Skip to content

Live report – Dub Incorporation à La Cigale

23 novembre 2010

Il y a deux ans, Culture’s Pub n’existait pas encore… je n’ai donc pas pu partager avec vous la claque monumentale que j’ai prise en allant pour la première fois voir Dub Inc en concert (et c’était au Bataclan, en plus). Mais depuis, les choses ont changé : Culture’s Pub est né, et a rassemblé autour de lui moult casses couilles, Dub Inc a sorti un autre album, et revient à Paris pour deux dates à la Cigale. Inutile de mentionner que c’était complet de chez complet …
Et maintenant, avec les photos et en bonus : deux vidéos !

Après avoir survécu aux rappeurs roumains dans le métro (toujours avoir des protection pour les esgourdes, toujours !), j’ai débarqué – non sans avoir pris l’avenue de Clichy dans le mauvais sens- à la Cigale…enfin, devant. Puisque première surprise de la soirée : une file d’attente (on ne dit pas une queue, sinon, c’est mal vu) longue de 10 pieds de long (de géant les pieds). Je dois dire que de devoir marcher 3+ minutes pour commencer à en voir le bout, c’est quand même impressionnant.
Pour patienter : des flyers, le froid, et surtout les conversations des gens derrière et devant moi. Aujourd’hui, j’en ai beaucoup appris sur les péripéties de concerts, et pu constater que ça marche toujours pour draguer d’énumérer tous les concerts auxquels on a assisté de près ou de loin…ou essayer, du moins.

20h31 (ah oui, quand je prends des notes, c’est précis mes choupis) : je réussis, ô miracle à me trouver une place entre deux couples qui se bécotent au balcon. Pas pile au dessus d’un haut-parleur, personne devant moi, la joie, le bonheur, l’extâââse.
Une fois de plus, je vois quelque chose ! (Oui, je sais, c’est récurrent comme remarque, mais à moins de faire partie du cercle très fermé des gens qui ne font pas 1m90 et qui par conséquent ne voient rien dès qu’il y a quelqu’un devant, vous ne pouvez pas compatir…).
20h48 pétantes, les lumières s’éteignent, les hurlement montent, je chausse mes protections auditives et le concert démarre !

Vous connaissez l’expression : envoyer du pâté ? Si oui, vous savez que c’est le meilleur qualificatif possible pour décrire cette soirée. Si non, ben vous lisez Culture’s Pub, donc on vous aime aussi. Du pâté, du bois, du poney, Dub Inc en concert c’est intense, on a chaud, et on en sort aphone.
Au vu de l’ambiance déjà chaude qui régnait dans la salle, et des dires de mes voisins de balconnet, la première partie était sympa. Mais on commençait un peu à s’impatienter, et pour remédier à ça, Dub Inc a attaqué les festivités par un petit Diversité de derrière les fagots. Inutile de vous préciser que dans la fosse, ça bondissait déjà de partout.
Quelques changements de lyrics, toujours de circonstance, le public donne de la voix et sur scène ça bouge !
La première fois que j’avais vu Dub Inc, je m’étais demandé si ils n’avaient pas avalé un kangourou avant de monter sur scène…Aujourd’hui, je me demande si ce n’était pas de l’herbe de kangourou qu’on a respiré toute la soirée. Public déchaîné, musiciens montés sur ressort, chanteurs très en voix, qui oublient même parfois les paroles mais « c’est l’émotion ».

Côté setlist : quelques titres du dernier album (que je n’ai pas eu le temps d’écouter, j’en suis toute confusionnée), des classiques, des tubes, et aussi de l’impro au chant ! Bien équilibrée, on alterne avec deux morceaux plus doux (au niveau rythmiques j’entends) : ChainesDjamilla. Dub Inc a aussi pensé à ses débuts, et on a eu le droit à un bon petit Rudeboy ou encore My Freestyle. La joie, quoi.
Côté son et lumière : c’était la première fois que je mettais un pied à La Cigale, je précise – mention très positive, salle conviviale (bon, blindée comme un œuf d’autruche), jeux de lumière sympatiques, son très chouette…Cool quoi. Ambiance qui collait bien au groupe, et qui permettait à toute la salle de participer.

Je n’en ai pas encore touché deux mots, mais les concerts de Dub Inc c’est animé, mais pas que sur la scène. Ce soir, le public s’est scindé en deux pour un concours de chant, le public s’est assis, le public a bondi jusqu’au plafond, le public a sué, le public a chanté, le public a marché de droite à gauche (bon pas dans les gradins) et a comprimé un peu les personnes sur les bords de la fosse (mais comme dans le métro : l’humain c’est comme tout, si on appuie bien ça finit par prendre une forme adaptée au contenant), le public a chanté, a dansé, a partagé…la weed aussi.
[Et oui, au vu de l’odeur  de mes fringues et mon mal de crâne monumental en rentrant, il n’y avait pas que de la cigarette qu’on fumait dans la salle… au léger mépris des règles de santé publique ^^]

Je vous épargne mes cris d’amour pour le nouveau bassiste, ainsi que le récit de mes bonds dans le balcon, mais une chose est certaine…je suis maintenant aphone, et je vais me payer des méchantes courbatures aujourd’hui 🙂

Histoire de finir en beauté, et de vous faire rager si vous ne pouvez pas non plus assister à la 2e date parisienne du groupe qui a lieu aujourd’hui, la setlist !

  1. Diversité
  2. Métissage
  3. Dos à Dos
  4. Laisse le temps
  5. La corde raide
  6. Galérer
  7. Murderer
  8. Tout ce qu’ils veulent
  9. Bang Bang
  10. Chaînes
  11. Djamila
  12. My Freestyle
  13. Monnaie
  14. Ma mélodie
  15. Rudeboy
  16. Jump Up (agaiiin!)
Publicités
17 commentaires leave one →
  1. vicky permalink
    23 novembre 2010 12:29

    J’adore la chanson en kabyle Djamila ! J’ai découvert un groupe formidable, merci de partager ces découvertes avec nous !

  2. Anto permalink
    24 novembre 2010 16:24

    salut playne !
    pour compléter ta setlist , la chanson sur les médias c’est « bang bang » 😉 pour le reste c’est comme tu l’as décrit .. j’y suis allé le 23 perso j’étais presque tout devant dans la fosse, et en effet un concert de dub inc , c’est comme le mode essorage d’une machine ! fayaaaaaa fayaaaaa ! Et pour ceux qui ont bien aimé la première partie , il s’agit du groupe « shaman culture « 

    • 24 novembre 2010 17:20

      Salut Anto !
      Merci pour le titre manquant de la setlist 🙂 (et le commentaire par la même occasion)
      « Presque tout devant dans la fosse » : combien de bleus ? ^^
      N’ayant pas vu la première partie, impossible de me prononcer sur le moment, mais +1 après écoute.

  3. Mathieu permalink
    24 novembre 2010 18:54

    J’y étais le 23, ta description est vraiment bien ;), j’étais vraiment tout devant, j’ai eu la chance de « tcheker » Komlan, Bouchkour et Zigo . Et dans les chansons tu as oubliée, One shot ainsi que achtah 😉 . Dub Inc !

    • 24 novembre 2010 19:22

      Damned !
      Option 1 : ils n’ont pas joué la même chose les deux soirs,
      Option 2 : je bondissais trop pour noter ^^
      …de toute évidence, je pense que l’option 2 est la bonne !
      Où donc dans la liste One Shot et Achtah ?

  4. Anto permalink
    25 novembre 2010 19:16

    J’avou il y avait tellement le feu que j’ai zapé one shot et achta (–)’ mais Mathieu tu parles du l’éspèce de medley qu’ils ont fait c’est ça ? Et Playne pour répondre à ta question c’est le « gauche droite » ( un gros bisou pour le mur de gauche que j’ai vu de très près ^^) et le « jump up » qui m’a laissé le plus de séquelles ^^ sinon ça va :-).. et le medley de one shot et achta je crois que c’était au début de la liste, si on parle de la même chose mais sans certitude… je demanderai à mes collègues à l’occasion, si personne ne trouve d’ici là !
    Pour finir un ptit big up pour le « no woman no cry » tous en coeur au final c’était bien frais !

  5. 29 novembre 2010 18:41

    Bonjour Playne.

    Peut-tu prendre contact avec moi par mail, j’aimerais te proposer de diffuser tes photos du concert de Dub inc à la Cigale de Paris sur le site du collectif DIF http://www.dubincfans.fr, elles seront vue par plusieurs centaines de personnes par mois.

    Pour les curieux, vous trouverez sur le site quelques photos et des vidéos des concerts à La Cigale 😉

    Merci d’avance pour avoir lu ma proposition ! Bonne soirée à tous !

    endromax pour DIF

  6. Ben Glo permalink
    1 décembre 2010 17:04

    ça tu peux le dire coco
    ça envoyé pire que du pâté !!

    La fosse est trop bien passé mais c’est cool de récupérer tes photos du balcon, ça rend beaucoup mieux, et t’as géré les vidéos 🙂

    • 1 décembre 2010 17:44

      Merci merci ! 😉
      J’ai loupé le premier mouvement de foule pour les A/R dans la fosse, mais pas le saut ^^

  7. Ben Glo permalink
    1 décembre 2010 18:25

    J’ai joué ma vie plusieurs fois mais j’ai juste trop ris !

    Un bon concert et un très bon souvenir 🙂

  8. Jokester permalink
    5 février 2011 00:39

    Comme prévu j’ajoute mon grain de sel 😉
    J’écoutais déjà un peu de dub jusque là (Kanka, The Blackstarliners par exemple) mais je ne connaissais Dub Inc que de nom avant de les voir sur scène. Ni une ni deux devant l’enthousiasme des casses-couilles, j’ai pris des places pour mercredi dernier, le 2 février à la Carène (sur le port de Brest).
    On arrive 20h30 pétantes comme si c’était maman qui nous avait déposé, 10mn après 6/7 gus rentrent sur scène en titubant, testent leur matériel puis se lancent. C’était « Jah Gaïa » le nom de cette première partie. Après un départ laborieux, ils sont parvenus à faire bouger toute la salle qui se remplissait et je ne regrette pas de les avoir vus. Leurs textes ont besoin de mûrir un peu, mais musicalement c’est pas mal.
    J’ai pas présenté les lieux, si vous avez l’occasion de passer à Brest, la Carène est un bâtiment assez récent, couleur rouille, avec deux petites salles de concert (500 et 1000 personnes ?) enfin c’est convivial, j’aime beaucoup.
    Dub Inc entre en scène, la salle est comble et déjà bien agitée, et c’est parti pour deux heures de concert effréné ! J’ai particulièrement bien aimé la voix de Bouchkour, c’est chaleureux, détonant avec celle beaucoup plus rauque de Komlan. J’ai vraiment bien accroché. Pareil que nos amis parisiens, on a eu droit à quelques petits jeux collectifs pour finir, « tou’l mond’ à gauche, tou’l mond’ à gauche, tou’l mond’ à gauche, stop stop… » pour entretenir l’euphorie collective ! (alimentée ici aussi par une fumée bien parfumée ^^)
    Ils sont en tournée un peu partout en France jusqu’au 25 juin, ne les ratez pas, ça pète ! Gast !

    • 5 février 2011 10:51

      Mon cher Jokester, ton commentaire me réjouit ! 😀

      Ravie de voir que sur mes conseils avisés et mon enthousiasme débordant (et ma modestie chronique, ne l’oublions pas) tu es allé voir Dub Inc !
      Et qu’en plus, ça t’a plu !

      Un peu plus sérieusement, quand même, c’est chouette. J’ai bien ri avec ta « fumée bien parfumée », jolie formulation, je te la piquerai ! Pour ce que j’en sais, les jeux avec le public c’est la norme des concerts de Dub Inc, vous avez eu le droit de vous assoir par terre sur « Jump Up Again ? »
      Je te remercie d’avoir partagé le résultat avec nous 🙂

      J’avais déjà entendu parler de la Carène, en termes très positifs en ce qui concerne l’ambiance, mais assez peu de retours sur le son. Il était bien ? (et pas trop fort ?)

  9. Jokester permalink
    5 février 2011 14:35

    C’est un juste retour des choses 😉
    Oui on a eu aussi le jeu « Jump Up Again », bien sympa ! (mais le plafond était trop haut :() Ils étaient apparemment surpris qu’il y ait autant d’ambiance au bout du monde pour un mercredi soir, en ce qui me concerne c’est la première fois que je vois autant de joie et de dynamisme en concert ! (en festoche il y a des junkies, alors ça compte pas)
    C’est l’avantage de ce lieu de concert, c’est petit et l’acoustique est vraiment excellente. J’ai été voir Ez3kiel deux fois ici c’était génial, pour Abd al Malik revanche ça m’a déçu, c’était trop fort (et puis le jeu de scène était bof).
    Reste plus qu’à espérer que les bons concerts en métropole nous parviennent encore jusqu’ici, que je puisse suivre 🙂 (jalousie mal dissimulée ici)
    Je ne vois pas de mention contact en pied de page, comment on vient vous casser les couilles, vous demander une carte de parti, tout ça tout ça ?

    • 5 février 2011 14:48

      🙂
      Après, être mobile, c’est tout un art 😉
      Pour ce qui est de la mention de contact, c’est peut-être parcequ’elle est en haut de page, en fait.
      Pour nous envoyer des mots doux, ou juste venir nous briser les burnes : culturespub@gmail.com 🙂

  10. 5 février 2011 19:35

    C’est tout à fait ça : pour nous contacter, cherche le piaf de Thunderbird dans la liste des icônes en haut à droite, juste sous la bannière 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :