Skip to content

New Zealand… Why not ?

12 août 2009

Alors, aujourd’hui, on est toujours au mois d’août, et c’est pas que je m’ennuie, non non, pas du tout, mais j’ai tellement de choses à partager avec vous, mes amis ! (English version available here : FOTC-Eng)

New-Zealand

Aujourd’hui, soyons fous ! Je vous emmène découvrir l’univers doucement frappadingue des Flight of the Conchords, qui se décrivent eux-mêmes comme le « quatrième duo de parodie folk de Nouvelle-Zélande »… Tout un programme, non ?

« New-Zealand’s fourth folk parody duo »

En tout cas, ça résume assez bien la situation : ils sont deux, ils sont comédiens et musiciens, et ils sont néo-zélandais. Et ils sont hilarants. Voilà, vous savez le principal. Bon, après, c’est comme les Monty Pythons : on peut être quelqu’un de très bien, doté d’un grand sens de l’humour, et ne pas accrocher à leur univers absurde. Moi, j’adore et je vais essayer de vous faire comprendre pourquoi.

Le duo est composé de Jemaine Clement et Bret McKenzie, nés respectivement en 1974 et 1976, en Nouvelle-Zélande. Ben oui. À titre informatif, Bret McKenzie a joué un rôle d’elfe dans Le Seigneur des Anneaux, surnommé Figwit (plus d’informations à ce sujet ici, et un extrait ) ; Jemaine Clement a joué dans Eagle vs Shark, que je n’ai pas vu. Mais ils sont surtout connus pour leur travail en duo : ils se sont rencontré à la Victoria University de Wellington où ils étudiaient le théâtre et le cinéma. Ils ont formé le duo Flight of the Conchords en 1998.

La signification de leur nom est assez mystérieuse, et les fans s’étripent gaiement sur la question : le jeu de mot concord / chord (concorde et accord) est évident, et je ne peux m’empêcher de penser au Concorde, et à l’accident de Gonnesse : je voyais bien le parallèle entre le crash de l’avion supersonique et la situation de leurs personnages, dont la carrière n’arrive pas à décoller… même si ce n’était pas vraiment du meilleur goût. Sauf qu’ils ont choisi leur nom en deux ans avant la tragédie, alors tant pis pour moi. En réalité, il s’agit vraiment de la notion de concorde, de paix entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, mais avec une faute d’orthographe qu’ils ont choisi de conserver.

Le premier succès international des FOTC a lieu avec une série diffusée à la radio par notre amie la BBC où ils racontent une version fictive et humoristique de leurs difficultés à s’imposer dans le milieu de la musique. Je ne connais pas, je passe rapidement.

 » Jemaine : Erm, we’re Flight of the Conchords […] It’s very exciting to be here in… [regarde le dos de sa guitare] America. »

Après un concert organisé par HBO, la série radio est ensuite adaptée à la télévision par la chaîne du câble américain, et je pense que c’est à partir de ce moment qu’ils commencent à être véritablement un peu célèbres. L’histoire est toujours la même : leurs personnages, Bret et Jemaine, vivent à New York et essaient de vivre de leur musique (mauvaise), avec l’aide de leur agent (incompétent), Murray, attaché culturel au consulat de Nouvelle-Zélande. Ils ont une fan, Mel, qui leur voue un culte véritablement obsessionnel dont ils se passeraient bien ; ils ont un ami, aussi, Dave, qui tient le pawn-shop du coin de la rue. Ils ont surtout pas mal d’ennui : pas de succès, pas de concert, pas de fric, des jobs crétins (porteurs de panneaux publicitaires, par exemple), des relations plutôt compliquées avec la gente féminine… et un décalage culturel pour le moins accablant, et toujours désopilant. Mais ils y croient. Chaque épisode comporte au moins deux chansons toutes plus déjantées les unes que les autres, et parlent des choses vraiment graves, les vrais problèmes de la vraie vie, la difficulté de vivre dans une grande ville (« Inner City Pressure« , S01E02), le racisme (S01E08, « Albi the Racist Dragon »), la prostitution (« You don’t have to be a prostitute« , S02E03)…

Rien de tout ceci ne se prend au sérieux, c’est toujours complètement absurde, et parodique : tous les genres musicaux y passent, le rap, les comédies musicales de Jacques Demy, Simon & Garfunkel, David Bowie… Et tout le monde en prend pour son grade, à commencer par les personnages de Bret et Jemaine. Une bonne partie de leur humour joue sur leur nationalité et les réactions qu’elle provoque. Oui, vous aussi vous avez-vu Le Seigneur des Anneaux ? Et ça, c’est quand on a déjà entendu parler de la Nouvelle-Zélande : Dave les appelle « my Irish friends from England »… Quand leur route croise celle des Australiens, je ne vous en parle même pas !

Bon, je pourrai continuer pendant des heures et vous raconter toutes les blagues, toutes leurs parodies, donc toutes leurs chansons, et leur style vestimentaire ! Mais je vais m’arrêter là. Je signale quand même leur album, Flight of the Conchords et la sortie en DVDs des deux saisons de la série TV – oui, ils ont décidé de s’arrêter là, tout le monde n’a pas cette honnêteté. Si vous voulez en savoir plus, allez faire un tour sur Wikipédia et sur leur site officiel.

Allez, pour la route, un extrait du cinquième épisode de la saison 2, réalisé par Michel Gondry (Eternal Sunshine on the Spotless Mind). La chanson est inspirée de « 50 ways to leave your lover », de Paul Simon :

PS : le poster est l’un de ceux que l’on peut voir dans le bureau de Murray au consulat.

Publicités
20 commentaires leave one →
  1. Lib permalink
    12 août 2009 13:50

    Les vidéos ne marchent pas au boulot, c’est très frustrant.
    Vivement ce soir !!

    • Totie permalink
      12 août 2009 14:06

      Tu veux rire mais NZ c’est notre prochain voyage!!

  2. Platypus permalink
    12 août 2009 16:44

    Le gros buzz de 2007 ce groupe ! Les toutes meilleures chansons sont d’après moi : Business Time, Ladies of the world et leggy blonde.

  3. Lib permalink
    12 août 2009 17:28

    Excellent, le clip réalisé par Gondry.
    Encore une fois, notre Frenchy prouve que la simplicité est parfois ce qu’il y a de meilleur pour réussir ses effets spéciaux et donner un côté un peu décalé à sa réalisation.

  4. Syracuse Cat permalink
    12 août 2009 20:58

    @ Platypus : Ce ne sont pas vraiment mes préférées, mais ce qui est génial, avec ce groupe c’est que tout est bon, mais dans des genres tellement différents que de toute façon chacun y trouve son compte. Personnellement, gros faible pour « If you’re into it », « Albi the Racist Dragon » et « Carol Brown ». J’attends avec impatience l’arrivée du DVD de la saison 2 dans ma boîte aux lettres, d’ici quelques jours si tout va bien…

  5. Lib permalink
    12 août 2009 21:02

    Bon, en parlant de Gondry…
    Je ne peux pas résister au plaisir de vous donner le lien de cette géniale pub qu’il a réalisée pour Levi’s. Chaque plan est une trouvaille, l’atmosphère est particulièrement bien rendue, le casting est parfait… et la fin est savoureuse.
    http://www.culturepub.fr/videos/levi-s-latex-condom

  6. Lien Rag permalink*
    13 août 2009 07:39

    Mais c’est un vrai groupe (humoristique certes, mais c’est pas incompatible) ou c’est juste pour faire des sketches/une série ?

  7. Platypus permalink
    13 août 2009 09:11

    Il y en a une qui est pas mal aussi qui est « fou de fa fa » qui se fout de la gueule des Français ^^ http://www.youtube.com/watch?v=f11-ClTi3og
    A Lien Rag : c’est un vrai groupe, l’album éponyme est sorti il y a 2 ans.

  8. Syracuse Cat permalink
    13 août 2009 10:44

    Oui, ils font des concerts aussi, des tournées… Probablement pas en France, parce que c’est quand même fondé sur l’humour (comme tu l’as dit, Lien Rag, ce n’est pas incompatible), mais forcément, c’est tout en anglais… et assez intraduisible, donc ils s’adressent quand même essentiellement à un public anglophone. Personnellement, je trouve que leur musique est vraiment pas mal, mais ça se veut surtout drôle, et ça l’est plus quand on comprend les paroles. C’est un peu dommage pour le grand public international.

    Platypus, le lien pour « Foux du fafa » est dans l’article, quand je parle des comédies musicales^^

    • Platypus permalink
      13 août 2009 15:13

      Autant pour moi !

      • Lien Rag permalink*
        13 août 2009 15:19

        Ouch…

        http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#au_temps

        Désolé, moi aussi j’étais un partisan du autant, mais parfois il faut savoir reconnaitre la défaite 😀

      • Platypus permalink
        13 août 2009 21:34

        Cher Lien Rag, je suis moi aussi partisan du respect de notre chère langue française, mais il me semble qu’on peut aussi bien dire « autant pour moi » que « au temps pour moi ». Comme on dit, l’un et l’autre se disent, ou l’un et l’autre se dit (eh oui, ça marche aussi). En tout cas, l’auguste Littré l’atteste. Comme à l’Académie ils ne servent à rien, il fallait juste qu’ils ramènent leur fraise. je te conseille donc de ne pas reconnaître ta fausse défaite sur cette expression!

  9. Lib permalink
    13 août 2009 15:23

    C’est comme ‘tout entière’ et ‘à l’envi’…
    (je dis ça parce que j’ai eu l’occasion de corriger chacune de ces expressions hier :p)

  10. Lien Rag permalink*
    13 août 2009 16:10

    J’ai regardé les vidéos, en effet c’est bien marrant. Mes préférées sont Hurt feelings et Foo doo fa fa 😀

  11. Syracuse Cat permalink
    13 août 2009 19:39

    Et encore, je me suis retenue pour ne pas tout mettre : une autre de mes préférées, quand même, parce que j’ai vraiment honte de l’avoir oublié… http://www.youtube.com/watch?v=WGoi1MSGu64

  12. Lien Rag permalink*
    14 août 2009 09:35

    C’est juste trop bon 🙂

    En france, on a également quelques groupes qui ont pour prétention de nous faire rire tout en faisant de la bonne musique… Je pense aux Fatals Picards, à Oldelaf et Monsieur D, et bien entendu à Didier Super même si là les qualités musicales… 😀

  13. Syracuse Cat permalink
    14 août 2009 10:02

    Je connais surtout les Fatals Picards, et c’est vrai qu’il y a une certaine ressemblance dans leur façon de toucher à tous les styles pour en faire une parodie souvent juste et toujours drôle. Ils ont fait des clips, au fait, les Fatals Picards ? Tiens, je vais aller chercher ça…

    • Lib permalink
      14 août 2009 11:39

      Je n’ai vu que celui de L’Amour à la française, il est marrant 🙂

      • Syracuse Cat permalink
        14 août 2009 15:27

        Celui de « Bernard Lavilliers » est bien marrant, aussi.

  14. Toyboy permalink
    14 août 2009 14:47

    Je ferais surement un post sur eux un jour, mais dans le même registre, en France, vous trouverez pas beaucoup mieux que « La chanson du dimanche », qui fait des trucs de ce genre:

    ou encore:

    Pour tout vous dire, je suis plus l’actualité en regardant la chanson du dimanche qu’en lisant le monde^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :