Skip to content

Ma BD du moment (11) – Drague-Misères de Thomas Mathieu

20 juillet 2010

Il fait encore trop chaud, continuons donc à lire des ouvrages aux personnages dénudés… Encore un blog BD, encore de la cul-ture !

Je suis assidument un grand (quoique moins grand depuis que je bosse « vraiment ») nombre de blogs BDs, aussi divers que variés. Et quand un de mes e-auteurs préférés sort une version papier, je me sens O-Bli-Gée de me l’acheter… (vive l’esprit consumériste, je sais … – mais ça compte pas hein, quand c’est des livres ? hein dis, je peux encore sauver mon âme du grand satan commercial ? Nan ?)

Bref, j’avais eu un coup de cœur sur ce blog plutôt atypique de Thomas Mathieu, à la qualité graphique immense (huum, les scènes ombres et lumières de la fin du récit…) racontant ses déboires sexuels (et ceux des potes en prime), entre récits mi-fantasmés, mi-autobiographiques, mi-complètement inventés (mais avec des relents qui font vrais), agrémentés de petites notes de comptoirs sur les femmes, le sexe, la vie, tout ça.

Dans ce blog, les hommes sont des loups. (L’homme est-il un loup pour l’homme ?). En fait, non. Les 3 héros, qui répondent à l’identification basique de « déprimo, parano, et macho » (je vous laisse deviner le caractère des personnages) sont des loups, et les autres sont des crocodiles (« car quand une fille nous plaque, c’est toujours pour finir avec un crocodile« ), voir même un immonde cochon. (Non, sans rapport avec d’autres blogs bds).

Les hommes sont des loups (ou crocos, ou autres bestioles donc). Et les femmes ? Les femmes, elles, sont belles …  (oui, j’ai piqué la présentation du blog, mais c’est la formule qui résume le mieux cette œuvre). A part ça, il y a aussi les ex, les suicidaires, les folles, les jeunes, les paraplégiques, les frigides

Nous loups errent donc entre histoires d’amours et parfois même de cul. Et les histoires d’amours finissent mal en général… Parfois drôles, parfois cruelles, parfois carrément pathétiques, les scènes se suivent et se ressemblent, allant de mal en pis. Mais les loulous s’accrochent, et recommencent, avec à nouveaux de beaux espoirs. Bref, c’est la vie, c’est beau, c’est intéressant, et on se marre bien, même si on sait que le monde n’est pas remplis de bisounours roses. (Et c’est surement tant mieux, qu’il parait …)

Une belle BD, qui est entièrement disponible sur le net, pour les radins !

L’auteur a aussi réalisé une mise en image de la BD, pour donner une petite idée du contenu :

La version papier (que je préfère d’ailleurs …)

.La totalité des bonus !

.Le blog de Thomas Mathieu

.Les dragues-misères, de Thomas Mathieu, éditions shampoing


Advertisements
One Comment leave one →
  1. Lien Rag permalink*
    14 novembre 2010 19:05

    Lu ce WE pendant un WE prolongé à Rouen, la base arrière du pub. Après un premier abord déroutant (successions de cases parfois dans tous les sens), il est très très sympa.
    Je n’avais pas été aussi touché depuis transat de Aude Picault.
    En tous cas bien plus sympa que Péchés mignons#4 lu ce même week-end.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :