Skip to content

Scrubs : Toubib or not Toubib

16 février 2010

Quand vous allez à l’hôpital, vous constatez que c’est morose, que c’est pas la joie, et qu’un calme absolu règne dans les services. Mais tous les hôpitaux ne sont pas comme ça, en particulier l’hôpital du Sacré-Cœur où amour, amitié et perfusions sont au rendez-vous.

Vous vous sentez démoralisés ? Je vous prescris donc une ordonnance de Scrubs pour vous remettre d’aplomb. Une série où l’ironie du milieu hospitalier vous fera retrouver le sourire.

Scrubs nous propose d’entrer dans l’univers des internes en médecine, mélangeant humour et tragédie.

Scrubs est une sitcom américaine sans rires pré-enregistrés diffusée sur la chaîne NBC puis sur ABC pour les dernières saisons. Cette série a débuté en 2001 et est toujours en production. La version française est diffusée sur Paris Première puis sur M6.

La série relate les aventures de plusieurs jeunes internes à l’hôpital du Sacré-Cœur. On est dans l’univers loufoque de la médecine et dans la philosophie sur l’aptitude des médecins à défier la mort au quotidien. Un subtil mélange de dérision et de moralité, qui en fait un cocktail tellement excellent qu’on regarde et regarde encore chaque épisode.

Le créateur de la série est Bill Lawrence (également créateur de la série Spin City). Il a conçu Scrubs en se basant sur les anecdotes que ses amis médecins, Jonathan Doris, John Turk et Dolly Klock, lui avaient narrées. À travers l’humour des histoires qu’ont vécues ses amis médecins, Bill Lawrence a créé plusieurs personnages, avec une authenticité  au sujet de la nature humaine. Le personnage de JD (John Dorian) est inspiré de Jonathan Doris, de même que le personnage de Christopher Turk est inspiré de John Turk. Dolly Klock a inspiré le personnage de Molly Clock qui apparaît dans la saison 4, où JD et Molly sortent ensemble : c’est un clin d’œil des scénaristes car dans la vraie vie, Dolly Klock et Jonathan Doris sont mariés.

Les personnages de Scrubs :

John Michael Dorian, alias « JD ».
Il est le héros de Scrubs. Il commence son premier jour en tant qu’interne à l’hôpital du Sacré-Cœur. Bien qu’il soit médecin en médecine générale, il ne se prend jamais au sérieux et reste très accessible à ses patients, il est un grand enfant et aime divaguer dans ses pensées et ses rêves. Le meilleur ami de JD est Turk, interne en chirurgie : ils sont amis depuis longtemps, ont fait leur études ensemble et sont colocataires. JD est éperdument amoureux d’Elliot, interne elle aussi en médecine générale, mais il est incapable de s’engager dans une relation sérieuse et enchaîne les périodes couple-célibat à 30 ans. Son mentor est le Dr Cox qui adore l’affubler de prénoms féminins (Liliane, Julie, Stéphanie, Mélanie, etc.). JD affectionne ses objets, auxquels il donne des surnoms, comme son scooter Sacha ou son oreiller Katia.

L’acteur qui interprète JD est Zachary Israel Braff. Né le 6 avril 1975 à South Orange, il a décroché une licence à Northwestern University. Il mesure 1 mètre 84, a deux frères et une sœur, et est dans la vraie vie le meilleur ami de Donald Faison (l’acteur qui joue Turk). Il a eu une liaison avec Mandy Moore qui s’est terminée en 2006. Et comme il ne veut pas s’engager, il n’est plus avec l’actrice Shiri Appleby.

Répliques magistrales de JD:

Turk : Je vais mourir.
JD : Arrête, ça ne fait que 12 heures que t’a pas fait l’amour.
Turk : C’est bien ce que je dis c’est une torture.
JD : Pourquoi tu ne te satisfait pas par toi même ?
Turk : Tu sais bien que ce n’est pas mon truc.
JD : Non ?
Turk : Non !
Turk : J’ai du le faire deux fois dans ma vie.
JD : Comme moi.
JD [Dans ses pensées] : Enfin deux fois chaque jour de ma vie…

Molly : Je suis désolée, mais ce qui m’attire ce sont les gens en perdition, les ravagés émotionnels, et toi tu es trop normal.
JD [Dans ses pensées] : Parfois il suffit qu’une bombe sexuelle vous envoie balader pour qu’on se mette à creuser et à découvrir qui on est vraiment.
JD : Mon parcours émotionnel a commencé à l’âge de 5 ans quand je suis tombé sur mes parents faisant l’amour dans une position que mon père appela plus tard avec son légendaire sens de l’humour la vrille tourbillonnante. J’ai un mentor qui m’abuse verbalement à la moindre occasion, et malgré tous mes efforts je ne peux m’empêcher de faire tout le temps une narration de ma propre vie.
JD [Dans ses pensées] : à cet instant précis j’avais peur d’en avoir trop dit.
JD : Molly, je suis narcissique, je suis pessimiste, je suis obsessionnel, je suis anxieux, et l’intimité me fait tellement peur que chacune de mes relations amoureuses est une course à l’auto-sabotage qui chaque fois se termine inévitablement dans un gouffre d’attente déçu, d’angoisse, et de désespoir.
Molly : Ouah !
Molly et JD s’embrassent.

JD : Salut Neena !
JD [Dans ses pensées] : Oh comme ce sourire va me manquer.
JD : Tu sais je pense qu’avec ce conflit qu’il y a entre toi et Turk il vaut mieux qu’on arrête de se voir.
Neena : Non !
JD : Tu ne peux pas dire non, « non » est une réponse à une question, et je ne vois pas en quoi ce que je viens de te dire était une question, Neena, c’est une simple et dramatique affirmation. Je suis désolé mais cette affirmation était un au-revoir.
Neena retient la porte et JD tente de l’ouvrir.
JD : Tu sais, l’un de nous devra céder à la longue !

Christopher Duncan Turk
Turk, interne en chirurgie, est le meilleur ami de J.D. L’infirmière Carla est sa petite amie et devient par la suite sa femme, avec qui il aura une fille. Il est souvent accompagné de Todd, un autre interne en chirurgie. Turk est diabétique et à partir de la saison 6 il n’a plus qu’un testicule (à la suite d’un coup de pied qui a engendré une torsion). Il s’exalte à gagner des concours contre JD, de « celui qui essaye le plus de nouveaux trucs » à « le premier qui finit son steak a gagné. »

L’acteur qui interprète Turck est Donald Adeosun Faison. Né le 22 Juin 1974 à New York, il mesure 1 mètre 83 et a été marié à Lisa Askey jusqu’en 2005 : ils ont eu 3 enfants, dont deux jumeaux. Il a aussi un fils avec Audrey Ince. Il a commencé la télévision en 1996 dans la série Clueless, et a fait de nombreuses apparitions comiques dans les sitcoms pour adolescents comme Sabrina l’apprentie sorcière. Son meilleur ami dans la vraie vie est Zach Braff.

Répliques magistrales de Turk :

Turk : Bois plus et parle moins !
JD [Dans ses pensées] : Typique de Turk, il n’a pas changé depuis le lycée, toujours à m’expliquer comment je dois m’y prendre avec les filles.
Turk : JD, cette fille c’est un bon coup, essaye de ne pas le foirer.
JD : Pourquoi tu dis ça ?
Turk : Parce que t’es comme les mauvais écrivains JD, tu sais pas conclure !
JD : C’est une blague de série B ça !

Turk : T’es comme l’école en juillet !
JD : Comment ça, l’école en juillet ?
Turk : Aucune classe !

Todd : T’as vu ça !
Turk : Arrête c’est TCVL !
JD : Comment ?
Turk : TCVL, Très Chaude Vu de Loin mais de prêt il n’y a rien à en tirer !

Elliot Reid
Interne en médecine générale avec JD, Elliot est ambitieuse. C’est une gentille petite fille à papa, qui choisit la médecine générale, alors que son père voulait la convaincre de choisir la gynécologie. Ce désaccord décidera son père à ne plus lui payer ses études, la laissant ainsi se débrouiller seule financièrement. Elle et JD ont une relation amoureuse pour le moins rocambolesque puisqu’ils sont amis un jour, amants un autre jour.

L’actrice qui interprète Elliot est Sarah Cassandra Chalke. Née le 27 aout 1976 à Ottawa, elle mesure 1 mètre 68, a une grande sœur et une petite sœur. Elle est fiancée à Jamie Afifi, avec qui elle a un fils. Elle a débuté en 1992 dans le téléfilm City Boy, puis avec la série Roseanne. Elle parle le français et l’allemand.

Répliques magistrales d’Elliot :

JD : Je croyais qu’on devait s’entraider tous les deux ?
Elliot : Je t’en prie, si tu voulais pas coucher avec moi, t’aurais fait pareil !
JD : Je vais te dire un truc, la dernière chose que j’ai envie de faire c’est de coucher avec toi ! Alors ça c’est…
Elliot : Prends moi ici, tout de suite !
JD : D’accord…
Elliot : Tu vois !
JD : Arg !!

Elliot : Difficultés respiratoires, vertiges, problèmes quand tu urines ?
JD : Non… Non, et c’est un problème si ça gazouille ?
Elliot : Oh, tu me facilites tellement les choses ! Et l’activité sexuelle ?
JD : Oh, très active !
Elliot : Je vais écrire hibernation momentanée dans la marge…

L’infirmière : Excusez moi docteur Reid !
Elliot : Quoi ? Vous voulez savoir à combien de rideaux j’ai grimpé cette semaine ? Ou peut être voulez vous me donnez des noms d’oiseaux comme trainée, salope, radasse ou même prosterne, à moitié prostituée à moitié interne !
L’infirmière : Non !
Elliot : Alors qu’est ce que vous voulez ?
L’infirmière : Je veux seulement savoir où est le point G !
Elliot : Le point quoi ?

Carla Espinosa
Elle est infirmière et fiancée à Turk, puis deviendra par la suite son épouse et ils auront un enfant. Elle surnomme affectueusement JD « Bambi », et ils sont d’excellents amis. Carla et Elliot deviennent, au fur et à mesure des saisons de Scrubs,  meilleures amies.

L’actrice qui interprète Carla est Judy Reyes. Née le 5 Novembre 1968 dans le Bronx. Elle a 4 sœurs dont une jumelle, et est divorcée d’Edwin M. Figueroa. Elle a fondé la Labyrinth Theatre Company à Manhatan. Elle a une petite fille avec le réalisateur George Valencia.

Répliques magistrales de Carla :

Turk : Allez Carla, donne moi une bonne raison pour refuser de sortir avec moi !
Carla : Et bien, tu es chirurgien, ce qui signifie que tu as tout leurs complexes : autorité, droit de vie et de mort sur les autres, tu es beau gosse mais tu es très très conscient de l’être, tu ne sais absolument rien de moi donc je pense que tes sentiments proviennent de plus bas. Et puis surtout, je n’ai pas envie d’une aventure et toi tu n’es qu’un petit garçon qui n’est pas habitué à ce qu’on lui dise non. Voilà plein de raisons, choisis ta préférée !
JD  : Je vote pour la série de complexes… Mais en même temps c’est dur, elles sont toutes bonnes.

Carla [s’adressant à Turk] : Avant que tu recommences à nier que tu adores regarder les jolies filles en tenue d’Ève, je voudrais te rappeler que quand tu viens dormir à la maison, c’est pas un hôtel ! Les titres des films payant apparaissent sur ma facture…

Percival Ulysse « Perry » Cox
JD a la plus grande admiration pour le Dr Cox, c’est son mentor. Secrètement amoureux de Carla, Perry est divorcé de Jordan, mais il l’aime encore, et ils se remettent ensemble de temps en temps. Cox considère le chef Kelso comme Satan en personne. Perry aime rabaisser le moral de ceux qui montrent trop de joie. C’est le personnage de la série qui sort les monologues et tirades les plus extravagants, surtout en présence de JD.

L’acteur qui interprète Cox est John Christopher McGinley. Né le 3 août 1959 à New York, il était en licence à Syracuse puis il a obtenu un « Bachelor (licence) of Arts degree » et un « Masters of Fine Arts degree » en 1984 à la NYU. Il a été marié puis divorcé à Lauren Lambert. Leur fils est atteint du syndrôme de Down.  John Christopher McGinley est membre de la National Down Syndrome Society. Il a une fille de son mariage avec Nichole Kessler.

Répliques magistrales de Cox :

Cox : Sachez que la réserve de patience que j’ai hérité en naissant et comme, comment vous dire ? Votre virginité, vous pensiez la garder à jamais, jusqu’à cette nuit où effondrée par les affres de l’adolescence, vous pleuriez sur vous même. Votre pote Kevin qui ne voulait que des relations amicales avec vous, par hasard passa par là, avec sous le bras un exemplaire de Autant en emporte le vent et une bouteille de rhum et badaboum !!! Elle s’est enfuie pour toujours ! Comme ma patience aujourd’hui…

Kelso : Hey, tiens tiens, que dieu me tripote et que les ombres de l’enfer me brûlent, seriez-vous en train de courir après le poste de directeur d’internat ?
Perry : Je n’en sais rien, Bob, mais vous savez que  j’ai déjà accompli dans ma vie des choses beaucoup  plus difficiles que celle-là, tenez, rien qu’hier dans la matinée, je ne sais pas comment j’ai fait, toujours est-il que j’ai piraté votre boîte vocale et que j’ai changé votre message d’accueil en : « Salut c’est Big Bob, je ne suis pas là pour l’instant mais après le bip laissez-moi votre nom et les dimensions de votre sexe. »
Kelso : Perry, ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi vous ne vous étiez jamais élevé dans la hiérarchie de cet hôpital ? Oh, allez c’est facile, qui donc croyez vous que le bureau du conseil écoute quand il s’agit d’accorder des promotions dans les services ? La réponse vous sera donné après le bip. Biiip : Bob Kelso, 25cm !

Cox [s’adressant à JD] : Écoute avec attention, Joséphine, à ta place je ne la ramènerais pas si j’avais oublié de faire pratiquer des analyses de sang à monsieur Blair, et pour l’amour du ciel, est-ce qu’au moins tu te rappelles du jour où ils ont distribué le sens commun ? Je n’en sais rien, peut-être que tu étais en retard ce jour là parce que tu n’arrivais pas à retrouver le string qui allait avec ce si ravissant jean qui tu aimes tellement ! Ou tu étais peut être trop occupé à rebondir du popotin sur les inepties de je ne sais quel boys band qui t’hystérise la rate, et du coup tu as raté le coche, mais bien sûr je n’en sais rien, je ne fais que supposer, mais il y a un truc dont je suis sûr, c’est qu’ensuite tu es allé au supermarché de la connerie universelle et que tu as rempli à ras bord trois caddies histoire d’avoir des réserves jusqu’à la fin de ta vie !

Cox : Dis donc, c’était une véritable enquête à la Sherlock Holmes, ça. Très intéressant, oh bien sûr ça n’a absolument rien à voir avec la médecine, mais c’est drôlement amusant.
JD : Il ne faut pas vous sentir menacé, c’est simplement un des innombrables dons que j’ai…
Cox : Tu crois que tu n’es pas suffisamment exaspérant comme ça sans devoir y ajouter un complexe de supériorité parce que je te promets, je te promets, que tu es assez exaspérant, en fait tu es le prétendant numéro 1 à l’héritage de la couronne d’exaspération.
JD : Et vous êtes le numéro 1 des jaloux, des prétendants jaloux à la couronne de la jalousie, c’est simple !
Cox : Oh et il continue, il continue, Dorian est le type le plus ennuyeux, le plus exaspérant qui soit au monde. Oh mais comment est-ce qu’on a pu créer quelqu’un d’aussi ennuyeux, d’aussi exaspérant que lui.
JD : Vous, vous arrivez en second !

Robert « Bob » Kelso
C’est le chef des médecins, il est le directeur de l’hôpital. Pour lui, les patients ne sont que des portes-feuilles à alléger. Kelso trompe souvent sa femme avec des Asiatiques. Son fils Harrison est gay. Kelso idolâtre son chien, Baxter, qui est selon Kelso (s’adressant à Ted) : « Bien plus intelligent que la plupart des humains ou en tous cas, bien plus que vous. » Tedd relève le défie lancé par Kelso en affrontant Baxter à un test d’intelligence (faire le beau, aboyer, donner la patte), mais Ted confond sa droite et sa gauche…

L’acteur qui interprète Kelso est Ken Jenkins. Né le 28 Août 1940 à Dayton, il est le père de trois fils. Son chien Baxter, dans Scrubs, est son chien dans la vraie vie.

Répliques magistrales de Kelso :

Kelso : Je n’ai pas eu le temps de prendre mon café, donc vous m’excuserez de ne pas trouver une expression plus colorée pour vous dire que je m’en fous complètement !

Kelso : Vous voyez, c’est pour ça que vous ne devriez pas vous investir émotionnellement avec vos patients.
Cox : Mon petit Bob, lorsque la grande faucheuse viendra enfin vous serrer le kiki, je vous en prie, promettez-moi que vous ferez don de vos abatis à la science, et je ne veux pas dire à la science médecine mais plutôt à la NASA, parce que lorsque ces maniaques du télescope chercheront à définir la nature exacte de leur fameux trou noir, ils n’auront qu’à tourner leur lunette vers l’espace obscur que votre cœur était censé occuper, la lune ébahie j’entends déjà ces braves gens s’écrier Eurêka c’était donc ça !
Kelso [pointant ses deux pouces vers lui] : Hey, champion ! Qu’est-ce qui a deux pouces et qui se fout de ce que vous dites ? Bob Kelso, Enchanté !

Elliot : Monsieur Chang présente une grave insuffisance rénale, les résultats des analyses de sang devraient arriver.
Kelso : Ils sont inutiles, j’ai lu son dossier avant d’aller à la boulangerie, il a la malaria !
Elliot : Et vous ne comptiez lui annoncer ça qu’après avoir avalé cette chose immonde ?
Kelso : Ça pouvait attendre : il a encore 12 heures à vivre alors que la boulangerie ferme à 5 heures.
Elliot : Mais il faut réagir très vite, qu’est-ce qu’on va lui faire?
Kelso : Rien du tout, monsieur Chang a déjà son ticket pour l’autre monde !

Le concierge, alias « Janitor »
Il est l’homme d’entretien du Sacré-Cœur. Sa cible préférée est JD, et cela depuis le premier épisode de la série et la pièce coincée dans la porte. Janitor n’hésite jamais à inventer de nouvelles stratégies des plus loufoques pour piéger JD. Le concierge est un as du déguisement et apporte une certaine atmosphère humoristique à l’hôpital. Son pseudo « Janitor » vient du fait qu’il se fait parfois passer pour le docteur Ján Ïtor.

L’acteur qui interprète le concierge est Neil Flynn. Né le 13 Novembre 1960 à Waukegan, il mesure 1m98 et est diplômé de l’ Université Bradley à Peoria.

Répliques magistrales du Concierge :

Le concierge : Allez y, écrasez-moi les pieds ! Je serais ravi d’entendre vos excuses !
JD : Pas aujourd’hui…
Le concierge : Ah non ? Pourquoi ? Oh ! J’y suis ! Belle pêche ! T’as déjà couché avec elle ?
JD : Quoi ?! J’ai pas l’intention d’en discuter avec vous !
Le concierge : Alors c’est non !
JD : Dites donc le géant vert ! Le principe de la vie privée c’est ça : elle est privée !
Le concierge : Maintenant je suis sûr que c’est non…

Le concierge : Problèmes de gonzesse ?
JD : Comment vous le savez ?!
Le concierge : Vous avez l’air d’avoir des problèmes, vous êtes une gonzesse.

Todd Quinlan
Todd est un apprenti chirurgien qui travaille aux côté de Turk. Todd trouve toujours des connotations sexuelles à tout. Dès que quelqu’un dit quelque chose, il sort tout de suite une de ses fameuses métaphores. Et à chacune de ses blagues il lève sa main pour taper dans celle de son interlocuteur : il appelle cela le « tape-m’en-cinq » .

L’acteur qui interprète Todd est Robert Maschio, né le 25 août 1966.

Répliques magistrales de Todd :

JD : Tu retourne tout de suite sur ton banc, et tu redresses fièrement la tête !
Turk : T’as raison j’y vais !
Todd : Dis donc, tu sais ce que je redresse fièrement tous les matins ?
JD : Disons que j’en ai pas une totale certitude, mais j’imagine que c’est ton pénis ?
Todd : C’est ça !
Todd lève sa main pour un « tape-m’en-cinq » avec JD.

Todd : Tu veux qu’on sorte ensemble ?
Elliot : Toi et moi ?!
Todd : Nous et quelques bouteilles de bières avec !
Elliot : Non, non, Todd je regrette, mais t’imagine pas que c’est parce que je viens de rompre ou parce que je suis lesbienne ou que je veux préserver notre amitié ! C’est parce que tu me donnes envie de vomir, tu devrais toujours te balader avec une bassine à la main !
Todd : J’ai rien compris à part « lesbienne » !

Turk : Leçon numéro 1 : Tous les internes en chirurgie sont des cochons !
Christine : C’est pas un problème…
Todd : Ça baigne, beauté ?
Christine : De plus, il a été prouvé qu’un machisme ostentatoire sert souvent de compensation à une zigounette miniature !
Todd : J’ai pas tout compris…

Turk : JD, reviens, quoi ! C’est bon, je m’en fiche, je peux parfaitement discuter de choses profondes et intenses avec Todd !
Todd : Hey ! Tu crois que les gays sont excités par leur propre quéquette ?

Doug Murphy
Lui aussi interne en médecine générale, il ira en médecine légale à partir de la saison 4. Sa maladresse fait de lui le souffre douleur de Cox et de Kelso. D’autant que ce dernier adore lui poser des questions pendant les rondes, ce qui terrorise Doug en l’obligeant ainsi à balbutier ses réponses. Alors Kelso en profite pour sortir des répliques phénoménales.

L’acteur qui interprète Doug est Johnny Kastl, né à Oklahoma.

Répliques magistrales de Doug :

Carla [s’adressant à tous] : Qu’est-ce que vous allez faire maintenant que votre internat sera terminé ?
Doug [avec le sourire] : Oh moi je reste interne : oui, le Dr Kelso dit que je suis le premier interne en médecine à redoubler sa troisième année de toute l’histoire de l’hôpital.
Carla : Ce n’est pas une gloire Doug !
Doug : Oh je sais, mais je reste positif.

Kelso : Vous savez, je n’ai rien contre vous fiston… Vous me répugniez c’est tout…
Doug [avec le sourire] : Il m’a appelé fiston ! Il m’a appelé fiston !

Theodore « Ted » Buckland

Ted est l’avocat de l’hôpital. Il est divorcé et vit chez sa mère. Il est le souffre-douleur de Kelso. Il est membre d’un groupe de chorale (les Joyeux Pinsons) regroupant d’autres avocats et membres de l’administration de l’hôpital. Ted est toujours angoissé par les erreurs médicales des médecins, car les poursuites judiciaires engagées par les patients sont synonymes de défaite assurée pour cet avocat. Il tente à plusieurs reprises de se suicider, mais la malchance est avec lui.

L’acteur qui interprète Ted est Sam Lloyd, né en 1963 à Weston.

Répliques magistrales de Ted :

Ted [s’adressant aux internes] : Quoi qu’il en soit messieurs, si une erreur a été commise, il ne faut jamais l’admettre devant le patient. Bien sûr si le patient est décédé et que vous en êtes sûr, vous êtes tout à fait libre de lui dire pratiquement tout ce que vous voulez.

Ted : Monsieur, je suis l’avocat de cet hôpital depuis, oh mon dieu, disons que quand j’avais commencé j’avais encore des cheveux, une femme et une famille… Mon souci est que je n’aurai jamais d’augmentation sans le soutien effectif de quelqu’un de votre influence.
Kelso : Je ne ferai rien pour vous.
Ted : Merci. Vous avez fait ce que vous pouviez !

Jordan Sullivan
Ex-femme de Perry, elle est membre du conseil de l’hôpital, qui a été construit par son grand-père. Elle est immunisée contre Kelso. Même Cox, dans ses fameuses tirades, n’arrive jamais à avoir le dernier mot avec elle. Elle et Cox auront un garçon et une fille.

L’actrice qui interprète Jordan est Christa Miller-Lawrence. Née le 28 mai 1964 à New York et mariée à Bill Lawrence (le créateur de la série Scrubs).

Répliques magistrales de Jordan :

Cox : Je suppose, enfin j’imagine, étant donné que tu as eu tout le reste, que tu viens réclamer mon amour propre, mais là je regrette, j’ai une mauvaise nouvelle pour toi chérie, je l’ai déjà abandonné à ta maman quand elle m’a supplié de t’épouser !
Jordan : Non, je ne saurais pas où le mettre, tes testicules prennent déjà trop de place dans ma valise !

Jordan : Les filles comme vous, je connais par cœur. Vous êtes du genre à vous persuader que vous vouliez vraiment perdre votre virginité par terre dans la cuisine au beau milieu de la boum !
Elliot : Chase était très amoureux de moi !
Jordan : Ah, je sais, il vous a largué toute suite après juste pour vous le prouver !

Jordan : Le sexe c’est pour faire des bébés ou prendre une revanche !
Elliot : Elle est folle à lier…

Jordan : Bien joué, DJ !
JD : Non ! C’est JD, d’accord ? Et moi au moins je me souviens de tous les noms de mes partenaires !
Jordan : Oh, alors je parie que ta camarade de collège et ta monitrice de voile du camp Morning Wood doivent t’en être extrêmement reconnaissantes ! Oh oui !
JD : Le camp Mido Wood… Monitrice de judo…

Laverne Roberts
Laverne est une infirmière présente à l’hôpital du Sacré-Cœur depuis un certain temps. Elle est chrétienne et n’hésite pas à remettre dans le droit chemin les élucubrations de nos fameux compères. Elle participe à une chorale gospel et s’intéresse aussi à épier les commérages de l’hôpital. Dans la saison 6, sa foi chrétienne sera assurément mise en avant.

L’actrice qui interprète Laverne est Aloma Wright, née le 10 mars 1950.

Répliques magistrales de Laverne :

Laverne [s’adressant à JD] : Il se pousse, il dégage le coton-tige !
Elliot : Ahah, le coton-tige ! C’est parce que t’as l’air d’une allumette avec une touffe sur la tête !

JD : Me décririez-vous comme étant chaleureux, professionnel, ou bien les deux ?
Laverne : Je vous décrirez comme étant un empêcheur de manger tranquille.

Cox : Laverne, quelle senteur délicieuse ! Je veux, j’exige de connaître le nom de votre parfum !
Laverne : C’est facile, il s’appelle « heures de pointe à l’infirmerie » !

Vous l’aurez compris, maintenant vous n’avez plus aucune excuse : si vous tombez malade, n’allez pas dans n’importe quel hôpital ! Allez à l’hôpital du Sacré-Cœur !

Publicités
15 commentaires leave one →
  1. Syracuse Cat permalink
    16 février 2010 10:53

    La dernière fois que je suis allée aux urgences, j’ai constaté que les pompiers draguaient les infirmières exactement comme à la télé, sauf que les dialogues étaient moins bien écrits^^

    Cela dit, j’aime beaucoup Scrubs : le mélange entre un humour un peu potache mais jamais vulgaire et une analyse assez fine des sentiments est vraiment réussi. Cette série est plus qu’une simple sitcom d’hôpital. Comme tu le montres, les dialogues sont souvent percutants, mais il n’y a pas que ça : l’imagination de JD donne à la série un petit côté décalé que j’aime bien, mais c’est surtout les personnages secondaires qui font la différence : c’est juste… loufoque, par moment. A la limite de l’absurde. Le personnage du concierge est juste énorme. (Tiens, d’ailleurs, je précise que janitor, ça veut juste dire concierge en anglais, d’où le surnom.)
    Si vous ne connaissez pas la série, essayez de la voir en VO : la version française ne lui rend vraiment pas justice (comme souvent).

    La saison actuelle (la 9) s’appelle en fait Scrubs, Med School et repart à zéro avec un renouvellement presque intégral du casting : JD assure la transition, Turk et Cox restent, les autres font des apparitions, mais les rôles principaux sont tenus par de nouveaux étudiants, et ça permet à la série de se renouveler. Mais sans Zach Braff, c’est pas tout à fait aussi génial, je trouve.
    D’ailleurs, Raniver, as-tu Garden State ?

    • Raniver permalink
      16 février 2010 13:22

      Je n’ai pas encore vu la saison 9. Comme toutes les séries, à partir d’un certain nombre de saisons ça s’essouffle. Je trouve qu’à partir de la saison 6, Scrubs commence à perdre de sa force.

      Il paraît que le concierge ne fait aucune apparition dans la saison 9.

      La VF de Scrubs est quand même bien faîte : les répliques en français sont bien fluides.

      Je n’ai pas encore eu l’occasion de regarder Garden State, il paraît que c’est un bon film avec Zach Braff.
      Quel est ton avis sur cette œuvre cinématographique ?

      • Syracuse Cat permalink
        16 février 2010 14:16

        Garden State, c’est juste mon film préféré^^ Et ce n’est pas juste un film avec Zach Braff, c’est lui qui l’a écrit et réalisé aussi. C’est vraiment très bon (selon moi, mais je ne crois pas avoir rencontré qui que ce soit qui ne l’ait pas aimé) : il y a plein d’idées marrantes, un peu déjantées, mais c’est surtout un film sur des sentiments un peu graves, et sur les relations complexes entre des gens qui s’aiment. Zach Braff y est un peu plus adulte que son personnage de JD et Natalie Portman est lumineuse.

        Pour Scrubs, la saison 7 devait être la dernière, mais ils n’ont pas vraiment pu conclure proprement à cause de la grève des scénaristes. Ils ont donc remis ça avec la saison 8, qui conclut quand même l’ensemble. Bill Lawrence aurait voulu que la saison 9 soit présentée comme une nouvelle série, mais je crois que c’est la chaîne qui n’a pas voulu. C’est vraiment pas aussi bien que les meilleurs moments de la période « classique », mais ça se regarde agréablement. En effet, le concierge, Doug, Laverne et Ted ne sont plus là, ou font simplement des apparitions très rapides. JD assure la transition dans les premiers épisodes avant de laisser la vedette aux petits nouveaux (je crois que ça faisait longtemps que Zach Braff voulait arrêter).

      • Raniver permalink
        16 février 2010 16:19

        Il est vrai que la grève des scénaristes a engendré une saison 7 de seulement 11 épisodes.
        En tout cas l’épisode 11 est vraiment super : Cox relate une journée au Sacré-Cœur à son fils dans un contexte où il décrit JD, Turk, Elliot, Kelso, etc… comme des sorcières, démons, dragons, etc…

        Y aura-t-il une dixième saison de Scrubs ?

      • Syracuse Cat permalink
        16 février 2010 21:27

        Je pense qu’il est trop tôt pour savoir si la nouvelle équipe marquera véritablement un tournant dans la série ou simplement une conclusion un peu tirée par les cheveux. En tout cas il n’est pas encore question de la saison prochaine.

      • Lien Rag permalink*
        16 février 2010 19:29

        Ah, Garden State… C’est marrant, mais _évidemment_ j’aime ce film, pourtant il y a plusieurs choses qui me dérangent. Comme si c’était pas fini, ou artificiel, j’arrive pas à définir. Par exemple le délire de la chemise/papier peint est super drôle, mais on retrouve pas ça après, comme si c’était un délire pas suivi.. Même si le film est plein d’idées loufoques, il faut le reconnaître, je pense en particulier aux hamsters :).
        Dans le même sens, la BO est géniale, et pourtant, je sais pas, j’arrive pas à l’écouter, je la trouve trop… en fait je sais pas ce que je lui reproches 🙂

        Bref, regardez Garden State 😀

        Zach Braff a ensuite été vu dans « The Last Kiss », mais qui est juste un pauvre remake américain de L’ultimo Bacio -très sympa, mais encore un film de trentenaires flippés, vous me direz ^^.

      • Raniver permalink
        24 février 2010 07:11

        J’ai regardé Garden State hier soir. J’ai aimé le film, je n’ai pas vu le temps passer et je ne me suis pas ennuyé. J’ai le même avis que Lien Rag: on reste sur notre faim 😉
        Les quelques délires du film font penser à JD de Scrubs. Par exemple le passage de l’enterrement du hamster nommé Groseille, Andrew (Zach Braff) prend un peu l’attitude qu’aurait eue JD ^^:
        Andrew : Je n’ai pas eu le temps de te connaître Groseille, on m’a dit que tu étais super, même si pour la roue ce n’était pas ça.
        Sam : Et ça te fait rire ? Groseille tu étais un chouette compagnon (etc…)

        Le film est surtout centré sur les retrouvailles avec d’anciens amis de jeunesse et sur la relation entre Andrew et Sam (Natalie Portman). Ils sont le contraste l’un de l’autre : Andrew est d’un calme absolu (avec tous les médicaments qu’il prend aussi) et Sam est joviale.
        La conclusion du film, d’après les scènes finales, semble être que l’amour peut soigner la dépression et redonner le goût à la vie, puisqu’Andrew décide de reprendre sa vie en main grâce à Sam.

      • Syracuse Cat permalink
        24 février 2010 09:46

        Je ne comprends pas ce qui vous manque les garçons… Je veux dire, ce film ne m’a pas du tout laissé un sentiment d’inachevé. Ok, je l’ai vu quand il est sorti au cinéma (je m’en souviens encore, c’était juste après une épreuve de concours – la philo, je crois – en 2005) et j’étais donc moins avancée dans mon développement personnel et psychique que je ne le suis maintenant et que vous l’êtes sans doute, du coup ce film m’a fait l’effet d’une révélation : j’ai l’impression que c’est un de ses films rares qui formule clairement ce qu’on ressent confusément, donc un film qui aide à avancer.
        Peut-être que si je le découvrais maintenant, il ne pourrait pas me faire le même effet – c’est un peu ce qui m’est arrivé avec In The Air, dont la conclusion, toute sage qu’elle soit, ne m’a pas appris grand chose sur le sens de la vie.

        Raniver (fais attention aux spoilers, même dans les commentaires^^), je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton interprétation : ce que je retiens de ce film, c’est que la vie, c’est tout ce qu’on a, et que pour profiter de ce qu’elle a à offrir de meilleur, il faut aussi accepter le pire, la douleur, les doutes, l’angoisse. C’est horriblement difficile, c’est vrai, je peux en témoigner.

      • Raniver permalink
        24 février 2010 11:30

        En effet, Garden State est authentique, sincère et démontre avec justesse ce que représente la vie.
        Et comme ce film est incontestablement captivant, j’ai eu l’impression qu’il est passé trop vite et qu’il n’a pas duré assez longtemps, d’où cet effet d’être resté sur ma faim ^^

      • Syracuse Cat permalink
        24 février 2010 11:35

        Bon, ça va, c’est plutôt un bon défaut pour un film^^

  2. Lib permalink
    16 février 2010 10:59

    « Si vous ne connaissez pas la série, essayez de la voir en VO : la version française ne lui rend vraiment pas justice (comme souvent). »

    Indeed!

  3. Syracuse Cat permalink
    16 février 2010 21:26

    Lien Rag, quelle joie de constater que tu fais partie des gens pour qui Garden State est marqué du sceau de l’évidence, même si je ne suis pas très sûre de savoir ce que tu veux dire par là… À vrai dire, ça m’est égal, le principal c’est que ça te plaise.

  4. Lib permalink
    16 février 2010 21:57

    Sur Garden State, pareil que Lien Rag : j’ai bien aimé, mais je suis restée sur ma faim, quand même.

Trackbacks

  1. Spin City « Culture's Pub
  2. Quizz séries « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :