Skip to content

Morning Glory / Money money money

14 avril 2011

Photo : Julien Oppenheimer

A l’origine, je voulais faire un article sur Morning Glory, le film avec Harrison Ford que j’ai vu la semaine dernière. Et puis je me suis dit que si c’était rigolo, ça ne cassait pas non plus trois pattes à un canard, et que ça ne valait surtout pas d’en faire un article entier. J’étais prête à supprimer mon brouillon… et puis j’ai vu une pièce hier, du collectif ildi ! eldi : L’Argent, ou ce qu’il en reste, à La rose des vents, scène nationale Lille Métropole – Villeneuve d’Ascq. Et comme ça m’a interpellée – plus que Morning Glory, je préfère vous parler de ça…

Inspirée d’un roman de Christophe Tarkos, la pièce tourne autour de l’argent – comme l’indique le titre… Ce n’est pas une histoire, ce n’est pas une pièce au sens propre du terme. C’est plus une réflexion, une causerie mâtinée d’impro, sur le thème de l’argent. Le collectif ose interroger, sur scène, nos rapports intimes avec l’argent, notre relation à quelque chose auquel tout le monde pense, mais dont personne n’ose vraiment parler sans fard.

Sur un plateau débarrassé de tout artifice théâtral, Sophie Cattani, Julien Oppenheimer et François Sabourin interprètent tour à tour des gens normaux, des gens comme vous et moi, qui confient au public le rapport que chacun entretient avec l’argent. C’est parfois drôle, parfois cynique. Parfois attendu, aussi, mais en règle générale, ça tombe juste. Peu de temps après le début de la représentation, une rampe de vêtements descend sur scène, pour permettre aux comédiens de se travestir au gré des personnages qu’ils interprètent. Avec beaucoup de justesse.

La grande force de ce collectif, c’est d’intégrer le public dans la performance, de ne jamais oublier qu’il joue avant tout pour la salle assise devant la scène. Et pas seulement au moment où les trois comédiens s’assoient au bord du plateau pour écouter les anecdotes des spectateurs sur l’argent. Les regards des trois comédiens sont sans cesse tournés vers la salle, et une grande connivence s’installe rapidement entre eux trois et leur public.

Mais surtout, cette pièce, une fois terminée, fait réfléchir (et oui, et ça ne fait pas trop mal au cerveau, promis !). Sur nos rapports à l’argent. Pourquoi l’argent, au fond, nous pourrit un peu la vie, même si on voudrait ne pas y penser. Parce que j’aimerais bien faire un super cadeau à ma pote pour son anniversaire, mais je n’ai pas les moyens de lui offrir ce que je voudrais vraiment (mais t’inquiète pas, Syracuse, t’auras un truc quand même !!). Parce qu’il n’y a plus grand chose, aujourd’hui, qui ne s’achète pas. Je me rappelle très bien un cours, au collège je crois, où notre prof nous avait demandé : quel plaisir, aujourd’hui, reste encore gratuit ? Nous avions tous répondu, faire la fête avec des amis (mais les chips, vous les avez bien payées ?), un repas en famille (et le rôti, vous l’avez volé ?). Une fille avait répondu « dormir »… L’argent, c’est très compliqué, et à la fois si simple, au fond…

Bref, une performance relativement courte (une heure), qui se jouera à La rose des vents jusqu’au vendredi 15 avril, puis tournera probablement un peu partout en France dans les mois à venir… Tout est sur le site de la compagnie, ici. (je vous conseille de cliquer sur le nom de la compagnie et de bouger un peu la souris, c’est interactif). Et ne serait-ce que pour la bonne humeur des trois loustics sur scène, ça vaut vraiment le coup…

Et pour vous rappeler ce que vous avez manqué / à quoi vous avez échappé :

Advertisements
One Comment leave one →
  1. 14 avril 2011 07:21

    Ooooh… Moi aussi je t’aime (et non, je ne m’inquiète pas, les cadeaux, je m’en fiche, je préfère savoir que tu penses à moi. Reviens !!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :