Skip to content

Tony Cragg intimide la Pyramide !

12 mars 2011

Une étrange sculpture a pris place sous la fameuse Pyramide de verre du Louvre depuis le 28 janvier et jusqu’au 25 avril 2011. En 2011, Le Louvre rend hommage à l’art contemporain en mettant à l’honneur 4 artistes d’aujourd’hui et accueillera également l’édition 2011 de la FIAC. Actuellement, ce sont les travaux de Tony Cragg qui occupent l’espace.J’ai découvert ce Tony Cragg absolument par hasard au JT de Fr2 (un midi, un de ces chers jours de glande qui a précédé le début de mon stage). Le reportage fut, bien entendu, d’une sobriété et d’une synthèse déconcertante mais ce fut tout de même suffisant pour me motiver à partir à l’aventure, à la rencontre de ce sculpteur. J’étais aussi curieux de voir comment Le Louvre pouvait valoriser un artiste contemporain alors que ce n’est pas la vocation première de ce musée exposant nos plus grandes collections « classiques ».

Je suis désolé de commencer cet article par une note négative mais… Voila… J’ai été très déçu, dès mon arrivée, de comprendre que seules 8 œuvres de T. Cragg étaient proposées au public. Bref ! Passons !

Le plus important dans cette expo – la déception passée – c’est d’observer la manière dont les œuvres de Tony Cragg sont éparpillées entre les cours Marly et Puget parmi les merveilles de la sculpture française, elles mêmes présentées dans ce somptueux espace vitré et lumineux. N’ayant pas mis les pieds au Louvre depuis… Disons… 15 ans, quel plaisir de (re)découvrir le musée et surtout les salles du musée pas spécialement les plus blindées de touristes ! Pour revenir à Tony Cragg, un bon point pour la muséographie. La confrontation, des sculptures figuratives et des sculptures « abstraites » est (d)étonnante ! Comme toujours, mon petit plaisir est de laisser trainer mes oreilles et d’écouter les commentaires, parfois outrés, de certains visiteurs critiquant la légitimité de la présence de Cragg au Louvre… C’est sûr que d’entrer dans le Louvre, et que de voir une énorme sculpture abstraite rouge feu présentée (Versus, spécialement créée pour l’occasion) sous la pyramide peut prendre un peu à la gorge ! Quoi qu’il en soit, pour l’artiste, et pour le monde de l’art contemporain dans son ensemble, c’est une sacrée reconnaissance et mise en valeur : le monde entier passe par la pyramide de Mittran’ !

Les œuvres exposées reflètent (à mon avis) la diversité du travail de ce monsieur né, en 1949, à Liverpool. La première œuvre, la plus impressionnante, est exposée, je l’ai expliqué, sur un socle, directement dans la partie supérieure de la pyramide ce qui est du plus bel effet. Ensuite, le visiteur doit se rendre vers la Cour Marly du Louvre où se trouvent des réalisations pour la plupart en bronze ou encore en bois.

Mon esprit mal tourné, maladif, malsain, dépravé, pervers, vicieux (etc.), a vu dans les deux premières sculptures des  symboliques à la fois phallique et vaginale : d’amples formes, toutes en rondeurs, et couvertes d’excroissances et de cavités. Si on dépasse mon analyse fumeuse, certains y verront (comme le souligne notre ami Wikipedia VFrançaise) un jeu relatif au monde industriel, au recyclage, à des objets rejetés et réinventés par l’artiste dans des sculptures protéiformes comme pour cette autre sculpture où l’on devine un visage, puis deux, trois, voire plus, à mesure qu’on en fait le tour. Pour ces premières sculptures j’ai surtout relevé un intérêt quant au travail nécessaire à leur moulage et quant au travail dont à fait l’objet le bronze qui pourrait se confondre avec du plastique.

Un autre ensemble de travaux, plus à mon goût (encore plus abstraits), évoque des formes plus brutes, naturelles, presque minérales en repensant…. je ne sais pas… les stalactites, stalagmites, des piliers de mystérieuses cavernes… Ici encore le traitement du bois nous fait penser qu’il s’agit de pierre, le travail de la pierre nous fais penser à une sorte de plastique. Étonnant et esthétique.

L’exposition s’achevant assez rapidement, je vous conseille de faire un petit tour dans le musée du Louvre car Tony Craig, exposé parmi la sculpture française classique (Cour Marly, moderne et aérée), n’est pas victime d’un afflux insupportable de touristes. Les salles environnantes sont plutôt calmes et… Passionnantes ! La Mésopotamie et le code d’Hammourabi (lisez-en la traduction sur le mur de droite !) au rez-de-chaussée (toujours assez proche de l’expo évoquée). Je vous conseille aussi une partie (non restaurée et donc surprenante) du Louvre que je ne connaissais pas, les appartements Napoléon III, tout en dorures au 1er étage ! Pour cette sortie culture qui, je l’espère, ne vous décevra pas, deux bonnes heures sont à prévoir.

« Tony Cragg, Figure out/Figure in
Du 28 janvier au 25 avril 2011, le musée du Louvre présente dans les cours Marly et Puget huit sculptures de Tony Cragg, artiste majeur sur la scène contemporaine. La pyramide du Louvre accueille Versus, une sculpture monumentale de l’artiste spécialement produite pour l’occasion. Véritable point d’orgue de l’exposition, l’œuvre sera visible jusqu’au 24 octobre 2011″.
Le Louvre
Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 13 mars 2011 11:33

    Merci de m’avoir fait découvrir cet artiste que je ne connaissais pas et merci pour cet article très intéressant et détaillé qui donne envie d’aller à cette expo.

  2. 13 mars 2011 12:30

    Vous pouvez trouver un article sur l’exposition Tony Cragg à la Galerie Tahddeus Ropac sur http://blog.paris3e.fr/post/2011/03/08/Tony-Cragg-thaddeus-Ropac

    • juliette permalink
      2 février 2012 06:00

      mercie pour l’adresse elle m’a servie

  3. 14 mars 2011 11:28

    merci pour cet article ! J’aime beaucoup les confrontations classique / moderne quand elles sont bien faites – la pyramide du Louvre, par exemple, j’adore.
    Le Centre Georges Pompidou, en revanche, j’aime pas (dans son architecture en tout cas).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :