Skip to content

Les prophètes français

27 novembre 2009
by

EZ3kiel … le prophète ? Non. Enfin presque. EZ3kiel, le groupe de dub-électro français (ou électro-dub, au choix). Un de plus me direz-vous, pas de quoi en faire un fromage. Erreur. EZ3kiel, c’est bien plus que ça. EZ3kiel, c’est un groupe qui transcende le genre pour en faire une musique riche, aux instrumentations diverses et variées. On peut en effet croiser au fil des albums un xylophone (assez récurrent d’ailleurs), un violoncelle, un accordéon, une harpe, une clarinette contrebasse, et j’en passe. Mais EZ3kiel c’est aussi une identité visuelle. Yann Nguema, bassiste du groupe, est aussi infographiste, et est à l’origine non seulement de toutes les sublimes pochettes d’album, mais aussi d’un vrai spectacle visuel qu’ils nous offrent en concert. EZ3kiel, ou les prophètes français d’un dub-électro féérique.

C’est en 2001 qu’EZ3kiel sort de l’anonymat et nous livre un premier album, Handle With Care. Déjà très mature pour un premier album, il propose avec talent un électro-dub oscillant entre énergie et mélancolie et possédant, déjà, des titres (comme le titre éponyme, Handle with care) qui laissent deviner les multiples influences du groupe, et leur envie d’aller plus loin. C’est ce qu’il feront en 2003 avec l’album suivant, BaRb4ry, réalisé en collaboration avec leurs amis DAAU. Ici, les instruments acoustiques commencent à prendre une place de choix. Place au violon, à l’accordéon, au violoncelle, à la clarinette. Mais EZ3kiel n’oublie pas pour autant ses origines électro-dub, et propose des morceaux mariant avec élégance le style avec des arrangements de toute beauté (3 rue Montplaisir). Pour couronner le tout, EZ3kiel sort, après ces deux albums, un album live, Versus Tour, illustrant la tournée faite avec DAAU, accompagné d’un DVD d’un de ces concerts. Déjà, ce qui frappe en les voyant jouer, c’est leur professionnalisme. Des morceaux magnifiques, exécutés avec une précision millimétrique (ce batteur est une horloge !), et utilisant une pléiade d’instruments mettant d’autant plus en avant leur musique (et qui plus est rare dans ce style de musique !). Extrait :

Après un petit silence, EZ3kiel revient en 2007, pour nous gratifier d’un splendide Naphtaline. Plus qu’un album, Naphtaline est un projet multimédia. S’il y a bien un groupe qui a compris comment lutter contre le piratage de ses disques, c’est EZ3kiel. En effet, en plus d’avoir une pochette magnifique, l’album est accompagné d’un DVD, contenant une partie lisible sur un lecteur DVD de salon, contenant vidéos en concert, making-of de l’album, etc. Bref, assez classique. Mais ce DVD contient également une partie DVD-Rom, consistant en un ensemble de petits tableaux interactifs. Ces mini-jeux présentent des mécanismes étranges, mêlant graphiquement l’ancien et le moderne, pas très loin de l’esprit d’un Jules Verne, où l’utilisateur pourra interagir avec la musique (reprenant des samples des morceaux de l’album). Tous les tableaux sont extrêmement différents et présentent des niveaux d’interactions variables, mais sont toujours dans une optique exploratoire : on se retrouve devant une machine que l’on ne connaît pas, et on va devoir comprendre comment nos actions modifient la musique que l’on entend. Musicalement, l’album représente un véritable tournant, lorgnant plus vers un Yann Tiersen que vers l’électro-dub de leur début, voire vers le classique (Leopoldine). Les collaborations sont multiples, on y retrouve notamment leurs amis DAAU (Premier flocon) ou encore Nosfell et son acolyte Pierre Lebourgeois (Lethal submission). Petit aperçu :

A la surprise générale, environ 6 mois après la sortie de Naphtaline, EZ3kiel en remet une couche et sort déjà l’album suivant, Battlefield. De nouveau, changement d’ambiance. Cette fois, la musique d’EZ3kiel se fait plus sombre, plus agressive même, flirtant par moments carrément avec le métal (oui oui !). Mais EZ3kiel restant EZ3kiel, on retrouve toujours cet arrière-goût d’électro-dub (oui, ce n’est plus qu’un arrière-goût maintenant), saupoudré avec classe d’arrangements riches, de petites mélodies de xylophone magiques, mais n’hésitant désormais pas à sortir les grosses guitares ! EZ3kiel cherche avec cet album à nous surprendre, et ne s’en cache pas, enchaînant sans vergogne un morceau « indus-metal » assez violent (Firedamp) et la reprise du monumental The Montagues and the Capulets, de Sergei Prokofiev. Extrait :

En 2009, EZ3kiel a tourné avec le groupe Hint, et en a fait un album live, Collision Tour, tout fraîchement sorti (novembre 2009). Je ne peux malheureusement pas en dire plus, j’ai découvert cette sortie juste avant de vous en parler, et j’avais lamentablement raté la date parisienne de la tournée (pour aller à un autre concert, on ne peut pas être partout). J’ai néanmoins passé commande, et vous ferai bientôt part de mes premières impressions. En attendant, une petite preview pour se mettre l’eau à la bouche :

Je terminerai en vous disant qu’EZ3kiel est un groupe de scène extraordinaire, que le spectacle (autant musical que visuel) est impressionnant. Regorgeant de bonnes idées, je les ai par exemple vus jouer en se synchronisant sur la vidéo, projeter l’image d’un automate (provenant de la partie multimédia de Naphtaline) réagissant aux frappes sur la batterie, ou encore lancer dans le public un ballon gonflable musical (le xylophone jouait une note chaque fois que le ballon rebondissait dans le public). C’est tout ces détails qui font d’EZ3kiel, un groupe à part, poétique, qui n’a clairement pas le succès qu’il mérite.

Petite info, pour les veinards qui habitent Grenoble, il y a jusqu’au 20 décembre une expo présentant des machines musicales réalisées par EZ3kiel. Plus d’info ici.

Le myspace

EZ3kiel chez Jiwa

Publicités
14 commentaires leave one →
  1. 27 novembre 2009 15:02

    Probablement le concert qui m’a le plus marqué aux Zarbs en 2008 (Alors qu’il y avait Corbier, excusez du peu!) . Fin de soirée, dernier groupe à passer et là, grosse claque, autant musicale que visuelle. Le ballon gonflable musical c’était hallucinant. Tout comme les images qu’ils passaient en même temps.

    Bon, c’était peut-être un peu court pour me faire une idée définitive du truc, surtout que j’ai pas approfondi l’écoute… mais je m’en vais le faire de ce pas.
    (Très bon article en tout cas 🙂 )

  2. DeD permalink
    27 novembre 2009 21:35

    Bien, Ez3kiel, bien …
    J’avais plus suivi depuis Naphtaline, va falloir que je me rapproche de Battlefield, l’extrait que tu as mis donne carrément envie ! Ca me fait penser à un truc, mais j’arrive pas à remettre la main dessus …

  3. Lien Rag permalink*
    3 décembre 2009 15:48

    Je viens de découvrir ça avec la radio culture’s pub. C’est juste génial, exactement ce que je recherche en termes de dépassement des genres juste pour la beauté du son ; je vais me ruer sur les différents albums.

    Sinon, Wikipedia dit : « premeir album – 1998 : Equalize it ». Tu en as oublié un ?

  4. Ofboir permalink
    3 décembre 2009 16:00

    Oui ben en fait Equalize it c’est plutôt un maxi qui précède le vrai premier album. Il est sympa mais totalement dispensable par rapport à ce qu’ils ont fait par la suite.

  5. Al.libertad permalink
    3 décembre 2009 19:26

    C’est ouf quand même ! Alors qu’on se voit de temps à autre chez la rousse miss ou dans quelques souterrains parisiens, ‘faut que ce soit sur un blog que je découvre qu’on a exactement les même orientations culturels !!!!!!!
    C’est idiot ?! J’en sais rien… mais c’est bien marrant !
    Y a toujours une place dans ta tuture pour Strasbourg ? Je crois qu’il faut qu’on parle tous les deux ! 😉
    Merci à toi !

    • Al.libertad permalink
      3 décembre 2009 19:41

      Non ‘faut pas que j’en reste là, ‘vais me faire traiter de troll encore, voire supprimer mon message 😀 !
      Si j’ai jamais vu EZ3kiel en Live, c’est parce que (comme pour mon tit’Saez), j’ai toujours eu de mauvais échos… mais peut être fréquentais-je les mauvaises personnes ! Aussi, je sauterai sur la prochaine occaz’ [Benjamin, tu viendras avec nous ?] (comme pour mon Saez d’ailleurs ! [Lien Rag, tu m’accompagneras ? Allez ! ‘fais pas ta **** !]) !
      Par contre Of’, tu dois connaître aussi les lyonnais d’High Tone; bah, on les a vu en Live au festival du Cabaret Vert, c’était d’enfer ! Si t’as pas eu cette occaz’, fonce ! Ils sont rares aussi…
      Vive le Dub, vive l’électro ! Bizarrement, on en cause pas assez, alors même qu’on met là le doigt sur l’une des énormes facettes de notre identité nationale universalitique ! Sauf qu’en France, on préfère troller (et stigmatiser) quelques communautés plutôt que de débattre des vrais sujets : http://www.rue89.com/2009/07/06/les-festivals-de-musique-electronique-restent-des-parias

      • Ofboir permalink
        3 décembre 2009 20:27

        Oh oui High Tone je connais bien, je les ai vus 3 fois en concert, c’est vrai qu’ils sont très bons ! J’ai beaucoup aimé le dernier, Underground Wobble, et l’interprétation live qui va avec.

  6. 5 janvier 2010 20:31

    Acheté pi maté… et… ça poutre ! Grave !
    Live très justement filmé et apportant un côté intimiste aux fabuleux sons (quoique parfois un brin trop métaleux) ainsi crachés sur une foule aussi flottante que sauvage ! Le kif !
    Merci à eux (et à toi aussi 😉 ) ! Qu’Ez3kiel vive et vive très longtemps !

  7. Ofboir permalink
    16 février 2010 22:49

    Avis aux amateurs, Hint vs EZ3kiel ça repart en 2010 ! Une quinzaine de dates prévues en avril, dont une à Paris, au cabaret sauvage.

  8. 4 novembre 2011 15:22

    Ils passent en février 2012 à Lille. Très très envie d’y aller…

    • Ofboir permalink
      4 novembre 2011 16:05

      Aaaah ! C’est avec le Naphtaline Orchestra ! Pour un prix dérisoire ! Cours !!!

      Je rêve de voir ça en concert !

  9. 4 novembre 2011 17:00

    J’ai un lit d’invité si tu veux 🙂
    En plus j’ai des collègues qui sont motivées, je crois que je vais aller chercher ma place demain aprèm !

Trackbacks

  1. Les mécaniques poétiques d’EZ3kiel « Culture's Pub
  2. s01e05 : Edition spéciale « fête » | Complément d'Objet : Le podcast

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :