Skip to content

Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiick au théâtre

30 septembre 2010

Bientôt papa, Vincent dévoile le sexe de son futur enfant lors d’un repas de famille. Aussitôt fuse la question tant attendue : et le prénom ? Non, ça ne sera pas Mathéo, Enzo ou Hugo, Vincent a choisi un prénom bien moins courant… qui déclenche un séisme sans précédent dans la famille…

Pour son retour sur les planches, 7 ans après Le Limier, Patrick Bruel annonce la couleur : il veut faire rire. Pari gagné avec cette première pièce de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, dont le rythme ne faiblit jamais. Les répliques fusent, les rebondissements s’enchaînent alors que les esprits s’échauffent et que les tentatives d’apaisement des uns et des autres sont de plus en plus vaines.

La vedette de la soirée, c’est bien sûr Patrick Bruel, applaudi lors de son entrée sur scène, toujours au centre de l’action – la mise en scène est construite autour de lui, il mène le jeu avec enthousiasme et brio. Si Valérie Benguigui, Jean-Michel Dupuis et Guillaume de Tonquedec ont la carrure pour imposer leur présence face à Bruel, la jeune Judith El Zein peine à trouver sa place, surjouant parfois pour s’imposer. Reste que les cinq comédiens semblent s’amuser tout autant que leur public, ce qui installe une atmosphère de franche convivialité qui participe pleinement à la réussite de ce dîner de famille désastreux.

Si les ressorts comiques utilisés ne font pas preuve d’une grande originalité, ils fonctionnent parfaitement et permettent au public de passer un très agréable moment. Peut-être parce que le sujet traité est universel : toute naissance déclenche, dans l’entourage proche et moins proche, des discussions interminables sur le choix du prénom, qu’il soit loué ou détesté. Ici, il n’est que le déclencheur d’une dispute où resurgissent des thématiques bien plus profondes, liées à la famille, et qui démontre que, quoi qu’on fasse, on ne se débarrasse jamais complètement de son enfance.

Une belle occasion de rire au théâtre avec une pièce au rythme effréné, qui manque parfois un peu de recul pour approfondir le caractère des personnages, mais remplit son contrat : les deux heures qu’elle dure passent sans que l’on s’en rende compte, et le public en redemande !

Le Prénom au Théâtre Edouard VII

Advertisements
17 commentaires leave one →
  1. Lien Rag permalink*
    30 septembre 2010 07:52

    M’étant fait traiter d’antisémite par Platypus, et devant la peur que cette accusation provoque, je retire mon commentaire.

    Je regrette juste d’être dans un pays où j’ai le droit de reprocher à des artistes de soutenir sarkozy, mais où je n’ai pas le droit de reprocher à des artistes de soutenir une opération militaire condamnée par l’ONU.

    • Ofboir permalink
      30 septembre 2010 14:48

      De quoi tu te plains ? C’est de l’auto-censure …

    • 30 septembre 2010 17:24

      Antisémite, je ne crois pas non plus (connaissant la phrase en question).

      Mal placée, un peu sûrement, mais surtout, non expliquée, hors contexte, à froid, comme tu l’as fait, ça ne passe pas. Si toi, tu connais le contexte à fond, je suis sûre que beaucoup de gens (comme moi), ne savaient pas de quoi tu parlais – tu en as trop dit ou pas assez 😉

  2. 30 septembre 2010 15:34

    Antisémite, je ne crois – tu m’as convaincue. Pas drôle, ça, c’est une autre question, il faudrait voter^^

  3. Toyboy permalink
    30 septembre 2010 16:42

    J’arrive après la bataille, et je n’ai donc aucune idée de ce qui a été écrit. Mais quand même, sur un post aussi éloigné du conflit israélo palestinien (Lib m’a dit qu’il s’agissait de ça), pour réussir à trouver le moyen de parler de ça, vous devez vraiment être de grands malades^^.

  4. Lien Rag permalink*
    30 septembre 2010 18:00

    Alors (après autorisation de Lib) le commentaire en question était :

    Pour chaque billet acheté, 3€ reversés à Tsahal…

    Pour ceux qui ne comprennent pas : au moment de l’opération Plomb Durci, soit la guerre qu’Israël a mené à Gaza en 2008/2009, qui a valu une désapprobation de la communauté internationale, et une qualification de crime de guerre par l’ONU, Patrick Bruel a publiquement défendu cette opération. Qu’on soutienne Israël est une chose qui se respecte, qu’on soutienne Israël de façon inconditionnelle me gène, qu’on soutienne Tsahal lors de ses pires opérations me semble inacceptable.

    Pour ceux qui trouvent que ce n’est pas drôle : c’est un point de vue.
    Pour ceux qui trouvent que c’est de mauvais gout : je suis complètement d’accord 😀
    Pour ceux qui trouvent que c’est antisémite : si j’avais dit « Pour chaque billet de ‘The expendables’ acheté, 1€ reversé à l’US Air Force », ça vous aurait choqué ?
    Pour ceux qui trouvent que ça n’a pas sa place ici : sans doute que non, le débat est ouvert.
    Pour ceux qui trouvent que j’aurais du expliquer la blague dès le début : sans doute, mais une blague expliquée c’est moins drôle, et il y a des gens qui comprennent direct. J’aurais préféré qu’on me demande des explications en commentaire plutôt que d’appeler d’autres admins et de les menacer de représailles…

    • Toyboy permalink
      30 septembre 2010 23:53

      Avant toutes choses, je précise: depuis de longues années, bien qu’étant de confession juive, je reste volontairement à l’écart de ce conflit, pour des raisons qui me sont propres. Malgré ça, Lien Rag, ça me tue de lire des trucs pareils:

      « Pour ceux qui trouvent que c’est antisémite : si j’avais dit « Pour chaque billet de ‘The expendables’ acheté, 1€ reversé à l’US Air Force », ça vous aurait choqué ? ».

      La question est clairement pas là. La preuve, tu ne l’as pas fait. La question, c’est plutôt « Pourquoi tu as le quasi réflexe de mettre immédiatement en avant le coté militant d’un juif défendant Israel, alors que ça ne te viendrait presque pas à l’esprit de faire de même pour d’autres types d’artistes militants de près ou de loin (à commencer par Stallone, pour reprendre l’exemple de The exendables) ? »

      Je pose la question, non pas par rapport à toi, Lien Rag, mais parce que je vois que, bizarrement, ce réflexe est souvent utilisé dans le cadre d’un juif défendant Israel, mais quasimment JAMAIS pour le reste des artistes s’exprimant sur quelque sujet que ce soit… En gros, parce qu’un artiste a donné un jour son avis sur ce putain de conflit, il ne doit, pour le restant de ces jours, plus être mis en avant comme artiste, mais comme militant? Il est donc désormais militant avant d’être artiste, alors que d’autres artistes ayant un jour milité pour une cause reste d’abord des artistes?

      Faudrait peut être arrêter les conneries. Si c’est une connerie que tu fais pour chaque artiste s’exprimant sur n’importe quel sujet un peu polémique, très bien, elle ne prête pas à conséquence. Par contre, si tu as le réflexe de faire cette connerie UNIQUEMENT pour un artiste juif qui prend position dans le conflit israélo-palestinien, alors désolé, bro, mais ça fait parti de ce fameux antisémitisme latent dont on parle souvent et que certains n’arrivent pas à pointer du doigt. Je le fais donc pour toi…

      (et je préfère te le dire, parce que je sais que tu n’es pas antisémite, mais ce réflexe là l’est, je suis désolé)

    • Lien Rag permalink*
      1 octobre 2010 07:58

      Je crois avoir montré tout au long de ce blog que je reprochais aussi bien à Mickaël Jackson ses errements, à Raphaël son alcoolisme, ou à tous les artistes de droite et/ou qui ont soutenu sarkozy de l’avoir fait. Et là on parle juste des exemples sur le blog. Tu pourras demander à Sablaetis que je suis assez chiant pour sortir un sale dossier sur la plupart des gens sur lesquels la discussion dérive.

      Par exemple Bruel on pourrait parler de son soutien à Sarko alors qu’il se déclare de gauche, ou du fait qu’il laisse courir la rumeur comme quoi il est champion du monde de poker (alors qu’il a juste gagné un tournoi).
      Mais Bruel n’a pas soutenu  »une fois » Tsahal, il a déjà participé à des galas de soutien et se prononce régulièrement à la radio ou télé sur les problèmes de « sécurité » en Israël. Son film Ô Jerusalem, également, soutient des thèses officielles un peu bancales (comme les Palestiniens qui ont choisi de partir et de ne pas revenir en 1948) : sous un couvert neutre, il fait passer 2/3 points de vue engagés, comme le film de Mel Gibson arrivait à faire passer insidieusement 2/3 points de vue antisémites au milieu d’une soit disant neutre histoire de Jésus (rassurez-moi, tout le monde a entendu parler de ce scandale non?).

      Maintenant je suis d’accord avec toi, le réflexe de faire une référence à Israël pour toute personnalité juive est problématique, ton argument m’a convaincu. (A peu près autant que le réflexe de traiter qqu’un d’antisémite dès qu’il critique une personnalité juive ou critique la politique d’Israël).
      Avec un collègue, on en est même venus à se demander pourquoi ce conflit est si médiatisé (c’est un comble) par rapport à d’autres conflits séculaires un peu plus lointains…

      Quoi qu’il en soit :
      -Je reproche à tout artiste ses casseroles
      -Bruel n’est pas à son coup d’essai pour légitimer les actions de Tsahal
      -A ce titre, je réfute les accusations d’antisémitisme, et je regrette que ce soit l’accusation qui arrive systématiquement dès qu’on critique une personnalité juive (même si personne n’est au courant, cf. Pujadas et la laisse d’or).

      • Toyboy permalink
        1 octobre 2010 08:29

        « Si c’est une connerie que tu fais pour chaque artiste s’exprimant sur n’importe quel sujet un peu polémique, très bien, elle ne prête pas à conséquence.  »

        Je ne lis pas TOUS les posts, donc je ne sais pas forcément si tu fais ça régulièrement. Tu me dis que c’est le cas, je te crois, et donc, je répète, ta réflexion, même si j’ai le droit de ne pas la trouver fine (no offense, tu sais que je t’apprécie anyway ;-)) n’est pas antisémite.

        Mais, à travers mon post, je tenais juste à pointer du doigt ce problème, que tu ne peux ni ignorer, ni nier: une bonne partie des gens qui mettent en avant le militantisme de certains artistes juifs à l’égard d’Israel ne le font pas quand il s’agit de n’importe quel autre artiste, et malgré mon détachement vis à vis de ce conflit, ça commence sérieusement à me casser les couilles…

      • Toyboy permalink
        1 octobre 2010 08:41

        Et, pour être tout à fait complet, tu n’as pas idée à quel point c’est pénible, quand on est juif, de TOUJOURS devoir se justifier sur ce conflit et d’être obligé de s’exprimer là dessus. Y’a pas une soirée où, si je sors que je suis juif, on ne me sors pas des phrases à la con du type « Ouais, mais t’es d’accord avec ce qui se passe à Gaza? » ou « Tu cautionne l’idée du mur de séparation? »… Alors si beaucoup de juifs parlent d’antisémitisme à l’égard de ceux qui critique Israel (et ils ont tort, on est d’accord là dessu), c’est peut être aussi une façon d’exprimer notre ras le bol d’être SANS ARRET assimilé à ce conflit, alors que pour la plupart, on a aucune envie d’y être mélé…

      • Lien Rag permalink*
        1 octobre 2010 09:19

        Je crois qu’on s’est écrit en parallèle 🙂

        Oui, j’imagine tout à fait la situation, et je sais à quel point c’est chiant. Toutes les communautés ont droit à leur sujet bateau qu’ils se prennent en permanence dans la gueule (les musulmans et le voile par exemple), mais je pense que les juifs et le conflit I-P ça doit être le pire en ce moment. C’est un cas typique de négation de l’individu et d’assimilation forcée à sa communauté.

      • Ofboir permalink
        1 octobre 2010 09:59

        Je m’incruste pour donner mon avis. J’avais vu ton commentaire et il ne m’avait pas choqué, connaissant ton humour grinçant et provocateur. J’avais juste pas compris, n’étant pas au courant de ces histoires avec Patrick Bruel (dont je me soucie comme de ma première paire de chaussettes, soit dit en passant).
        Après sur le débat antisémite/pas antisémite (on pourrait aussi débattre sur le drôle/pas drôle mais c’est une autre histoire), je trouve que les réactions que ton commentaire suscite sont assez représentatives d’une absurdité de notre société actuelle. Il semble que ce conflit prend une telle ampleur, que le monde est partagé en 2 : les juifs et les autres, les antisémites et les non antisémites. Il n’y a qu’à voir les infos : si quelqu’un se fait agresser dans la rue et se fait piquer son portefeuille, ça arrive, on n’en parle pas. Si ce quelqu’un est juif, tout de suite ça prend de l’ampleur, on parle d’agression antisémite et on met de l’huile sur le feu. Finalement pour moi l’antisémitisme il est là. Et c’est d’autant plus choquant dans un pays comme le nôtre qui est extérieur au conflit et surtout, laïque !
        En fait surtout ce que je n’arrive pas à comprendre dans le monde d’aujourd’hui, c’est pourquoi tout le monde devrait forcément avoir un avis sur le judaïsme ou Israël : pour ou contre ? Des gens se tapent sur la gueule, on est d’accord, c’est pas cool. Après, relier ça avec une religion toute entière me semble totalement déplacé. Ton commentaire s’attaquait précisément à ce conflit et à une personne qui le soutient, je ne vois là rien d’antisémite.

      • 1 octobre 2010 10:19

        Mon problème, ce n’est pas les habitués de ce blog, je sais bien que vous êtes tous assez malins pour comprendre Lien Rag, ses opinions, d’en discuter librement et civilement avec lui – la preuve, c’est ce qui est en train de se passer 😉

        Mon problème, ce sont tous les gens que nous ne connaissons pas et qui passent par le blog (et nous les en remercions !) et qui pourraient comprendre de travers une phrase dénuée de tout contexte et s’en servir pour nous faire chier. Ce qui, je vous l’accorde, a bien peu de chance de se produire, mais comme vous l’avez remarqué, ce genre de sujet est épineux – on peut s’en désoler, mais voilà, c’est comme ça, c’est fâcheux mais il faut faire avec la connerie qui nous entoure… J’ai en tête suffisamment d’exemples de connaissances qui ne sont pas antisémites, mais qui se sont pris de gros ennuis avec la justice pour des dérapages de ce genre qui ont été mal interprétés, grossis et utilisés contre eux (à commencer par Raymond Barre lors de l’attentat d’une synagogue dans les années 1970, si vous vous rappelez 😉 ).

  5. Sablaetis permalink
    30 septembre 2010 18:22

    Revenons à des sujets beaucoup plus importants… Patriiiiick joue-t-il avec ou sans prompteur ?!

    Parce que c’est quand même le genre à faire un concert en lisant son prompteur du début à la fin… sur ses chansons qui ont 20 ans et sur ses discours au public !

  6. 1 octobre 2010 17:25

    merci Sablaetis d’avoir ramaner le débat à 1 question fondamentale : P Bruel joue-t-il avec 1 prompteur? Le reste on s’en fou!!!!Qu’il soit pro ou anti tsahal,pro ou anti ceci ou cela….rien à cirer dans le sens ou on vient sur votre site pour lire des articles(et des commentaires bien sur) mais pas pour faire de la politique.
    Je connais le côté « grinçant » et » caustique »de Lien Rag mais je le trouve 1 peu lourd sur la question palestinienne.Il faut se détendre que diable!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :