Skip to content

Ma BD à lire et à relire (4) – Solanin de Inio Asano

25 octobre 2009

Print mep jaquette ANGELDans la catégorie « petits moments précieux de la vie » et « recherche de soi », après le sel de  « Transat » et la magie de « Château l’Attente« , je voulais vous emmener faire un tour au pays du soleil levant : .

A8403-7La France est le deuxième pays au monde qui lit des mangas (après le Japon, évidemment…) et on ne peut que se réjouir de ce fait… (du moins, c’est mon avis !) La plupart des clichés sur ce type de lecture sont tombés. En particulier, le manga « Quartier lointain » de Taniguchi a contribué à combattre les préjugés de violence qui accompagnaient le mot « manga » à leurs débuts. Maintenant, tout le monde (ou presque) sait que le manga est un type de littérature très diversifié, tout comme la BD « franco-belge ». Du moins, j’espère que plus personne ne généralise  » manga » à « Dragon Ball » & co, ce serait comme réduire toute la production de BD francophone à « Tintin »…

solanin_meiko

Bref, tout ça pour dire que « Solanin » ne ressemble absolument pas à l’idée type que l’on se fait (ou faisait) de ce genre de BD.

solanin2« Solanin », c’est le quotidien « ordinaire » de Meiko, jeune tokyoïte désabusée, légèrement cynique. 24 ans, O.L (Office Lady = employée de bureau), sans grande motivation… c’est aussi celui de Taneda, son copain, graphiste vivant de petits boulots. De leurs amis, Aï, vendeuse débutante, Katô, redoublant à l’université et « Crack », tout jeune pharmacien. C’est la petite histoire, un peu fantasque, un peu dure, de leurs débuts dans la vie dite « active ».

18-12Le ciel pèse trop bas sur la tête de Meiko, et, sur un coup de tête, elle démissionne de son job ennuyeux à mourir. A partir de cet événement, chacun va se remettre en cause, et tenter de trouver sa propre voie « du bonheur ». Taneda et ses amis vont reprendre le groupe de musique abandonné à leur sortie d’université. En parallèle, la remise en cause ira jusqu’au inévitables interrogations sur leurs vies amoureuses…

Le 2e et dernier tome sera plus grave, l’émotion plus présente, le quotidien plus pesant, jusqu’à… un nouvel équilibre ?

Ce doux et paisible petit manga n’a pas fini de séduire le public, et de mettre à terre les derniers préjugés mangatesques (si malgré tout, il en restaient !!)

solanin

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Lien Rag permalink*
    26 octobre 2009 14:41

    la remise en cause ira jusqu’au inévitables interrogations sur leurs vies amoureuses…

    Ah, donc c’est du hentai…

  2. Makuchu permalink
    26 octobre 2009 18:02

    Houlà, si c’est du hentai que tu cherches, passe ton chemin ! C’est même tout l’opposé, tout est concentré sur les sentiments, il y a à peine quelques allusions au sexe … sorry ! :p

Trackbacks

  1. Ces mangas à relire … « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :