Skip to content

Le monde merveilleux d’Adrien M.

24 février 2011

A l’occasion de l’ouverture prochaine de la Gaîté Lyrique, nouvel établissement culturel de la Ville de Paris consacré aux arts numériques, j’aimerais vous parler d’un artiste qui, justement, construit ses créations au moyen de l’art numérique. Adrien Mondot, qui a créé la Compagnie Adrien M, est, à l’origine… un chercheur en informatique passionné de jonglage. Et parce que l’informatique et l’art ne sont pas aussi antinomiques qu’on voudrait bien le croire, Adrien Mondot a lié les deux pour créer des performances et des installations féériques…

Et du coup, il est partout, cet Adrien M : tous les festivals d’art numérique, toutes les manifestations qui présentent des oeuvres ressemblant de près ou de loin à de l’art numérique. Et c’est comme ça que je l’ai découvert : j’ai d’abord vu trois de ses installations au Festival du Cube à Issy-les-Moulineaux :

– l’anamorphose chronotope, que je n’ai pas essayé, mais en gros, vous vous baladez devant un écran, une caméra vous filme, et un procédé mathématique que je ne saurais vous expliquer, déforme vos mouvements dans le temps, si fait que ce qui apparaît sur l’écran, c’est bien vous, mais en un peu différent de ce que vous voyez habituellement dans un miroir…

la table cinétique, qui était malheureusement cassée le jour où nous sommes allés au festival ;

l’anamorphose spatiale, installation générative cette fois-ci (petite différence entre le génératif et l’interactif, pour ceux qui ne savent pas : une installation générative n’a pas besoin de public pour changer et se modifier, le code mathématique qui l’ordonne est pré-écrit, et elle va toujours se dérouler en suivant les mêmes mouvements. Une installation interactive a besoin de la présence d’un public pour bouger). L’anamorphose spatiale est ma préférée, parce qu’elle est celle qui ressemble le plus à l’univers d’Adrien M tel que je l’aime : au sol sont projetés des lignes blanches, sur fond noir, qui s’entrecroisent pour former une sorte de grille. Cela forme une fausse perspective, qui donne l’impression que l’on risque de tomber à tout moment, au fur et à mesure que les lignes bougent et forment des points de chute…

J’ai ensuite découvert le spectacle Cinématique de la chute, conçu par Adrien M, interprété par lui et par Satchie, danseuse qui a notamment travaillé avec James Thierrée. Et c’est là que j’ai été définitivement séduite par le travail de la Compagnie Adrien M. Le spectacle, qui dure une petite heure, est construit autour de différents tableaux utilisant les talents de jongleur et de danseuse des interprètes, des créations numériques sonores et visuelles, et surtout, une interaction fructueuse entre tous ces éléments, qui deviennent une symphonie poétique de mouvements. Le spectacle développe les trois technologies dont je vous ai parlé plus haut, exposées au Festival le Cube. Certains trouveront ce spectacle naïf, probablement : en ce qui me concerne, et c’est assez rare, je ne me suis pas préoccupée de ce qu’on voulait me raconter, mais de ce qu’on me montrait, et cela suffisait à la narration de la pièce : l’espace d’une heure, Adrien M et Satchie nous plongent dans leur monde à eux.

C’est à la Ferme du Buisson, à l’occasion du Festival TEMPS D’IMAGES en octobre 2010, que j’ai pu voir ce spectacle. Pour les curieux rémois, Adrien M sera au Manège de Reims en mars, pour Cinématique, et en avril avec ses installations. Pour les autres, la Compagnie tourne un peu partout en France et dans monde : tout est sur leur site, ainsi que de nombreuses images et vidéos, ça vaut la peine d’y faire un petit tour si ça vous intéresse…

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :