Skip to content

[Présentation presse] Easy Money

22 mars 2011

Depuis le temps que je voyais passer des mails pour pouvoir assister à une présentation presse… Mais bon généralement à 13h ou même 18h je suis ailleurs qu’au ciné (qui a dit malheureusement ?!)

Mercredi dernier, j’ai donc testé la projection presse au Club de l’Etoile, pour le film suédois Easy Money.



N’ayant jamais pratiqué l’exercice, je ne savais pas trop à quelle sauce j’allais être mangée sur place… Y aurait-il des journalistes spécialisés, des cinéphiles aguerris ?! Finalement j’arrive tranquillement dans ce cinéma à la jolie décoration, quelques personnes sont déjà là, aucune carte de presse à l’horizon, c’est bon je ne fais pas trop « amateur » 🙂 Mon tour arrive finalement, je donne mon nom à la dame. « Bonne projection » me dit-elle en me remettant le dossier de presse. Ayé je suis dans l’arène !

.

20h les lumières s’éteignent… Logiquement, on commence par planter le décor et présenter les trois personnages principaux.
JW : étudiant en commerce, beau gosse, le cheveu blond gominé mais complètement fauché. Il vit en cité U, bosse en tant que chauffeur de « taxi » pour se payer les fringues dont il affiche les photos sur les murs de sa chambre et impressionner ses « potes » de fac bourgeois.
Jorge : dealer « latino » qui s’évade de prison devant nos yeux, pour préparer un gros coup (suspense !)
Mrado : tueur à gages yougoslave qui doit retrouver Jorge

Jorge, JW et Mrado

.

On découvre peu à peu les liens entre les trois protagonistes.
Le jeune faux bourge va être impliqué dans le « milieu » et se retrouver mêlé aux histoires de deux autres. Bien évidemment quand il se rend compte des enjeux et qu’il veut arrêter, il est déjà trop tard.

.

Le film est sorti il y a plus d’un an en Suède et a eu un véritable succès. Il est tiré du roman de Jens Lapidus, « L’argent facile », premier tome de la trilogie « Stockholm Noir ». C’est un élément de plus dans l’émergence du cinéma  suédois avec bien sûr la trilogie Millénium et aussi Morse en 2009 (histoire d’une petite « vampirette » qui se lie d’amitié avec son petit voisin).

.
Easy Money contient quelques scènes violentes (en même temps les dealers, les tueurs ne sont pas là pour rigoler, ils n’allaient pas se faire des câlins). Malgré cela, j’ai trouvé le film intéressant, un bon film d’action pour moi. Je n’ai (presque) pas vu les 2h04mn passer (presque pas de micro-siestes !). Et ceux qui me connaissent savent que c’est un gage de qualité, du moins pour moi ^^.

Au-delà du côté bad boy des personnages, on découvre également un côté plus humain : JW tombe amoureux, Jorge essaye de renouer avec sa famille et Mrado doit s’occuper de sa petite fille entre deux « contrats ». J’ai trouvé qu’on entrait bien dans le milieu de la mafia, assez récent en Suède, avec les différentes communautés qui se croisent.

Un seul petit détail me chiffonne mais je ne sais pas si je peux en parler (spoil ?!) : à  aucun moment, on ne voit la police rechercher Jorge, le fugitif… Il se promène tranquillement en ville (certes avec sa capuche sur la tête mais c’est tout).


Sortie en salle le 30 mars



Advertisements
6 commentaires leave one →
  1. Sablaetis permalink
    25 mars 2011 13:53

    En effet, si tu n’as pas dormi, c’est que ça devait être vraiment bien 😛

    Une pensée, comme ça… Pourquoi on compare tout ce qui vient de Suède à Millenium (ce n’est pas une critique, juste une question) ? On connaissait si peu de choses venant de la Suède avant ?

    • 25 mars 2011 14:37

      C’est vrai, ça… En même temps, depuis Bergman, j’ai rien de suédois qui me vient en tête en ce qui concerne le cinéma grand public (dans le sens, non confidentiel)… ce qui prouve peut-être tout simplement que je n’ai aucune culture.

      Sinon, en trucs suédois, y’a toujours Ikéa…

    • vans permalink
      25 mars 2011 14:41

      Euh mais j’ai pas comparé (attends je me relis……). Non, non, je dis juste que le film participe un peu plus à l’essor de la culture suédoise.
      Après c’est ptet moi qui n’ai pas de culture 😉

      • 25 mars 2011 14:46

        C’est un comble d’être sur Culture’s Pub et ne pas avoir de culture, je trouve (je parle autant pour moi que pour tout le monde, hein !).
        On va se rebaptiser : No Culture’s Pub. J’aime bien.

  2. Sablaetis permalink
    26 mars 2011 10:27

    Bon ok, « comparer » n’était peut-être pas le bon mot… Néanmoins on cite maintenant toujours Millenium dès qu’on parle de film ou de livre suédois… Mais c’est peut-être justement que ces dernières années la culture suédoise n’arrivait pas jusqu’à nous et que Millenium a (ré)ouvert des portes… Je ne sais pas, c’est juste une question que je me posais 😉
    Enfin, Easy Money a l’air de n’avoir rien à voir avec Millenium, et tant mieux !
    C’est toujours moins manipulateur que l’autre auteure suédoise qui se retrouve avec des couvertures au style identique à celles de Millenium pour que les bons petits français achètent ses livres !

    • 26 mars 2011 22:18

      Pour être complètement honnête avec Camilla Läckberg, je pense que c’est plutôt Actes Sud qui est coupable de cette étrange ressemblance – ils ont d’ailleurs fait pareil avec Lars Kepler, dont le bouquin L’Hypnotiseur est vraiment mal écrit, par ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :