Skip to content

Didier Super, branleur ou génie ?

13 octobre 2010

On va me dire que je recycle, mais je me mets au niveau de l’artiste : et si ça vous plait pas ben cassez vous, je suis même pas payé pour écrire cette merde.

Didier super était un adepte du théâtre de rue, cascadeur de BMX et chanteur occasionnel dans son groupe de punk, zeu discomobile, qui reprenait version punk des standards de la variété. Et puis il a eu une idée : écrire sa propre merde.

C’est comme ça que sort le superbe album Vaut mieux en rire que s’en foutre. D’abord sorti version démo avec une boite à rythme et un son immonde, il a ensuite été réenregistré avec de vrais musiciens mais perd de sa spontanéité. On trouve les sublimes tube yen a des biens, arrête de t’la pêter, eh ben t’es con, on va tous crever. L’album est tout simplement génial. On y retrouve des paroles comme

Arrête de t’la pêter, arrête de t’la pêter,
les meufs comme toi yen a plein,
si on te viole tu vas aux flics.

Bon, pour les mecs qui se font passer pour des intellos sous prétexte qu’ils ont fait un super article sur ce blog pourri, et qui se demandent si Didier est au premier degré, je vous laisse faire votre choix en lisant ces paroles :

Moi aussi j’aimerais devenir catholique, moi aussi j’aimerais détenir la vérité, car quand on est convaincu qu’on a raison, on a plus besoin de se casser le cul à réfléchir.
C’est bien d’être catholique car le jour où on meurt, on va au paradis, au lieu d’aller nulle-part.
Mais pour aller au paradis faut faire des bonnes actions comme par exemple donner du pain à des sales clochards.
Mais si t’es gentil avec les sales clochards uniquement pour avoir ta place au paradis, dieu il va trouver que t’es un peu hypocrite, mais ça c’est dur de comprendre quand on est catholique.

Pressé par sa maison de disque de sortir un nouveau disque, Didier sort Vaut mieux en rire que s’en foutre II – version pour les vieux, exactement les mêmes titres que le premier, mais sur une bande son de musique classique. Étonnamment, ce disque sera un échec commercial.

Ah comme c’est une merde je ne vous met pas d’extrait.

Fatigué de la viande saoule à ses concerts, tant des punks bourrés (pléonasme) que des lycéens crétins (pléonasme) qui prennent leur première cuite, Didier lève le pied sur les concerts, il crée donc son spectacle sans musique, et accepte de publier des titres qu’il ne joue habituellement qu’en concert. C’est donc parti pour Ben quoi ? Avec des tubes comme Comme un enfant au brésil et.. c’est tout en fait ? Ah non, il y a l’introduction à Petit anarchiste, titre le plus malsain que j’aie jamais entendu 🙂 Cet album est encore une horreur musicale, mais qui rappellera à ceux qui l’ont vu en concert la bonne ambiance et la franche rigolade. En fait, c’est surtout dans tous les petits moments enregistrés en salle qu’on retrouve le vrai Didier Super, celui des concerts.

Note : Télérama, après avoir incendié le premier album, a appris que c’était de l’humour, et a encensé cet album. Télérama, à l’image de la gauche bien-pensante qu’ils représentent, ils ont toujours un train de retard. En parlant de ça, Didier a fêté à sa manière l’élection présidentielle de 2007.

Didier poursuit donc sa carrière glorieuse dans son Spectacle sans musique, que je n’ai pas encore vu ; je pourrais faire comme les autres du blog et parler de trucs que je n’ai pas vu, mais j’ai pas envie de me faire chier à inventer.
.
.

En 2010, Didier a deux actus :

 

Clique si tu veux voir un extrait que j'ai choppé chez quelqu'un d'autre.

 

déjà, sa BD : La vraie vie de Didier Super. Il y raconte toute son aventure, de l’idée de son personnage à l’abandon par sa major (qu’il a toujours méprisé) et ses tourneurs (qui n’ont jamais compris ce qu’il voulait faire). On y trouvera de très bons passages : un bon tiers du livre consacré à l’industrie de la musique, et de nombreux décalages, comme le public crétin, ou tous ces organisateurs de concerts qui l’ont pris au premier degré. Entre les aventures hilarantes du personnage et les nombreuses révélations qui parsèment le bouquin, j’ai été passionné. En bonus, pour ceux qui se sont demandés pourquoi Anaïs a arrêté sa tournée et s’est rasé la tête en 2007…

Ensuite, Didier a enfin sorti son 3e spectacle, promis depuis si longtemps : Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ?
Au café-théâtre de la Bellevilloise (XXe) du 2 au 13 novembre. Peu d’infos pour l’instant, si ce n’est la bande annonce :

Moralité, n’achetez pas ses disques (de toutes façons ils ont été retirés de la vente), allez voir ses concert/spectacle/comédie musicale. De toutes façons, si vous n’achetez pas un billet pour lui payer de quoi manger, ce sont vos impôts qui le feront. Et pour répondre à la question du titre, Didier Super est un génie. C’est même ce qui est arrivé de mieux à la culture française depuis Balzac. Et tous ceux qui pensent pas que j’ai raison, JE LES BUTE !

PS : cet article est une bouse, mais après réflexion, c’est le meilleur hommage que je pouvais rendre à l’autre connard. Et puis bon wikipedia c’est pas fait pour les chiens. Ah et va ici aussi.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 13 octobre 2010 20:58

    Comme ça, voilà, c’est dit.

    [Participation de rigueur en commentant le dernier article du shérif : check. 😉 ]

Trackbacks

  1. Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ? « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :