Skip to content

Before we’re smashed to smithereens

11 août 2009

As subtle as an earthquake I know,
My mistakes were made for you.
And in the back-room of a bad dream she came,
And whisked me away, enthused
And it’s as solid as a rock, rolling down a hill
The fact is that it probably will, hit something
On the hazardous terrain


Dans la série, groupes britanniques qui ont des noms à coucher dehors… laissez-moi vous présenter…


THE LAST SHADOW PUPPETS


lastshadowpuppets-mojo-431

Alors je sais pas vous, mais moi, je trouve qu’ils ont des gueules d’ado à peine post-pubères, tout droit sortis du lycée – quand j’étais assistante de français en Écosse, j’avais les mêmes dans mes classes de terminale.

À gauche, c’est Alex Turner. 23 ans. Chanteur et guitariste des Arctic Monkeys, vous savez, ce groupe indie venu tout droit de Sheffield, aux textes vitriolés et aux rythmes syncopés. À droite, c’est Miles Kane, 23 ans lui aussi, chanteur et guitariste des Rascals, un groupe formé dont le premier album est sorti en 2008, et qui n’a pas encore acquis la notoriété des Arctic Monkeys.

De cette association très probable, puisque les deux garçons partagent un univers musical très semblable, est né le groupe The Last Shadow Puppets. Un album à ce jour : The Age of the Understatement, sorti le 21 avril 2008. Aussitôt sorti au Royaume-Uni, aussitôt propulsé au premier rang des meilleures ventes. Ils n’ont pas gagné le Mercury Prize cette année-là – et vous en connaissez la raison si vous suivez !

Mais fi de faits – cet album est un rare bijou, et je m’en vais vous démontrer pourquoi.

The-Last-Shadow-Puppets-The-Age-Of-The-Th-432166Pour commencer, une pochette très glam, très chic, très classe, très fifties avec cette Brigitte Bardot en herbe qui rajuste ses bas en noir et blanc, la bouche entrouverte pour mieux fredonner les mélodies de The Age of the Understatement… Une pochette à la fois rétro et diablement contemporaine, parce que c’est bien connu, le rétro revient à la mode. Et surtout, une pochette très sexy…

Ensuite, 12 pistes :

  1. The Age of the Understatement
  2. Standing Next To Me
  3. Calm Like You
  4. Separate and Ever Deadly
  5. The Chamber
  6. Only the Truth
  7. My Mistakes Were Made For You
  8. Black Plant
  9. I Don’t Like You Anymore
  10. In My Room
  11. Meeting Place
  12. The Time Has Come Again

12 pistes… délicieusement rétro, comme le laissait présager la couverture. La première chanson, « The Age of the Understatement« , nous entraîne sur des arrangements qui rappellent les meilleurs thèmes de James Bond – et le clip, avec ses élans soviétiques, accentue cette filiation revendiquée. Et si ces deux garçons n’ont pas le sens du rythme, je ne m’appelle plus Lib.

L’ensemble de l’album se déploie sur ces thèmes rétro, ces rythmes qui rappellent tour à tour les westerns, les James Bond… ou des petites ballades, du type « The Time Has Come Again » ou « Meeting Place », et surtout, le magnifique « My Mistakes Were Made For you » (qui ouvre ce billet). Gainsbourg rencontre les Arctic Monkeys, et c’est magnifique.

Car si les accents rétro de cet album sont indéniables et revendiqués, la musique de Turner et Kane n’en reste pas moins résolument moderne. Parce que le timbre de voix des deux garçons a cette juvénilité qui donne un véritable coup de jeune aux thèmes fifties de leurs composition. Ou comment faire du génialement neuf avec du vieux.

The+Last+Shadow+Puppets+081021_164005_LSSP_2

Et en bonus, parce que c’est vous… The Last Shadow Puppets reprennent « SOS » de Rihanna. Si si.

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. Syracuse Cat permalink
    11 août 2009 20:18

    Et donc un grand merci à Vuuv qui a débarqué un soir chez moi avec la mélodie de « My Mistakes… » en tête après l’avoir entendue à la radio, et à Google, qui grâce aux mots « innocence and arrogance » nous a permis de trouver la référence. L’iPhone ne le faisait pas encore à l’époque, c’était il y a une éternité, l’automne dernier, rendez-vous compte !^^ Bref, c’était le coup de foudre, pour elle, pour moi, et ce fut aussi contagieux que la grippe A.

    Non seulement leur musique est excellente, variée, douce, puis rythmée, et aussi les deux à la fois souvent, mais leur texte sont magnifiques, ce qui est moins courant. Et pour moi, le texte, c’est primordial, probablement parce que je n’ai pas une oreille très musicale. On n’y comprend rien, c’est vrai, mais justement, ça laisse de la place à l’imagination : la liberté d’interpréter les textes selon la personnalité, l’histoire ou simplement l’humeur de chacun, c’est pour moi la marque des plus grands. « You bit your tongue and on the tip of your tongue was your view. He hadn’t dealt with how you felt with ways that suited you » (Black Plant). Par exemple. En fait je pourrai vous recopier toutes les paroles, mais aller acheter le disque (ou faites-vous le offrir, à l’occasion) : comme Lib l’a fait remarquer à très juste titre, c’est aussi un bel objet, ça vaut le coup.
    Pour revenir à leur musique, à laquelle je n’ai pas vraiment rendu justice jusqu’ici, elle a cette qualité lancinante, entêtante, étourdissante : on sent une sensibilité à vif, un peu écorchée, notamment dans la voix du chanteur, qui dégage quelque chose de très jeune, forcément, mais avec un certain recul, une véritable maturité. Puis moi, j’aime les arrangements avec les cordes (The Age of the Understatement), oui, ce côté lancinant qui me plonge dans un tourbillon un peu obsessionnel et me fait écouter une chanson en boucle, encore et encore.

    Merci Lib, pour ce bel article.

    • Lib permalink
      11 août 2009 20:22

      Et merci à toi d’avoir su en parler avec tes mots, très justes eux aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :