Skip to content

Séries 2009-2010 : mes coups de cœur… et le reste (1/2)

25 juin 2010

Hello Everyone!

Pour tout vous avouer, c’est pas facile de rédiger quoi que ce soit aujourd’hui. On est dimanche, et depuis le début de la matinée, un balafré, une caillera et un bouffon aux sourcils anormalement développés ont décidé de me pourrir ma journée et de nous couvrir, nous, 60 millions de Français, de honte devant la terre entière. À l’heure où vous lirez cet article, on sera bien évidemment éliminé après s’être pris une raclée par les Vuvuzela Boys mardi aprèm (putain, et dire que même Mickael Vandetta est resté plus longtemps en Afrique, quoi…) !

Mais avant même la fin de cet épisode tragique, je peux déjà affirmer que la saison des bleus à la coupe du monde aura probablement été le moment le plus captivant et/ou le plus affligeant de la saison 2010-2011 des séries. De fait, après avoir parlé des tops de la saison, je parlerais naturellement des flops, et croyez moi, si j’ai un temps soit peu d’inspiration sur le moment, ces branleurs  prendront très cher.

Mais en attendant de parler de taupes, de mutinerie et de Roselyne Bachelot (toujours dans les bons coups, décidemment…), je vais d’abord un peu me faire plaisir, et parler des tops de la saison 2009-2010. So let’s go, and have fun, mates!

  • Misfits saison 1 : so f…in’ English, so f…in’ good!

Ouais, je suis un gros fainéant, et aujourd'hui, je vais mettre un tas d'images dans mon article!^^

Pour faire simple, Misfits est une série venue de la perfide Albion, dont la première saison (6 épisodes de 45 minutes) vient de se terminer, et qui se place dans la lignée de séries comme Skins et The Inbetweeners. Si ça ne vous parle toujours pas, disons que c’est une série avec des jeunes qui disent plus souvent « Va te faire enculer, sale fils de pute » (Fuck youuuuuuuuuu Anelka, j’irais vuvuzeler en dansant le moonwalk devant ta tombe le jour de ton enterrement, enfoiré !!!!! Sorry, c’est parti tout seul…) que « Excuse me, do you mind my smoking? »

Nous découvrons donc cinq jeunes, qui se trouvent réunis à l’occasion de séances de travaux d’intérêt général, et qui, un beau jour (ou peut être une nuit ?), voient leur vie basculer en étant frappés (nan, pas comme Gourcuff, attendez un peu la suite de la phrase, merde…) par un étrange orage qui va conférer à chacun des super-pouvoirs qui s’adaptent à leur tempérament. Voici pour le décor. Mais Misfits, c’est bien plus que ça : une réalisation impeccable, des épisodes sans temps morts, des acteurs au top, une bande-son extra, et surtout, surtout, Nathan ! Nathan est le perso principal de la série, et l’expression tête à claque lui va (presque) aussi bien qu’à Franck Ribery ! Son truc, c’est de ne JAMAIS savoir s’arrêter : en gros, pour situer, il pourrait être la version plus jeune et plus trash de Hank Moody (Californication). Mis à part l’intérêt relatif à la qualité intrinsèque de la série (je commence à enchaîner les mots de trois syllabes ou plus, ça prouve malheureusement que je n’ai pas encore assez bu de la soirée…), l’intrigue réside dans le fait qu’on ne finit par connaitre le pouvoir de Nathan qu’à la toute dernière seconde du dernier épisode. Et croyez moi, la dernière scène est juste EPIC :-D.

En résumé, je vous invite donc vraiment à vous lancer dans la série, c’est 6 épisodes seulement, c’est pas long, et croyez moi si je vous dit que cette série est MA série révélation de l’année :-).

  • Dexter saison 4 : Dexter trouve un méchant à sa mesure!!

Malgré mon admiration pour cette magnifique série qu’est Dexter, faut bien l’avouer : la saison 3 avait été par moment faible, et par moment insipide… J’avais même fini par utiliser ma bonne vieille technique dit « technique du suivi Fringien », à savoir rattraper une saison entière en ne regardant que le dernier épisode de la saison. Les créateurs le savaient (pas que j’avais regardé que le dernier épisode, hein, je précise^^. Encore que, ils sont sans doute comme tout le monde, ils m’espionnent sans discontinuer en se transformant en ninja la nuit. C’est fatiguant, à force, croyez moi…), et ont PARFAITEMENT redressé la barre cette saison 4, notamment en instaurant pour une fois dans la série un véritable équilibre des forces: Dexter roxe, ok, c’est entendu, mais pendant toute la saison 4, il a eu devant lui un vrai « bad ass« , le villain ultime, j’ai nommé Trinity.

Interprété par le toujours immense John Lithgow (genre je le connaissais avant, quoi…), Trinity est le véritable Alter ego de Dexter pendant la majeure partie de la saison, et noue une relation quasi filiale avec ce dernier. Cette relation est si intense que Dex repousse sans cesse l’échéance de son inéluctable exécution, histoire d’en apprendre un peu plus sur lui et sur son aptitude à fonder une famille et à faire « comme si » tout était normal autour de lui.

Au final, ça nous donne une saison bourré de suspense (et pourtant, j’ai une sacré expérience à ce niveau…) : on passe sans arrêt de moments « mais WTF?! » à d’autres moments « Mais c’est pas possible, jamais il pourra s’en sortir, là ! », en passant par quelques moments « Mais bordel, t’attends quoi, tue le tout de suite, merde !! ». Enfin bref, on passe vraiment par toutes les émotions, mais je retiendrai en particulier deux moments ultimes que je classe facilement dans mes 10 ou 20 plus grands moments de séries :

1) L’arrivée de Trinity dans le comissariat où bosse Dex, avec cette façon géniale de le narguer à ce moment là, le tout dans une ambiance stressante à souhait (Hello, Dexter Morgan, ou comment une phrase toute simple peut s’avérer devenir une vraie réplique culte).

2) La scène finale, obviously, que je ne dévoilerai évidemment pas, mais qui décroche la mâchoire d’une façon instantanée !!! OMG, j’en ai encore des frissons en y repensant, mes amis !!

Bon, vous m’avez donc compris, je me suis totalement réconcilié avec Dexter, j’ai pris mon pied comme rarement devant une série à suspense, et j’ai été vraiment ému par ce spendide season finale, même si cette fois ci, je l’ai pas montré vis à vis de mes yeux… (Encore merci d’exister, Moundir, tu es une telle source d’inspiration, et un modèle constant dans ma vie de tous les jours !)

  • Lost saison 6 : Sawyer, Desmond, Jack and co, sachez que vous allez me manquer…

Je vous avoue que, concernant Lost, je ne sais pas trop par où commencer ! Pour tout dire, je ne suis même pas certain d’avoir vraiment aimé cette saison finale (la 6e au total). Je suis tellement perdu au moment d’en parler, que le mieux, c’est comme souvent, de commencer par le début : Lost,  c’est l’histoire de quelques abrutis qui n’ont rien trouvé de mieux que de se crasher sur une île au beau milieu de nulle part. Jusque là, c’est simple. Dans ce genre de situations, deux solutions peuvent s’imposer (je vous dit ça, au cas où ça vous tomberait dessus un jour, on sait jamais…) : la solution dite « Tom Hanks », qui consiste à passer le plus clair de son temps à parler tranquillement à un ballon de volley en sirotant du lait de coco les pieds dans l’eau (je fais des rimes involontairement, c’est inné chez moi. Je suis un peu un Rimbaud des temps modernes, je crois…). C’est pas très télégénique, mais bon, après tout, on s’en fout. Sinon, vous pouvez aussi commencer à foutre le boxon sur l’île, et ça, mes amis, ça s’appelle la méthode « Losties ».

Du coup, pour résumer les cinq dernières saisons par mots clés, ça donne, en vrac : Smokey Monster, voyage dans le temps, sous-marin, flasforward, Dharma Initiative, Jacob, 4 8 15 16 23 42, phénomènes électro magnétiques, etc… En gros, un bordel INRACONTABLE, et surtout, le sentiment en début de saison 6, qu’il va bien falloir recoller tous les morceaux, et obtenir les réponses aux 3 451 questions disséminées au cours des cinq premières saisons.

La saison 6 est donc celle des réponses ! Et le problème, c’est que ça se ressent parfois de manière excessive : les créateurs du show donnent les réponses à (presque) toutes les questions, mais y répondent parfois de manière tellement bâclée que ça ne passe juste pas…

!!!!SPOILER !!!! Avoir attendu 6 saisons pour savoir qu’il faut protéger une lumière, ça c’est de la révélation ! Il manquait juste une licorne géante qui sortait de l’eau et je pleurais… Et puis, le coup du « Je ferai tourner une roue grâce au pouvoir conjugué de la lumière et de l’eau, et comme ça, je pourrais me téléporter, ah ah ! Mais dis-moi, comment est-ce possible ?! Laisse tomber, c’est parce que je suis spécial ! »… Pour paraphraser un odieux connard, le « Je suis spécial », c’est un peu comme la force dans Star Wars, c’est vraiment la patafix de toutes les incohérences… !!!!SPOILER !!!!

Malgré tout, dernière saison oblige, je n’ai pu m’empêcher de  prendre du plaisir à voir une dernière fois Jack, Sawyer, Locke, Kate ou encore Desmond, qui m’ont tant fait vibrer en cinq saisons (inégales au possible, but still…).

Et l’épisode final, dans tout ça ? Ce dernier épisode, tant attendu, ne donne aucune réponse, ne conclut rien, et nous laisse avec un énorme sentiment d’inachevé. Mais, en se concentrant uniquement sur les personnages et sur le fait de leur donner une fin digne, les créateurs du show ont vraiment fait preuve de courage. Alors qu’on pensait que les mystères étaient la raison pour laquelle nous suivions la série et malgré notre obsession de réponses, ils nous rappellent un point essentiel : rarement une série n’aura autant donné de place à la psychologie des personnages, à leur développement, et aux liens qu’ils tissent. Rarement des personnages ne nous auront autant fait vibrer, rire et pleurer. Pour tout ça, et malgré une saison 6 bancale, merci les Losties, et bon vent :-).


Bon, aller, end of part One, la deuxième partie arrive dans quelques heures, il sera question de Chuck, Mad Men, How to make it in America… et des bleus!

Advertisements
7 commentaires leave one →
  1. 25 juin 2010 14:35

    J’ai vu Misfits et j’ai A-DO-RÉ ! Cette série est juste énorme ! C’est à la fois passionnant et tordant, jouissif, quoi. Merci du tuyau, mate !

  2. Toyboy permalink
    25 juin 2010 23:24

    Ca rattrape Luther? :-D. Sérieusement, c’est vrai que cette série a vraiment un truc en plus, et Nathan est juste complètement mythique (il parvient même à être vraiment touchant, parfois. En particulier, même si j’avais deviné le truc depuis le début, j’ai adoré l’épisode avec Ruth, la jeune fille blonde avec qui il sort)

  3. 25 juin 2010 23:36

    Rien à voir avec la choucroute, mais j’ai vu que France 2 (je crois) allait diffuser Castle bientôt. La série avec Nathan Fillion dont Syracuse Cat a déjà parlé.
    C’est tout ce que je voulais dire.

  4. Macguyre permalink
    1 juillet 2010 07:53

    Merci pour cet article Toyboy, je vais probablement me laisser tenter par Misfits que je ne connaissais pas!

    * enfile son t-shirt avec les nombres *

    Juste pour compléter le passage sur Lost, la saison 6 est en effet celle des réponses, mais on est tout de même très loin de les avoir toutes…

    Plusieurs épisodes sont d’ailleurs la purement pour donner des réponses au coté mythologique. Et je ne compte pas le nombre de passages qui sont clairement ajoutés juste pour dire « on a répondu à ca, les fans vont être contents ».

    Au final, l’effet a tout de même été très mitigé, et j’ai vu plus de réactions critiquant les points « éclaircis » (comme tu le fait toi même dans ton spoiler d’ailleurs) que de gens conquis, et je ne parle même pas des réactions sur l’épisode final.

    Personnellement, même si je ne suis pas forcément convaincu par tout, j’essaye de ne pas trop de m’attarder sur les points un peu limite. Après tout, ce sont les choix qu’on fait les auteurs, pas la peine de pleurer pour qu’ils changent de justifications par la suite…

    Au final, j’ai moi aussi un peu moins apprécié la saison 6, mais je l’ai quand même regardé de manière acharnée. Et je reste triste de quitter ces personnages après aussi longtemps, le final m’a laissé tout chose..

    A noter, dans les dvds qui vont sortir, l’épisode final sera d’ailleurs encore allongé (d’une 15aine de minutes si mes souvenirs sont bons).

    • Lien Rag permalink*
      1 juillet 2010 10:47

      Patin, 15 minutes de plus pour l’épisode final ? Passé la première heure il est chiant comme la mort, on a l’impression qu’ils remplissent (allez, un plan séquence de 10 mionutes sur chaque couple)…
      Cette saison est moins cool de toutes façons parce que les réponses, c’est toujours moins bandant que les questions, où là on imagine toutes les réponses possibles dans notre tête. En plus, vu le nombre de mystères levés, il a bien fallu faire du destockage massif : le dino invisible, la fumée, les chaines qui sortent de terre, c’est la même chose. Tous les mecs morts qui devaient pas être là mais qui l’étaient, c’est le même mec…
      J’ai pas grand chose à reprocher à cette saison en fait, à part ce point, mais c’était nécessaire. Par contre, je ne comprends pas cette haine généralisée contre le dernier épisode : il répond à toutes les questions, on aime ou pas les réponses mais bon (perso je trouve ça cucul…) c’est quoi ton problème Toyboy ?

      • Toyboy permalink
        1 juillet 2010 12:03

        J’ai du mal m’exprimer, Lien Rag, mais en fait, j’ai plutôt apprécié l’épisode final ;-). J’ai surtout beaucoup aimé qu’il soit consacré à 100% aux personnages et non à la résolution des mystères. Parcequ’au fond, c’est vraiment la qualité des persos qui fait que cette série reste dans mon panthéon!

        Par contre, concernant la saison dans sa globalité, t’as bien résumé ma pensée, à savoir trop de réponses un peu « farfelues » et surtout pas très passionnantes… Mais bon, je m’y étais préparé psychologiquement, et surtout, j’ai toujours été de ceux qui regardaient plus la série pour les persos que pour les énigmes, donc au final, je suis plutôt satisfait de la saison…

      • Macguyre permalink
        1 juillet 2010 18:04

        Oula, 3 personnes de suite qui ont plutôt bien aimé ce final, c’est rare. 🙂

        Pour revenir sur les personnages, je trouve tout de même dommage qu’ils aient complétement laissé de coté une bonne partie de ceux qui restaient sur la saison 6 (ok, sauf sur le final)…

        @Lien Rag: apparement c’est juste 11 minutes d’après lostpedia, avec encore quelques réponses :

        !!!!SPOILER !!!!

        http://lostpedia.wikia.com/wiki/The_New_Man_in_Charge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :