Skip to content

Très très fort !

20 septembre 2010

Ce film documentaire retrace l’histoire du staff Benda Bilili (« au-delà des apparences », en lingala), un groupe de Congolais paraplégiques (à cause de la polio…) qui rêvent de sortir de la misère et d’exercer leur passion en Europe. Au départ, les réalisateurs, Renaud Barret et Florent de La Tullaye, se trouvaient à Kinshasa pour faire un documentaire sur les musiques urbaines locales, en général. Et c’est par hasard qu’ils sont tombés sur le staff…


Ils vivent dans la rue, se déplacent sur des fauteuils roulants bricolés avec les moyens du bord mais ils ne cessent de jouer, de répéter en pleine rue. Les réalisateurs les ont suivis pendant 5 ans (de 2005 à 2009) depuis les trottoirs de Kinshasa jusqu’à une scène des Eurockéennes de Belfort. Évidemment la vie n’est pas facile mais ils font avec, persuadés que cela va changer. C’est d’ailleurs ce qu’ils chantent dans une de leurs chansons

Un jour tu dors par terre, le lendemain tu t’achètes un matelas.

Tout ce beau monde est mené par Papa Ricky. Bientôt Barret et La Tullaye rencontrent Roger, un enfant des rues. Ils le présentent à Papa Ricky et à l’ensemble du staff et là ça colle entre eux. Roger a même inventé un instrument de musique : le satange (prononcer satengué), une sorte de guitare à une corde faite avec une boite de lait en poudre.

.

.

.

.

.A force de travail et de motivation, le staff a l’opportunité de commencer l’enregistrement d’un album (aidés par les deux Blancs). Ils se rendent dans un studio de Kinshasa et commencent à travailler. Mais le projet n’aboutit pas vraiment. Quelques temps plus tard, les réalisateurs doivent rentrer en France… Ils reviendront un an plus tard accompagnés d’un producteur, Vincent Kenis, qui a apporté son mini studio. Et cette fois c’est la bonne ! Les prises se font en pleine nature dans le jardin zoologique, de jour comme de nuit.

Les choses s’enchaînent rapidement : CD prêt (Papa Ricky s’émerveille devant un simple CD gravé qui porte leur nom), passages radios, concerts en vue.

Bientôt il est l’heure de partir du pays et de faire découvrir leur création au monde : on commence par la France et les Eurockéennes de Belfort. Séquence émotion au moment de la séparation. Et c’est parti pour un baptême de l’air et une nouvelle vie !

Benda Bilili! a été présenté en compétition officielle à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2010.

Ce film est plein d’émotion (la petite larme a coulé j’avoue), d’humour, d’espoir et c’est une belle leçon de vie.

J’ai eu le plaisir de les voir sur scène pendant le Festival d’été de Québec, ça envoyait ! Je me devais d’aller voir ce film 🙂 Petit souvenir de vacances (c’est court mais c’est bon) :

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. stef808 permalink
    23 septembre 2010 17:30

    Deuxième bon écho que j’ai de ce film !… Trouverai-je donc le temps pour aller le voir ??!! 🙂 Merci pour la vidéo au passage 😉

Trackbacks

  1. Staff Benda Bilili à l’Olympia « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :