Skip to content

Guernsey, île plloinne dé biautai

23 mai 2010

Il y a trois mois, je ne connaissais pas Guernesey. Tout au plus j’avais entendu parler de Jersey, l’île anglaise avec son brouillard à couper au couteau, au large de la Normandie. Et puis, je ne sais pas pourquoi, ma colocatrice m’a proposé d’y passer des vacances.
Jersey, Guernesey, Aurigny, sont des îles anglo-normandes, dernières héritières du duché de Normandie ; les habitants revendiquent d’ailleurs leurs origines normandes, tout en prêtant allégeance à la couronne d’Angleterre. Si tout le monde parle anglais, on trouve ici et là des traces de français guernesien, un ancien patois normand en somme, dont vous pouvez apprécier la teneur dans le titre de l’article 🙂

 

En plus, faut voir avec quoi ils roulent...

 

Mon premier contact avec l’île, ce sont 500 footballeurs et supporters dans le ferry qui reviennent de Jersey, je vous laisse imaginer ; ensuite, ce sont les voitures tunnées ; enfin, le très fort accent chez les gens qui parlent anglais. Aucun dépaysement par rapport à Roubaix, donc.
Si ces considérations seront bientôt noyées devant les qualités de l’île, il faut se souvenir que les Guernesiens roulent à gauche, et comme des cons que les voies ne sont pas larges – les rétroviseurs ont une espérance de vie très faible. J’encourage donc les visiteurs à ne pas y apporter/louer de voiture, le réseau de bus étant de grande qualité. Ceci dit, si les conducteurs ne dépassent pas les limitations de vitesse, ils roulent au maximum quoi qu’il arrive, le long des minuscules trottoirs qu’ils rasent consciencieusement, et n’ont aucune considération pour les piétons. Or des trottoirs, s’il y en a un, estimez-vous heureux…

Infos pratiques

 

C'est pas des poussières de volcans qui arrèteraient ce beau bébé 🙂

 

Pour s’y rendre : Trois heures de Ferry depuis Saint-Malo, ou une heure depuis Carteret ou Dielette (25€/personne). Alternative intéressante, les trimoteurs de la compagnie Aurigny, depuis l’aérodrome de Dinard (50€/pers) : avion à 14 places, c’est l’aventure :).

Pour y dormir, les prix sont proches de l’angleterre, soit 100€/personne/nuit. On préfèrera donc la location d’un gîte (self-cattering en anglais), qui offre, outre des prix bien plus abordables, une cuisine qui permet de faire de grosses économies sur la bouffe.

Qu’est-ce qu’on y fait

Guernesey est une grande île, de 80km², soit la taille de l’île de Ré, un peu moins que la superficie de Paris. Les loisirs sont donc relativement limités, et une semaine semble une bonne durée de vacances sur place.

  • La petite ville de St-Peter’s Port
    La petite ville offre des rues torturées, de jolis escaliers, des maisons de tous styles, des montées amusantes, de beaux monuments, des collines très verticales, et un port sympathique où, paradis fiscal oblige, mouillent de nombreux yachts (sur la mer qui est bien la seule chose plate à St-Peter’s port). Se balader ou se perdre dans les rues est un délice (notamment pour les mollets), et on visitera absolument la maison de Victor Hugo. Car le poète a vécu 15 ans sur place : après avoir été exclu de France, de Belgique, et de Jersey, il apprend qu’on ne peut bannir un propriétaire à Guernesey, et bizarrement il décide de passer le pas. On se rendra compte à quel point un écrivain de génie peut-être un décorateur douteux, n’est pas Valérie Damidot qui veut 😀
  • L’intérieur de l’île : campagne et petits villages
    Pour explorer le centre de l’île, on peut certes prendre les chaussures de randonnée, mais on peut aussi prendre le réseau de bus, très développé et peu cher (60p le trajet). On coupera alors au centre pour voir des paysages champêtres, ou on fera le tour de l’île pour profiter des vues maritimes.
  • Les côtes
    Le plus gros des côtes est proche du niveau de la mer, souvent des plages ; on aime ou pas. La côte sud, en revanche, est une longue falaise qui passe petit à petit d’une zone désertique à une zone boisée. Les amateurs de randonnées gentilles seront ravis, alors que les paysages sont magnifiques. Les amateurs de randonnées méchantes pourront faire les rando gentilles en courant :p. Alternative, faire la côte sud au niveau de la mer, en kayak, permettra de s’arrêter sur de superbes petites plages inaccessibles.
  • Le patrimoine à visiter
    S’il y a de nombreuses choses à visiter à Guernesey, on regrettera que tout tourne autour de trois thèmes majeurs : à moins d’être un fanatique, on abandonnera rapidement l’idée d’être exhaustif pour ne pas trop se répéter.
    -L’île est colonisée dès le VIe siècle, on peut visiter de nombreuses traces de cet héritage : menhirs, tombeaux sous tumulus, etc. 

     

    Castle Cornet by night

     

    -Ensuite, l’île est un lieu stratégique dans les conflits franco-anglais, tout autour de la côte on trouvera donc forts, fortins, tours, etc. Beaucoup sont visitables gratuitement, certains ont été transformés en musées (Fort Grey, etc.), et surtout, on fera absolument Castle Cornet, la place forte qui devait protéger la ville – ou pas, comme l’explique parfaitement l’historique à l’intérieur, à grands renforts de maquettes, de reconstitutions, etc. Cela vous prendra au moins trois heures à visiter les remparts et les superbes musées thématiques à l’intérieur, principalement sur la seconde guerre mondiale.
    -Car la seconde guerre mondiale, c’est LE thème majeur à Guernesey. Ils ont été occupés et ne s’en sont pas remis ! Pleutres comme tous les anglais, les guernesiens abandonnent leur île à l’approche des Allemands, qui en profitent pour y faire toute une série de défenses en joli béton armé. Les bunkers et autres tours parsèment les côtes, sont en très bon état et totalement accessibles.

     

    Oh, un couloir !

     

    Certains ouvrages plus particuliers sont à accès payant, comme l’énorme hôpital souterrain allemand (impressionnant pour qui n’a jamais vu de base souterraine, mais toutefois un peu vide), ou, dans un autre tunnel allemand, le musée militaire souterrain de la Valette, plus petit mais bien plus rempli. Quant aux musées sur l’occupation, alors là vous en avez pour plusieurs jours.

Donc Guernesey est une joli petite île reposante, aux paysages situés quelquepart entre la Bretagne et la Normandie, idéale pour faire le vide une semaine, et pour regarder en direct les épisodes de Doctor Who :).

Advertisements
3 commentaires leave one →
  1. GREGORY Mark permalink
    19 juin 2010 05:55

    Étant « guernesais » exilé à Rennes, j’ai BEAUCOUP apprécié cette perspective rafraichissante sur mon île fétiche. Alors pour tous ceux qui ont vécu Jersey mais veulent un peu plus d’authenticité, allez vite prendre le trimoteur jaune dorée labellisé Aurigny Air Services de Dinard à Guernesey !

  2. Josselin-Bomo Mireille permalink
    24 août 2012 20:19

    Bonjour,
    Je vais à Guernesey la semaine prochaine et votre commentaire est très intéressant pour qui ne connaît pas encore cette île!
    Merci

Trackbacks

  1. Des amateurs d’épluchures de patates à Guernesey « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :