Skip to content

América, Tango, what else ?

1 décembre 2009

Amateur (par l’intérêt que j’y porte, mais également par mon manque de connaissance…) de musique latine, j’ai assisté à deux extraordinaires concerts au Théâtre du  Châtelet en Octobre et Novembre. J’espère vous faire découvrir au moins quelques personnes parmi celles dont j’ai l’intention de vous parler 🙂

Le 27 Novembre 2009 avait lieu La Soirée sud-américaine à la programmation inédite à ma connaissance !

Le programme s’annonçait alléchant puisque de grands noms de la musique latino-américaine devaient réjouir les spectateurs de leur présence. Richard Galliano (Bandoneon), Yamandú Costa (Guitare), l’Orchestre de Paris, et la fabuleuse direction du Chef d’orchestre Kristjan Järvi ont rempli la soirée de rythmes endiablés et de mélodies originales.

Je n’ai pas décidé d’aller voir ce spectacle par hasard, mais parce qu’entre autre était programmé le Concerto pour Bandoneon et Orchestre d’Astor Piazzolla – 1921-1992 – qui n’est que rarement joué. L’occasion était unique et à ne surtout pas manquer ! Je n’ai pas été déçu du voyage ; j’ai découvert un Astor Piazolla inconnu – compositeur d’un concerto, alors qu’on le connait plus généralement à travers le Tango –, d’autres œuvres exceptionnels et des invités fabuleux ! Les œuvres proposées, et grâce au talent incontestable des artistes, revisitaient des genres relativement « communs » (et parfois ennuyeux) à travers une touche latine. Le ballet, la suite, le concerto, le tango, la musique latino-amérique populaire se sont délicieusement mêlées pour nous offrir un spectacle piquant et invitant à la découverte.

La soirée s’est ouverte sur l’Estancia (4 danses) d’Alberto Ginestera – 1916-1983 – (qui m’était inconnu). Cette œuvre a posé le cadre de la soirée en décrivant musicalement la journée d’un travailleur de la terre dans une estancia (propriété agricole sud-américaine) via quatre « mouvements » : Los trabajadores agrícolas (les laboureurs), Danza del trigo (danse du blé), Los peones de la hacienda (les gardiens du bétail), Danza final – Malambo (danse finale – Malambo).

La Noche de los mayas de Silvestre Revueltas a ensuite été interprétée.

La soirée s’est poursuivie avec la Suite pour Guitare à sept cordes de Mauricio Carrilho – né en 1957 –…

C’est à ce moment de la soirée que le premier invité, Yamandú Costa (Le précurseur des eaux du monde – en langue amérindienne –) est entré sur scène. Cet artiste brésilien (que je croyais d’abord mexicain…) est spécialiste de la guitare à sept cordes (et là vous me dites « ouaaaaaaah », parce que vous êtes des connaisseurs ^^). Personnellement, avant le spectacle je ne le connaissais pas. Et pour être honnête je n’ai toujours pas saisi ce qui fait la spécificité d’une guitare à sept cordes (à part savoir qu’une guitare « normale » compte six cordes…). Il m’a juste semblé – j’en suis sûr même – que la guitare à sept corde permet à l’artiste de s’exprimer en contretemps et d’élargir le spectre des sons émis…

Yamandú Costa m’a laissé un souvenir mémorable ; cet homme, c’est d’abord un physique. C’est un grand bonhomme au visage porcino-poupin qui rentre sur scène, vêtu d’une tunique légère blanche et d’un grand châle (qu’il laisse négligemment glisser le long de ses épaules pour jouer plus facilement). Ensuite c’est un artiste qui, alors qu’il joue au sein d’un orchestre, est capable de sortir de sa partition et de partir dans une improvisation de 15 minutes – l’orchestre joue de plus en plus doucement pour laisser le public profiter du talent de Costa -. Et enfin c’est un artiste qui vit la musique : il chantonne (je cite : « lalalala »), il rit, sourit aux membres de l’orchestre… Son talent reconnu de part le monde le fut également dans l’enceinte du Théâtres par de chaleureux et nourris applaudissements !

Ces applaudissements furent d’autant plus nourris après le Concerto pour bandoneon – instrument (accordéon) joué par Richard Galliano – suite auquel Yamandú Costa et Richard Galliano furent mis à l’honneur à travers un morceau durant lequel ils purent chacun exprimer leur talent pendant plusieurs minutes d’improvisation.

D’après moi, le succès de la soirée a grandement dépendu du talent du fringant chef d’orchestre Kristjan Järvi ! Ce dernier était très présent, souriant, accompagnant ses musiciens d’une gestuel très expressive (je ne suis en effet pas sûr que tous les chefs d’orchestre sautillent sur leur estrade au rythme de la musique !). Ce chef d’orchestre est bien plus qu’un simple chef d’orchestre : après renseignement, j’ai appris que son talent dépasse les frontières, qu’il a collaboré avec de nombreux artistes (parmi lesquels John Adams, Renée Fleming ou encore Goran Bregovic !) et qu’il s’investi dans de nombreuses opérations à humanistes.

L’Amérique latine revisite la musique classique et la tourne vers un univers profondément contemporain.

Advertisements
10 commentaires leave one →
  1. playne permalink
    1 décembre 2009 08:50

    J’ai envie de danser un petit tango tiens … 😉

    Je profite de ton premier article pour te souhaiter la bienvenue parmi nous !
    Qu’il soit le premier d’une longue série palpitante 🙂
    (Lyrisme quand tu nous tiens).

    Ceci dit, j’ai laissé tourner la vidéo, bien que ce ne soit pas mon genre musical, j’approuve totalement ! Le mélange est tout à fait réussi, quoique relativement innatendu. On voit aussi bien la gestuelle « expressive » du chef, même si ça tient presque de l’euphémisme…

  2. stef808 permalink
    1 décembre 2009 09:05

    Uhuh !! ^^ txs Ms Playne 😉
    désolé de te décevoir, mais en fait ce ne sont pas des vidéos du concert que j’ai vu… C’est juste pour vous donner une petite idée ^^ Le chef que j’ai vu était infiniment plus cool ! 😀

    au fait… qui peut m’aider ? j’arrive absolument pas à changer mon gravatar ^^ i know, jsuis manchot… 😦

    • Lib permalink
      1 décembre 2009 19:43

      Je vois que tu t’en es sorti comme un chef avec ton avatar !
      Super premier article, et bienvenue chez nous !

  3. Syracuse Cat permalink
    1 décembre 2009 10:08

    Bonjour, Stef, et bienvenue chez les Casse-Couilles ! Très intéressant, ton article, et moi qui essaye depuis l’été de pondre un article sur le tango… !

    Pour changer de gravatar, va dans « Mon compte », en haut à gauche, et, dans le menu déroulant, clique sur « Modifier le profil ». Je pense qu’ensuite c’est assez clair. J’espère que ça va marcher !

  4. Ofboir permalink
    1 décembre 2009 18:23

    Salut stef808 et bienvenue !

    Très chouette premier article, ça élargit notre horizon musical ! Joli mélange des genres qui plus est.

    Sinon pour rebondir sur la guitare à 7 cordes :
    « Il m’a juste semblé – j’en suis sûr même – que la guitare à sept corde permet à l’artiste de s’exprimer en contretemps et d’élargir le spectre des sons émis… »
    En fait une guitare à 7 cordes a simplement … ben une corde de plus ! L’accordage classique de la guitare est mi-la-ré-sol-si-mi (du grave à l’aigu), une 7 cordes gagne une corde dans les graves, normalement accordée en si (-> si-mi-la-ré-sol-si-mi). Donc oui, on élargit la tessiture, par contre pour le contretemps je ne vois pas de rapport …

  5. Ofboir permalink
    1 décembre 2009 18:24

    Ah oui et pour changer d’avatar il faut aller sur le site qui gère les avatars, gravatar.com (ça ne fonctionne pas depuis wordpress)

    • stef808 permalink
      1 décembre 2009 19:58

      Merci Ofboir !
      😉 quel accueil quel accueil chers casses couilles !

      • Lib permalink
        1 décembre 2009 20:11

        Et tu vas voir, les rencontres In Real Life, c’est pas triste non plus…

  6. Vuuv permalink
    1 décembre 2009 23:21

    Effectivement très joli article, merci pour le voyage 😉 Et bienvenue !

  7. Makuchu permalink
    2 décembre 2009 23:02

    Bienvenue ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :