Skip to content

Ces clips que vous auriez (peut-être) voulu (ne jamais) voir (1)

12 décembre 2009
by

Pour me racheter de la longueur habituelle de mes articles, je n’ai pas trouvé de meilleure parade que de lancer une série de brèves musicales. N’y voyez aucune corrélation avec le fait réel qui advient péniblement à ma conscience, que le temps n’est pas extensible, qu’on ne peut pas le remonter (quoique beaucoup de casse-couilles vous présenteront des exemples contraires), et que si je ne consacre pas l’essentiel du mien à la poursuite d’objectifs aussi plébéiens que professionnels, je serai deep. down. in.

To the point.
En guise de préambule (une attention spéciale pour l’édition 1, je me contenterai ensuite d’être… brève), une piqûre de rappel. La pensée de mettre des images en mouvement n’est pas récente, et ce n’est après tout que d’un petit siècle et demi que date l’apparition du cinéma. Il fallut quelques décennies de plus pour adjoindre les images de son, et les choses suivant naturellement leur cours, l’on finit par se dire que la réciproque était vraie. Fiat clip, et clip fuit.
Il fuit rudimentaire d’abord, simple représentation de chanteurs à la moustache inspirée qui étiraient leur ténor vers les aigus la larme à l’oeil, ou de chanteuses à couettes qui tressautaient de leurs gambettes juvéniles sur un fond graphique sixties. C’est à des clips de cet acabit qu’MTV laisse une place à l’antenne à partir de 1981, pour accompagner le top des ventes.

Mais c’est à un autre M célèbre que l’on doit l’essor de la vidéo musicale. Bambi, paix à son âme, créa la sensation en 1982 avec le clip de la chanson Thriller. 15 minutes de vidéo tournée sur péloche 35mm (une petite fortune), un scénario original, un court métrage en somme pour accompagner, non, réecrire une chanson devenue depuis symbole d’une culture.
Ce fut là, pour plagier de fameux poètes français, la porte ouverte à toutes les fenêtres.

***

Où s’arrêtera l’imagination de ce qui est devenu un petit art per se, vous le savez déjà, ou nous ne le savons pas encore. Mais à côté de lambeaux de poésie, d’oeuvres d’art en cinq minutes chrono, de monuments érigés à la sensualité ou à la lumière qui traverse la musique, il y a les autres. Ceux que vos parents vous ont interdit de voir. Ceux pour avoir vu lesquels on vous a lapidés aux gravillons dans la cour de récré. Ceux que vous avez fièrement exhibés en lien Facebook comme preuve de votre No Future.
Vous pensez avoir tout vu ? Think again. Welcome to the best of the worst musical clips. Ever. Hellish. Worst.

Et après ce petit wall of text, en guise de première cuvée, un exemple qui se passe de commentaire. Enjoy!

Au plaisir de vous faire partager quelques expériences esthétiques, et en l’attente des trouvailles de Toyboy, qui en a lui aussi un stock disturbingly huge. Chut mesdames ! Je ne parle que du stock.

Advertisements
18 commentaires leave one →
  1. 12 décembre 2009 07:36

    Très bon article, j’en suis matinalement mort d’avoir trop souri. (Par contre j’adore cette chanson… et ce clip quoi… mon dieu cette moustache si raffinée et ces seins qui s’allument, c’est tellement de bon goût. Tellement recherché… )

  2. Iwayado permalink
    12 décembre 2009 10:25

    Mais loooool^^ merci Vuuv pour se fou rire matinal!! La femme est tout simplement mythique!

    C’est marrant, je voulais publier un article ce matin sur un clip, justement, mais Vuuv m’a précédé (ne jamais se lever à 11 heures du matin si on veut publier sur Culture’s pub^^). Il réussit l’exploit d’être presque pire que celui là.
    C’était un clip dans un genre tout à fait différent, je le poste ici pour les visiteurs (plus si) matinaux. Mais vous devez déjà tous le connaître:

    • Lien Rag permalink*
      12 décembre 2009 11:56

      hahaha c’est moche… En plus ils font du gros teasing et ils se font pirater leur clip 24h à l’avance… Pour cette (lip)daube 😀
      Malheureusement, c’est à l’image de leur politique :p

    • Lib permalink
      12 décembre 2009 17:29

      C’est immonde, ce truc. La femme enceinte qui parle de terre féconde… faut le faire quand même.
      Et depuis quand il conduit Gilbert Montagné ??? :p

    • Lib permalink
      15 décembre 2009 21:11

      mwahaha.

      • Iwayado permalink
        16 décembre 2009 10:22

        J’adore Stéphane Guillon… 🙂

  3. Lib permalink
    12 décembre 2009 11:47

    ‘Il fuit rudimentaire d’abord, simple représentation de chanteurs à la moustache inspirée qui étiraient leur ténor vers les aigus la larme à l’oeil’

    Ni ténor ni moustache, mais dans le genre clip statiques des années 1980, on fait pas mieux…

    • Iwayado permalink
      13 décembre 2009 09:58

      Mais mais mais l’intération a été désactivée sur demande de You Tube, qu’il me dit!! Le lien sur YT marche, j’en déduis qu’ils nous ont demandé d’enlever le lien?

      • Lib permalink
        13 décembre 2009 14:08

        *haussement d’épaules désemparé*

        Aucune idée…

  4. Syracuse Cat permalink
    12 décembre 2009 14:58

    Vuuv, pas de surprise, tu avais déjà présenté la… chose lors de la dernière IRL. C’est toujours aussi… comment dire ? Voilà, quoi :p Ça date de quand, tu sais ? Je suis curieuse, mais j’ai la flemme de chercher

    Iwayado, je te reconnais bien là, mon enfant.

    Lib, merci pour la mise en perspective^^

  5. 12 décembre 2009 20:38

    Gilbert Montagné se donne un style, genre « je peux conduire si Ray Charles peut le faire »…
    Et Danger High Voltage date de 2001… C’est pas assez vieux pour qu’on pardonne le mauvais gout je pense.

    • Syracuse Cat permalink
      13 décembre 2009 19:40

      C’est si récent que ça…! Wow. Quand même.

  6. Lib permalink
    16 décembre 2009 10:29

    @ Iwayado : moi aussi ! On a regardé plein de ses humeurs hier, et on a bien rigolé… faudrait faire un billet, tiens :op

  7. Lien Rag permalink*
    24 décembre 2009 14:48

    Les autres clips du groupe ont l’air bien déjantés aussi… Exemple : http://www.youtube.com/watch?v=HTN6Du3MCgI

  8. onyros permalink
    8 mars 2010 21:54

    arrête electrosix c’est génial,!!!!

    n’as tu pas vu leur clip « gaybar » avec plein de Abraham Lincoln gay?

    • Lien Rag permalink*
      9 mars 2010 16:21

      genre exactement ce que j’ai mis juste au dessus ? :p

  9. onyros permalink
    11 mars 2010 20:43

    ouais, mais en plus grand… (je me rattrape comme je peux.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :