Skip to content

L’arnacœur : pas d’arnaque, mais pas de coup de cœur non plus

7 avril 2010

Les comédies romantiques françaises obéissent aux même règles que les comédies romantiques anglaises. Dans un cas, l’humour est plus franc, dans l’autre plus subtil, c’est tout. Ah, et il y a les comédies romantiques américaines, avec l’humour américain, dont l’association avec le romantisme fait penser à un sandwich mayo-caviar. Ou alors c’est gnan-gnan comme la mort, comme The Holiday, le genre de film où tu regrettes pas d’avoir un portable pour pouvoir surfer tout en restant à côté de la madeleine assise à ta gauche.

Tout ça pour dire que les comédies romantiques occidentales (les Bollywoodiennes sont un peu différentes) sont de qualité différente, insistent plus ou moins sur le côté comédie ou romantique, reflètent la personnalité de leur pays d’origine, mais sont statiques sur un point : la construction. À ce titre, L’Arnacœur ne déroge pas à la règle et reste ultra-classique.

Romain Duris joue un briseur de couple professionnel, mais tout dans la finesse. L’idée est de montrer à la femme qu’elle sort avec un gros lourd en lui faisant vivre une histoire à la Marc Levy :D. À ce titre, la scène d’ouverture est juste énorme.
Évidemment, notre arnacœur va devoir briser un couple imbrisable, évidemment ils vont finir par tomber amoureux.

La partie comédie est très réussie, comme vous pouvez le voir dans l’extrait, Romain Duris joue du Romain Duris, et un peu de buzz en prenant François Damiens pour jouer du François Damiens. La partie romantique est assez discrète au début et le « pur romantisme » pas trop long sur la fin, je dis ça pour la gente masculine.
Voilà.
En fait il n’y a rien de plus à dire…

Un bon film, sympathique, mais très très classique. Un bon divertissement, c’est tout.

Advertisements
4 commentaires leave one →
  1. 7 avril 2010 14:02

    Hm, du coup le voir ou pas alors qu’il ya déjà Ajami, La Révélation et Soul Kitchen sur ma liste… Je crois que je vais attendre de tomber dessus par hasard un soir d’août dans trois ans, ce sera mieux. Sinon, ton commentaire sur The Holiday me fait me sentir tellement girly que je sens comme un diadème en plastique rose couvert de strass se poser sur ma tête.

    • Lien Rag permalink*
      7 avril 2010 15:25

      Désolé ^^

      Si tu n’as pas le temps de le voir au ciné, ça fera un très bon DVD/soirée-télé-avec-deux-coupures-pub en effet, mais ce ne sera pas un drame de l’avoir raté.

      • 7 avril 2010 15:58

        Oh, c’est un film TF1 ? Tu me diras, au mois d’août, on fait pas la fine bouche, surtout quand on a même pas la TNT… Soupir.

  2. 18 avril 2010 20:59

    Bon, ben je l’ai vu finalement, et c’était tout comme tu as dit : ma sœur a beaucoup aimé, mais je ne sais pas, j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose. Je crois aussi que je n’aime pas trop Romain Duris, en fait, je ne sais pas, ça doit être dans mon code génétique, sa tête ne me revient pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :