Skip to content

Un peu de fantasy dans ce monde (1) – Autre Monde de Maxime Chattam

9 juin 2010

Il y a les livres pour enfants, ceux pour les ados, et ceux pour les adultes ! Dixit les rayonnages de nos librairies (et chaînes) préférées. Pour mieux servir le « client », il faut savoir le guider et conseiller, et cela peut passer par un classements des œuvres par « thèmes et genre ». Vous avez aimé un roman ? Choisissez donc son voisin ! Le système est pas déconnant, sur le principe… après il y a les romans inclassables qui s’amusent à passer d’une catégorie à l’autre.

Une d’entre elles est le « livre pour ados » qui est également dévoré par les adultes, Harry Potter en tête du mouvement, suivi surement des Mondes d’Ewilan du regretté Pierre Bottero que j’ai retrouvés le mois dernier  dans les rayonnages « adultes » de la Fnac, quelques années après avoir honteusement acheté la série au rayon enfant… (J’avais même pensé à réclamer un paquet cadeau à la caisse !)

Le livre du jour, où plutôt la trilogie, est de cette catégorie : un livre destiné aux enfants récupéré par leurs aînés…

  • Synopsis

New-York, de nos jours. Matt est un ado de 14 ans tout à fait normal, avec des amis, des déboires scolaires, des parents qui divorcent, un attrait pour la fantasy et la science-fiction et même les jeux de rôles (il finira mal, avec des goûts pareil…) Un soir d’hiver, une terrible tempête s’abat sur la ville. Le lendemain, plus rien de sera jamais pareil…

Matt se rend vite compte que ses parents ont disparu, volatilisés, de même que tous les autres adultes de la ville et une très grande majorité d’enfants… Les rues sont envahies de créatures bizarres, et de hordes de bêtes sauvages. Avec l’aide de son ami Tobias, lui aussi jeune rescapé, il s’échappe de la ville devenue folle pour suivre des scarabées rouges et bleus descendants vers le Sud. (Ben oui, pourquoi pas ? Quand on est désespéré, on peut tout aussi bien tenter de suivre des scarabées…)

Ensemble, ils découvrent que tous les adultes n’ont pas disparu : certains, appelés « gloutons » sont devenus des créatures mutantes sans cervelles mais affamés, les autres, baptisés « cyniks » (oui, bon, les rescapés ont en moyenne 12 ans, ils vont pas chercher des noms très recherchés aux choses qui les agressent) ont gardé un semblant de logique mais ont oublié tout attachement à leurs familles et enfants. Ceux-ci réduisent en esclavages les enfants qu’ils croisent…

Les enfants… eux seuls encore se rappellent de leur vie « d’avant ». Ils leur faut pourtant oublier ces temps confortables pour lutter pour leur survie. Ils s’allient, s’entraident, survivent, et développent même des pouvoirs…

  • Littérature d’adolescent ?

Mais pourquoi donc je qualifie ce livre de « livre pour ado » ? Quel acte indigne a-t-il commis pour connaître ce sort ?

  1. Le héros
  2. Règle nº 1 du  roman pour adolescents : le héros se doit d’en être un. (Logique, le processus d’identification est quand même plus facile comme ça.) Ici, les héros ont 14 ans au début du livre, et se retrouvent dans un monde où tout ceux qui ont plus de 18 ans sont devenus fous… Ça me paraît plutôt correspondre avec l’axiome.

    Après, il existe bien des livres considérés pour adultes, voire universel avec des héros « jeunes » qui le resten tout le long de l’histoire. Quelques exemple me viennent à l’esprit, comme Le Royaume de Tobin de Lynn Flewelling et Dragon’s Keepers de Robin Hobb, mais qui dans leur « style » , me paraissent avoir une portée plus large que le public ado… (Ou alors ce sont aussi des livres d’ados échappés…)

  3. Une vie d’adolescents
  4. Un roman pour ados se doit d’être à leur écoute, et de leurs préoccupations. Bon ici, la préoccupation première est la survie, et c’est sûr que ça oblige à mûrir très vite. Cependant, on retrouve beaucoup d’interrogations liées au corps qui change, aux relations avec les autres, les parents…

  5. L’amouuuur
  6. En parlant de corps qui change… Un roman d’ado aura sûrement beaucoup à dire sur l’éveil à la sexualité, aux sentiments, à la découverte de l’autre sexe (ou du même, hein !).

  7. Le fin mot de l’histoire
  8. Tout le roman est en fait une métaphore du monde des enfants contre celui des adultes, et ce jusqu’à la toute fin où la clé de l’histoire est fondée sur un déchirement somme toute « adolescent ». Une telle « morale » me semble particulièrement justifiée pour un public de « jeunes ».

  • Un livre à lire…

L’histoire racontée dans ce livre est donc plus adaptée à un public d’adolescents… Mais, comme annoncé plus haut, il passe haut la main le passage vers le monde adulte. Il est très agréable à lire, fluide, intelligent, proposant un monde post-apocalyptique assez original et des situations et ressorts pour le moins intéressants. L’auteur, Maxime Chattam, est d’ailleurs un auteur de thriller pour le moins reconnus (In ténébris, en ce moment la trilogie Gaïa…)

Pas de quoi bouder son plaisir parce qu’on a dépassé la date de péremption !

  • Fantasy ou science-fiction ?

Petite digression : j’ai présenté ce livre en mettant en avant son côté « Fantasy », pour le côté aventures dans des contrées désolées et abattages de bestioles à l’épée et pouvoirs surnaturels, mais il s’agit tout autant de science-fiction post-apocalyptique : le monde que l’ont connaissait est complétement détruit et il faut survivre !  A débattre, donc …

Le site internet officiel


.  Autre monde, de Maxime Chattam, éditions Albin Michel

– Tome 1 : L’Alliance des Trois

– Tome 2 : Malronce

– Tome 3 : Le Cœur de la Terre

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. DeD permalink
    11 juin 2010 19:25

    Faudra que je teste ce Chattam, même si l’aspect ado n’est pas très engageant.

    J’ai lu un Chattam, une fois, mais en fait ça ressemblait de très près à un Grangé pendant la 2nde guerre mondiale : pas mauvais, travaillé même, mais pas novateur, disons que ça détend sans qu’on risque de se claquer une neurone en route.

  2. 13 juin 2010 20:40

    Ah mais oui, c’est le mec qu’il y a son nom écrit en géant partout dans le métro, en fait^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :