Skip to content

Hommage…

17 mars 2010
Advertisements
12 commentaires leave one →
  1. Iwayado permalink
    17 mars 2010 19:31

    Aaah mais pourquoi mettre celle ci? Il y en a de tellement plus belles!!!

    Désolée je vais jouer les trolls, mais j’en ai marre qu’on nous ressorte cette chanson pour nous dire que, finalement, Ferrat était un gars lucide sur le communisme. Mais bon, je ne veux pas rentrer dans la polémique (oui, Ferrat a été communiste à une époque où on savait ce qui se passait en Russie; et non, ça ne change rien à son talent et à la beauté de ses chansons… et oui, je viens de faire une prétérition^^)

    Ma préférée reste « que serais-je sans toi », j’avoue que je n’ai pas encore trouvé plus beau poème d’amour (vive Aragon, vive Ferrat!).
    Et dans ses chansons politiques: Pablo Neruda, et Maria…

    • Lien Rag permalink*
      18 mars 2010 08:50

      Désolé, mais déjà je connais peu Ferrat ; ensuite j’aime plutôt les chansons engagées : « aimer à en perdre la montagne qui est belle », je trouve ça un peu gnan-gnan donc je n’ai pas envie de les mettre. J’aurais pu mettre « nuit et brouillard » mais bon, se battre contre les nazis c’est facile. Donc c’est bien un processus personnel qui a fait que j’ai mis celle-là car c’est celle que je préfère (du peu que je connais) de son répertoire.

      • Iwayado permalink
        18 mars 2010 18:38

        J’allais répondre: faire un repentir tardif sur le communisme, c’est facile aussi 😉 Mais je comprends, si tu l’aimes bien, que tu l’ai mises.
        J’ai réagi un peu vivement parce que j’en ai un peu marre qu’on nie l’engagement communiste de Ferrat, comme si on ne pouvait aimer un artiste que s’il était parfait, incapable de se tromper :p

      • Lib permalink
        18 mars 2010 23:09

        « comme si on ne pouvait aimer un artiste que s’il était parfait, incapable de se tromper :p »

        Surtout à l’heure des hommages funèbres, en fait.

      • Lien Rag permalink*
        20 mars 2010 14:08

        Pour moi, faut pas comprendre ça comme un reniement du _communisme_ (d’ailleurs il précise que son engagement tient toujours), mais comme une distanciation vis-à-vis de ses applications (parce que à part au Kerala, le communisme…). Je trouve ça d’autant plus beau que la plupart des cocos de l’époque ont eu du mal à reconnaitre que ça ne correspondait pas à ce qui avait été promis.

  2. Lib permalink
    17 mars 2010 20:11

    Ah, que la montagne est belle, comment peut-on s’imaginer en voyant un vol d’hirondelles que l’automne vient d’arriver ??

    Sinon, d’Aragon, il y a aussi Aimer à perdre la raison, que j’adore.

    Pour Iwayado : http://www.youtube.com/watch?v=WZaXuFzi4Rw

    Et pour moi 😉

  3. mthe85 permalink
    18 mars 2010 07:55

    Comme on dit « il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis ».Oui on peut aimer sans rougir Jean Ferrat.Son association avec Aragon a donné de merveilleuses chansons (voir celles citées ci-dessus) et l’homme qu’il était n’a pas à avoir honte de ses opinions.Moi je l’aime….beaucoup et tant pis si je passe pour une ringarde.

    • Lien Rag permalink*
      18 mars 2010 08:47

      Tu veux pas te faire ton propre compte au lieu de parasiter celui de Broc ? (fin de l’aparte)

      • mthe85 permalink
        18 mars 2010 13:27

        oui mais je ne sais pas faire une gai lurette!!

  4. 18 mars 2010 23:12

    Ferrat pour moi, c’est surtout des souvenirs d’enfance, mais en le réécoutant, je me rends compte que j’adore sa voix, l’amplitude veloutée qu’il lui donne et qui va bien aux textes.

  5. Iwayado permalink
    21 mars 2010 10:57

    @ Lien Rag (plus haut)

    Oui mais justement, il le dit un peu tard, que le communisme russe n’était pas exactement l’idéal de Marx… sa prise de position est tardive, trop tardive pour certains : on l’attendait plutôt en 1956, en 1968…. il ne faut pas oublier qu’il fut une époque où il interdisait à Thierry le Luron de parodier « la montagne est belle » parce que sa parodie dénonçait l’enfermement en asile psychiatrique des opposants au régime.

    Cela dit, la chanson est d’autant plus intéressante qu’elle a été écrite pour s’opposer à G. Marchais et à l’inflexion prise par le parti communiste français de l’époque.

    • Lien Rag permalink*
      21 mars 2010 12:08

      Typiquement je ne connais vraiment rien de sa vie et c’est pour ça que je me suis contenté de mettre une video, incapable de faire un article.
      Merci beaucoup pour ces précisions qui donnent vraiment du relief à la chanson comme à l’homme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :