Skip to content

Afrocubism

9 décembre 2010

Vous connaissez Buena Vista Social Club ? Dans le cas contraire, je ne saurais que trop vous conseiller une petite séance de rattrapage. Et si vous connaissez, vous ignorez peut-être que le projet d’origine de cet album était de réunir des musiciens maliens et cubains. Malheureusement, les musiciens maliens, pour d’obscurs problèmes de visa, n’ont pas pu se joindre à l’aventure (tiens tiens, ça me rappelle quelqu’un …). Ry Cooder, le guitariste américain qui devait réunir tout ce beau monde, a donc dû improviser en studio en découvrant les musiciens cubains au fur et à mesure, et le Buena Vista est donc devenu un album de musique cubaine, et a connu le succès qu’on lui connait.

Mais heureusement pour nos petites oreilles, le projet initial n’a pas été oublié. Nick Gold, le producteur à l’initiative de cette rencontre malio-cubaine (on va dire que c’est le bon terme), retente le coup en 2008, et cette fois avec succès. Dans cette nouvelle formation les Maliens sont bien de la partie : Bassekou Kouyaté au luth n’goni (ancêtre du banjo), Djelimady Tounkara à la guitare électrique, Toumani Diabaté à la kora, Lassana Diabaté au balafon, Kassé Mady Diabaté au chant, et du côté cubain, Eliades Ochoa (qui était déjà de l’aventure Buena Vista) à la guitare et au chant, accompagné de son groupe. Tout ce beau monde s’est donc enfin retrouvé ensemble dans un studio en Espagne pour ce qui ne devait être qu’une répétition, mais qui s’est finalement transformée, dans l’empressement général, en un enregistrement d’album éclair. Petite mise en bouche :

Dimanche soir, la joyeuse troupe a investi la scène du Bataclan. Cela va sans dire que j’y étais.

En première partie, une belle africaine monte sur scène. Il s’agit de Fatoumata Diawara, et c’est tout simplement une des meilleures premières parties que j’aie jamais vu. Elle commence par une chanson calme, toute seule à la guitare et au chant (mais quelle belle voix !), et ses musiciens la rejoindront au deuxième morceau. Guitare électrique, basse et cajón pour donner plus de profondeur à sa musique envoutante, où musique malienne se marie avec une guitare un peu bluesy et une basse franchement funky. C’est mélodieux, rythmique, ça donne envie de bouger, et on ne voit pas le temps passer. Souvent, pendant les premières parties, j’ai hâte que ça se termine pour voir le concert qui m’intéresse. Cette fois, j’étais déçu que ça s’arrête.

Mais heureusement, après une courte pause, c’est Afrocubism qui débarque. Et là les amis, quelle patate ! Quatorze personnes sur scène, des instruments divers et variés : balafon, n’goni, kora, guitare électrique, guitares classiques, trompettes, contrebasse, une étrange percussion en demi-sphère, ainsi que divers accessoires. Tout de suite, on voit que ce qui réunit avant tout les Maliens et les Cubains, c’est le sens de la fête. Le soleil s’est définitivement installé dans la salle, et dans tous les coins des gens debout dansaient. Les musiciens ont enchaîné presque sans répis les morceaux, chacun y allant de son solo magistral. On voyait bien qu’ils avaient autant de plaisir que nous à être là. Au programme, uniquement des morceaux de leur album (on aurait pu espérer une petite reprise de Buena Vista, mais non), mais avec leurs solos à rallonge, ils n’auront même pas le temps de le jouer en entier pendant les presque deux heures de concert. En tout cas, on voyage. On ne sait pas bien où , tantôt au Mali, tantôt à Cuba, quand ce n’est pas aux deux endroits à la fois, mais la magie opère. Et on réalise que le mélange de ces deux musiques s’impose finalement comme une évidence.

Les musiciens sortent de scène, et après nous avoir laissé nous chauffer un peu les mains et la gorge, ils reviennent pour deux derniers morceaux en guise de rappel. Pendant le dernier morceau, deux personnes du premier rang montent sur scène, l’un, chanteur malien, dont la tenue ne dénote pas avec les membres du groupe, vient pousser la chansonnette pour nous faire profiter de sa belle voix. Le deuxième, aveugle, accompagne le groupe avec un petit synthé en bandoulière. De ce que j’ai pu entendre, le chanteur est un Kouyaté, et le claviériste Jean-Philippe quelque-chose. Je passe donc ici une annonce : si quelqu’un connait leurs noms, qu’il se signale. Il s’agissait de Mory Djely Kouyaté et Jean-Philippe Rykiel (merci Olivier pour la précision).

Fin du rappel, les musiciens viennent sur le devant de la scène pour saluer. Standing ovation bien méritée. Et là, le percussionniste en remet une couche, les trompettistes suivent, le chanteur aussi. Et c’est reparti pour une mini-jam, toujours en rang sur le devant de la scène. Le public tape dans ses mains. C’est la fête. La fiesta. Et c’est le cœur encore plein de soleil qu’on ressortira dans le froid parisien.

Afrocubism

Publicités
8 commentaires leave one →
  1. 9 décembre 2010 13:10

    Je crois que Chan Chan est une des chansons qui met toujours tout le monde d’accord… 😉
    Merci Ofboir pour ce petit live report aussi alléchant que sympathique ! En te lisant, on se dit qu’on aurait bien voulu y être !

  2. 10 décembre 2010 15:15

    Bonjour,

    C’est étrange comme les live reports sont pas courants, alors en remerciement des réponses a toutes questions et plus.

    – la percu demi-sphérique est une calebasse. C’est un ajout pour la tournée, car il n’y en a pas sur l’album
    – Jean-Philippe Rykiel. Il n’était pas du tout prévu (bien sur) d’ou le fait que l’ingé son a mis 2 minutes a lui trouver une piste sur la console pour qu’on l’entende.
    – Mory Djely Kouyate. Pareil sans les soucis de micro.
    – Fatoumata est la nouvelle signature de la maison. Juste pour donner une idée d’a quel point on croit en elle, les deux derniers artistes a avoir été signés chez nous sont Toumani & Tony Allen…Il devrait y avoir un album de pret premier semestre 2011.
    – Pour finir, si on va la http://www.worldcircuit.co.uk/afrocubism_promo.php on récupere gratos un titre qui ne figure que sur l’édition vinyle de l’album. Je dis ca je rien hein…

    • Ofboir permalink
      10 décembre 2010 15:44

      Waouh ! Merci beaucoup pour les noms ET le morceau bonus. J’ai incorporé les précisions dans l’article.

  3. Musicadelbarrio permalink
    23 décembre 2010 17:24

    Bonjour,
    Nous avons eu la chance de voir et d’écouter Afrocubism à Bruxelles et nous sommes restés un peu sur notre faim. Le concept et l’idée sont cependant superbes.

    • Ofboir permalink
      24 décembre 2010 17:52

      Ah tiens, et pourquoi vous êtes restés sur votre faim ?

  4. Ofboir permalink
    11 février 2011 20:01

    La vidéo complète du concert :
    http://liveweb.arte.tv/fr/video/Afrocubism_au_Bataclan/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :