Skip to content

O(+> : 20T

18 août 2010

Le 25 juin 2009, le Roi de la Pop disparaissait (et ne mourrait pas ! Non non non…) : j’attendais son retour pour le 25 juin 2010… Il s’avère qu’il faudra que j’attende encore un an… M’enfin, je suis pas pressé puisque de toute façon il ressuscitera comme un illustre mec de Judée y’a plus de 2 000 an.

Ces dernières années, 2009 et 2010, ont aussi vu le retour en force du prince Prince : coïncidence ? Quand l’un disparaissait l’autre réapparaissait… En 2009, il sort son triple album Lotus Flow3r (« 3 » comme « triple » album… original…) et en 2010, un nouvel album est diffusé : 20Ten (« 20Ten » comme « 2010 »… original…). Depuis 2007, pour ses albums, Prince a imaginé un nouveau modèle de diffusion : Plutôt que de vendre son art uniquement en magasin, ou sur l’Internet, il négocie des contrats d’exclusivité avec certains journaux (Courrier International en France) de par le monde. Ces derniers sont chargés de distribuer à leur lecteur, à chaque achat de journal, un album de Prince.

D’après lui, ce modèle de distribution est révolutionnaire (On peut toutefois émettre quelques doutes lorsqu’on pense à la crise, en France, de la presse) et n’est qu’une étape dans sa stratégie commerciale (d’après les propos rapportés dans l’article Cinq heures avec le Prince de Paisley Park, du Courrier International n°1029)… L’imagination et le génie de Prince s’essoufleraient-ils ?

Lotus Flow3r (2009) fut pour moi une heureuse surprise, avec une richesse et un renouveau indéniables dans le style, l’instrumentation, ou encore la composition. J’avais été jusqu’à m’enthousiasmer à l’écoute de certains morceaux (je m’enthousiasme facilement…) ! On retiendra aussi l’ « effort » particulier de Prince pour marketer son album et nous surprendre : création d’un site et d’une plateforme de téléchargement spécifiquement dédiés à cet album, honorable concert live (4 morceaux) pour les prolo de la TV que nous sommes au Grand Journal de Denisot, et pour les plus fricqués d’entre-nous, deux concerts exceptionnels (dont l’ensemble des billets a été vendu dans l’intervalle express de 77minutes)   sous la Verrière du Grand Palais à Paris. Une tournée européenne est également prévue.

Ayant acheté le Courrier international précédemment cité, je me suis empressé d’écouter l’album 20Ten… Déception… La presse anglophone même n’épargne guère l’artiste : en gros on peut se passer de l’album ! L’hebdomadaire britannique New Musical Express ne salue (modérément) que Sticky like Glue et Walk in Sand. L’hebdomadaire regrette toutefois que ces morceaux ne soient pas achevés.

Le sympathisant de Prince que je suis ne découvre rien de bien transcendant ni d’innovant sur cet album. Le son de l’album peut faire penser à une sorte de mix de Scissor Sisters et de Mika (surtout dans le sympathique morceau : Everybody loves me). A l’image du Roi de la Pop les dernières années, la voix de Prince s’efface derrière une instrumentation un peu trop électro à mon goût… A part sa guitare et peut-être un synthétiseur des années 80, utilise-t-il, comme auparavant, de vrais instruments ? L’article du Courrier International rapporte d’autres propos de Prince : d’après-lui, il travaille en permanence et a par ailleurs plusieurs albums d’avance ! Lorsqu’on écoute l’album 20Ten, on a surtout l’impression qu’il se repose sur ses lauriers et tente désespéremment de mixer aux sons des années 80, des rythmes à la Bitchney et autre Lady Caca, en y mêlant sa voix…

Je me suis demandé si la pauvreté des albums actuels du défunt MJ, de Madonna et de Prince ne sont pas liés à leurs appartenance aux témoins de Jéhovah, secte qui a certainement une influence certaine sur leur pensée et donc pourrait limiter leur capacité à créer, innover, choquer, en un mot, leur capacité à nous surprendre ?… Prince lui-même reconnaît un fossé entre ses anciennes et nouvelles créations, mais d’après lui il aurait trouvé la paix (mais perdu en talent ?).

Je saluerais toutefois sur l’album la qualité des coeurs qui accompagnent l’artiste : Liv Warfield, Shelby J. et Elisa Dease. Les coeurs sont présents sur la plupart des morceaux et leur performance souligne la trop absente, à mon goût, voix de Prince. L’achat du Courrier International fut l’occasion pour moi de disposer de l’album 20Ten que j’aurais, autrement, écouté sur une plateforme Internet mais que je n’aurais certainement pas acheté… A travers cette dernière remarque, ne serais-je pas en train de donner ma bénédiction au surprenant modèle de vente inventé par Prince dont j’ai précédemment interrogé la viabilité ?

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1. 18 août 2010 07:22

     » il négocie des contrats d’exclusivité avec certains journaux (Courrier International en France) »

    Sauf que quand tu es abonné à CI, tu ne reçois pas le CD. Malin…
    Je ne suis pas une fan de Prince, mais merci pour cette chronique, Stef – et ça fait plaisir de te revoir parmi nous 😀

  2. playne permalink
    18 août 2010 14:24

    « des rythmes à la Bitchney et autre Lady Caca » 😀
    Welcome back, El Steph808. Très en verve aujourd’hui !

    Tu me connais, Prince c’est pas franchement ma tasse de thé mais si les morceaux du dernier album sont aussi mauvais que tu le dis, ça tombe bien … je cherchais de quoi alimenter ma playlist « immondes bouses qu’il faut avoir écouté une fois dans sa vie » ^^

    • playne permalink
      18 août 2010 14:27

      Par contre, je la trouve pas mal sa pochette – moi qui suis sensible aux artworks.
      La première image fait un peu design de poupée barbie, mais j’aime beaucoup la tronche du CD. Très psyché !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :