Skip to content

Ma BD du moment (7) – Antarès de Léo

10 mai 2010

Le 3e album du cycle d’Antarès, suite du cycle de Bételgeuse, lui-même suite d’Aldébaran. On est en plein dans la BD de science-fiction à succès, là !

Succès mérité pour cette série d’anticipation sur la colonisation de nouvelles planètes par l’espèce humaine dans un futur pas très lointain, qui repose en grande partie sur la richesse de la faune et de la flore inventées par l’auteur, ainsi que par un scénario fouillé (du moins au début…).

  • Cycle 1 : Aldébaran

L’espèce humaine a trouvé le moyen de dépasser la vitesse de la lumière. Pour échapper à une planète surpeuplée et polluée, un programme de colonisation de nouvelles planètes est alors lancé. En 2079 : le premier vaisseau de colons débarqua sur Aldébaran, planète paisible, recouverte à plus de 90% d’eau. Ce vaisseau devait être le premier d’une très longue série… Cependant le 2e disparut sans laisser de trace dans l’espace. Les scientifiques durent alors se rendre à l’évidence : ils ne maîtrisent pas encore parfaitement leur technique. Par principe de précaution, les voyages furent suspendus, (encore un coup d’un certain volcan d’Islande ? – oui j’ai la flemme de chercher l’écriture exacte du nom) et les premiers colons se retrouvèrent seuls et abandonnés. Ils tentèrent cependant de s’installer tant bien que mal en une société plutôt rurale, qui tomba bientôt dans les travers d’un régime totalitaire et religieux. Cent ans plus tard, dans un petit village de pêcheurs, un drame survint : une créature marine étrange le détruisit entièrement, laissant deux survivants, Marc Sorensen, 17 ans, et Kim Keller, 13 ans, qui se jurèrent de comprendre ce qui s’était passé.

  • Cycle 2 : Bételgeuse

En 2184, les vols interstellaires ont pu reprendre. Après Aldébaran, l’humanité s’est tournée vers un nouvel objectif : Bételgeuse. Un premier et immense vaisseaux pouvant transporter plus de 3000 personnes arriva à destination, et les premiers groupes commencèrent à descendre à la surface de la nouvelle planète. Puis toutes les communications cessèrent… Six ans après, la Terre décida d’envoyer une petite mission de trois personnes afin de comprendre les raisons de ce silence. Kim Keller, maintenant âgée de 24 ans et diplômée de biologie, est du voyage…

  • Cycle 3 : Antarès

De retour sur Terre, Kim se découvre enceinte. Elle accepte cependant de participer au nouveau projet de colonisation vers la planète Antarès afin de soustraire ses amis Alexa et Marc de la peine de prison à laquelle ils ont été condamnés pour avoir volé un vaisseau afin de lui venir en aide sur Bételgeuse. Cependant, le programme de colonisation est en grande partie sous le contrôle d’une secte et la planète se révèle pour le moins hostile. Malgré leurs résistance hors-norme, Kim et ses amis vont devoir faire face à de nombreux dangers, qui menacent en particulier la fille « métisse » de Kim.

Après un premier cycle de 5 albums devenu par la suite un « must », Léo a persévéré avec les cycle de Bételgeuse et d’Antarès.

Cependant, pour pouvoir lire cette série (3 cycles de 5 BDs en tout), il faut d’abord s’immuniser aux quelques petites choses énervantes :

  1. S’habituer aux visages de cire et inexpressifs des personnages : c’est un fait, si j’admire beaucoup le dessin de Léo pour les paysages et son imagination débordante pour créer toutes sortes de bestioles (mêmes si elles sont souvent un design « rond »), pour les humains, c’est pas trop ça. De plus, ça contribue à rendre quelque peu « artificiels » les sentiments et relations entre personnages. Les déclarations d’amour sans vraiment changer d’expressions, ça le fait pas trop… Tout comme le sexe libéré, ça a l’air bien sympa, mais un peu de crédibilité le serait aussi…
  2. Les dictatures, c’est pas bien. Détruire des écosystèmes, non plus. Brimer les femmes sur le simple fait qu’elles sont femmes et donc elles devraient juste s’occuper de pondre des gosses, c’est également très mal. Ok, on est bien d’accord. Après, en faire un thème sur 15 albums, c’est légèrement redondant…
  3. Les héroïnes, c’est important dans une l’histoire. Tant qu’à faire, pourquoi ne pas avoir une jolie héroïne sympa, humaine, intelligente, vive, sportive, et charismatique ? Non, ça fait un peu trop ? Ah ben tant pis…
  4. Il ne se passe quasiment rien dans un album… quand on lit les 5 d’un même cycle d’un coup, c’est pas gênant ( à part financièrement), mais sinon, attendre un an pour la suite est dur, mais dur… (Ben oui, parce que malgré tout ça, on a qu’une envie en fermant la BD : lire la suite… à part sur la fin de Bételgeuse qui laissait à désirer, selon moi.)

Bon, après avoir balancer tous les « petits » défauts de la série, il reste qu’il s’agit finalement d’une très bonne BD, avec un scénario intéressant et plutôt original, qui se lit agréablement, qui pose de bonnes questions, et qui donne l’opportunité de s’évader… que demande le peuple ?

Advertisements
13 commentaires leave one →
  1. 10 mai 2010 08:06

    Je crois qu’ils sont tous ou presque chez le papa d’Iwayado… Je vais peut-être aller y faire un tour, un de ses jours, moi.^^

  2. Eunostos permalink
    10 mai 2010 09:46

    Le premier cycle est bien, mais la suite m’a beaucoup déçu : j’ai laissé tomber avec les premiers tomes de « Bételgeuse », à cause des défauts que Makuchu a très bien listés. Ça tourne trop à la « recette », et vu le peu de choses qui se produisent dans un album, il vaut mieux, soit attendre la parution d’une intégrale (les intégrales en BD c’est bien : c’est moins cher et ça prend moins de place que d’acheter les albums un par un, c’est beau, et on peut s’y plonger comme dans un bon gros roman), soit lire le tout en bibliothèque. En dehors de ça, l’univers vaut la peine d’être connu.

  3. Iwayado permalink
    10 mai 2010 17:43

    Dès que j’ai vu le titre je me suis dit: ça, c’est de Makuchu! Et j’avais raison :p

    Grosso modo je n’ai rien à ajouter: Leo a je crois vécu dans une dictature quand il était jeune, et ça se ressent, et il y a avait quelques méchants charismatiques dans le tome 1 (le prêtre me foutait les jetons quand j’étais petite), mais à la longue, c’est TOUJOURS la même chose.

    On peut quasiment écrire le scénario d’un tome à l’avance en reprenant celui des cycles précédant. Bon, ce n’est pas tout à fait vrai, en fait, l’intrigue avance (mais je ne peux pas en dire plus sans spoiler tout le monde), mais si lentement qu’à la fin on en a vraiment marre.

    A noter qu’une autre série de cycles (Kenya et Namibia) existe sur le même thème (paranormal et animaux bizarres, à mon avis Leo a été traumatisé quand il a été piqué par une araignée quand il était petit…).

    Ah oui, et enfin: bon sang mais l’héroïne est moche, c’est une forme de Miss Parfaite qu’on a envie de baffer à tout bout de champ, je ne vois pas ce que les personnages peuvent lui trouver. Pas crédible son truc.

    Mais sinon, j’aime bien la série, hein..

  4. Lien Rag permalink*
    10 mai 2010 18:45

    Je suis souvent passé devant à la bibli ou dans les magasins ; j’ai parfois feuilleté, mais je sais pas il y a un truc qui me déplait (en plus du dessin). Ça fait pas un peu sous-Bourgeon ?

    • Lien Rag permalink*
      10 mai 2010 18:50

      En fait, à y réfléchir, c’est ma répulsion (tardive certes, mais apparue en connaissance de cause) pour la SF et la fantasy dures (invetions totales de mondes, technologies, etc.) qui m’a empêché d’essayé. De même que j’ai vraiment attendu que tu me secoues pour essayer le cycle de Cyann. J’ai pas regretté, ceci dit.

      • Iwayado permalink
        10 mai 2010 19:00

        Ce n’est pas de la SF totale (au contraire la Terre y est très présente, en fait)! Du sous bourgeon, je ne sais pas, ça me semble très différent, en fait… Je peux te les passer si tu veux!

      • DeD permalink
        10 mai 2010 20:11

        « ma répulsion (tardive certes, mais apparue en connaissance de cause) pour la SF et la fantasy dures (inventions totales de mondes, technologies, etc.) »

        Ah non, on ne crache pas sur la hard-science ! Bon, des fois, c’est un peu dur de rentrer dedans, OK, mais c’est tellement plus riche que ce à quoi on veut bien souvent réduire ces bouquins …
        « La cité des permutants », de Greg Egan, par exemple, c’est un chef-d’oeuvre absolu d’abstraction, d’une finesse conceptuelle inouïe.
        Mais bon, je vais éviter de lancer un autre troll, déjà que j’ai même pas fini mon 2° article, alors je vais pas la ramener.

      • Makuchu permalink
        10 mai 2010 20:28

        Le mieux est de tester ! (c’est ça l’avantage avec les BDs : c’est rapide à lire…). Essaye de lire le premier cycle (en ayant les 5 albums sous la main), et tu verras.

        Je sais pas si on peut qualifier de « sous-Bourgeon » vu que ça reste très différent, mais c’est sur que ça n’arrive pas à la cheville de Cyann…

  5. 11 mai 2010 08:17

    Je rejoins Iwayado sur le fait que l’héroïne a vraiment une sale tronche…

    • cvh permalink
      2 février 2013 16:57

      Oh !!! Quand même pas tant que ça ! Elle pourrait parfois être mieux déssinée, c’est vrais, mais par rapport à Tardy (pour ne citer que lui) j’aime beaucoup l’imagination et le graphisme de Leo. Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan de Tardy …

  6. Gabriel permalink
    17 mars 2013 14:48

    Je ne suis pas du tout des avis que je viens de lire.
    Je trouve ces séries supers, d’un esprit très diffférent de toutes les autre bandes dessinées que je connais, (et il y en a des centaines).
    Si c’est si mauvais, avec une éroine qui n’a aucune présence, sans intéret et avec une sale tronche, pourquoi arrivé à la fin d’un l’album, vous vous dites, vivement que je puisse lire la suite.
    Vous n’êtes absolument pas logiques dans vos critiques.
    Et vivement le tome 5.
    Ces séries rentrent dans les meilleurs bandes dessinées que je connaisse, avec les Passagers du vent de Bourgeon et la suite, les Pratt et quelques autres.

Trackbacks

  1. Best of BDs SF by Stef808 « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :