Skip to content

[Québec] Festival d’été de Québec 2010 (3/3)

16 juillet 2010

Troisième et dernier post en (quasi) direct du Festival d’été de Québec 2010. Encore pas mal de découvertes, ça fait plaisir !

La Pegatina

.

En ce lundi ensoleillé, la scène de la Place D’Youville a encore fait danser les foules.  Tout d’abord avec La Pegatina, un groupe venu de notre bonne vieille Europe et plus exactement de Barcelone.Accordéon, trompette, percussions, guitare et des chanteurs tous plus dynamiques les uns que les autres nous propose leur son catalan.Ils sont tellement convaincants que le public les suit dans une choré simple mais efficace (pas pu participer moi je filmais 😦 ). Petite précision quant à la qualité de leur performance, c’est le groupe qui a vendu le plus de disque depuis le début du festival. Signe ou pas, La Pegatina en images c’est juste là !

.

Deuxième concert de la journée : Ozomatli. Ils viennent de Los Angeles et à L.A. on sait bien qu’il y a différentes cultures qui cohabitent. Et bien c’est ce qu’il ressort de ce band : du hip-hop, du R’n’B et des rythmes latinos. On retrouve encore des cuivres dans cette formation et ça donne envie de bouger à chaque note.

Ozomatli

Et sous leurs airs de gros costauds, ces messieurs ont fait preuve de générosité puisqu’ils ont invité trois enfants à monter sur scène avec eux pour jouer des maracas, du tambourin. Ils sont également ambassadeurs culturels officiels des États-Unis sur certaines tournées internationales en Asie, en Afrique, etc. Ils sont même allés jusqu’à offrir un final en plein dans la foule, jouant en acoustique.

.

.

Et pour finir la soirée en beauté, quelqu’un qu’on ne présente plus en France (enfin je crois…) et  qui tente sa chance ici au Québec : Charlie Winston,

Charlie Winston

accompagné de son fidèle harmoniciste Ben Edwards (ainsi que d’un batteur et un guitariste ma foi pas mal doués). Déjà vu sur scène à Paris, le Britannique a émerveillé ses fans. Tantôt à la guitare, tantôt au clavier, il assure le bougre !

.

.

.~****~

.Le jour de la Fête Nationale n’a pas été synonyme de bal de pompier ou de feu d’artifice. Par contre, 3 concerts dont deux sur les Plaines d’Abraham et encore des découvertes.

Pour faire plaisir à notre chef vénéré (Lien Rag pour ne pas le nommer :P), je me suis forcée à aller voir suis allée voir ce que donnait le groupe Loca Locass sur la plus grande scène.

Loco Locass

Loco Locass est un trio de rap québécois, également accompagné par des musiciens. Installés assez loin de la scène (oui on est arrivés un peu tard et pis y avait du monde quoi !), nous avons pu tester ce rap assez politisé et revendicatif – il y a même eu un « sondage » pour savoir qui voulait que Québec deviennent un pays, c’est dire ! Loin des « n***e la police » de nos chers rappeurs hexagonaux, l’ambiance était là et pour le peu que nous avons vu, ça l’a fait !

.

.

Loca Locass était la première partie d’un artiste incontournable ici (qui était d’ailleurs le doyen de ce festival), M. Gilles Vigneault.

Gilles Vigneault

Le bonhomme a ses 82 ans bien tassés mais il est en forme. Et il l’a prouvé lors de cette soirée. La foule l’a acclamé et a repris quasiment chacune de ses chansons pour l’anniversaire de ses 50 ans de carrière. Je ne le connaissais pas et ce n’est pas trop mon style mais il a su faire son effet sur ceux qui l’apprécient et c’est déjà pas si mal.

.

.

Elisapie Isaac

Nous avons fini la soirée à la désormais très célèbre  Place d’Youville avec une artiste aux origines multiples qui s’expriment en français, anglais et aussi en inuktitut, un  dialecte inuit. Elle s’appelle Elisapie Isaac. Entre pop et folk, elle nous fait partager ses origines, ses états d’âme. La belle brune a terminé sur Chiquitita d’Abba, ça ne pouvait que me plaire 😉

.

.

.

.~****~ Petit Bilan ~****~

Après 8 jours de Festival, nous repartons de la musique plein les oreilles avec beaucoup, beaucoup de bonnes découvertes (et des moins bonnes ça va sans dire…).  Nos valises sont alourdis de quelques CDs : Opensouls, Ozomatli, Trombone Shorty (que nous n’avons pas vu ici mais qui était à Montréal, souvenez-vous), Think About Life (finalement ce n’est pas si mal).

Quelques regrets néanmoins, à cause de la météo notamment : nous avons raté Santana :(, l’occasion sera sûrement très rare de le voir mais c’est la vie… De plus, la programmation était très riche et nous avons dû faire des choix. D’autres shows que nous aurions pus/voulus voir : The Arcade Fire, Roger Hodson (ex Supertramp) et quelques autres encore.

Malgré tout, cette longue semaine a été très enrichissante musicalement et aussi plus généralement.

Pour d’autres réactions et pour les shows des trois jours à venir vous pouvez consulter le blogue du Festival.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :