Skip to content

Il était une fois les découvreurs

4 novembre 2010

« Oui j’abjure ! Et pourtant elle tourne ! »
Galilée, qui venait d’être condamné par le tribunal de l’Inquisition, parlait de la Terre. C’est que voyez-vous, les enfants, pendant de long siècles les hommes ont cru que la Terre était le centre immobile du monde, et que le soleil et les autres planètes tournaient autour d’elle, et gare à celui qui prétendait le contraire. En contradiction avec les  Saintes Écritures, sa vie était en grand danger. Nous savons aujourd’hui que tout cela n’était pas exact, mais il a fallu à certains bien du courage pour prétendre le contraire, et à tous bien du temps pour comprendre que c’est le soleil qui est le centre de notre système planétaire. En 1564 va naître à Pise, en Italie, celui qui va imposer cette évidence : la Terre tourne, Galiléo Galilei.
Pour continuer dans toutes les histoires de ces grands inventeurs, qui sont passionnantes, un dessin animé nous propose de les découvrir sans que ce soit un cours pédagogique soporifique.

Extraordinaire, fantastique ! Imaginez les enfants, un astronaute flotte dans l’espace à des milliers de km au dessus de nos têtes, grâce aux satellites nous voyons et entendons les événements et les hommes aux quatre coins du monde.
Ho, le téléphone sonne… « Allo oui, vous appelez de l’Australie et vous demandez Culture’s Pub ? » 😛 C’est tout de même extraordinaire, on m’appelle d’Australie par relais satellite, quel progrès ! Tout cela grâce aux hommes de génie, qui nous ont permis de comprendre tout notre univers, de le domestiquer, de partir à la conquête de l’espace. L’espace, l’univers, c’est tellement immense, tellement mystérieux, comment avons-nous appris à mieux le connaître ? En 1642 va naître Isaac Newton. Ouille, une pomme est tombée sur sa tête ! Newton pensa « Tout ce qui est privé de support doit tomber, la pomme est tombée mais la Lune, elle ne tombe pas, pourquoi ? » Oui elle tombe la Lune, sinon elle disparaîtrait dans l’infini, elle tombe vers la terre indéfiniment mais toujours à la même distance, le centre de la Terre qui a attiré la pomme vers lui est à environ 6 400km, la Lune elle est à environ 380 000 km, donc elle est environ 60 fois plus éloignée, donc elle devrait avoir une accélération environ 3 600 fois supérieure à celle de la pomme, etc… Et Newton énonça « Tous les corps en orbite s’attirent proportionnellement à leur masse et en raison inverse du carré de leur distance. »

Vous vous rendez compte les enfants ?! C’était la loi de la gravitation. Et qu’est-ce que ça veut dire au juste ?

La réponse se trouve dans Il était une fois les découvreurs. Grâce à Il était une fois les découvreurs, on découvre les grands découvreurs et les grandes découvertes de l’humanité, de tout ceux qui ont contribué à faire le monde d’aujourd’hui et de ceux qui feront le monde de demain.

Il était une fois les découvreurs est une série animée, créée par Albert Barillé en 1993, consacrée à la vulgarisation scientifique sur les grandes découvertes, de la même manière que dans Il était une fois la vie. Tout est expliqué de manière simple dans Il était une fois les découvreurs. Cet animé a été diffusé à partir de 1994 sur Canal +, sur FR3, puis sur la chaîne Gulli.

J’ai beaucoup apprécié cette série car elle propose dans un langage simple de découvrir l’histoire des plus grands scientifiques de l’humanité, ces hommes qui ont changé notre planète. Comment dire, je crois que c’est grâce à ce dessin animé que j’ai pu comprendre « clairement » sans langue de bois, les grandes découvertes de notre monde, ces inventeurs qui ont fait de vous l’homme que vous êtes. J’ai accroché à ce dessin animé parce que c’est passionnant d’apprendre et de savoir comment notre monde actuel (21e siècle) en est arrivé là où il en est technologiquement, sans être resté à l’âge de pierre 😀

Tout ce qui nous entoure, tout cet univers fait d’objets familiers, il n’en a pas toujours été ainsi. Nous avons de la lumière artificielle, l’eau dans les robinets, le téléphone, le chauffage central, la télévision et tant d’autres choses encore. Tout cela vous semble évident, mais il a fallu des milliers d’années et une somme immense d’efforts et d’ingéniosité pour en arriver là. En effet, sans les grands inventeurs, on n’en serait pas là aujourd’hui ! Ces grands découvreurs ont tout imaginé, tout trouvé, démontré, la lune qui gravite, et la pomme qui tombe, toutes les roues de la locomotion et des automobiles, les inventeurs ont cherché à mesurer le temps qui donne l’heure.

Saviez-vous que le papier, les allumettes, le parachute, la boussole, le cognac, les fusils, la poudre, les canons, la porcelaine, les cartes à jouer, avaient déjà été inventés plusieurs siècles avant tout le monde par les Chinois ? Maintenant, avec Il était une fois les découvreurs, vous le savez 🙂 Mais les premiers inventeurs de l’humanité ont sans doute été les animaux : oiseaux, singes, etc… Pour ouvrir une noix par exemple, ils prenaient un cailloux, c’est ce que vous feriez probablement si vous étiez perdu sur une île déserte 😆

Cette série animée est vraiment passionnante. Je dirais que beaucoup des concepts scientifiques, je les ai définitivement retenu grâce à cet animé. Jamais je ne me serai souvenu par exemple du passé de l’atome sans avoir regardé Il était une fois les découvreurs. Sans Démocrite, vous croiriez encore que le monde est fait de quatre éléments (l’eau, le feu, la terre et l’air). Vous ne vous seriez sûrement jamais posé la question selon laquelle ces quatre éléments étaient des formes différentes du même élément. Par exemple sous l’effet de la chaleur l’eau s’évapore, elle s’est transformée en air. Il n’y a donc pas 4 éléments, il y a un élément de base, le plus petit qui puisse exister, même un grain de sable n’est pas le plus petit puisqu’on peut le casser, ce qu’il y a de petit c’est un atome. Et ça, Démocrite avait donc imaginé l’atome 2 400 ans avant que les physiciens modernes ne puissent le voir !

Et oui, dans Il était une fois les découvreurs on apprend toutes ces choses de façon limpide, même pas besoin de réviser les cours après  😉

Que feriez vous avec un gnomon ? Vous savez cette petite baguette de bois ? Vous l’utiliseriez sans doute comme cure-dents ou à autre chose sans importance. Et pourtant, avec un simple gnomon on peut faire d’extraordinaires découvertes, et ça Il était une fois les découvreurs nous le rappelle clairement avec les Grecs, qui eux, ont mesuré la Terre toute entière avec un simple gnomon. Avec le gnomon on peut faire une quantité de chose : avec son ombre on peut mesurer le temps, elle indique le nord, l’ombre portée permet de mesurer la hauteur de n’importe quel objet, etc… Par exemple, Ératosthène a mesuré la terre avec un gnomon : il était à midi à Syène où le soleil était à la verticale, donc pas d’ombre car le soleil était juste au dessus du puits, et dans le même temps à Alexandrie à midi le gnomon projetait une ombre. Connaissant la distance distance entre  Syène et Alexandrie, et en prolongeant la circonférence du cercle initiée par l’ombre du gnomon, Ératosthène en déduisit la circonférence de la Terre à 300km près (40 000 km). Je n’ai même pas eu besoin de réviser pour parler de ça, car Il était une fois les découvreurs me l’a tellement bien expliqué que j’avais l’impression d’y être.

Il était une fois les découvreurs propose dans chaque épisode de raconter une période scientifique dans une branche chronologique avec un ou plusieurs savants qui se sont démarqués. La loi de la gravitation universelle, par exemple, devient tout de suite évidente pour tous les spectateurs, merci à Il était une fois les découvreurs.

Le premier savant qu’aborde Il était une fois les découvreurs est Archimède. Archimède, vers  230 av JC, devait résoudre un problème posé par le roi Hiéron : comment savoir que sa couronne ne contient pas un autre matériau que l’or sans la casser ? Archimède trouva la réponse en prenant son bain : Eurêka dit-il ! Le niveau de l’eau n’est pas le même quand il rentre dans son bain, d’où le théorème d’Archimède : « Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une force verticale, dirigée de bas en haut et opposée au poids du volume de fluide déplacé » ; cette force est appelée « poussée d’Archimède ».

Il était une fois les découvreurs nous fait découvrir ensuite, vers 100 ans av JC, Ptolémée, dont la cartographie va faire autorité pendant de longs siècles : il est le père de la géographie moderne ; et Héron d’Alexandrie. Héron est le précurseur des machines servant à maîtriser l’énergie de la chaleur : les machines à vapeur. Dans le dessin animé, il est expliqué de manière limpide par exemple que le feu réchauffe l’air dans la cuve, l’air se dilate repoussant l’eau, l’eau passe par le tube remplissant le sceau vide, dont le poids tire alors les cordes faisant tourner les pivots de la porte. C’est simple à comprendre dès qu’on regarde Il était une fois les découvreurs 😎

Actuellement, vous vivez avec les montres, les horloges ou autres instruments de mesure du temps. Avec Il était une fois les découvreurs, vous apprendrez qu’il y a des milliers d’années, le temps n’était pas réparti en jours, semaines, mois, heures et secondes. Les hommes se basaient sur la position du soleil. Pendant très longtemps on ne mesurait pas le temps. Les Égyptiens ou les Babyloniens, peut-être, inventèrent la semaine. Arrivèrent les horloges à eau (clepsydres), et les montres basées sur les ombres du soleil (cadran solaire), puis arrivera le balancier, instrument de précision des horloges. Pour finir aux horloges atomiques, montres à quartz et à piles électriques. Et oui, toute cette technologie n’est pas arrivée près de vous en claquant des doigts 😛

Avec Il était une fois les découvreurs, vous découvrirez aussi que les Sumériens écrivaient déjà sur des pierres, puis les Égyptiens avec les hiéroglyphes, les Chinois avec les bandes de bambou. Les Chinois inventèrent le papier et il faudra attendre 1000 ans pour que les Européens apprennent à le fabriquer. En 1450, Gutenberg contribuera à l’invention de l’imprimerie, et le premier livre qui bénéficiera de cette qualité d’imprimerie sera la Bible : La Bible de Gutenberg.

Et vers 400 av JC, Il était une fois les découvreurs nous explique qu’Hippocrate a instauré la théorie des humeurs : le corps humain était constitué de quatre humeurs qui sont la transposition organique de chacun des éléments fondamentaux (la théorie des quatre éléments qui postule que toute matière est constituée d’un mélange de quatre éléments primordiaux l’Eau, la Terre, l’Air et le Feu). Et c’est grâce à Il était une fois les découvreurs qu’on apprend que la médecine d’aujourd’hui a mis de long siècles pour évoluer, car selon Hippocrate, les maladies étaient la conséquence d’un déséquilibre interne de l’organisme entre les quatre humeurs: le sang, la lymphe (ou phlegme), la bile jaune et l’atrabile (ou bile noire). Lorsque l’état de santé est bon, ces humeurs sont naturellement en proportion égale, mais lorsqu’ils ne sont pas en état d’équilibre une personne devient malade et le reste jusqu’à ce que l’équilibre ait été quelque peu rétabli.

Oui, on découvre tout ça avec Il était une fois les découvreurs. Une série animée qui nous apprend sans apprendre comme un cours. Pas besoin de se forcer à réviser, puisqu’Il était une fois les découvreurs nous raconte tout ça de manière passionnante : Faraday et l’électricité, Darwin et l’évolution, Mendel (le père fondateur de la génétique) et les petits pois, Pasteur et les micro-organismes, Thomas Edison (pionnier de l’électricité, inventeur du téléphone), Marie Curie (travaux sur le radium, et grâce à elle pour l’imagerie médicale), Einstein (E=mc², ses travaux sur la relativité, la nature corpusculaire de la lumière), etc…

Tous ces concepts scientifiques sont le cœur de l’histoire dans Il était une fois les découvreurs. Cet animé nous procure une soif de culture, on en redemande, et on passe d’un épisode à l’autre sans s’en rendre compte, tellement on est absorbé par son contenu.

Advertisements
One Comment leave one →
  1. 4 novembre 2010 08:29

    Merci pour ton article qui réveille en moi de très bons souvenirs…J’ai adoré « il était 1 fois la vie  » surtout quand dans ma classe une petite de 5 ans a expliqué à 1 maman un peu pincée (on avait abordé la reproduction… ) » comment on faisait les bébés », avec des termes tellement vrais et acquis que je ne suis pas sure que l’adulte la comprenait…J’ai suivi de plus loin » il était 1 fois les découvreurs » mais avec toujours autant de plaisir.En tout cas BRAVO à ceux qui ont réalisé ces séries et merci à toi de les remettre au goût du jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :