Skip to content

Sans Identité – vive les thrillers !

25 mars 2011

Ah, le Printemps du Cinéma, ses 3,50€ la place, sa foule compacte devant les caisses… y’a pas à dire, c’est quand même une super idée, et je n’ai pas manqué d’en profiter pour aller voir le thriller du moment, à savoir Sans Identité, le dernier film avec, à l’affiche, le grand Liam Neeson, comédien que j’ai toujours apprécié (et pas juste à cause de son accent Irish so cute dans Love Actually).

L’histoire est assez simple – rien de bien original, en tout cas. Un professeur de biologie / botanique (je me rappelle plus trop, ça n’est pas hyper déterminant…) débarque à Berlin avec sa femme (la belle January Jones de Madmen) pour un grand congrès. En arrivant à son hôtel (l’Hôtel Adlon, prestigieux établissement berlinois placé juste derrière la fameuse porte de Brandenbourg), il se rend compte qu’il a laissé à l’aéroport la mallette dans laquelle il a glissé son passeport en passant la douane. Il saute aussitôt dans un taxi – qui finit quelques instants plus tard dans la Spree. Après quatre jours de coma, il se réveille à l’hôpital, pour se rendre compte assez rapidement que plus personne ne se souvient de lui, pas même sa femme, qu’un inconnu prétend être lui, et qu’il n’a plus d’identité… D’abord perdu, il se fait rapidement attaquer par des vilains-méchants-pas beaux, et le thriller commence…

 

Mes attentes, avant d’aller voir Sans Identité, étaient très basiques : j’avais juste envie de voir un bon gros film d’action, avec des bastons, des courses poursuites en voiture, des traîtres et des adjuvants un peu sympas. Et je n’ai pas était déçue du voyage. Liam Neeson (qui n’est pas que Qui Gon Jin dans Starwars) est en grande forme, et compose un personnage de chercheur un peu paumé, un peu pataud au début – mais c’est normal, il se réveille d’un coma après un trauma assez violent – mais qui pige assez vite qu’il va falloir se réveiller s’il faut sauver sa peau.

 

Ses deux adjuvants sont vraiment bien réussis, jouant avec les clichés de la minette blonde et du vieux monsieur. La minette blonde, c’est Diane Kruger, en réfugiée illégale bosniaque qui accepte d’aider Liam Neeson, parce qu’elle est un peu séduite, parce qu’elle est surtout touchée par cet homme qui n’a, comme elle, pas de papiers. Loin de l’Hélène de Troie, elle cache, derrière sa fragilité physique, un grand courage et un grand coeur. Le vieux monsieur, c’est un Bruno Ganz absolument génial en ancien officier de la Stasi, reconverti en détective privé. C’est la plus grande réussite du film, à mon goût, un personnage qui apparaît, au final, assez peu, mais qui laisse une forte empreinte sur l’ensemble du film.

 

Après, course poursuite en voiture, check. Liam Neeson dans un taxi berlinois beige, le méchant dans un gros 4×4 noir. Bon pilote, le chercheur en botanique, ça dépote dans les rues de la capitale allemande. Et tout ce petit monde se tape dessus, se court après dans les rues et sur les toits, jusque dans le métro – bref, exploitation de l’environnement optimale pour un film à multiples rebondissements, au propre comme au figuré.

 

Le tout servi par un twist final qui n’est pas simplement la conclusion du film, mais qui relance l’action pour au moins 15 bonnes minutes, au pif au mètre. Ne comptez pas sur moi pour vous le spoiler, ça serait dommage. Je dirais juste que sans être révolutionnaire, ce twist final est bienvenu, et si j’en avais eu l’intuition, je ne me suis à aucun moment posé la vraie question, si bien que je ne l’ai pas vraiment vu venir.

 

Ce film n’est donc pas grand chose de plus que ce qu’il vend : un bon thriller, bien interprété, action packed, comme disent les Américains, bien ficelé. Que demander de plus, finalement ?

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1. 25 mars 2011 09:32

    Bon ,un nouveau film au programme !!J’avais hésité , mais après ton article , je vais courir au ciné .Merci

  2. Ofboir permalink
    26 mars 2011 13:51

    C’est marrant, l’intrigue ressemble à s’y méprendre à Hors de moi, de Didier van Cauwelaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :