Skip to content

Ma BD du moment (4) – Happy Sex de Zep

12 novembre 2009

Le phénomène médiatique BDesque du moment : Zep dans la cour des grands !

« Alors, heureux ? »

Mais attention, c’est réservé aux adultes ! (oui, là, y a un post-it pour le dire, ça attire toujours le chalant, ce genre de slogan…)

Après Titeuf et ses interrogations sur le sexe dans la série du même nom, Robert et sa découverte du sexe (le héros adolescent du one-shot les filles électriques), on passe à l’âge adulte… Aux choses sérieuses quoi !

Happy Sex, où comment décomplexer l’approche du sexe, celui de tout-le-monde, celui des jeunes, des plus vieux, voir des beaucoup plus vieux. Les couples mariés, le coup d’un soir… quelques incursions dans le sado-masochisme, fétichisme, plan à 3… tout y passe !

Tout y passe, d’accord … (sauf les pratiques homosexuelles, sur ce point, Zep précise qu’il préfère parler de quelque chose qu’il « connait », et que en tant qu’hétéro, parler d’homosexualité dans une œuvre de ce type, cela pourrait sonner faux. – ceci n’est pas la vraie citation, mais celle retranscrite de mémoire-), mais on reste dans la sexualité quotidienne, ce qui est, là aussi, un choix déclaré de Zep.

On obtient donc un « Titeuf » pour grands, des gags (ou strips ^^) de une ou 2 pages, des petites histoires mignonnes qui finissent plus par un éclat de rire que par le final attendu par les protagonistes. C’est le même humour, mais les personnages sont « tout nus » plutôt que habillés. Le trait caractéristique de Zep est très adapté au style des histoires : il permet de parler de sexe en termes très crus, mais avec le seul objectif d’en rire. Aucun gros plan n’est épargné : « Dessiner des zizis,c’est marrant« , dixit Zep, (et cette fois là, c’est la citation exacte), mais le dessin reste « mignon », et il en ressort aucune tension érotique, mais bien de l’humour.

Au niveau des histoires, c’est drôle et ça tombe souvent juste. Oui, mais … et bien oui, il y a un mais, au risque de décevoir les fans, qui ne pourront même pas me taxer de « moraliste », car je n’ai en fait rien à redire sur l’idée et la façon, j’approuve même de tout cœur l’initiative d’allier sexe et rire, mais voilà… j’ai été déçue. J’ai acheté la BD sans hésiter, car j’ai toujours beaucoup aimé Titeuf, tout comme les filles électriques et l’enfer des concerts, mais voilà, ça a juste été un petit rire à quelques pages, quelques sourires, au lieu du rire jubilatoire des premiers Titeufs. A moins que cela soit juste du à l’effet d’usure… On connait trop le style de Zep, on devine très vite la chute au bout de 2 cases… Zep, victime de son succès ?

En gros : les histoires sont sympas, mais pas très originales, comme par exemple le type qui confond l’épilateur de sa copine avec un sex-toy… Mais comme toujours, ceci n’est que mon avis, le personnel, celui qui n’engage que moi, tout ça …

Dans le genre « sexe de façon humoristique », j’ai trouvé plus rafraichissante la démarche des Péchés mignons, d’Arthur de Pins. (Ou alors, je n’ai pas encore subit le phénomène d’usure pour cette série-là).

Ceci dit, c’est divertissant tout plein à lire, et je la re-lirais surement souvent, comme « pause pas prise de tête »… Et puis en plus, moi, j’ai pas besoin de la planquer hors de portée des « pitis n’enfants » ! Et je saluerais la démarche quelque peu « pédagogique » de certaines planches. Mais de la part de l’auteur du « zizi sexuel« , c’était la moindre des choses.

Bande-annonce :

[EDIT] : au détour de la fnac un de ces après-midi de mai, je suis tombée sur un « Happy girls » paru, et un « Happy rock »  à paraitre dans la même collection… Stop ! Danger ! Piège ! Ce n’est pas des inédits, il s’agit des « filles électriques » et de « l’enfer des concert » réédités ! Après, c’est vrai qu’ils étaient peu connus, et qu’ils ont beaucoup plus de fraicheur que le lourd « Happy sex ». Profitez-en pour les feuilleter si vous ne le connaissiez pas !

.Happy Sex, de Zep, aux éditions Delcourt



Advertisements
8 commentaires leave one →
  1. Syracuse Cat permalink
    12 novembre 2009 18:48

    C’est vrai que c’est sympa, ça fait sourire, mais niveau originalité, ça fait un peu illustration de VDM…

  2. Lib permalink
    12 novembre 2009 19:53

    Je l’ai lue chez Virgin à la Gare de l’Est en attendant mon train la semaine dernière. J’ai bien aimé, j’ai trouvé ça drôle et souvent juste… Je n’ai pas vraiment été déçue, mais après, Titeuf m’a rarement fait rire aux éclats – du coup, le petit rire en fin de page, c’était tout ce que je demandais. Et j’aime bien les gens qui parlent de sexe de façon décomplexée, sans pour autant en faire quelque chose de graveleux. C’est comme ça que j’aime le sexe 😉

  3. Lien Rag permalink*
    13 novembre 2009 08:22

    Au début, j’ai été un peu dérangé par ce bouquin, mais j’ai compris pourquoi. Quand j’en ai entendu parler, il était présenté à la radio et la télé comme un genre de « manuel », un « truc pour expliquer », génial parce que « ça permet de parler de toutes les sexualités ». Or ça c’est une grosse connerie.
    En le prenant ainsi, ce qui me choque direct c’est le côté « pas d’homosexualité » : on veut parler de comment prendre son pied en tant qu’adulte, de tentatives, on teste « SM » et fétichisme, mais pour tester le truc basique : avec une personne du même sexe, ya plus personne. Donc ce côté ‘soit-disant manuel’ mais finallement hyper traditionnel/consensuel et pas aventureux du tout – voire un peu rétrograde, hou, je veux bien tout faire mais je touche pas à un zizi – ça m’a fait bizarre et je n’ai pas su quoi en penser.

    En fait, je ne sais pas si ce sont lémédias ou l’éditeur les coupables, mais cette com’ (en plus d’être mensongère) est à côté de la plaque. Si on prend ce livre pour _ce qu’il est_, juste une succession de gags avec un thème pour lier le tout, il est plutôt pas mal. Zep en a eu marre de faire des gags « pour les enfants », il a décidé d’en faire pour les adultes, OK pas de souci, c’est bien réussi. Mais il ne faut pas essayer de trouver une justification à la con : ce sont juste des gags, il n’y a rien derrière comme morale ou instruction, et c’est tant mieux.

    Comme quoi, comme disait Oh Boy, on n’est pas tous sensible aux mêmes choses, et une com’ ratée ça peut être ravageur 🙂

  4. Lien Rag permalink*
    13 novembre 2009 08:25

    Au fait, Makuchu m’a présenté son article comme « Je vais parler de Happy Sex mais je vais en dire du mal ; je vais le défoncer ! Zep, il va pas s’en remettre ! Si après ça il continue la BD c’est un miracle. En tous cas ses fans vont pleurer ! »

    Ah ouais, Maku, en effet c’était violent ton article, te lâche pas trop à l’avenir 😀

  5. Makuchu permalink
    13 novembre 2009 09:08

    Déjà, j’ai juste dit : « pour en dire du mal », parce que j’étais encore sur la déception ressenti en première lecture. En suite, comme tout « gens sérieux » pour écrire une chronique, j’ai relu la BD d’un œil impartial, et j’en suis arrivée à la conclusion, que ok, moi, je suis déçue, mais que ça reste une BD sympa, et je l’aurais surement mieux appréciée si j’avais pas eu des aprioris dessus. Et que j’aime beaucoup le travail de Zep, même si j’apprécie moins ces dernières livraisons. Si tu veux un jour que je défonce quelque chose, faudra que je chronique une BD du type « la bête est morte », BD que j’ai déjà dit que je honnissais, mais ça me ferait mal de voir quelque chose que je déteste ici…

    — et puis je suis gentille, je sais, c’est le mal —

    Pour le côté « manuel », ce n’est pas plus le « guide du zizi sexuel » ? Ici, il y a rien de préconisé, une petite moquerie sur les types qui croit que le sexe « en vrai » c’est comme dans les pornos, mais ça va pas très loin.

    Par contre, en y repensant, les planches sur les thèmes SM, fétichisme et plan à 3 finissent mal (gag oblige aussi), mais ça à un côté un peu castrateur. (Pour le SM, en gros, si ces dames ne sont pas intéressées par la chose, n’insistez pas messieurs, il va vous arriver des bricoles, et pas celles que vous vouliez). Mais c’est dur d’y voir une intention, car après tôt, un pique-nique en plein nature finit mal aussi …

  6. phylacterium permalink
    13 novembre 2009 16:54

    L’avantage de ne pas regarder la télé et de ne presque pas écouter la radio c’est qu’on loupe les phénomènes médiatiques.
    Je n’ai donc pas lu ce nouvel opus de Zep, mais je ne peux qu’approuver Makuchu qui conseille plutôt les pêchés mignons d’Arthur de Pins.Peut-être justement parce que ce n’est pas juste des gags et que, sans quand même entrer dans le domaine de la BD érotique, le dessin d’Arthur de Pins, rond, doux, moelleux et suave, convient très bien à une thématique semi-érotique. (et je dois bien avouer que j’adore les pin-ups rondouillettes d’Arthur de Pins, que vous pouvez retrouver là : http://www.arthurdepins.com/ !).

    Et puis un jour, je ferais une chronique pour dire du bien de La bête est morte, juste par esprit de contradiction. ^^

    Mr Petch

Trackbacks

  1. [Brève] Happy Girls & Happy Rock – Souriez, voilà Zep ! « Culture's Pub
  2. Péchés … Mignons ! « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :