Skip to content

Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ?

5 novembre 2010

Le nouveau spectacle de Kamel Ouali : 4 danseurs/chanteurs/comédiens, 2 musiciens, un décor modulaire qui perturbera toutes vos perceptions, des costumes époustouflants, des effets spéciaux renversants, plus de deux véhicules dont un motorisé – et bien entendu une bande son du tonnerre… Ça fait rêver ? Remplacez Kamel Ouali par Didier Super : ça devient encore mieux !

Quand Didier Super nous promet une comédie musicale, c’est plus que génial, c’est épique !

20h, la Bellevilloise, XXe arrondissement de Paris, un quartier dit populaire (comprenez que c’est là que sont les derniers noirs qu’on n’a pas encore expulsés). Deux-cent personnes font la queue pour entrer dans la salle où va se dérouler la comédie musicale qui va bouleverser leur vie : Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ?
L’auditoire est accueilli par le plus beau des comédies musicales de ces dernières années, de Romeo et Juliette à Mozart, l’opéra crotte, ce qui soulève nombre de protestations 🙂
Le décor est resplendissant : fait entièrement au Power-Tape metallisé ; au fur et à mesure que les tableaux changeront, on pourra admirer d’autres œuvres faites respectivement au scotch de peintre, au scotch d’électricien, ou au scotch à carton. La comédie musicale de Didier Super, sponsorisée par Bricorama.

La comédie musicale commence. Didier Super, suite à son accident de vélo en 2007, fait un long coma d’un quart d’heure dont les médecins ne savaient pas s’il se réveillerait. Mais il s’en réveille, sans quoi la suite de sa carrière aurait été compromise (quoi que son best-of posthume aurait sans douté été sa meilleure vente). Malheureusement, il a perdu sa haine, et que peut faire un chanteur engagé sans ce moteur ?
Didier raconte alors sa quête initiatique pour retrouver la haine et donc l’inspiration. Ce voyage l’amènera à rencontrer la banlieue, la politique, les inégalités pauvres-riches, les problèmes de religion, etc.

La scène. Après, on était trop pliés de rire pour prendre des phots.

Il n’y a pas tromperie sur la marchandise : il s’agit bien d’une histoire qui se déroule devant nos yeux, histoire régulièrement aidée par des chansons qui renforcent l’effet dramatique. Incontestablement une comédie musicale.
Il n’y a pas non plus tromperie sur la marchandise : comme à ses concerts ou à son spectacle, Didier alterne réflexions de gros beauf et vannes bien senties qui font très mal.

On est plié de rire du début à la fin, mais c’est pour un public averti : l’humour de Didier demande un sacré second degré et recul sur soi-même, deux qualités qui excluent directement tous les spectateurs de TF1. Car tout le monde en prend violemment pour son grade : gauche et droite, toutes les religions, toutes les couleurs de peau. C’est acide, bien senti, férocement drôle et juste.

.

Un superbe spectacle donc, hilarant, mais pour les gens capables de recul –  ce sera donc un échec commercial 🙂

.

Pour information, le spectacle dure jusqu’au 14 novembre, et la plupart des représentations sont à guichet fermé, donc réservez rapidement.

.

Un spectacle qui fait beaucoup pour l’intégration des minorités stupides.
–Télérama (TTT)

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. 6 novembre 2010 11:02

    « Un spectacle hilarant… » attention Lien Rag , la provoc  » PROUTPROUT » est un peu Super…ficielle !On prend vite la grosse tête » à se penser Super…rieur !!!

    • Lien Rag permalink*
      6 novembre 2010 12:33

      Je ne vois pas pourquoi tu parles de provoc proutprout vu que tu ne connais rien ni de l’artiste, ni de ses prestations sur scène, ni de celle-là en particulier.
      Si j’ai écrit 5 fois que ce qu’il fait n’a rien a voir avec ses chansons, ce n’est pas pour rien, et j’aurais aimé que tu le lises.

  2. 6 novembre 2010 19:57

    Il ne faut pas foncer tête baissée dans la première provoc venue!!Ou est ton sens de l’humour ,Lien Rag ?

    • Lien Rag permalink*
      7 novembre 2010 17:40

      Disparu avec les convictions de ma mère quand elle a envoyé ses gamins en école privée.

  3. 8 novembre 2010 08:35

    Mais non , on s’aime…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :