Skip to content

Ma BD à lire et à relire (2) – S.O.S Bonheur – Griffo & Van Hamme

6 octobre 2009

1213785508.sos_bonheur_couvLa criiiise ! Encore ? Et oui, ce n’est décidément pas un sujet novateur, la crise. Cet album date de 1988-1989, et il est toujours d’actualité… Mais cette fois-ci, non contents d’explorer les méandres du chômage et les extrémités en matière de soumission et de docilité qui en découlent dans les entreprises, Van Hamme (oui, l’auteur de XIII et Largo Winch, pour ses œuvres les plus connues – qui a dit commerciales ?? -) et Griffo ont exploré les différents effets pervers qu’une loi trop bien appliquée peut avoir… sécurité sociale, vacances, politique nataliste, contrôle de la culture, tout y passe !

On peut y découvrir la joie d’une vie en société bien structurée, avec tout ce qu’il faut : un travail (si vous ne posez pas trop de questions), la santé, avec une sécurité sociale appliquant des restrictions de salaires pour ceux prenant des risques – le meilleur moyen d’enrayer le déficit étant d’empêcher les gens de tomber malades, non ? Cela va de ceux qui oublient leurs gilets les jours de froid, sèchent la gym obligatoire, mange un bon steak bien gras (le gras n’est pas la vie pour la « police de santé ») ou refusent d’aller respirer le bon air marin pour leurs vacances…, des congés organisés (la mer toute l’année ! Mais si vous avez un bon dossier social, vous partirez peut-être en été…), des enfants (pas plus de deux, malheureux ! ou alors payez une amende « salée » par enfant surnuméraire), une carte qui sert à tout (carte d’identité, carte bancaire, carte de sécurité sociale, permis de conduire, comme tout est simple ! … tant que ça marche…), la culture accessible à tous (oh, et comme c’est merveilleux, les livres racontent tous des histoires de bisounours et « plus belle la vie » passe en continu sur toutes les chaînes de TV … mais qu’attendons-nous pour être heureux, voyons ??)

sos_4

Je vous laisse deviner comment le peuple asservi finit par réagir… mais le monde n’est-il pas qu’un éternel recommencement ?

Cette BD, rééditée depuis dans la collection « Aire libre », est une expérience assez intéressante sur la société. On peut ne pas être d’accord avec tout le récit, ou même décrocher sur le dessin (pour ma part, j’ai eu du mal, il est de bonne qualité, mais je trouve que le style a mal vieilli), mais on se laisse malgré tout prendre par l’action et surtout par les réflexions de l’auteur. Les récits racontés racontent une critique de la société, de façon plus ou moins légère. Le thème des vacances dans des pseudos club med où tout le monde doit s’amuser ne prend pas autant aux tripes que la petite_fille_atteinte_du_tétanos_sans_accès_aux_soins ou le petit_garçon_né_illégalement.
SOS BONHEUR des emplois Griffo Van Hamme
Bref, cette BD vaut le détour, révisez vos textes de lois et aiguisez votre esprit critique !

Publicités
12 commentaires leave one →
  1. Toyboy permalink
    6 octobre 2009 21:05

    Tu serais pas un tout petit peu fan de BD, toi, par hasard?^^

    • Makuchu permalink
      7 octobre 2009 05:36

      Moaa ?? Non tu crois ? C’est grave docteur ? 😉

  2. Iwayado permalink
    7 octobre 2009 07:51

    Bon bah comme d’habitude je confirme les choix de Makuchu (ça devient une habitude… dis moi Makuchu, sommes nous des clones?)! super BD (surtout la fin, il faut bien dire!)

  3. Lien Rag permalink*
    7 octobre 2009 12:46

    Van Hamme tu oublies Thorgal et Les maîtres de l’orge, qui sont bien connus aussi.
    Sinon beurk la référence à Cali 😀

  4. Makuchu permalink
    7 octobre 2009 14:02

    Oui, mais ça faisait long à dire dans une phrase… déjà que les miennes font des kms de long. Et je m’amuse avec les balises « more » si je veux !

    Et pour Iwayado : effectivement, j’ai l’impression qu’on a des goûts similaires 😀 … Allez pour voir, quels sont tes Bds et livres de fantasy (SF on a déjà fait ..) préférés ?
    Déjà, je suis impressionnée que quelqu’un ai déjà lu cette BD, elle est pratiquement pas connue !

  5. phylacterium permalink
    8 octobre 2009 20:04

    Je ne m’y connais pas tellement en BD politique, et le dessin de Van Hamme ne m’attire pas tellement… Argl ! J’essaierai de surmonter tout ça et de lire l’album, ta critique m’en a donné envie.

    C’est amusant de voir que, durant ces années 1988-1989, après plusieurs passages de la gauche au pouvoir, on s’interroge sur la place de l’Etat et l’étendue de son interventionnisme… Les BD politiques doivent toujours être lues en fonction de leur époque. Par exemple, lisez Les phalanges de l’ordre noir, le chef-d’oeuvre de Bilal et Christin qui évoque, en 1979, la fin chaotique et bruyante des idéologies, de gauche comme de droite. Et puis lisez aussi Les mauvaises gens d’Etienne Davodeau qui, paru en 2005, évoque la condition de la lutte politique des ouvriers depuis cinquante ans. Tout ça est encore d’actualité, me semble-t-il.

  6. Makuchu permalink
    9 octobre 2009 07:39

    C’est vrai que « les phalanges » est vraiment une très belle BD, trop peu connue, comme beaucoup des « chroniques de fin de siècle » de Christin et Bilal. (J’ai l’impression que l’histoire -de la bd- a plus retenu la trilogie Nikopol de l’oeuvre de Bilal, bien que cette trilogie mérite son titre de « mythe »).

    Maintenant qu’on en parle, je remarque que « S.O.S Bonheur » la rejoint sur un point avec son dernier chapitre : l’effrondement des idéologies, mais avec moins de force. Pour moi, « SOS Bonheur » reste quand même plus dans la partie « grand public », mais intéressante à lire.

    Un petit point effectivement sur le fait que SOS Bonheur critique allègrement l’interventionisme de l’état dans sa société imaginaire. Je sais pas si les auteurs sont ou non farouchement opposé à ce genre de politique, mais ils ont le mérite d’avoir réfléchit à tous les effets pervers d’une loi poussée à son extrème.
    Dans un futur hyphotétique, j’essayerais d’écrire un point sur les oeuvres avec une dimension politique : Est-il possible de les apprécier si on est pas franchement d’accord avec l’idéologie défendue ?

    P.S : le dessin est de Griffo, pas de van Hamme (qui est un scénariste -prolifique-). Il ne m’attire pas non plus, mais ça vous le coup de passer outre !

    • Lien Rag permalink*
      9 octobre 2009 12:48

      Les phalanges de l’ordre noir, avec la ville qui n’existait pas, sont les deux plus connus de la collaboration Bilal/Christin (5 BDs + qques « livres illustrés et autres). Sur ces 5, trois avaient été regroupés sous le surtitre « légendes d’aujourd’hui » et deux sous « fin de siècle » : les phalanges et Partie de Chasse. Dans ces 5 BDs, il y avait le même héros sans nom qui semble assister aux choses sans (trop) intervenir. Mais ce héros est présent dans une 6e BD : Rumeurs sur le Rouergue, publié en 71, première légende d’aujourd’hui, et qui se trouve être la première BD de… Tardi ^^.

      • Makuchu permalink
        9 octobre 2009 12:59

        Comme quoi tout est un cycle …

        Pour ma remarque sur les BDs connus ou inconnues, même si la collaboration Bilal/Christin a produit des chef-d’oeuvres, ce ne sont pas les titres que l’on retient le plus d’eux… (ou alors je me trompe lourdement, ça arrive …)
        Nempêche qu’on peut faire un jeu si tu veux : on demande à tous ceux qui passe de citer une BD de Bilal, et une de Christin, et on verra le résultat… (je cite pas celles auxquelles je pense pour ne pas perturber le résultat 😉 )

  7. phylacterium permalink
    10 octobre 2009 21:51

    J’ai cité Les phalanges de l’ordre noir (et ça marche aussi avec les 4 autres albums cités par Lien rag) parce que, j’ai beau faire, je préfère toujours les collaborations Bilal/Christin au album (alba?) solo de Bilal. Ils sont certes plus personnels, mais j’accroche mal au flou volontaire du scénario (et puis sa récente tétralogie du monstre m’a un peu refroidi, à vrai dire). Donc tant que je peux faire de la pub à ce que j’aime, je le fais ^^

    Et sinon, j’ai honte pour mon erreur sur Van Hamme… Je vais expier ça publiquement *flagelle, flagelle*

    Mr Petch

    • Lien Rag permalink*
      11 octobre 2009 18:30

      Je suis complètement d’accord avec toi concernant Bilal ; c’est génial, mais c’est tellement incompréhensible qu’on dirait un film d’art et d’essai japonais. Ou juste un film japonais :D. Animalz est un peu mieux je trouve, la fin est valable, mais il faut accepter d’entrer dans son univers.
      Dans le même genre, ma 2e tentative d’Yslaire me fait le classer dans le même genre : super dessins, mais bon, faut être dans le trip.

Trackbacks

  1. Ma BD à lire et à relire (8) – Lune de guerre de Hermann & Van Hamme « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :