Jean Clément Martin vient de ressortir la 1ère partie de sa thèse d’état « La Guerre de Vendée 1793-1800 » (qui s’intéresse aussi à ses conséquences, ses mémoires …) aux éditions du seuil, collections Points.

    Je n’ai pas encore eu le temps de les lire (priorités des études), mais il me semble que les travaux de Roger Dupuy sur la Chouannerie sont aussi recommandés (il est professeur à l’université de Rennes II) :

    Sa thèse d’état : « De la révolution à la chouannerie : Paysans en Bretagne, 1788-1794 » (Nouvelle bibliothèque scientifique – Flammarion)
    Aussi : « Les Chouans » (aux éditions pluriel)

    Après, pour s’informer de manière plus générale (et aussi plus précise) sur la Révolution et les gouvernements révolutionnaires, il ne peut qu’être très éclairant de lire les ouvrages de Mr. Albert Soboul ou bien de Mr. François Furet (qui sont plutôt opposés sur leur lecture des événements, Mr.Furet serait plus critique).

    Sinon, pour une présentation générale, synthétique et accessible, autrement dit, pour une introduction qui ne soit pas trop longue sur le sujet :
    « La Chouannerie et les guerres deVendée » – Nathalie Meyer Sablé (éditions Ouest France)

    Pour revenir à notre point de départ, le Puy du Fou, Jean-Clément Martin (que les partisans de Mr. Seycher n’apprécient pas vraiment d’après ce que j’ai pu voir, et là je ne serais peut-être pas objectif, mais force est de reconnaître que ses travaux historiques ont fait date pour certains, qu’il reste un des meilleurs spécialistes français sur la Révolution et les guerres de l’ouest, et qu’il a quand même dirigé pendant de nombreuses années la chaire d’histoire de la Révolution française (IHRF) à l’université Paris I), accompagné du sociologue Charles Suaud, ont publié en 2000 :

    « Le Puy du Fou, en Vendée : l’histoire mise en scène » (aux éditions l’Harmattan)

    Après ces indications un peu conséquentes (mais au moins chacun peut piocher dans ce qu’il veut), j’espère avoir peut-être éveiller la curiosité chez certains intéressés ou visiteurs web en balade sur un sujet historique passionnant (de mon point de vue).

    En attendant, je retourne au Puy du Fou, début août, voire leurs nouveautés techniques, leurs nouveaux spectacles, le domaine où ils m’intéressent le plus (parce-que là aussi, il faut bien le dire, ils sont excellents dans le domaine du spectacle et du spectaculaire, et le mérite est loin d’en revenir en exclusivité à la famille De Villiers …).

    Je vous souhaite à tous une bonne fin de journée.

  16. in god we trust... (ou pas) permalink
    16 juillet 2014 22:10

    Eh ben dites donc…. que de mots et d’énergie, pour défendre un département…

    Je rentre du Puy du fou et je n’en suis pas tout à fait revenue indemne, quand j’ai lu ton texte, je me suis dit: « c’est exactement ce que je ressens ».

    J’ai un petit garçon de 5 ans et tout le monde me vantais ce parc si « exceptionnel » , « élu meilleur spectacle d’Europe » , et j’en passe…., habitant dans le 44 ,mon petit étant fan de chevalier,nous avons tenté le Puy du fou…..(oui je sais c’est pas très convainquant , mais je suis au max là)

    Mais je n’étais vraiment pas motivée pour y aller ne partageant aucune des idées de Philou et étant totalement athée, j’appréhendais le discours.

    Mais alors là, il faut arrêter, quand je vois tous ces commentaires j’hallucine, ton texte est certes « aiguisé » il n’en ai pas moins juste et averti. C’est exactement ce que j’ai ressenti.
    Seul le bal des oiseaux m’a fait penser à autres choses.

    C’est en effet un parc à thème, dont le thème est la christiannisme et la vendée.

    En tout cas merci pour cette analyse, elle m’a conforté dans mes impressions.

  17. Leodie permalink
    10 août 2014 09:49

    Bonjour, j’aime bien ce que vous écrivez et la manière dont vous répondez sur ce blog je me décide donc à apporter ma pierre au retour d’une visite au Puy cette semaine.

    Très bonne organisation qui permet de bien gérer un grand flux de visiteurs même au pic de fréquentation (j’y étais début août). J’ai aussi apprécié le peu de merchandising. Vous n’êtes pas assaillis tous les 3 mètres par des étalages d’objets criards à vendre.

    Les spectacles sont très bien faits et impressionnants. Mention spéciale pour le bal des oiseaux qui est vraiment superbe, les effets spéciaux du mystère de la lance et des chevaliers de la table ronde m’ont aussi fait forte impression. La cinéscénie est également de très bonne qualité, on en prend plein les mirettes.

    Autre très bon point : l’emploi. Apparemment le parc forme un grand nombre de jeunes de la région aux métiers du spectacle et emploie plus de 1000 personnes ce qui participe certainement à la vitalité de la région. En ces temps de crise, ce n’est pas négligeable.

    Là s’arrêtent mes louanges. Pour apprécier le parc, mieux vaut regarder mais pas trop écouter. Les scénarios des spectacles sont assez nian-nians, mais bon pour que cela plaise de 7 à 77 ans, passe encore. Plus gênant, la propagande nationale-catholique. Je passerai rapidement sur St Philibert sortant des eaux ressuscité pour convertir les vikings païens, pour m’arrêter sur deux choses en particulier.
    Le spectacle « Le signe du triomphe » dans une arène gallo-romaine amène le public à conspuer le représentant de Rome bête et méchant jusqu’à la caricature face aux gentils, purs et courageux (jusqu’à la caricature) gaulois forcément chrétiens. Les gentils-purs-courageux gaulois nécessairement chrétiens persécutés par les étrangers païens, n’y aurait-il pas un message ? Outre l’amalgame systématique Gaulois/chrétien, la lourdeur de la caricature a suffi à me gâcher le spectacle, et c’est dommage car la reconstitution de l’arène avec les velums était bien sympa.
    J’ai été plus choquée encore à la cinéscénie par le traitement fait à Georges Clémenceau. Il est sans doute le personnage historique le plus connu si ce n’est le plus illustre issu du département. Or dans cette histoire de la Vendée en son et lumière, au XXè siècle on nous parle des exploits du Maréchal de Lattre lui aussi natif du coin (et accessoirement royaliste et catholique) précisant qu’il est vendéen, « ainsi que Clémenceau » c’est la seule mention faite au grand homme. Le fait qu’il ait été républicain et athée n’est il pas pour quelque chose dans cet « oubli » ? Je précise que la cinéscénie es écrite par Philippe de Villiers.

    « Nul n’est prophète en son pays » cela se confirme lorsque j’ai visité « le musée des deux victoires » consacré dans le village de naissance de de Lattre et Clémenceau aux 2 enfants de la commune, sauf que sur Clémenceau il n’y a qu’un petit film d’un quart d’heure, tout le reste est consacré à de Lattre. Il paraît qu’une partie sur Clémenceau est en projet, mais pourquoi dire que le musée est consacré aux deux si ce n’est pas actuellement le cas ?

    Une intervenante parlait plus haut de l’histoire de la Vendée « vue par les vendéens » mais quels vendéens ? Sont-ils tous catholiques et souverainistes ? qu’en est-il de la Vendée protestante, athée, républicaine. N’est-elle pas occultée par l’omniprésence du personnage de Villiers ?

    Reste une question que je me pose. Faut-il nécessairement prendre des positions caricaturales pour fédérer une communauté (celle des « puyfolais » qui font vivre parc et cinéscénie, ces derniers étant d’ailleurs bénévoles) ? Jusqu’à quel point sont-ils fédérés par l’idéologie du parc, où sont-ils attirés plus simplement par ce projet d’envergure et les perspectives professionnelles que leur ouvre leur participation. Je serais très intéressée par le point de vue des puyfolais sur la question. J’avoue que je trouverais assez déprimant que tout ce monde là soit fédéré exclusivement autour de cette réecriture de l’Histoire telle que Philippe de Villiers aurait aimé qu’elle fut.

  18. LE GARREC permalink
    18 août 2014 08:34

    Salut,
    je reviens du parc du puy du fou, j’y suis allé durant 2 jours. J’ai fait les spectacles de jour.
    Franchement je suis totalement d’accord avec l’article. Un parc formaidable, naturel, des décors magnifiques, des spectacles magnifiquement réalisés mais un un fond très très léger voir niais. « Je ne suis qu’une pastourelle, je ne pourrai pas garder le château » etc etc… Ultra manichéen, infantile, les scénarii sont simplistes, royalistes, pro-chrétiens de manière excessif, beaucoup trop à mon gout.
    Le culte du passé, retrouver des vrais valeurs, des valeurs chrétiennes, maintenant retournons dans le passé:
    62 guerre d’algérie
    56 idochine
    39-45 2eme guerre mondiale
    14-18 1ere guerre mondiale
    1875: commune
    180x campagnes napoleonniennes
    1789 révolutions
    1756 guerre de 7 ans
    1740 – 1748 Guerre de Succession d’Autriche
    1733 – 1738 Guerre de Succession de Pologne
    1718 – 1720 Guerre de la Quadruple-Alliance
    1701 – 1714 Guerre de Succession d’Espagne
    1688 – 1697 Guerre de Neuf Ans
    1672 – 1678 Guerre de Hollande
    1635 – 1659 Guerre franco-espagnole
    1618 – 1648 Guerre de Trente Ans
    1609 – 1614 Guerre de Succession de Juliers
    1560-1600 guerres de religions
    1494 1559 Guerres d’Italie
    1487 1491 Guerre de Bretagne
    1485 1488 Guerre folle
    1337 1453 Guerre de Cent Ans
    1323 1327 Guerre de Saint-Sardos
    1297 1305 Guerre de Flandre
    1209 1229 Croisade des Albigeois
    1202 1214 Guerre franco-anglaise

    Super, les vieilles valeurs….magnifique, le culte du passé…les méchants c’est les autres…

  19. ALLAIN Cyril permalink
    25 août 2014 20:59

    J’aurais pu écrire cet article (je n’en ai pas le talent) car je le partage sur le fond… et sur la forme (on m’y a emmené dans le même contexte, Cinescénie en moins et c’est tant mieux). Je n’y remettrais JAMAIS les pieds, je n’ai pas envie de participer à faire durer un projet qui sous couvert de spectacles « jolis » véhicule un discours « moche, moche et moche ». Ce qui est drôle, c’est que je me doutais qu’un projet défendu par De Villiers me poserait problème. Je ne pensais pas que ce serait aussi explicite et je ne comprend pas que les nombreux spectateurs soient si enthousiastes. Je refuse de croire que tellement de monde soutiennent ce discours. Ne serions nous pas face à un problème généralisé d’esprit critique ? La forme a-t-elle autant pris le pas sur le fond ?

  20. Sulli permalink
    15 août 2015 21:09

    Perso je suis d’accord avec cet article.
    En venant au Puy du Fou, je pensai voir de l’historique mais je n’y ai trouvé que de la fantaisie.
    Mon premier spectacle à été le bal des oiseaux fantômes. Pour moi, ça a été une merveille, j’en ai presque eu la larme à l’oeil. Plus tard j’ai vu le spectacle du secret de la lance. Pas de problème pour moi à ce niveau si on part sur de la fantaisie se déroulant dans un contexte chrétien. Pour le spectacle des mousquetaires, super!

    Par contre, je me suis senti comme insulté pour le spectacle des vikings et celui de l’arène romaine… Pourquoi? Par ce qu’on oublie qu’en France on prône la laïcité et que celle-ci ne s’arrête pas à la tolérance des trois grandes religions monothéistes. On oublie qu’il existe des polythéistes ici (et j’en suis plus ou moins un). Alors bon, on ne voit pas de spectacles sur les croisés se battant contre les vils musulmans (ce serait politiquement déplacé) mais rabaisser la culture « païenne », la culture de nos ancêtres avant la christianisation, je dis non!

    Bon, le spectacle le signe du triomphe à fait l’apologie du christianisme, avec ses martyrs qui dénoncent le fait que « quelqu’un qui croit en plusieurs dieux devient forcément fou et avide de sang »… Je ne reviendrais pas dessus, l’article le décrit très bien!
    Ce qui m’a gêné c’est le spectacle des Vikings… Déjà, on représente ENCORE des tarés sanguinaires qui arborent… des casques à cornes! Il faut vraiment arrêter avec ces clichés. De plus, si on observe les boucliers, rien de cohérent avec les boucliers normands et quand on regarde les épées, ce sont des épées chrétiennes comme celles que les templiers utilisaient. Ils auraient dû appeler ce spectacle « l’assaut des barbares » .
    Ensuite, cette conversion du chef viking… pathétique de voir un leader plier genoux de façon si lamentable, dépeignant son peuple et sa culture comme étant une tradition de guerriers « grognant » et n’ayant pour vérité que la guerre… On parle donc de cet aspect violent chez le viking mais on occulte toute la belle culture et les gentilles croyances qui vont autour (les nobles Alfr ou Freyja, déesse de l’amour etc.). Du coup, à part alimenter une fois encore les stéréotypes, je ne vois pas trop l’intérêt. Je rappel aussi que la conversion s’est faite progressivement et les anciens dieux n’ont jamais été oubliés bien que parfois reniés (les scandinaves voyaient en Jésus un nouveau dieu pouvant peut être plus écouter leurs problèmes que les divinités qu’ils avaient déjà). Là, le viking du spectacle rabaisse ses dieux au rang de simples « idoles » sanguinaires… Il parle d’Odhinn en occultant son aspect magistral (dieu poète, dieu du voyage, de la sagesse, du mystère etc.).

    Enfin bref, les spectacles sont magnifiques mais la leçon qui en découle est lamentable et c’est un mensonge historique.

    • Lien Rag permalink*
      22 août 2015 13:02

      Ce que je trouve intéressant dans ton commentaire, c’est qu’il montre à quel point ils existe de nombreuses sensibilités différentes, et que ce parc les écrases toutes, plein de mépris, pour asséner sans subtilité sa vérité.
      Après, les gens font ce qu’ils veulent, De Villiers a le droit de faire ce parc, (certains) Puyfollais ont le droit d’en être fier… J’aimerais juste qu’on soit clairs sur le fait que c’est un parc qui crache à la gueule de tous ceux qui ne sont pas dans la croyance (semi)-majoritaire.
      Mais pour une religion qui prône l’humilité, et qui a eu le statut de religion déchue, je trouve que c’est assez paradoxal. Pour moi, c’est bien la preuve que ces gens sont des bourreaux, et pas des victimes comme ils le prétendent.

  21. Raphaël permalink
    16 mai 2016 01:12

    C’est bon, tu as fini de cracher ton venin sur le Puy du Fou à force d’ironies blessantes et assez communes ?

    Tu as fini de t’ériger en vierge effarouchée ( pardonne moi l’expression ) à la vision de quelques croix ou poissons, faisant pourtant partie intégrante de la symbolique historique ?

    Tu as fini de mélanger « présentation scientifique des faits historiques » avec « mise en scène historique de la culture française » ?

    Toi qui est un adepte de la figure de conscession ( au début de chacun de tes commentaires ) ne conçois tu pas que les scénarii de ces spectacles sont porteurs de valeurs humaines telles l’amour, le courage ou même « le pardon n’est pas l’oubli »: belle maxime de tolérance dont tu n’a pas saisi la portée faute de te moquer ?

    Toi qui dénonce les dogmes historiques, tu as fini de défendre le régime républicain dans tes propos ?

    Enfin, ne sais tu pas que le Puy du Fou est d’abord, à défaut de la thèse des joyeux rétrogrades que tu soutient, une aventure humaine à but non lucratif basée sur une association qui mobilise 3500 bénévoles chaque été depuis presque 40 ans sans subventions publiques et sans rien non plus pour « Phiffi » qui a cédé ses droits d’auteur ?

    J’ai 17 ans et cela fait 13 ans que je fais partie de cette association ( et non secte fanatique selon tes idées arrêtés ) qui a pour but de promouvoir l’Histoire, parfois douloureuse, de la Vendée et de la France.
    Douloureuse, parce que contenant des pages parmi les plus sombres de notre Histoire commune :
    Ces temps où une population définie était exterminée par application de lois votées parce qu’après tout, il ne s’agissait pas d’hommes mais de « brigands » dont les seuls crimes avaient été de vouloir continuer à exercer leur culte librement ( au delà de toutes considérations que l’on puisse avoir pour ce culte ) en violation directe de la DDHC de 1789 introduisant la liberté de culte.

    Même au PDF depuis longtemps, j’ai bien conscience de la complexité des choses et des exactions réciproques proférées par les deux camps ( ce qui est logiquement caractéristique d’une guerre ).
    Cependant, le caractère législatif de cette volonté de terre brûlé surpasse certains crimes de guerre potentiellement commis par les Vendéens dans l’échelle de l’horreur si tant est qu’il y en ait une malheureusement.
    En outre la distinction présise de ces « brigands de la Vendée » et de leur religion introduit une dimension ethnique ( « race impure » selon le comité de salut public ) au prémisses des régimes totalitaires et du génocide reconnu des juifs.
    Il s’agit donc, selon moi, d’évènements à caractère génocidaire.

    Pour finir, je trouve regrettable la façon ( à ta décharge d’une manière très instruite et lisible ) dont tu fais part de ta visite au Puy du Fou et des conclusions – sur fond de chasse aux sorcières chrétiennes – que tu en tire.

    Je reste, en ce qui me concerne fier de la résistance de mes ancêtres à un régime, je le répète, totalitaire et pour le coup fanatique.

    Sur un ton plus léger je reste fidèle à la vision idéalisée de l’Histoire que propose le PDF et qui me séduit de par sa force émotionnelle.
    Cela tout en étant conscient des limites de cette version qui ne se revendique pas 100% scientifique ( mais qui reprend le contexte précis ).

    C’est donc cette nuance dans l’approche de l’Histoire que tu n’a pas su relever et qui, associée à un profond ressentiment à l’encontre des références chrétiennes et de la personne de Philippe de Villiers, t’ont mené à de vaines vociférations haineuses et subjectives à propos du Puy du Fou.

    PS: l’été dernier, 2 000 000 de visiteurs n’ont pas eu la même interprétation du « message » que la tienne visiblement…

  22. Lien Rag permalink*
    16 mai 2016 10:56

    Je ne vais pas répondre sur le plus gros du message. Depuis 6 ans que cet article est en ligne, tout a été dit dans les commentaires (et en 6 ans, ma position a pu évoluer, puisque personnellement, je ne reste pas bloqué sur un point de vue que j’ai depuis 200 ans ; oups, pardon 😉 ).

    Pour tout ce qui concerne l’Histoire, il n’y a finalement qu’un ouvrage à retenir, La guerre de Vendée, de Jean-Clément Martin, (réédition complétée de 2014) : 300 pages, 8.5€, clair, précis, mesuré, rend compréhensible un conflit complexe et changeant tout au long de ses 4-7 années.
    Ceux qui sont intéressés par la réalité historique le liront ; quant aux partisans, il n’y a de toutes façons pas d’intérêt de parler avec eux.

    Raphaël, à quelques détails près, tu sembles plus renseigné et nuancé que la plupart des gens qui me reprochent cet article, mais on n’échappe pas au début et à la fin de ton message à quelques saillies qui montrent que tu prends ce conflit personnellement (les éternels poncifs anti-républicains notamment…). Tu as tort. Déjà parce que la passion fait s’éloigner de l’objectivité. Ensuite parce que cette guerre civile ne te concerne pas. Elle a concerné des gens que tu n’as pas connu il y a deux siècles ; le seul rapport que tu aies avec cette guerre, c’est d’être par hasard né dans une certaine proximité géographique du phénomène.

    Pour le reste, il s’agit d’un article-coup-de-gueule avec de vrais morceaux de troll dedans. C’est donc un mélange d’arguments sérieux sur ce qui me dérange dans le PdF et de blagues ou d’arguments de mauvaise foi. Les expliquer (une fois de plus) serait paraphraser l’article ; et si tu n’aimes pas mon ton, ce que je conçois tout à fait, je te rappelle juste que tu es venu chez moi lire cet article, je ne l’ai pas affiché dans ta rue.
    Dans les commentaires, en effet, je suis plus mesuré, car je m’adresse à des humains (la plupart du temps, parce que parfois franchement…).
    Et, je le répète, un article écrit quand tu avais 11 ans… Ça remonte un peu…

    Le point qui me fait tiquer, par contre, c’est ta foi sans faille dans l’organisation économique du PdF.
    -J’aimerais vérifier cette histoire de cession de droits, mais je n’ai ni le temps ni l’envie. Par contre, céder des droits ne veut pas dire qu’on ne touche pas d’argent (cf. Les Enfoirés ^^). Le parc a une direction et un CA ; concernant l’association adossée au parc, on oublie souvent que les assos 1901 à but non lucratif ont tout à fait le droit de verser des salaires. Et (là encore plus le temps de faire les recherches) il me semble bien qu’il y a un des fils dV à la tête d’une des deux structures. C’est toujours mieux quand ça reste en famille (loin de moi l’idée de faire une mauvaise blague sur les fils de Villiers :p ).
    -Tu parles des bénévoles, mais c’est justement un exemple flagrant de travail déguisé voire de « travail gratuit ». Le parc exploite un sentiment d’appartenance savamment entretenu, et récupère un millier de personnes qui travaillent, sans qui le parc n’existerait pas, mais qui ne touchent rien en retour. Travaillant depuis 2 ans à Cholet, j’ai croisé pas mal de Puyfolais ou d’anciens Puyfolais critiques voire amers sur la manière dont tourne le parc.
    -Je passe sur la nouvelle école du spectacle associée au parc (aussi dirigée par un fils dV non ?) qui, d’après un ami Puyfolais, serait (aussi) une manière de contourner une législation sur la participation des enfants par rapport au temps d’école. Je passe également sur les dons financiers que fait le parc à des associations qui – elles – sont totalement haineuses. Ça ne me paraît pas une utilisation normale des fonds du parc, c’est comme si le parc Astérix finançait la campagne de Mélenchon, ça ferait un peu tiquer non ?

    Voilà, tous ces points ne sont pas une thèse, ce sont juste des critiques entendues ces dernières années qui me font penser que tu as une vision un peu fleur-bleue de l’économie et du parc. Ce sont juste des points, ça ne veut pas dire qu’il faudrait brûler le parc, juste, comme d’habitude, avoir une vision plus nuancée.

    Enfin, pour conclure, je vais te faire une confidence : je n’ai pas de haine contre le PdF surtout une gigantesque indifférence. J’y suis allé, des choses m’ont dérangé, j’en ai fait un article, c’est tout. J’ai beaucoup trop de choses dans ma vie pour consacrer au parc plus d’une réponse à un commentaire tous les 6 mois…

    Merci en tous cas pour ton commentaire argumenté et calme.

    • Régis LE GARREC permalink
      16 mai 2016 12:44

      « Tu parles des bénévoles, mais c’est justement un exemple flagrant de travail déguisé voire de « travail gratuit ». Le parc exploite un sentiment d’appartenance savamment entretenu, et récupère un millier de personnes qui travaillent, sans qui le parc n’existerait pas, mais qui ne touchent rien en retour. Travaillant depuis 2 ans à Cholet, j’ai croisé pas mal de Puyfolais ou d’anciens Puyfolais critiques voire amers sur la manière dont tourne le parc. »

      vrai a 200%. Sans ambiguité.

      « Sur un ton plus léger je reste fidèle à la vision idéalisée de l’Histoire que propose le PDF et qui me séduit de par sa force émotionnelle. »

      idéalisée? PDF met en scene une vision infantile de l’histoire, totalement manichéenne. Digne de disney.
      Ca peut etre tout a fait volontaire, ce qui permet aux plus nombreux de comprendre, mais faut aussi s’attendre a des critiques. C’est tout a fait normal. Vu le niveau de simplification, voire même de fausses informations.

      Les excellents moyens techniques du parc ne peuvent cacher la médiocrité du discours.

  23. Raphaël permalink
    16 mai 2016 16:53

    Bon, au risque de t’importuner une nouvelle fois, je souhaiterais t’ouvrir les yeux ( et oui : dans ce sens là ) sur la structure interne de l’ensemble du Puy du Fou.
    Mon père y tenait en effet des responsabilités à un certain échelon et cela, malgré mon adhésion de longue date à cette oeuvre, me permet d’avoir une – vrai – connaissance de l’organisation au delà de : « Il doit y avoir quelque chose de pas clair là dessous mais je n’ai pas pris le tps de me renseigner avant d’écrire ».
    Le Puy du Fou est donc composé ( si tu veux comprendre en profondeur, je te conseille de lire ) de deux Associations à capital non cessible :

    – L’ « Association de mise en valeur du château et du pays du Puy du Fou » ( loi 1901 qui a choisi, même si tu a raison sur cette possibilité, de ne rémunérer aucun de ses membres ( pas même les dirigeants ) et dont le président est Nicolas de Villiers –> La Cinescenie nocturne.

    – « Puy du Fou Stratégie », autre association, cette fois çi composée de 5 membres, reconnus pour leur participation active à l’oeuvre du Puy du Fou depuis le début. Elle est bien-sur présidée par PdV ( c’est en effet le créateur ) et se concerte sur la ligne de développement du Puy du Fou.
    Je dois préciser que PdV a cédé entièrement sa propriété intellectuelle de ses scénarii qu’il édite à cette association sans AUCUNE contreparties ( si ce n’est le fait qu’ils soient joués sans modifications ).

    Et le Grand parc ? me dira-tu… Et bien le parc – c’est dans ce domaine unique en France – est une SAS qui appartient à majorité à l’Association ( je suis donc moi aussi propriétaire ) et pour le reste à PDF Stratégie.
    Pour la pérennité du Grand parc et afin de s’assurer de la continuité de son existence, PDFStratégie échange des parts du Grand parc en contrepartie de la cession de ces scénarii chaque année ( nouveautés ).
    A terme, PDF Stratégie sera donc majoritaire afin d’éviter qu’un éventuel arrêt de l’Association ( Cinescenie ) suite à des mésententes au sein des bénévoles ( c’est avant tout une aventure humaine faillible ) n’entraîne dans sa chute le Grand Parc.
    Il s’agit là d’une simple mesure de sécurité et non la mainmise d’une oligarchie sur une main d’oeuvre servile.

    – A cela s’adjoint « Puy du Fou Espérance » un fond caritatif alimenté par les deux structures qui soutient financièrement des actions pour apporter une vie décente à des populations qui n’ont pas eu la même chance que nous notamment les exclus de Madagascar ou les orphelins du Viêt-Nam ( je ne crois pas que Disney face cela mais peut être après tout ).
    Et peut parfois soutenir d’autres associations que TU trouves extrêmes dans leur vision du monde – mais ça, ça s’appelle la liberté et le courage de ses opinions.

    Alors en bref ( si tu lis toujours ):

    – Pas de subventions publiques depuis 40 ans. Cela veut dire que le deuxième parc français en terme de fréquentation s’est construit de lui même ( le seul exemple à un tel niveau ). C’est-à-dire que tu n’a pas à t’indigner de: « Faut-il vraiment accepter l’existence d’un tel parc qui dérange ( soit disant ) notre régime actuel » la réponse étant clairement: Non. car ni toi ni personne n’a payé un centime sous forme d’impôts et donc de subventions ( Par contre, toi et moi avons participé au développement du Parc Astérix ou du Futuroscope sans que l’on nous ait demandé notre avis ).

    – Une structure dirigeante, certes, mais indispensable et également associative.

    – Pas d’actionnaires, donc réinvestissement total des bénéfices dans le renouvellement artistique et technique, ainsi qu’une liberté d’entreprendre.

    – Pas de fantasmes d’une hiérarchie nobiliaire persistante où le « vicomte » s’en mettrait plein les poches. Par ailleurs, Nicolas de Villiers est aussi président du Grand Parc mais investit suite à un vote du conseil d’administration et à titre professionnel cette fois.

    – Un modèle de structure original alliant le monde associatif à celui de l’entreprise avec des cloisons parfois étanches ( Je ne suis pas bénévole au Grand Parc comme je ne « travaille » pas à la Cinescenie ).

    Il me semble donc qu’à travers tout les arguments fournis, il est irrecevable d’affirmer sans fondements que le Puy du Fou se résume à, peu de choses près, à une machine à profit, ce qu’elle est néanmoins par nécessite d’autofinancement : le but premier, lui, est ailleurs et, sans te blâmer, tu fais partie des gens qui ne le comprennent pas.

    Enfin, je ne sais si tu a pris le tps de lire avec attention les éléments expliqués mais cela me semble tout de même nécessaire ( les choses sont en effet plus compliquées que l’on pourrait le croire surtout quand on tente de parler du Puy du Fou: très connoté chez certains).

    Si tu ne l’a pas fais c’est dommage pour toi… chacun pense ce qu’il veut à partir du moments où tout les éléments sont exposés.

    Pour finir,

    (1) Mon attachement à la mémoire des guerres de Vendée est purement personnel et relève de la sphère privée – échange avec mon grand-père sur l’histoire de nos aïeux.
    Je ne saurais entendre de personne que j’aurais tort d’y manifester du crédit.
    En d’autres termes, il s’agit de MON histoire familiale.

    (2) La guerre est une chose terrible : il n’est pas question de s’enfermer dans un discours victimaire mais plutôt d’entretenir une mémoire vivante d’un événement tragique comme le font si bien les films sur la shoa par exemple.

    (3) – Dernier point – Dans une société individualiste en manque de lien social et en quête de racines, est-ce du fanatisme que de s’investir depuis des générations au sein d’une oeuvre sociale de mémoire à laquelle on croit intimement ?

    La réponse t’est libre,
    Moi je ne crois pas.

    ( dernier commentaire )

  24. Régis LE GARREC permalink
    16 mai 2016 18:34

    « (3) – Dernier point – Dans une société individualiste en manque de lien social et en quête de racines, est-ce du fanatisme que de s’investir depuis des générations au sein d’une oeuvre sociale de mémoire à laquelle on croit intimement ? »

    ça c’est l’argument qui tue a mon avis.
    Cet argument sous entend une société plus humaine dans le passé, un passé idéalisé: « ha dans lt’emps c’était mieux ».

    C’est totalement faux

    A côté de chez moi il y a des pères blancs que je crois dans le bus ou a la fete des voisins:
    « qu’est devenu notre société? »

    bon ok regardons le passé, remontons très loin , puisque dans le culte du passé on recule toujours…=):

    1202 1214 Guerre franco-anglaise (Bataille de Bouvines)
    1242 1242 Guerre de Saintonge
    1209 1229 Croisade des Albigeois
    1297 1305 Guerre de Flandre
    1323 1327 Guerre de Saint-Sardos
    1337 1453 Guerre de Cent Ans
    1485 1488 Guerre folle
    1487 1491 Guerre de Bretagne
    1494 1544 guerres d’Italie
    1549 1550 Guerre franco-anglaise
    1552 1556 Dixième guerre d’Italie
    1557 1559 guerre d’Italie
    1580 1583 Guerre de Succession du Portugal
    1595 1598 Guerre franco-espagnole
    1600 1601 Guerre franco-savoyarde
    1609 1614 Guerre de Succession de Juliers
    1618 1648 Guerre de Trente Ans
    1624 1625 Guerre d’Italie
    1635 1659 Guerre franco-espagnole
    1672 1678 Guerre de Hollande
    1683 1684 Guerre des Réunions
    1688 1697 Guerre de la Ligue d’Augsbourg
    1701 1714 Guerre de Succession d’Espagne
    1718 1720 Guerre de la Quadruple-Alliance
    1733 1738 Guerre de Succession de Pologne
    1740 1748 Guerre de Succession d’Autriche
    1756 1763 Guerre de Sept Ans
    1775 1783 Guerre d’indépendance des États-Unis
    1791 1804 Révolution haïtienne
    1792 1815 Guerre de la Première Coalition
    1821 1830 Guerre d’indépendance grecque
    1823 1823 Expédition d’Espagne
    1830 1902 Conquête de l’Algérie
    1830 1831 Révolution belge
    1838 1839 Guerre des Pâtisseries
    1853 1856 Guerre de Crimée
    1856 1860 Seconde guerre de l’opium
    1858 1862 Campagne de Cochinchine
    1859 1859 Campagne d’Italie
    1861 1867 Intervention au Mexique
    1866 1866 Expédition en Corée
    1870 1871 Guerre franco-allemande
    1881 1881 Conquête de la Tunisie
    1881 1884 Guerre franco-chinoise
    1883 1885 Première guerre franco-malgache
    1890 1890 Première Guerre du Dahomey

    je m’arrête-la….le culte du passé….en fait notre société n’est pas pire….l’individualisme c’est un argument facile et qui n’a aucun sens largement usité par les amoureux du passé prestigieux totalement imaginaire….cet idéalisme en quelque sorte, idéalisme dont l’idéal n’a jamais éxisté….Sachant que toutes ces guerres concernaient des rois, des reines des je ne sais quoi, cousins, frères, de la même famille.
    Ces mêmes amoureux du passé feront l’éloge des valeurs de la famille comme les de villiers. C’est frai que leur famille est un exemple pour tous…..non mais sans blague….
    Ces racourcis laissent imaginer une liberté d’expression?
    Mais non, le catholicisme est inhérent dans notre société, tout est impreigner par notre passé, notre culture: le sytème judiciaire, le système sociale, le système scolaire etc….

    Nos relations avec les anciens, ce qu’on nous a dit de l’histoire (souvent avec un petit h). Il n’y a pas de liberté, tout est biaisé.

    Croire que le puy du fou montre quoi que ce soit, c’est n’importe quoi, c’est un parc d’attraction, ni plus ni moins.

  25. Raphaël permalink
    16 mai 2016 19:37

    Je m’adressait en fait à Lien Rag suite à son dernier commentaire.

  26. Seni permalink
    3 octobre 2016 20:22

    Bonjour, je suis entièrement d’accord avec votre analyse qui est tout à fait pertinente.
    Mais cela ne m’étonne pas de Philippe de Villiers qui est le « De Guise  » des temps modernes -un grand intolérant dangereux surtout ces temps çi mais aussi un simple outil politique comme il a été avec Henry III qu’il a tué si vous voyez ce que je veux dire-. Nous sommes allées au Parc avec de la famille et j’ai été choquée par ce que je voyais. Je m’étais cru chez les témoins de Jeovah. Robespierre pur salopard??? Pardon?? Cet homme a donné le droit de vote aux gens de couleurs et juifs, a coupé beaucoup d’injustices que la monarchie avait fait, et était contre la colonisation-D’après ce que j’ai compris-… Cela n’excuse pas ce qu’il a fait mais bon, c’était la première fois que des hommes du peuple avaient le pouvoir et personne ne pouvaient prevoir que le pouvoir rendait psychologiquement fou si on l’utilisait trop peu importe si on était quelqu’un de fort et ayant des bonnes intentions. Il fallait le ressortir complexe… Et puis le contexte était sanguinaire et les Republicains étaient obligés de répondre par la violence pour se défendre même si ça n’a pas pardonné certaines des actions qu’ils ont entrepris.. Et je ne dis pas ça parce que je soutiens les communistes… Le nombre des morts la Terreur falsifié.. La Vendée qui a souffert de 400 000 pertes selon Fifi! Ne vous foutez pas de moi! La Terreur a fait au total en tout et pour tout 30 000 morts en quelques mois , autres régions compris- je ne me rappelle plus très bien de la période-! Tandis que l’insurrection des communards a fait 750 000 morts en UNE semaine à Paris seulement, ah ça par contre fifi l’a oublié -ou fait de la mémoire sélective- juste pour dire que les Républicains ce sont des méchants . Parmi les bourreaux je crois qu’il y avait des monarchistes. Ah et c’est mieux d’expliquer pourquoi le peuple se révoltait contre le Roi. le peuple crevait de faim pendant que les nobles dansaient et avaient des privilèges aberrants. D’ailleurs un petit détail : lorsque je suis allée voir Athanase de la Charette on voit une corde de pendaison lorsque les révolutionnaires viennent. La révolution a aboli la pendaison pour garantir que tout le monde doit être égaux face à la mort. Pourquoi? Parce que les privilèges de la noblesse garantissaient des décapitations tandis que les pauvres paysans avaient le droit qu’à la pendaison pour bien qu’ils souffrent. Bon, je me doute bien que le monde n’est ni noir ni blanc, les monarchistes n’étaient certainement pas tous mauvais et les Républicains pas tous bon, mais c’est un peu trop facile cette pièce. Et c’est censé être l’HISTOIRE. Faurisson a été viré alors qu’il a fait comme même moins pire que ça en négationnisme. Bravo fifi, vous avez battu le record d’un historien négationniste aussi buzzé que lui alors que je ne pensais pas ça être possible. Vous méritez beaucoup d’applaudissements sur ce coup la.
    Et la je décris seulement les fails d’une seule pièce de théâtre. Parce que je ne parlerais pas de l’intolérance religieuse qui règne –  » vos dieux faux » dans l’arène de gladiateurs.. Sympa la tolérance. Et ce sont les gentils qui disent ça . Magnifique. Sans voix. Ils veulent que l’on respecte leurs religions mais ne veulent pas respecter celle des autres. Maturité, intelligence, tout ça…
    Je suis une athée respectant strictement toutes les religions et donc je précise que je ne suis pas cathophobe. Je dis ça au cas ou on me taxerait d’intolérante. Je deteste juste l’idée qu’une religion est censée être supérieure à l’autre..
    Je vais m’arrêter la alors que j’ai tant à dire. Je comprends que l’on puisse honorer ses racines , moi même je suis une française fière de son pays et qui n’hésitera pas à le défendre si on l’insulte à tort et à travers. Parfois même , je considère la France comme un troisième parent. Et les enfants doivent respecter leurs parents mais si ils voient que ceux_çi font des erreurs les enfants doivent parfois leur indiquer où ils en ont fait, pour pas qu’ils recommencent d’effroyables erreurs. C’est pour cela que quand la France merde je me dois de le dire afin qu’elle s’améliore. Pour moi ça c’est un véritable patriote qui honore ses racines. Pourquoi je dis ça? Parce que c’est triste que la France laisse cet attraction sans réexiger décritures tandis que comme vous l’avez si bien dit cible plutot ces musulmans. On refait un tour en arrière au temps de l’intolérance religieuse dans l’Histoire. L’Homme n’a pas appris de ses erreurs,et cela me désole que mon pays que je chéris retourne dans ces mauvaises habitudes. Je sais que la véritable histoire jugera ces intolérants comme Philippe de Villiers et d’autres qui continuent à augmenter l’intolérance . Ils seront aimés mais un jour 40 ans, un siècle seront jugés comme des grands intolérants et les gens sensés ne les retiendront pas comme des personnes ayant voulu contribuer au bien être de la France. Oui j’ose le dire fifi, votre sépulture sera hai par l’histoire de notre pays et ce que les gens retiendront de vous est un homme haineux, faisant reculer la France, qui a augmenté la haine entre ses propres patriotes français, c’est cela ma seule consolation. Vous ne me croyez pas? Les De Guise ont été pleuré à leurs mort mais aujourd’hui voilà ce qu’on retient d’eux: des salopards haineux et des fanatiques qui ont tué beaucoup d’innocents à cause de leur stupide caractère fanatique . Alors je ne me fais aucun souci pour vous . Denier point négatif: des enfants regardent ce spectacle qui est bourré de propagandes. On ne doit pas imposer des choses pareilles à l’enfant qui apprends le monde, on doit être le plus neutre et impartial possible tout en infantilisant le spectacle. La ils partent sur des idées fausses et des idées de propagandes.
    Bon allez désolée pour le roman que j’ai fait, fallait que ça sorte 😉
    Et encore bravo pour votre analyse

    • Seni permalink
      9 octobre 2016 20:37

      Re bonjour c’est encore moi!
      Bon j’avoue que je m’étais emportée, je n’aurais pas du faire ça lors du dernier commentaire et je l’avoue car pour une fois que j’ai trouvé un article qui enfin disait que c’était une propagande j’ai pas pu m’empecher de cracher tout mon venin dessus. Mes excuses les plus sincères à ceux que j’aurais choquée.
      Je tiens à citer des points positifs du Puy du Fou: très beau esthétiquement, et créer du travail pour tout le monde. Mais c’est tout pour moi. Quand à la Terreur je veux bien aller jusqu’à 35000 mais 400 000, la ça devient un peu trop. Quand à fifi, je n’hésite pas à le traiter d’intolérant car il est. Vis-à-vis de la culture de nos ancêtres , vis-à-vis de sa politique de dire que le catholicisme ça n’a pas la meme place que l’islam. Alors que c’est ce genre d’idéologie qui a créé tant de malheurs dans le monde, et qui fera continuer à tuer des gens à travers le monde. Et il encourage ça de manière irresponsable. C’est un peu à cause de gens comme lui qu’il y a tant de malheurs dans le monde.
      Aller bye

Trackbacks

  1. Allons bouffer du curé (nantais) | Corinne & Gurvan & Victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :