Skip to content

[Brève] : Shrek 4

28 juin 2010

Hello everyone!

Un nouvel article de la fine équipe, Toyboy et Syracuse Cat, à vot’ service ! Parce qu’on vous aime, parce qu’on est des chroniqueurs dévoués, parce que nous sommes des gens follement organisés, Toyboy et moi-même avons bravé vents et marées pour aller voir Shrek 4 en avant-première ! [La vérité ? On est tombé sur l’info par hasard, on s’est pointé comme des fleurs et c’est passé comme une lettre à La Poste. C’était le destin, mais ne le dites à personne.]

C’était aux Halles, belle salle et 3D. C’était de la VF, aussi, mais elle est particulièrement soignée, donc si vous n’aimez pas trop trop lire les sous-titres avec les lunettes de Bono, c’est une option tout à fait acceptable – avec en prime L’Âne massacrant joyeusement un certain nombre de standards de la variété française en moins d’une minute !

Alors, en résumé, Shrek 4 est loin d’être aussi inutile et oubliable que le 3 (est-ce que quelqu’un pourrait me rappeler  ce qui s’y passe ? Parce que là, je sèche…) : le bon vieux coup du « Que serait le monde si je n’avais pas existé ? » , que l’on retrouve dans toute série un peu en mal d’inspiration, fait toujours son petit effet puisqu’on retrouve ainsi des personnages que l’on commence à connaître par cœur et qui peineraient à nous surprendre encore sans ce petit artifice. Et ici, c’est utilisé avec une bonne dose d’autodérision, c’est malin, c’est jouissif, et c’est tellement drôle. Par ailleurs, il y a une vraie histoire – assez simple, au fond, mais jamais simpliste. Et la 3D ajoute vraiment quelque chose (c’était ma première fois…) : bien sûr il y a quelques effets bluffants, mais la profondeur discrète des paysages est tout aussi appréciable, et parfois même vertigineuse.

En gros, on rit et on en prend plein la vue : c’est la fête du cinéma jusqu’au 2 juillet, alors profitez-en !

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. playne permalink
    3 juillet 2010 22:29

    J’ai vu la chose ce soir…en VO 😉
    « Et la 3D ajoute vraiment quelque chose (c’était ma première fois…) : bien sûr il y a quelques effets bluffants, mais la profondeur discrète des paysages est tout aussi appréciable, et parfois même vertigineuse. » : +1, absolument. J’ai trouvé que justement, c’est plus l’effet fondu ultra réussi qui fait un peu la qualité de la 3D dans l’histoire, ça s’y greffe naturellement et j’en ai oublié mes lunettes de cosmonaute. C’est dire.
    J’avais trouvé le 3 somme toute très creux, et ce dernier opus est particulièrement réussi. Enfin, ça ravive la flamme de mon amour pour l’ogre vert.
    Petits clin d’œil pour les gens étranges comme moi qui épluchent les bonus dvd dans la B.O. la cerise sur le gâteau, et le film est truffé de références aux éditions précédentes 🙂
    J’ai particulièrement aimé l’usage du joueur de flûte, déjà présent dans un autre Shrek – mais pas pareil (duh, si vous êtes attentifs).
    Très cool donc, allez y !
    (Oh, et Antonio Banderas a beau jouer comme une saucisse, il a une voix très rawwr. Je me devais de le souligner.)

    • playne permalink
      4 juillet 2010 14:00

      Oh, et la référence aux lapins crétins m’a simplement achevée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :