Skip to content

Rouen impressionniste

14 août 2010

Salut les jeunes ! Pour vous, aujourd’hui, un  article qui vend du rêve : à une heure de Paris, accessible pour le week-end ou simplement pour la journée, la ville de Rouen vous accueille même si vous n’avez pas la chance d’être en vacances ces jours-ci…

En effet, cet été, la région Haute-Normandie (cocorico !) fête les impressionnistes : comme je suis honnête, je vais vous parler de ce que j’ai vu (avec Toyboy et sa coloc’), c’est-à-dire la grande exposition organisée au Musée des Beaux Arts de Rouen, Une ville pour l’impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen. Rien que ça. Pour tout vous dire, en voyant le titre, je me suis dit que le musée avait déballé ses fonds de tiroir et fait venir deux ou trois toiles des maîtres pour attirer les touristes. Honte sur moi, snob indigne que je suis ! Cette expo est en réalité une des toutes meilleures que j’ai vues ces derniers temps !

D’abord, question Monet, Gauguin, Pissarro, ils n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère à pot ! Au moins dix toiles de chaque, Gauguin étant le moins représenté… Mais surtout une organisation, une présentation de l’ensemble qui devrait servir d’exemple à certains commissaires parisiens. Tout d’abord, le propos est d’une clarté limpide : l’organisation est à la fois chronologique et thématique, et dans chaque salle on trouve un texte qui explique les choix opérés. Qu’il s’agisse de rappels d’histoire de l’art ou de mises en perspective historiques, le discours est simple, concis, (presque) toujours lisible malgré la foule. Les extraits de lettre de Camille Pissaro sont à la fois éclairants et pertinents, par exemple. On comprend bien pourquoi ces différents peintres (ainsi que de nombreux autres, comme Turner ou Jongkind) sont venus à Rouen durant toute la deuxième moitié du XIXe siècle. On comprend aussi quels étaient les liens entre eux, et quelle place tiennent les tableaux présentés dans l’ensemble de l’œuvre de chacun. Les toiles de Gauguin sont très clairement désignées comme des œuvres de jeunesse, par exemple, et cette perspective est une des plus intéressantes de l’exposition ; si on est loin de ce dont il s’est montré capable par la suite, on voit tout de suite à quel point son travail diffère de celui de son ami (et maître), Camille Pissaro : travail de la matière, couleurs, choix des sujets, mais ça n’a rien à voir ! Dans un autre registre, j’ai trouvé convaincante la réhabilitation des « mousquetaires » de l’école de Rouen.

Camille Pissarro: Le Pont Boieldieu à Rouen, Soleil Couchant, 1896

Ensuite, le choix des toiles exposées est assez exceptionnel. Personnellement, je n’ai jamais vu un tel rapprochement de séries : vues de la ville depuis la Seine, une bonne partie des cathédrales de Monet ou les vues du pont Boieldieu de Pissaro. Bien sûr, on apprécie en détail le travail de chaque peintre, mais on peut aussi mettre leurs démarches en parallèle : comparées aux premières toiles de Claude Monet (1872-73, donc avant Impression Soleil levant), les toiles des années 1890 d’un Eugène Boudin paraissent bien académiques. Une opportunité pour tous ceux qui aiment l’impressionnisme ou s’intéressent à l’histoire de l’art en général.

Un dernier mot pour signaler une initiative qui me tient particulièrement à cœur (je ne sais pas très bien pourquoi, mais passons) : entre les deux parties de l’exposition, on trouve une reproduction d’une cathédrale de Monet en bois, tout en relief, et une reproduction en métal et en matières textiles d’une toile de Pinchon, un jeune artiste normand du début du XXe siècle, ainsi que les cartels des deux œuvres en braille. N’étant pas moi-même très au courant de ce qu’est la perception du monde d’un non-voyant, je ne vais pas affirmer que c’est très réussi, mais je trouve que c’est une très bonne idée !

Bref, si vous avez envie de changer d’air, allez faire un tour à Rouen, c’est vraiment le moment !

Informations pratiques

Jusqu’au 26 septembre au musée des Beaux-Arts de Rouen, Esplanade Marcel Duchamp, à 5-10 mn à pieds de la gare. Ouvert de 9h à 19h pour l’exposition, qui est gratuite pour les moins de 26 ans et les étudiants. Pour le reste, le site du festival Normandie impressionniste et celui des musées de la ville de Rouen.

À titre informatif, pour aller à Rouen, prenez le train : le trajet dure entre 1h10 et 1h30, l’aller-retour vous coûtera 41€ maximum, 20 si vous êtes jeune ou très organisé !

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Platypus permalink
    14 août 2010 16:36

    Je suis allé voir l’expo jeudi et je partage complètement ton point de vue ! Elle est très bien organisée et très riche, la salle des cathédrales de Monet est peut-être une des meilleures salles organisées ces dernières années en France…Et le reste vaut son pesant de cacahuètes… Bref, des kings ! (dont Jongkind avec un d, mais l’enthousiasme communicatif autorise ce petit lapsus 😉 )
    Un seul petit conseil supplémentaire : allez-y de bonne heure, parce que la foule peut vous gâcher un peu le plaisir (c’est surtout des touristes et des vieux, hein, la jeunesse française elle s’en fiche de tout ça^^), et les files d’attente entre les deux parties de l’expo peuvent être un peu longues.
    A noter que devant le succès de l’opération, la région envisage de reconduire le festival tous les deux ans…

    • 14 août 2010 16:55

      Merci pour la correction, en effet je me suis laissée porter par mon enthousiasme, et comme souvent, j’oublie de vérifier ce que je rajoute à la dernière minute !

Trackbacks

  1. Claude Monet au Grand Palais « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :