Skip to content

Ma BD à lire et à relire (9) – L’histoire du corbac aux baskets de Fred

6 janvier 2010

L’histoire du corbac aux baskets… Avec ce titre, on peut se douter qu’il ne s’agira pas d’une histoire classique.  Élèves de Freud ? Venez-donc vous frottez au cas de cet … être. Peut-être pourriez vous lui apporter du réconfort et l’aider à trouver sa « place dans la société » ?

Un matin, un corbeau est venu frapper à la porte … euh non, ce n’est pas tout à fait cela. Déjà, ce corbeau a un nom : Armand. Armand Corbackobasket pour être précis. Et il porte des baskets. Par ailleurs, il est également employé de bureau. Mais depuis quand embauche-t-on des volatiles dans l’industrie française ?

– Si les corbeaux se mettent à chercher du travail maintenant, où allons-nous ?

– C’est vrai ça ! Comme si y avait pas assez de chômage entre nous !

– Les corbacks, c’est des fumiers (surtout avec des baskets)

Et bien rassurez-vous bonnes gens, on les engage pas ces emplumés… Armand était en fait un être normal comme vous et moi (enfin presque). Un matin, une plume est apparue sur son visage, puis une autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il devienne corbeau… une tragédie kafkaienne, en somme. Par contre si on les embauche pas, ces oiseaux de mauvaise augure, on peut très bien les virer ! Le matin de sa métamorphose, M. Corbackobasket est donc licencié. (il faut dire, quelle idée de venir travailler en baskets, aussi !). Notre oiseau errera ensuite de parcs en bars avec une étape par l’ANPE pour ensuite échouer chez un psy… (parcours classique ?)

Bref, voici un album (découvert également dans le coffre paternel, comme d’autres joyaux du 9e art…) pour les amoureux de l’illogique logique, des paradoxes absurdes, des jeux de mots loufoques, et de la critique de société filigrané, le tout avec tendresse et humour…

Fred, d’ailleurs, est bien le maître de la tendre absurdité… le père de Philémon et les lettres de l’Atlantique, une série remarquable, bien qu’elle ne soit plus très connue aujourd’hui… Cependant, chaque lettre était un voyage qui en valait le coup. Ce « one-shot » aux baskets est considéré par beaucoup comme le chef-d’œuvre de son auteur, c’est donc peu dire qu’il s’agit d’une réussite…

Pour tous ceux qui ont gardé leurs âme d’enfant, foncez … – euh dans votre grenier ? – lire ce magnifique album.

L’histoire du corbac aux baskets, de Fred, aux éditions Dargaud – 1993.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :