Skip to content

Paris Zombie Walk 2010

17 octobre 2010

Braiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiins …

Aujourd’hui, mon compère Ofboir m’a tirée de ma torpeur pour me rappeller un évènement fondamental pour nous autres amateurs de zombie : la zombie walk !

– « Aaaah mais pourquoi vous êtes déguisés comme ça ? »
– « Braaaaiiins ? »
– « Non sérieusement, pourquoi vous faites ça ? »
– « Ben, parce qu’on veut plus de cerveaux. »
– « … »
– « C’est la zombie walk : le principe c’est de marcher déguisés en zombies »
– « Ah, mais c’est pour protester contre quelque chose ou juste comme ça ? »

Et là généralement, soit la personne se fait manger, soit on discute encore poliment pendant quelques minutes…
Départ de Châtelet à 15h30, les zombies ont manifesté arpenté en grognant les rues de la capitale jusqu’à la place des Vosges…
Pour en savoir plus…

Pour ceux qui ne connaissement pas le principe de la zombie walk, c’est simple.
Étape 1 : On se déguise en zombie (avec du maquillage, du faux sang au litre, des vêtements plus ou moins déchiquetés, etc).
Étape 2 : On va rejoindre les autres zombies soit en se mêlant à la foule et en s’y incorporant au fur et à mesure (dans l’idée du flashmob), soit depuis le point de départ de la marche.
Étape 3 : Une fois bien au frais dans la masse de zombies, c’est parti : on grogne, on attrape quelques victimes (en général qui participent – mais en tant que snack comestible, pas en tant que zombies), et on marche d’un élégant pas absolument non coordonné en bavant du faux sang abondamment.
Etape 4 : Mmmmmmmmmmmggggreeeeeeabraiiiiiins ?

Reprenons. Comme je l’ai dit plus haut, c’est mon compère Ofboir qui m’a rappelée à l’ordre – à l’aube – aux environs de 14h, alors qu’il était en train de se maquiller. Gracieuse au réveil que je suis, et après un petit tour dans mon magasin de farce et attrapes préféré, j’étais suffisamment zombifiée pour pouvoir rejoindre la horde grognante derrière la tour Saint Jacques. Avec un clou planté dans le front, quand même.
Et là mes amis, je dois dire que je n’ai pas du tout regretté d’être venue – même à l’arrache. Après m’être mêlée à la foule, j’ai commencé moi aussi à être prise d’une furieuse envie de cerveau, et à avoir quelques problèmes de coordination. Vous l’aurez compris, une vraie zombie au naturel.

Pardon, pardon, excusez moi ...

Faisant partie de l’espèce des zombies mobiles (qui réussissent à marcher rapidement), j’ai remonté le cortège, à l’instar d’un saumon zombie de Norvège. Et là, paf ! La voiture à la Mad Max, avec une sirène qui vrille les oreilles. Absolument géniale. J’ai continué mon périple un peu plus haut dans le cortège (où la quantité de photographe augmente de manière incroyable, on se croyait presque à un défilé… de mode). Un char offrait du sang de la bière aux zombies assoiffés, très bien décoré – avec même une tête dans un plat du meilleur effet. Je n’ai pas trop réussi à m’approcher plus près du char sur lequel étaient perchés les zombies-musiciens, mais le son était sympa.

Pendant la zombie walk, surtout quand c’est la première fois qu’on y va, on se fait beaucoup prendre en photo, mais surtout on regarde les costumes des autres : je dois avouer que le zompikachu m’a beaucoup marquée, mais tous étaient très réussis. J’ai été assez surprise de voir des familles entières déguisées (ça donne un argument supplémentaire dans la veine des ewoks pour vouloir avoir des enfants, ça), j’ai beaucoup aimé le zombébé ou ce petit zombie perché sur les épaules de son papa. Côté costumes, on est plus ou moins habillé, avec plus ou moins de faux sang qui dégouline. Un groupe flickr a été créé pour permettre aux nombreux photographes de partager leurs photos, je vous enjoins à faire un petit tour ici.

Sur ces entrefaites, j’ai retrouvé Ofboir en fin de cortège. Ben oui, vous comprenez, un zombie à la base c’est pas supposé être très rapide. Alors un zombie amoché, encore moins. Évidemment, son déguisement était infiniment plus élaboré que le mien, et même s’il perdait des bouts en fin de soirée – c’était la classe.
On a donc continué de marcher jusqu’à la place des Vosges, et je dois avouer que le contraste était plutôt rigolo : surtout avec la vraie manifestation qui passait à quelques rues.
Là dessus, à 17h et des brouettes, c’était terminé. Mais je suis repartie avec une affiche en souvenir, avec le concept que j’aime beaucoup du « tu donnes le prix qui te paraît être approprié » (pour une fois qu’on pense aux étudiants… je souligne).
On est donc retournés vers Châtelet pour se taper un petit cerveau boire/manger quelque chose.
Malheureusement, ce n’est pas demain la veille que les discriminations contre les zombies se termineront, puisque dès notre entrée dans le bar un silence de mort-vivant se fait, et on nous emmène vers une table tout en fond de salle…
Nous étions certes « confortables », au « calme » et sur une table pas « oh, non mettez vous plutôt ici, elle est bancale celle là ».
Je ne vous raconte pas le métro ensuite ^^

– « Mais pourquoi vous êtes pas venus manifester avec nous ? »
– « Parce que la retraite à 60 ans, ça ne nous concerne pas trop, nous. A la rigueur quand on parlera de la retraite à 250 ans, on commencera à y réfléchir. »
– « Vous vous reproduisez comment ? »
– « Il suffit que l’un d’entre vous meure… » *sourire*
– « Pas de sexe entre zombies ? Encore un truc de geek, ça! »

…Rhalalalala.
Si Ofboir récupère un peu de matière grise, enfin, si elle se reconnecte correctement une fois qu’il aura enlevé son maquillage sanguinolent et qu’il se sera débarassé de cette tenace odeur de framboise – il écrira peut être quelques mots.
Pour conclure cette petite expérience, je vous enjoins à aller faire un tour sur le site de la MAD, qui co-organisait l’évènement (si j’ai bien tout suivi), et sur le site de Paris Zombie pour aller éplucher les photos 🙂

Publicités
26 commentaires leave one →
  1. Ofboir permalink
    17 octobre 2010 13:33

    Je vois que tu as classé ton article dans la catégorie truc de geek, justement hier soir après la marche j’avais un débat entre amis pour savoir si se déguiser en zombie était ou pas un « truc de geek ». Tu clos donc le débat, merci.

    Sinon tu as bien résumé la situation, rien à rajouter, si ce n’est que c’est particulièrement savoureux de prendre le métro déguisé en zombie. Rien que pour voir la réaction des gens ça vaut le coup. Les petits regards en coin, les gens qui font comme si de rien n’était (typiquement parisien), ceux qui demandent à me prendre en photo, la femme entre deux âges, un peu bécébège, qui n’arrête pas de me regarder par-dessus ses lunettes noires, les gens morts de rire, ceux qui me fixent hébétés, le gothique qui me fait un sourire, d’un air de me considérer comme un des siens, la fille dans le RER qui après de nombreux regards, vient finalement me demander pourquoi je fais ça, le petit garçon avec son père, qui lâche un « aaaah » de dégoût quand je lui grogne dessus, la fille qui a peur quand elle se retourne pour me tenir la porte en sortant du métro. A tous ces gens-là merci, c’est en grande partie grâce à vous que cette journée a été aussi magique.

  2. Cassandra Vamp permalink
    17 octobre 2010 14:59

    On y était nous aussi! Super ton article! 😀

  3. Lien Rag permalink*
    17 octobre 2010 18:43

    Faut m’inviter pour ce genre d’évènements 🙂

    • 17 octobre 2010 20:18

      L’année prochaine on fait une culture’s pub zombie walk avec atelier de maquillage avant alors 🙂

  4. 18 octobre 2010 09:36

    « Pas de sexe entre zombies ? » À part dans L’Attaque des morts-vivants partouzeurs, quoi^^

    • 19 octobre 2010 21:11

      Haha, bien vu mon chaton 🙂
      Ceci dit, je ne pense pas que les zoziaux auteurs de cette parole soient du genre à regarder L’attaque des morts-vivants partouzeurs… !

  5. 18 octobre 2010 13:19

    Clore le débat geek-zombie ? Pas si sûr, j’ai bien l’impression que ça faisait que commencer. Par contre, je tiens à notifier qu’un zombie-Ofboir, c’est vraiment lent et encore plus en retard que d’habitude (attaque gratuite inside). Mais je suis plutôt convaincue pour participer l’année prochaine, d’abord !

    • Ofboir permalink
      18 octobre 2010 18:59

      Oui mais bon, 15h30 aussi, c’est pas une heure de zombie ! Encore moins de zombie boiteux !

    • Lien Rag permalink*
      19 octobre 2010 12:50

      Les zombies c’est carrément un truc de geek, ya même pas de discussion à avoir.
      La preuve ? Les débats stériles mais extrêmement violents pour savoir si un zombie peut courir ou pas (comme dans 28 jours plus tard). Un débat aussi stérile mais pris autant au sérieux est typiquement un débat de geek…

      • Ofboir permalink
        19 octobre 2010 19:00

        Ouais, ben je connais des zombies très bien qui peuvent pas courir et je vois pas le problème !

      • 19 octobre 2010 21:10

        Débat stérile…tout de suite ^^
        Enfin, en attendant, quand on se prendra une épidémie massive de zombie dans la face … on verra assez vite si ils savent sprinter ou non !
        Je suis pour un « les zombies ne sont pas en état de sprinter, mais peuvent avoir des pics de rapidité non comparables à des marcheurs comme aux J.O. » 😀
        Rapport ténu avec la choucroute : le tome 12 de Walking Dead est une tuerie.

      • 19 octobre 2010 21:17

        Ouais, et puis débat peut-être stérile, mais ça change de la réforme des retraites (pour rester dans le parallélisme établie dans l’article ^^)

      • Lien Rag permalink*
        20 octobre 2010 07:46

        @Lib : le débat sur les retraites est caduque car les zombies arriveront avant.

        @Playne : cool, il est sorti relativement rapidement finallement !

  6. stef808 permalink
    19 octobre 2010 20:28

    Faut que tu me montres un peu plus de photos ma petite Playne eheheh… je suis curieux de te voir zombifiée sous tous les angles 😉

  7. 19 octobre 2010 20:38

    Mais zombie-ofboir peeeuuut pas couriir ! (c’est dans son cahier des charges…) Mais est-ce qu’un zombie, ça nage ?

    • 19 octobre 2010 20:57

      ça flotte ?

    • 19 octobre 2010 21:04

      Je fais partie des théoriciens du « un zombie, c’est un mort ambulant. Tu balances un macchabée dans de la flotte, il coule, donc un zombie ça marche au fond de ton plan d’eau jusqu’à décomposition ». Après si l’eau est potable, c’est encore un autre débat … 😉

      @Steph808 : Je n’en ai pas plus que ça, et comparée à notre Ofboir national, je faisais bien pâle figure !

      • Lien Rag permalink*
        20 octobre 2010 07:54

        Un cadavre ça flotte. Sauf si tu le leste, cf « c’est arrivé près de chez vous »

      • 20 octobre 2010 19:55

        Ou dépendant de l’état de décomposition aussi non ?
        Une fois dégazé tout ça …
        Je dois avouer que là pour le coup, ma connaissance est toute théorique.
        Donc, si on fait l’hypothèse qu’un zombie n’a pas de plomb sur lui, ou n’est pas lesté, il flottte, ok.
        Mais est ce qu’il sait nager pour autant ?

    • Lien Rag permalink*
      21 octobre 2010 09:09

      Ah, sans doute que non, il va flotter, pourrir d’autant plus vite, dériver, nourrir les poissons (or, si un mammifère peut se faire zombifier, un poisson le peut-il ?).
      Sans compter qu’un zombie flottant ou sous-marin aura toutes ses perceptions troublées, notamment l’odorat qui lui permet de trouver ses proies.

      L’eau est sans doute une des meilleures défenses contre les zombies.

      Ceci étant, trouver des défenses idéales n’est pas compliqué ; ce qui est complexe, c’est de trouver du ravitaillement une fois dans son camp retranché imprenable. Le défi se trouve là.

      Ah, vivement que je finisse mon bouquin, qu’il se fasse publier, pour enfin pouvoir m’attaquer à ma trilogie zombie 🙂

  8. 19 octobre 2010 21:03

    Dans le genre de débat hautement WTF il y’a aussi « Une vache peut-elle survivre face à un Zombie?  » Et je dois avouer que voir des gens en parler pendant une bonne demi-heure, ça force le respect.

    Sinon très bon article, comme souvent. Et la prochaine fois Playne, on ne se manquera pas 😀

    • 19 octobre 2010 21:07

      Pourquoi une vache ne pourrait pas survivre face à un zombie hm ?
      T’en as déjà vu des vaches ?
      Ben, c’est vachement méchant. Un piétinage bien placé, et hop, plus de zombie.
      Sauf s’il arrive à la mordre, mais là on entre dans le débat de animal VS homme. Je ne pense pas que la vache devienne une vache-zombie, mais un chimpanzé par contre…je dois dire que le doute m’habite (sans jeux de mots graveleux).

      Merci Iain, comme souvent, de commenter !
      Pour la prochaine fois, c’est über facile : il faudra repérer la bannière Culture’s Zombie Pub ! 🙂

    • Lien Rag permalink*
      20 octobre 2010 08:08

      Le post original : http://www.bouletcorp.com/blog/index.php?date=20090213

      La réponse d’Allan Barte : http://www.allanbarte.com/blog/index.php?post/2009/02/16/Zombies-Vs-Vache

      Trondheim a également répondu mais pas dispo sur le net.

      Et n’oubliez pas de regarder « black sheep », le meilleur film de zombies ever.

  9. 10 mai 2011 14:03

    Pour les casse-couilles et leurs lecteurs qui sont fans de zombies, et qui ont envie de bouger ce week-end, il y a une « Zombie Révolution » à Lille à partir de vendredi (13 mai). Il y aura un film (le premier film du monde avec des zombies, il paraît), un bal zombie et plein d’autres trucs.
    Pour en savoir plus, c’est par là : http://zombiesrevolution.free.fr/

    • playne permalink
      12 mai 2011 15:12

      Bougeant bientôt déjà à Lille, je vais louper ça !! 😦
      Entre mémoire et zombies, j’ai dû faire un arbitrage…
      Snouf.
      Snouf.

      Et re-snouf.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :