Skip to content

Science Fiction : La saga Alien

31 août 2011

En 2012 sortira au cinéma le film Prometheus réalisé par Ridley Scott. A l’origine, ce film devait être Alien 5, et il devait s’agir d’un prequel dont l’histoire devait donc se dérouler bien avant les faits racontés dans le premier film Alien, qui avait été réalisé par Ridley Scott. En travaillant sur ce prequel, Ridley Scott a trouvé des idées bien plus fortes pour un film original, qui s’appellera Prometheus.

« Si Alien est effectivement le point de départ de ce projet, du processus créatif est née une nouvelle mythologie et un nouvel univers dans lesquels l’histoire aura lieu. Les fans reconnaîtront sans doute des éléments de l’ADN d’Alien, mais les idées abordées dans ce film sont uniques, ambitieuses et provocatrices. »

Même si le film Prometheus sera inspiré d’Alien, les fans, dont je fais partie, ne peuvent qu’être déçus qu’un cinquième véritable volet ne soit pas réalisé. C’est pourquoi, l’idée m’est venu d’écrire un article sur la saga Alien et d’expliquer en quoi cette saga est fascinante. Mais cet article ne va pas se concentrer sur une revue des quatre films, mais plutôt sur les Aliens en eux-mêmes et en quoi ces créatures méritent bien toute cette adulation.

En 2050 environ, les Humains découvrent la technologie permettant de coloniser la galaxie. Il y a la compagnie Weyland qui développe la robotique et l’intelligence artificielle (les androïdes) et la compagnie Yutani qui est impliquée dans la recherche et la colonisation spatiale. La compagnie américaine Weyland fusionne avec la compagnie japonaise Yutani et forme la Weyland-Yutani Corporation. Des planètes, autres que la Terre, sont terraformées. Thédus est une planète située à environ 40 années-lumières de la Terre.  Fiorina16 est une petite planète orbitant à l’intérieur d’un système d’étoiles binaires. Xarem est une planète minière riche en nickel. La Terre est la troisième planète du système de Sol. Elle reste le siège de nombreuses multispatiales. Acheron / LV4-26 est la planète où la première créature Alien a été rencontrée (premier film).

Ellen Ripley (jouée par Sigourney Weaver) est née le 7 janvier 2092, à Olympia, Luna, UA. En 2101 environ, le Nostromo, vaisseau commercial de Classe M (vaisseau du premier film Alien), est mis en chantier. En 2120, l’équipage du Nostromo est constitué. L’objectif de la mission est que le Nostromo doit faire un chargement de 20 millions de tonnes de minerai en raffinage automatique sur la planète Thédus. L’ordinateur principal du Nostromo réveille l’équipage qui était en hyper-sommeil (ou biostase) pour analyser une émission d’origine extraterrestre. La biostase (ou animation suspendue) est un état assimilable à l’hibernation qui est aussi appelé « arrêt réversible de la vie ». L’équipage composé de sept astronautes apprend qu’il est tenu par la société qui l’emploie, Weyland-Yutani, d’enquêter sur toute possibilité de vie extraterrestre. Cette société est motivée par le potentiel économique que représentent les créatures Aliens, elle cherche à s’emparer des Aliens afin d’en faire des armes.

Voilà, c’était un bref résumé du contexte. Ce qui fait le succès des films, c’est plus les créatures Aliens, que l’histoire en elle même. A mon avis, si on enlève les Aliens tout en gardant la même histoire, alors les films n’auraient pas autant eu de succès. Ce ne sont pas des simples monstres qui ont été inventé comme ça pour être les méchants d’un film. Ce sont de véritables êtres vivants qui ont une complexité et une crédibilité qui intrigue.

Les films présentent le premier contact avec les  Aliens avec des œufs. Kane, un des membres de l’équipage du Nostromo (premier film) est entré dans le vaisseau extra-terrestre, le Derelict, écrasé sur la planète LV-426, dont l’apparence est étrangement osseuse et arrondie. Apparemment il n’y avait qu’un seul passager dans ce vaisseau : le pilote du Derelict. Toutes les informations concernant le Derelict ne sont en général que des déductions ou des hypothèses. C’est effectivement à partir du Derelict qu’il faudrait chercher pour connaître l’origine inconnue des Aliens.

L’œuf des Aliens mesure environ 1 mètre de hauteur et 70 cm de diamètre. Le sommet de l’œuf est formé de quatre pétales qui s’ouvrent de manière synchronisée lorsque la présence d’un hôte est détectée. A la base de l’œuf se trouvent des tentacules qui s’étendent sur le sol. La détection de l’hôte repose sur l’hypothèse montrant que la différence entre la température de l’hôte et celle de la Ruche serait responsable de l’ouverture de l’œuf. Ainsi les pores à la surface de l’œuf auraient la capacité de repérer des changements de température et aussi d’odeur avec une grande précision. Les tentacules au sol complèteraient le dispositif de reconnaissance en détectant les vibrations au sol.

Dans l’œuf, on pourrait croire qu’il y a le « bébé Alien », mais en fait ce n’est qu’une étape du cycle de vie des Aliens. Les Aliens ont besoin d’un hôte, mais pas forcément un humain. Dans le troisième film Alien, l’hôte est un chien (ou une vache, selon la version Director’s Cut du film). Selon l’hôte, l’Alien qui naîtra aura une morphologie différente. Par exemple, dans le troisième film, l’Alien a une morphologie de canidé puisque son hôte était un chien. Dans les autres films les hôtes sont des humains et les Aliens engendrés ont une morphologie d’hominidé (et même à la fin du quatrième film, il y a carrément un nouveau Alien de couleur blanchâtre avec des yeux, etc… qui est l’Alien ressemblant le plus aux humains). Ce qu’il y a dans l’œuf des Alines, c’est une sorte d’araignée : Le Facehugger (« agrippeur de visage »).

C’est sans doute le Facehuggeer qui est le plus à craindre. Vous auriez le plus peur devant un Alien ou un Facehugger ? Parce que l’Alien soit il vous tue direct (vous avez pas le temps de souffrir), soit il vous capture pour vous mettre dans un cocon, mais ensuite comme vous dormirez vous souffrirez pas. Le Facehugger il vous attrape pour vous offrir un cadeau : un Alien dans le corps. Ensuite vous vivez avec avant de mourir dans d’atroces souffrances, et même si vous vous suicidez, vous souffrirez car le suicide n’est pas un acte de joie.

Le Facehugger est une créature qui mesure approximativement 1m50 avec la queue et possède huit pattes ressemblant à des doigts. Le but du Facehugger est uniquement d’engendrer dans un hôte, après quoi, la mort du Facehugger survient 15 minutes plus tard. Les pores présents sur la peau de l’abdomen du Facehugger détectent la température, les odeurs ou les phéromones ainsi que les changements de densité de l’air. Ainsi le Facehugger peut attaquer son hôte et le repérer dans l’espace. Dans le cas où la première attaque ne réussit pas, le Facehugger se remet sur ses pattes et court se cacher pour mieux surprendre l’hôte. Pour faciliter l’attaque de l’hôte par le Facehugger, les Aliens captures les proies humaines sans les tuer mais les enferment dans des cocons où seules leur têtes est à l’extérieure. Afin d’assurer la survie de l’hôte, le Facehugger doit nécessairement respirer pour lui puisqu’il se trouve être plaqué sur le visage de l’hôte durant la période d’implantation de l’embryon.

Certains d’entre vous se disent que leur corps et leur système immunitaire rejetteront et détruiront l’embryon Alien, car ce sera un corps étranger, comme pour les greffes non compatibles. Bah non, car les Aliens sont plus intelligents que vous, puisque le système d’implantation du Facehugger introduit des enzymes chargés de modifier de manière notoire l’ADN de l’hôte, et ce de manière à préparer l’organisme de l’hôte à l’incubation (ou la gestation!), probablement pour éviter tout effet de rejet et/ou de destruction de l’embryon.

Une fois, que le Facehugger vous a capturé, c’est trop tard pour vous car un Alien est en train de se former dans votre corps. Sauf si vous vous faîtes opérer, mais hélas aujourd’hui en 2011 la chirurgie ne le permet pas. Mais vous pouvez en revanche aller vous suicider comme Ripley à la fin du troisième film.

Le Chestburster (« exploseur de poitrine ») est une petite créature d’environ 50 cm de longueur avec la queue. Sa peau est de couleur jaune-brun. Il se présente à la naissance comme un serpent dépourvu de jambes, les bras étant de taille très réduite. Il semble cependant que la morphologie du Chestburster à la naissance dépende beaucoup de l’hôte dans lequel le Facehugger a engendré. La durée du développement de l’embryon en Chestburster après la mort du Facehugger est comprise entre 2 et 4 heures sauf si l’embryon doit devenir une Reine : dans ce cas le développement de l’embryon en Chestburster peut durer de 8 à 12 heures. Lorsque le Chestburster est complètement développé, celui-ci sort en perforant la cage thoracique de l’hôte, qui meurt. Le Chestburster se présente alors comme un serpent dont les membres sont disproportionnés : la tête est soudée au reste du corps et les deux bras atrophiés sont repliés.
Tout comme les autres êtres vivants, comme les humains, les insectes, etc…, le Chestburster est le « bébé Alien » qui va grandir pour devenir un Alien adulte.
L’Alien est une créature gracieuse et élégante. Elle mesure entre 2m et 2m50 de hauteur, est généralement bipède, possède deux bras, une queue et cinq longs appendices dorsaux. Son sang est composé d’acide moléculaire. La tête de l’Alien est un crâne démesuré qui met en avant un développement accru du cerveau. Sa taille ne serait pourtant peut être pas complétement en rapport avec l’intelligence dont font preuve les Xénomorphes et servirait plus probablement pour une bonne part à loger des aires spécialisées dans la reconnaissance de l’environnement. Autrement dit, le cerveau de l’Alien serait responsable de l’excellente sensibilité des sens du Xenomorphe. En tant que prédateur parfait, l’Alien se doit de posséder des attributs mortels.
La deuxième bouche de l’Alien est un muscle très puissant logé dans la première mâchoire de l’Alien, sa longueur maximale est de 20 cm. En action, la deuxième bouche devient extrêmement rigide de manière à assurer une force d’impact capable de broyer des os ou de briser des matières solides.
La Reine Alien mesure environ 4.5 mètres de haut et possède une force phénoménale. Sa tête est une sorte de longue couronne à peu près triangulaire et aplatie. Elle possède quatre bras (deux primaires et deux secondaires), deux jambes et une queue d’environ 3 mètres de long. Elle est maintenue cachée durant les longues périodes de ponte pour une raison encore inconnue. L’abdomen pondeur de la Reine mesure environ huit mètres, il ressemble à un gros sac tubulaire et translucide qui se rétrécit progressivement jusqu’à la base de l’abdomen de la Reine auquel il est rattaché. On estime qu’elle pond environ un œuf toutes les 20 minutes… La Reine nait fertile. Il semble qu’un cycle soit composé d’environ 250 œufs, une fois le cycle terminé, et, comme la Reine ne peut pas être fécondée, son abdomen pondeur se nécrose et une nouvelle Reine prend sa place à la tête de la ruche. Les expériences menées à bord de l’USM Auriga ont montré que la Reine pouvait ajouter un second cycle très différent du premier, la Reine développe alors un utérus externe et engendre un hybride : le newborn (l’Alien à la fin du quatrième film).
Les Aliens sont donc des êtres vivants, qui pour nous les humains, nous font peur. Mais pourquoi nous font-elles peur ? Parce qu’elles sont différentes de nous, elles nous sont étrangères (=Alien). De toutes façons, les humains ont peur dès qu’ils voient des gens étrangers et différents d’eux-mêmes. On peut résumer la peur globale des humains à « la peur de l’étranger ». Parce que dans le fond, les Aliens ne s’entretuent pas entre elles, elles forment une société bien établie et se respectent entre elles. A l’inverse des Humains, où ils ne peuvent pas vivre en communauté (il suffit de constater les guerres, les procès, etc…). Les Humains sont donc bien plus terrifiants que les Aliens.
Ripley: Vous savez Burk, vous êtes pire que ces créatures… Elles, elles n’essaient pas de se massacrer entre elles pour tirer le plus gros paquet de frics!
Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 22 mai 2012 12:21

    Excellente analyse, sauf la fin un peu trop manichéenne. Contrairement à ce que tu dis, l’alien peut exterminer un tiers de son espèce pour assurer sa survie. C’est très bien montré dans le 4, celui de Jeunet, lorsqu’il s’agit de s’échapper de prison grâce à l’acide moléculaire du sacrifié qui fond le sol de la prison face aux yeux ébahis d Brad Dourif.

    Au-delà de la métaphore de l’étranger qui fait peur, on voit tout de même dans l’alien l’incarnation de la saloperie parfaite, la phobie faite monstre. On ne sait même pas s’il est sexué, ce qui ressort c’est qu’il est impossible de cohabiter avec lui. Tout au long des épisodes, il tue tout ce qu’il trouve et même pas pour se nourrir.

    D’où les alliances avec Predator à mon sens dans les suites pas très bonnes.

    Il y a en effet des similitudes comportementales chez ces deux espèces qui « jouent » à massacrer, pour d’obscures raisons de code génétique, d’instinct ou de fin du fin de la perfection génétique.

    Après tout, le fait de pouvoir de tuer à gré n’est-il pas l’expression suprême du pouvoir dans nombre de nos mythes et religions ?

    A en juger par la forme du vaisseau montrée dans Prometheus, je pense que nous allons entendre parler de l’espèce d’où provient le pilote du Derelict (trouvé dans le director’s cut d’Alien le 8ème passager). Finalement, bien qu’il le nie, Prometheus aura alors bien des airs d’un prequel d’Alien…Peu importe, ça va tout déchirer.

    Fitch Zardû

  2. Liandre permalink
    3 juin 2012 11:29

    Il y as quelques erreurs dans votre article, en plus de la pseudo psychologie en fin d’article déjà rectifier par le posteur d’avant, mais ça je ne pouvais pas le laisser passer

    « Les expériences menées à bord de l’USM Auriga ont montré que la Reine pouvait ajouter un second cycle très différent du premier, la Reine développe alors un utérus externe et engendre un hybride : le newborn (l’Alien à la fin du quatrième film). »

    Heu, ça n’as rien à voir avec un nouveau cycle, c’est suite au mélange d’adn entre le clone de Ripley et de la reine qu’elle adopte une gestation vivipare, le clone de Ripley a du sang acide, le professeur qui se fait démonter la mâchoire lui dit bien « tu lui as fait un cadeau, etc ».

    Je suis très déçus que vous ne preniez pas la peine de vérifier vos sources quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :