Skip to content

Live report : Explosions In The Sky au Bataclan

20 mai 2011

Howdy howdy les amis ! Comme vous pouvez le constater, je ne suis pas morte (même si mon absence d’articles récemment pouvait le laisser penser, j’en conviens) – et je sors même de ma caverne pour aller me cultiver les oreilles !

Explosions In The Sky, pour ceux qui n’en n’ont jamais entendu causer…c’est du post-rock.
Oui, vous avez bien lu. Je vous la fait même dans une seule phrase : Playne est allée à son premier concert de post rock.

Et même que c’était vachement chouette.
Déjà, au vu de la salle, ça partait vachement bien. J’ai un grand amour pour le Bataclan (je suis sentimentale de la salle de concert, que voulez-vous mes choupettes !), c’est grand sans être gigantesque, le son est globalement bien fichu, et en plus c’est pas trop compliqué en métro.

Un peu de contexte, parce que j’aime bien ça, quand même. Donc.
Explosions In The Sky, c’est un groupe que j’écoute en pointillés depuis déjà quelques années. Docilement quand un nordiste m’avait dit : « wha
il faut absolument que t’écoutes ce truc, c’est géniaaaaal », j’avais jeté une oreille. Depuis, Explosions In The Sky faisait partie de ma playlist « Dreams ». En gros, la playlist qu’on lance avant de se mettre au chaud sous une couette avec ou sans bouquin. Et quand on se réveille 3h plus tard, ça tourne toujours. Du coup, j’étais assez curieuse de voir ce que ça donnait en live ce genre de groupe.

Je dois dire que passé le choc initial de « mais, mais, mais, je ne suis pas sous ma couette », c’était une expérience plutôt couette. Euh, chouette, pardon.
Je suis arrivée comme une fleur, sur le coup de 20h13, espérant fortement rater la première partie. Un peu loupé, puisque je suis arrivée au milieu du dernier morceau. Rien à en dire, si ce n’est que « étuve » décrivait déjà assez bien l’ambiance de la salle.
Chauuuuuuuuuuuud. Je vous épargne les chouinements de la Playne qui supporte mal la chaleur, mais le cœur y est.

La salle, justement. Au vu de la population dans le métro qui commençait à évoluer dans une direction similaire à la mienne, je craignais un peu que mes kiwis d’oreille fassent tache dans le paysage hipster aux chemises à carreau. Finalement, crainte infondée, puisque seulement les 2/3 de la salle étaient très à la pointe de la mode. Le tiers restant comportait quelques chevelus et affiliés (j’ai recensé un tee shirt Burzum, un Agnostic Front, …you get my point). Je dois dire qu’entre la casquette OBEY et le rideau de cheveux, j’ai eu quelques doutes sur l’ambiance du concert avant que ça démarre. En bruit de fond pré concert, un truc qui fait toujours plaisir … no shit.

Aucun rapport d’ailleurs, mais un truc qui est plutôt chouettos dans les concerts, c’est les gens.
Je vous épargne le téléphone rose et autre, mais j’étais un peu déçue que le grand monsieur blond aux yeux clairs avec un tee shirt noir qui m’a souri à plusieurs reprises se barre avant la fin du concert sans que j’aie pu faire mon jet de courage.

20h40. Les lumières s’éteignent et c’est parti ! Après un petit speech, papier à l’appui, l’un des texans nous dit merci dans un français aussi approximatif que charmant. Cette nuit, c’est la notre, c’est la votre, elle nous appartient, et ils sont les explosions dans le ciel !

Malheureusement, du haut de mon mètre soixante deux et demi dans la fosse … j’ai pas vu grand chose. Mais sur le principe, ça avait l’air bien ce qui se passait sur scène. Enfin, ça bougeait pas mal pour les rares mouvements que j’ai pu identifier, là où je m’attendais quand même à un show plutôt statique. Paradoxalement, c’est un des rares concerts où le fait que le groupe ne communique absolument pas avec la salle ne m’a pas choquée outre mesure. Dans Explosions In The Sky, pas de voix. Juste de la guitare (des guitares, en fait), de la basse, et de la batterie : ce qui fait quand même un joli paquet de ricains sur scène. Du coup, que le dude qui a introduit le concert dise trois mots à la fin, et qu’il ne se passe rien de plus ça ne m’a pas franchement dérangé.

De toute façon, j’ai passé presque 1/3 du concert avec la sensation un peu métaplanante d’être dans un bain chaud (le manque de sucre et la chaleur ambiante, certainement). Le genre où on ferme les yeux et où on se laisse flotter porter. Un peu partie dans ma bulle, en quelque sorte. Le post-rock, ça m’transporte ‘faut croire ?

Le post-rock, des échanges que j’ai pu avoir avec d’autres amateurs de musiques divers et variés, ça passe ou ça casse. Soit on considère que ça monte, ça monte, ça monte, et ça n’explose pas. Ou au contraire que les montées sont contrebalancées par des passages plus calmes, et que c’est sur la construction des morceaux qu’il y a des trucs amusants à chercher. Sinon, c’est vrai que c’est pas facile facile de faire la différence entre les morceaux (qui à la base font tous au moins 8 minutes, sinon c’est pas marrant)…tout ça pour avouer que pour la première fois je vais oser vous pondre un article sans setlist à la fin !

Pour me faire pardonner, une jolie chanson :

Ayant été en rade de batterie d’harinezumi avant de partir, si en plus d’avoir des suggestions concernant la playlist vous avez des photos que vous trouvez chouette et qui illustreraient bien mon propos… n’hésitez pas à me faire signe !

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1. Léo permalink
    21 mai 2011 16:08

    Tiens, j’étais avec l’Agnostic Front…
    Sinon pour la première partie, à 20h13 ça n’était pas la moitié du dernier morceau, c’était la fin du premier morceau… Oui la première partie, c’était un seul morceau de plus de 20 minutes, assez pénible à vrai dire puisque c’était la même chose en boucle tout du long…

    Par contre c’est marqué « Elysée Montmartre » sur la photo… RIP…

    • 22 mai 2011 15:25

      Homme de goût, je te salue !
      20 minutes du même morceau ?!. Pfiouh, je me félicite de l’avoir loupée alors. Du peu que j’en ai écouté, ça m’avait pas l’air folichon.

      Indeed RIP. Mais comme tous les concert de feu (sans mauvais jeu de mot :/) l’Elysée Montmartre ont migré au Bataclan …

      (Oh, et merci pour la setlist !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :