Skip to content

La meilleure BO de l’univers !

18 décembre 2009

Ça parle beaucoup musique en ce moment, et depuis un mois je n’ai pas fait beaucoup d’articles explicatifs, surtout des articles présentatifs relativement courts. Et je ne vais pas déroger à la règle ; ce n’est pas par manque d’idée, juste de motivation, la fatigue de fin d’année j’imagine. Pour me faire pardonner, je vous offre cette superbe animation de cochon qui danse !


Il y a deux philosophies dans les BOs (bandes originales) de films : la composition originale, et la compilation.

La composition originale a évidemment ses lettres de noblesse ; toute la difficulté consiste à soutenir le film sans le supplanter, et, une fois sorti en CD, avoir son identité et son intérêt propre, tout en rappelant le film.  L’exercice est beaucoup plus difficile que de sortir un simple thème, puisqu’en plus de cette étape il faudra savoir le rappeler et s’en éloigner régulièrement.
Le classique et les compositions gentilles ont évidemment la côte, car le calme répond aux critères de soutien discret : on notera évidemment les compositions de Michael Nyman (Bienvenue à Gattaca, la leçon de piano), la symphonie de Requiem for a Dream (hein Lib ^^), plus récemment Spy game, The island, ou le fameux Labyrinthe de Pan.
Il existe pourtant des compositions originales plus rock ou plus étonnantes, Ma vie l’air par Sinclair (ce qui n’empêche qu’elle soit géniale), Ne le dis à personne de M, Michel Vaillant de Archive, ou encore l’époustouflant Romeo+Juliet. Ou encore, dans un autre registre, Le come-back :D.
On trouve également dans cette catégorie tous les mangas/anime, mais bon je ne suis pas fan du genre, et peu de ces BOs m’ont marqué. Juste une mention spéciale pour celles de Jin-roh et de Ghost in the shell, et également, même si ce n’est pas a proprement parler un manga, Avalon – ces deux derniers de Kenji Kawai.

.

La deuxième catégorie, plus ingrate car moins reconnue, consiste à faire une compilation de titres. Dans ces conditions, sortir du lot est extrêmement difficile. Watchmen, par exemple, a pris le pari de rassembler tous les tubes des années 80, mais en les malmenant, les utilisant hors de toute logique, ce qui en fait une BO finalement de mauvaise qualité. La fameuse BO de Garden state est plutôt pas mal mais un peu molle a mon goût, elle a frôlé les félicitations du jury.  Et, dans un genre un peu particulier, la BO de Podium était superbe, et pourtant je déteste Claude François. Mais Poelvoorde est pour beaucoup dans le succès de cette compile.
Pendant longtemps, LA bande originale, LA meilleure, c’était celle de Sexe intentions. Juste génial, peu de titres très connus, et pourtant une qualité omniprésente et une ambiance cohérente du début à la fin. J’ai fini par m’en lasser un peu, quoi que je la réécoute avec plaisir, mais c’est pour moi la n°2.
Ma n°1 donc, est décerné à un film encore plus mauvais :D, le Top Gun français ^^ : Les chevaliers du ciel ! Comme Sexe intentions, la même qualité et ambiance tout au long de la BO ; du violent ici, du planant là, clairement la meilleure compilation que je connaisse. Je laisse deezer parler pour moi 🙂 (pas de bol, la version deezer est limitée…)

Et vous, c’est quoi vos BOs (originales ou compilations) préférées ?

Advertisements
12 commentaires leave one →
  1. Lib permalink
    18 décembre 2009 14:09

    Récemment (enfin ça commence à faire…), la BO de Juno, avec la découverte de Belle & Sebastian en prime. The Moldy Peaches, Kimya Dawson, Sonic Youth… ça dépote.

    La Bo de Once, aussi, aux couleurs du groupe qui joue dans le film, The Frames, composé de Glenn Hansard et de Marketa Irglova.

    Dans la catégorie compilation, gros coup de coeur pour la BO de Good Morning England, qui reprend des standards rock de l’époque, et qui fait bien plaisir !

  2. stef808 permalink
    18 décembre 2009 16:39

    C’est indéniablement celles du Grand Bleu et du 5ème élément !! 😀

    • stef808 permalink
      18 décembre 2009 16:41

      (Ma Vie en l’Air est excellente aussi 😉 )

  3. Makuchu permalink
    18 décembre 2009 18:23

    Pour moi, je garde un faible pour Roméo + Juliet, qui fut presque mon premier CD … aah émotion 😉

    • Lib permalink
      18 décembre 2009 22:51

      C’était aussi un de mes premiers CD… mais j’ai eu la BO de Titanic avant. Et oui.

  4. playne permalink
    19 décembre 2009 11:13

    Définitivement celle de Zombieland 😉
    Commencer par un bon vieux Metallica, et après, pas mal de petites perles : Don’t Fear The Reaper en version Blue Öyster Cult , Metric, Van Halen, The Raconteurs… Bon évidemment dans un style plus wok and woll.
    C’est pas le Grand Bleu quoi…

  5. Syracuse Cat permalink
    20 décembre 2009 02:00

    Garden State, Once et Juno définitivement pour les compilations, pas nécessairement dans cet ordre. Récemment, j’ai redécouvert avec plaisir l’extraordinaire BO de Himalaya par Bruno Coulais. Magique.

  6. Ofboir permalink
    24 décembre 2009 05:58

    Ascenseur pour l’échafaud. BO composée par Miles Davis, qui avait déjà visionné le film et qui est rentré en studio avec une idée bien précise. Tout simplement sublime. Maintenant il faudrait que je voie le film.

    • Lib permalink
      24 décembre 2009 21:51

      Même chose, j’adore la musique, mais j’ai pas vu le film. Je l’ai en DVD pourtant, aucune excuse…

  7. Toyboy permalink
    25 décembre 2009 01:17

    Je ne pouvais pas laisser ce post sans parler de la BO du moment, à savoir « Karen O and the kids – Where the wild things are » (Max et les maximonstres).

    Le film, en lui même, entre deja facilement dans mon top 5 de l’année (probablement le film le plus émouvant que j’ai pu voir ces derniers temps…Pour info, je crois bien avoir aperçu Vuuv, à mes cotés durant la séance, tirer une larme. En tout cas, de mon coté, j’en étais proche^^).

    Mais la BO est presque encore meilleure, d’une douceur infinie, à écouter en boucle les soirs de pluie (je fais des rimes sans m’en rendre compte, c’est le début de la fin, je crois…)

  8. Syracuse Cat permalink
    27 décembre 2009 15:22

    Max et les Maximonstres… Toyboy, à toi la palme de la madeleine qui me fait remonter le plus loin dans le temps. Je crois que ça date de l’époque où je ne savais pas encore lire ! Ah, fouiller à quatre pattes dans les bacs à merveilles de la bibliothèque – je l’ignorais alors, mais mon destin était sans doute en train de se sceller à cet instant précis. Et tu dis que le film vaut le coup ? Hm.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :