Skip to content

Live report – Rrrr…ammstein à Bercy

9 décembre 2009

Rammstein !

Suite à un concours de circonstances rocambolesques dont je vous ferai gré des détails, et une place à 60 euros (outch…), j’étais hier soir à Bercy pour la première date parisienne de nos voisins les bourrins.

Au programme, cris chant, instruments saturés, et gros riffs… Enjoy !

En arrivant à la salle, on s’est un peu dit, « houlààààà ». 18 000 personnes d’attendues, évidemment ça fait un sacré paquet. Et pour cause, tout était rempli : escaliers, poteaux. Après avoir tenté (naïvement ) l’entrée principale, j’ai fait un détour de ninja par le derrière… Enfin bref. Une heure à poireauter dans l’eau et la boue plus tard, we’re in!!

Chance chance, places en gradins dégotées avec super vue, pile en face de la scène. 8 vagues de « holà » plus tard (vous savez, celles qui partent de la droite de la salle, font le tour par les gradins, passent pas la fosse et recommencent …?), il est 20h et, réglés comme des coucous suédois, Combichrist fait son entrée.

Je dois dire que j’avais un avis plutôt réservé sur le groupe norvégien puisque j’avais écouté leur musique il y a déjà quelques années, et que leurs albums ne m’avaient pas laissé un souvenir impérissable. Comprendre que c’est du bourrin pas constructif, et qu’au bout de 30 minutes on a des envies de violence tellement ça en devient plat. Scepticisme complet donc. Au bout de leur show de 30 minutes (pile !), je dois dire que j’étais quand même un peu triste de les voir quitter les planches de Bercy. Parce que 4 ans plus tard, sur scène, j’ai complètement retourné ma veste. C’était tout simplement surprenant, des gros rythmes qui donnent envie de danser, avec un show millimétré, carré et super efficace, même si très classique en somme. Encore plus surprenant : la composition du groupe, ce soir pas de guitares, juste le chanteur, et deux batteries, assorties de la musique électronique. Lesdites batteries n’ont d’ailleurs pas trop survécu au concert, et ont fini par terre à la fin du set. Dans la série des détails amusants que j’aime bien en concert : le pauvre roadie (celui dont le job est de vérifier que les instruments de tout le monde ne se barrent pas en sucette, que les pieds de micros sont encore en vie, que le batteur a des baguettes de rechange… etc.) qui était légèrement débordé par la pluie de baguettes et de caisses claires !

Le public a bien réagi,la fosse a commencé à s’animer, et la salle était chaude pour la tête d’affiche tant attendue …

Setlist Combichrist :

« All pain is gone »

– « Electrohead »

« F**k That S**t »

[Titre que je n’arrive pas à retrouver 😦 ]

« Brut Royal » (dédicacé à Rammstein)

– « What the F**k is Wrong With You ».

Après un temps d’attente quasiment inexistant, juste le temps de débriefer cette première partie avec ma voisine et les gens derrière moi, nos amis allemands investissent la scène et la salle hurle dès que les lumières s’éteignent.

Quel show mes enfants ! Quel show !

La salle est tout d’abord plongée dans l’obscurité, juste quelques néons par ci, par là, et on voit deux bouts de murs se faire démonter à grand coup de guitares, émergent donc les guitaristes, suit la batterie, le clavier, et enfin l’imposant chanteur.

Je ne saurais trop vous dire ce qui s’est passé ensuite puisque ce set fut très très riche en évènements. On m’avait prévenue qu’il allait y avoir le feu à la salle, je ne pensais pas qu’on parlait littéralement ! Plein plein plein d’effets pyrotechniques dans tous les sens, des feux d’artifices rouges, et des jeux de lumière super réussis. L’ambiance de la scène change quasiment entre chaque chanson et on a pas le temps de s’ennuyer entre le moment où le claviériste commence à danser comme un furieux de long en large de la scène pendant un solo de batterie, le chanteur qui crapahute dans tous les sens avec un énorme lance flamme, les guitaristes qui crachent du feu (en faux, mais quand même !), le claviériste qui renaît dans un habit à paillettes après s’être fait enfermer dans une espèce de baignoire avec le chanteur qui déverse une pluie d’étincelle dessus à 10 mètres au dessus de la scène… et je ne vous raconte pas tout !

Je crois que mon moment préféré reste quand même celui où le claviériste (décidément !) grimpe dans un bateau de rafting noir et qu’il fait un petit… crowdsurfing ! 😉 Petit détail à noter, il sort de sa poche un drapeau français, ce qui a provoqué un concert de hurlements de joie (ou de beuglements selon que vous aimez ce genre de musique) parmi la foule. Trois minutes plus tard (après avoir fait un arc de cercle jusqu’à la régie – pour ceux qui sont déjà allés à Bercy, vous imaginez bien la distance…) le bateau retrouve la scène et le groupe joue sa dernière chanson.

Petits bémols cependant, car il en faut… Bercy n’étant pas à la base une salle de concert, la qualité sonore est quand même relativement souvent moins bonne que dans d’autres salles, et là c’était particulièrement sensible, puisque les basses à fond, ça révèrbe, et ça trucide les tympans. (Je vous rassure, mes esgourdes sont saines et sauves, puisque j’ai investi il y a un moment déjà dans des outils de protection adaptés aux concerts où je vais régulièrement – petites merveilles qui rendent le son à l’identique en bloquant seulement les sons agressifs, pas de problème de « si-je-mets-mes-boules-quies,-je-n’entends-plus-les-guitares »). Première critique donc. Là où je pense beaucoup de monde est déçu c’est la setlist adoptée par le groupe.

En effet si le dernier album (qui ne m’avait pas paru transcendant) est largement représenté, cela se fait au détriment des « classiques » du groupe, qui ont pourtant un effet bœuf. Autre point dommageable, à part quelques moments où le public est invité à chanter, il n’y a eu que très peu de dialogue avec le public entre les chansons, et vraiment « Paris vous être merveilleux », on peut faire mieux. Même Mickael Akerfeldt (le chanteur d’Opeth pour les newb’) était plus loquace en 2006, c’est dire. Si le bonhomme s’est amélioré, je pensais que Rammstein allait être un peu plus communicatif ; et bien c’est très raté. Autre point que j’ai vraiment pas trouvé rigolo, même si il s’agissait d’une cascade, c’était l’homme sur scène qui devait personnifier un fan et qui s’est pris un grand coup de chalumeau… et qui courait dans tous les sens avant qu’on l’éteigne. Bof bof. En même temps je réagis mal à la provoc’ simple donc le canon à mousse, j’ai pas trouvé ça hilarant non plus.

Dans la série des choses qui fichent aussi franchement en rogne, c’était la fosse « VIP ». En gros les premiers arrivés recevaient un bracelet rose et le droit d’aller se taper dessus le plus près de la scène. Sauf que la démarcation a été maintenue pendant tout le concert, et que je trouve que c’est quand même très moyen. À la rigueur faire payer un billet plus cher pour la fosse VIP, c’est presque plus « normal ». Enfin, là c’est juste la miss égalité qui s’énerve en moi ! Oh, et puis je ne vous dis rien sur le merchandising, mais les 60 euros de la place vous laissent présager du prix du moindre bout de tissu aux couleurs du groupe…

Je viens quand même de balancer un sacré pavé négatif là… C’était quand même très cool comme concert ! 🙂 Je dois dire que les jeux de scène, les ambiances, le feu, les feux d’artifices, ça en jette quand même ! Une bonne découverte, même si je pense que le prix de la place est quand même assez largement injustifié, mais je pinaille 😉

Setlist Rammstein :

– « Rammlied »
– « B******** »
– « Waidmanns Heil »
– « Keine Lust »
– « Weisses Fleisch »
– « Feuer Frei ! »
– « Wiener Blut »
– « Frühling In Paris »
– « Ich Tu Dir Weh »
– « Liebe Ist Für Alle Da »
– « …Benzin » .
– « Links 2 3 4 »
– « Du Hast »
– « Pussy »
– « Sonne »
– « Haifisch »
– « Ich Will »
– « Engel » …(si mes sources sont fiables !)

Merci à Jean-Matthieu Gennisson pour les photos !! 🙂

Publicités
17 commentaires leave one →
  1. 9 décembre 2009 19:54

    Cool ^^
    J’aurais bien aimé y être (j’ai d’ailleurs passé la soirée d’avant hier avec un groupe de potes qui y allaient tous bande d’enfoirés !). Après 60 euros la place pour Rammstein ca fait un peu chaud. xD
    Pour la mise en scène ça a du te faire une bonne surprise si tu n’avais jamais vraiment entendu parler du groupe en live ou vu des vidéos, limite j’irais plus pour ca que pour la musique en elle même.
    De ce que je vois dans la set list y avais quand même quelques bons classiques nan ? :p (sinon j’en connais pas la moitié, ayant pas écouté les deux derniers albums xD)

    Envoie les photos !

  2. Benji permalink
    9 décembre 2009 20:00

    Toujours de bons effets avec un concert de Rammstein !
    Après pour la qualité de son, ayant moi même déjà vu un petit paquet de concerts, metal, hard rock, rock normal et autre, j’ai jamais retrouvé une aussi bonne qualité de son que sur les CD, les seuls concerts ou la qualité dépasse le cd, c’est les concerts de classiques et autres symphoniques, (gamelive, Apocalyptica, Anathema aussi pour certaines song, et bien sur les orchestres reprenant les plus grands compositeurs), assister a un tel concert, les instruments donnent vraiment un son… mais, a donner des frissons ! \o/
    Très bien l’article sinon ! vraiment bien écrit, bref , extra 🙂

  3. Bjark' permalink
    9 décembre 2009 20:02

    Assez d’accord avec l’ensemble de l’article ^^ ( Par contre, première date ? Ils étaient à Lyon et Strasbourg avant je crois )

    J’étais à Lyon personnelement mercredi dernier, et même si j’ai réussis à avoir deux places pour 50€, je trouve que le prix justifie le spectacle 🙂 (Bon, c’est cher quand même, mais bon … )

    Je ne connaissais pas du tout Combichrist, et je partais avec une énorme crainte quand j’ai entendu deux gars paumés dans la fosse pendant l’attente « Oui, c’est une sorte de Pop techno. La musique est bien, mais la voix est vraiment spéciale … C’est vraiment différent de Rammstein » Damned, de la pop techno ? Qu’est-ce qu’ils venaient faire ici ?
    Puis le choc ! J’ai vraiment bien accroché, c’est entrainant, différent …

    Un peu les mêmes reproches pour Rammstein, concert excellent, un grand spectacle, une scène magnifique et un Flak complètement secoué ( Il passe presque la totalitée du concert à jouer en marchant sur un tapis roulant )Mais pour moi qui n’avais laissé divaguer qu’une oreille distraite sur le dernier album, j’ai été un peu déçu… Amerika, Wilder Wein… ?

    Le carré VIP, j’avoue, c’est nul. C’étais pareil pour Maiden à Bercy il y a 3 ans, et c’est vraiment frustrant… C’est étrange, à Lyon, il n’y en avait pas …

    Bref, très bon souvenir de cette soirée 🙂

    • playne permalink
      9 décembre 2009 20:17

      Woups, pardon. « ma » première date 🙂

  4. stef808 permalink
    10 décembre 2009 08:11

    Bon.. Pour être honnête ça ne me parle pas trop mais au moins ça m’a bien fait rigoler 😉

  5. Drixé permalink
    10 décembre 2009 11:27

    Très bon report !
    Pour ma part concert en demie teinte… Tout d’abord, je ne suis pas LE fan de Rammstein, j’étais là avant tout pour le show et enfin voir nos amis teutons pour de vrai. Un concert de Rammstein, c’est bien connu, ça dépote visuellement. Pour ce qui est de la zik en elle même, c’est pas trop ma came, mais leurs riffs simples et bien lourds (dans le bon sens du terme) m’ont toujours fait secouer la tête. Alors j’ai dit banco, et ai incorporé cette date au milieu de mon marathon de concerts de la semaine.
    Je n’ai pas vu Combichrist pour la simple et bonne raison que j’étais accoudé au zinc d’un rad à l’extérieur (et oui, la vie est une question de priorité). Ensuite direction la salle : ouais c’est sûr qu’à descendre des bières à l’extérieur, on a du mal à trouver une place de libre en gradins, ce sera donc la fosse pour moi. Les lumières s’éteignent, le show commence…
    Première impression, le son : beurk, les deux premiers morceaux étaient un supplice pour mes oreilles, ça s’est arrangé par la suite certes, mais ça m’a rappelé que je haïssais Bercy pour le son…
    Deuxième impression, la scène : assez sobre en fait, mais y’avait un ptit quelque chose qui me plaisait. Viennent ensuite flammes, feux d’artifices, costumes et autres jeux de scène. Ben voilà, ça y est, j’en prends plein les yeux, Rammstein quoi, et cette fois j’y suis ! Content le Drixé.
    Troisième impression, la setlist : déçu… je savais que c’était une tournée promotionnelle pour le dernier album (album auquel je n’accroche pas du tout), mais quand même, beaucoup trop de titres qui ont fait la gloire du groupe manquaient à l’appel. Dommage… qui plus est, je les aurais bien vus jouer une vingtaine de minutes de plus, dommage encore…
    Conclusion : j’en ai pris plein les mirettes et j’étais là avant tout pour ça. Bien content d’avoir enfin vu en vrai un « show à la Rammstein ». Je n’avais plus de voix le lendemain, et un sacré mal au cou, signe que j’ai quand même apprécié le concert en fredonnant quelques refrains et en secouant méchamment la tête 😀
    MAIS ! déçu par le son, par la setlist, et surtout (et là ce sera mon gros coup de gueule) par les gens beaucoup trop nombreux sur ce genre de concerts « commerciaux » (je fais beaucoup plus de concerts dans les petites salles parisiennes d’habitude), qui passent la majeure partie de la soirée les bras en l’air en tenant leur téléphone ou APN. C’est cool les gars, mais à quoi ça sert de prendre des vidéos pour au final avoir une bouillie pixellisée en guise d’image et un bruit indescriptible en guise de son ? Bref c’est la chose qui m’agace au plus haut point en concert, je trouve que c’est pas le meilleur moyen de profiter d’un concert à 60€, et en plus ça embête un peu beaucoup les gens autour.
    Ceci dit, je suis sorti de la salle avec un sourire et un soupir de soulagement : je les avais enfin vus !

    • Lien Rag permalink*
      10 décembre 2009 13:44

      >qui passent la majeure partie de la soirée les bras en l’air en tenant leur téléphone ou APN.
      +1

      Je ne suis pas un spécialiste des concerts, mais je trouve que ça se dégrade de plus en plus : les gens en ont rien à foutre des autres et se comportent comme des connards. Ah et pour info, ce n’est pas que dans le métal/indus, puisqu’on retrouve ça même dans les concerts de droite les plus conventionnels (j’avais un espion aux enfoirés ^^).
      J’avoue ne pas comprendre pourquoi les gens vont dans des grosses salles mal sonorisées où ils ne verront rien. Est-ce que l’ambiance prime au dessus de tout ? (Bon, Rammstein est un cas particulier, parce que leurs effet pyro dans l’olympia, ça finirait mal ^^).

      • playne permalink
        10 décembre 2009 18:19

        « Je ne suis pas un spécialiste des concerts, mais je trouve que ça se dégrade de plus en plus : les gens en ont rien à foutre des autres et se comportent comme des connards. » : Bienvenue Neo, tu as bien fait d’avaler la pilule…

        Plus sérieusement, pour avoir fait un certain nombre de concerts (vous admirerez l’euphémisme), je trouve que les gens n’ont pas changé. Tout le monde se bouscule toujours autant pour être le mieux placé ou le premier. Avant la mode c’était plus les briquets que l’application briquet sur iphone…c’est tout.

        Par contre, le coup de filmer beaucoup plus, c’est pas faux. Mais c’est à mon humble avis la résultante de la politique de beaucoup de salles de concert/de groupes qui veulent contrôler l’info qui circule/les images et qui interdisent donc l’accès en salle aux personnes munies d’un appareil un tant soit peu plus sophistiqué que l’APN moisi de base, qui sert plus à faire des films pixellisés que des photos dignes de ce nom… Je vous dit pas le nombre de fois où je me suis rongé les sangs sachant que j’avais laissé mon bébé d’amour (mon 450D, entendons nous) au vestiaire ! 😦

        @ Lien Rag : pour le son, c’est connu qu’à Bercy c’est tout pourri, mais c’est pas une salle de concert à la base, donc l’acoustique est foireuse. Il suffit d’y mettre un pied pour s’en rendre compte. Bon, le fait que les guitares de Rammstein sonnaient faux sur certaines chansons, ça peut aider aussi…
        Et je ne comprends pas non plus les gens qui vont se taper la fosse, mais ça n’engage que mon mètre soixante deux et demi. Et oui, l’ambiance prime sur quasiment tout, c’est quand même très très particulier les ambiances de concert. Même 1h après, tu recconnais d’instinct les gens qui ont partagé un moment musical avec toi…mais je m’envole dans les hautes sphères 🙂

        Au risque de passer pour la sécuritaire de service, il faut toujours faire ses concerts avec des protections pour les oreilles… D’autant plus que là, moi j’ai eu un son impec’, car vidé des suraigüs et du trop plein de basses 😉

      • Vuuv permalink
        12 décembre 2009 02:18

        En ce qui me concerne je ne mettrai plus jamais les pieds a Bercy, même s’ils ressuscitent Freddy Mercury et qu’ils l’y font jouer. La preuve, je renonce a Depeche Mode (oui bon je suis pas hard death metal moi désolée :p).
        Après pour les autres grandes salles ou les stades, oui je préfère un milliard de fois une petite salle comme la Maroquinerie par exemple (meilleure salle parisienne selon moi) mais cela revient a dire que tu as intérêt a choper les groupes qui montent en début de carrière, parce que curieusement ils upgrade très vite a de grandes salles impersonnelles mais avec dix à mille fois plus de place.
        Passé un point tu dois choisir entre renoncer au live ou te farcir des salles pourries. Et mine de rien malgré tout, pour des concerts comme celui-la a l’air d’avoir été et pour bien d’autres, le choix est vite fait.

  6. Iwayado permalink
    11 décembre 2009 13:53

    Bon, je l’ai déjà dit mais je le répète: de base, je te hais :p
    Ensuite, 60 euros, c’est super cher, c’est ce que j’avais payé aussi pour voir Nightwish (oui je sais ce que tu en penses, Playne mais j’insiste, j’aime bien) : c’est une mode de faire des concerts super cher en ce moment?
    Par exemple j’étais allée voit Thérion, pour 3 heures de concerts, lors de leur dernière tournée, et ça avait valu la moitié du prix de celui de Nightwish pour 1h30 de concert (et encore).

    • playne permalink
      11 décembre 2009 15:09

      @ Iwadayo : la jalousie, c’est moche. Il fallait venir 😉
      Je tiens à préciser que Nightwish, c’était mon premier groupe de métal à chanteuse, avec l’album « Once » (donc ça doit dater de 2006 je dirais), et j’étais même allée les voir au Zénith à l’époque.
      Bon depuis j’ai un peu migré vers de la musique un peu plus « hard », mais ça m’arrive encore d’écouter un bon vieux « Angels Fall First » ! Juste que au bout de trois morceaux je sature maintenant 😉

      C’est vrai que l’écart entre les petites salles / les petits groupes et les grandes salles (c’est pareil pour le stade de France, c’est de plus en plus hors de prix) et les grands groupes commencent à se creuser de plus en plus… 😦

      • Iwayado permalink
        12 décembre 2009 10:32

        Oui j’aurais vraiment aimé venir en plus, même si toutes les chansons de Rammstein ne sont pas super. Mais j’aurais vraiment été curieuse de voir ce que ça donne en concert, niveau ambiance et niveau son (et grâce à toi je sais^^). Ce sera pour la prochaine fois (enfin, si c’est moins cher).

        Pour Nightwish, clairement, Once est leur meilleur album!!

  7. Lien Rag permalink*
    12 décembre 2009 11:47

    Après un peu d’xplo urbaine, j’ai lâché Al.Libertad sur un bord de l’A4 hier. Il devait se faire reprendre par des amis, puis emmener en alscace pour en retrouver d’autres qui l’emmeraient à… Stuttgart ^^

  8. DeD permalink
    16 décembre 2009 23:48

    Rammstein en concert, bien … Je les avais vu avec FX et Thibal (si, y en a à qui ça dira qqch) pour la sortie de Mutter. Bref, à la fin de leur meilleure période (Rosenrot etc. sont pas si mauvais, OK, mais bon, on a beau dire, après, ça ne sort plus des tripes, c’est bien fait mais ça ne fait rien vibrer). D’ailleurs, c’était Apocalyptica en 1° partie, ils étaient restés pour certains morceaux de Mutter, c’était bien léché. Mais bon, je vais arrêter la séquence nostalgie.

    En fait, le but du post, c’est une simple question lié à l’article et ses commentaires :
    -« >qui passent la majeure partie de la soirée les bras en l’air en tenant leur téléphone ou APN »
    -« les premiers arrivés recevaient un bracelet rose et le droit d’aller se taper dessus le plus près de la scène. Sauf que la démarcation a été maintenue pendant tout le concert »
    Je me demande – sûrement bêtement – comment c’est possible. C’était quoi, l’ambiance de ce concert ? Au risque de passer pour un blaireau et/ou un vieux con (ce dont je me cale pas mal, d’ailleurs, mais c’est pas le sujet), j’ai un peu de mal à voir comment on peut tenir un portable sans le laisser tomber pendant un pogo sur Feuer Frei ou Links 1 2 3 4 ? Et les gars qui contrôlait la présence des bracelets rose (bon choix de couleur, d’ailleurs …), ils sont repartis avec combien de membres entiers ? Même s’il y avait des barrières, avec les slams, ça me parait assez peu stable, comme truc, même en le béquillant (ce qui ferait perdre pas mal de places) … Jamais vu un truc comme ça.

    Bref, c’était :
    – un concert de Rammstein avec des lance-flammes et des pogos ?
    – un concert de Kyo avec des torches et des gens debout ?

    • playne permalink
      17 décembre 2009 12:06

      Alors,
      Pour ce qui est des APN, c’était pas mal réparti dans l’ensemble de la fosse et des gradins, mais comme ça bougeait quand même pas mal je trouve ça encore plus stupide (de la bouillie pixellisée et mal cadrée, le must).
      Mais ça n’engage que moi.
      Pour ce qui est de la fosse VIP, je ne sais pas trop (étant perchée dans les gradins pendant tout le concert), mais pour ce que j’en ai entendu il y avait des barrières solides et du renforts de bras. Enfin pour ce que j’en ai vu, il y avait des agents de sécurité absolument partout. Il y a quand même eu des slams, mais dans la fosse « normale ».
      Donc c’était un concert de Rammstein avec des lances-flammes et des pogos distincts dans les deux fosses. De toute évidence, les fans les plus motivés étaient tout devant, et pour ce que j’en ai entendu ça bougeait bien (et ils ont été ravis de se faire arroser par le canon à mousse et les confettis).

Trackbacks

  1. Culture’s Pub a 6 mois ! « Culture's Pub
  2. Opeth – 20 ans ! « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :