Skip to content

Iwayado’s mood of September

5 octobre 2009
by

Musique : Pas beaucoup eu le temps d’écouter de nouvelles choses (quelqu’un sait si le dernier Muse est bien?). Je dirais: X Ray Dog, musique non commerciale, vendue uniquement aux producteurs de films pour les bandes annonces. Bourrin.

Événement : L’installation de Syracuse Cat à Bagneux et son suuuuper appart; des vacances bien méritées mais trop courtes. Et accessoirement, un concours.

Télévision : la saison 5 de Star Gate Atlantis, le premier episode de Star Gate universe, une partie de la saison 2 de Battlestar Galactica, quelques épisodes de Tudors.

Film :Aucun, mais alors rien de rien. La dèch.

Jeu : Le trône de fer, auquel j’ai joué surtout pour aller voir mes amis (je me suis d’ailleur fait traiter de noob pendant les 3/4 de la soirée, mais j’ai gagné, enfin quand un autre joueur a repris en main ma faction).

Livre : Un cycle quasi inconnu de Pierre Bordage, mais pas mal : Les derniers Hommes. J’ai relu l’intégrale du secret de Ji et des enfants de Ji, aussi. Il faudrait que je songe à lire autre chose que de la Fantasy et de la SF, un jour.

Sport : de la randonnée, beaucoup. Du tennis et du ping pong, un peu. Marcher jusqu’à la gare avec une valise pleine à craquer et deux sacs tout aussi pleins, aussi.

Homme : Heu… Bah… disons Olivier, François, Rudolph, Victor, Simon, qui sont les mecs que j’ai vu le plus ce mois ci. Et mon cousin, qui a réussi à rendre sa thèse, au bout de 6 ans de labeur.

Shopping : deux paires de chaussures, et 3 pulls. C’est la rentrée!

Coup de gueule : nouvelle catégorie, crée à cause de ma récente visite dans le Sud, paradis des vieux réac personnes agées. Le premier c’est quand, alors que vous essayez de vous reposer sur une plage, un vieux essaie d’aller draguer une vieille qui est pas trop loin de vous, avec un peu la même technique qu’un gamin boutonneux de 14 ans. Bon, ce n’est pas non plus atroce, mais ce qui est rude, c’est quand le même vieux commence à expliquer que les gens qui sont en prison pour des « raisons sexuelles« , ma bonne dame, il faut « leur inculquer (sic) des maladies » pour les tuer, ça irait beaucoup plus vite, et avec ça, pas de récidive. La castration chimique, ça ne suffit pas.  Raisonnement imparable, il a fallu deux amis pour me dissuader d’aller expliquer à ce charmant couple ce que j’en pensais.

Deuxième coup de gueule, dans l’autre sens de l’échiquier politique, y’a pas de raison: en passant près de la poste, on m’invite à aller voter: je rétorque que je n’ai pas de carte d’électeur et que je ne suis pas de la ville: qu’importe, me répond-on, on peut voter sans justifier de son identité, et même plusieurs fois, pour bien montrer que la privatisation, c’est mal. Bon, je ne connais pas le projet de loi, mais un scrutin où on peut voter plusieurs fois, ça me chifonne. Surtout quand, lorsque vous expliquez que vous ne voterez pas, faute d’avoir lu le texte en question, on vous critique au nom de la démocratie.

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. 6 octobre 2009 10:01

    J’ai lu les « derniers hommes » il y a 10 ans (on ne rajeunit pas…), et je l’avais vraiment aimer. Pour preuves, je l’ai offert régulièrement à amis mais au cours de la dernière decennie. J’avais ensuite lu toute l’intégrale de Bordage, mais j’ai eu un effet de lassitude, trop de violence, trop de viol…. (à mon goût 🙂 ). cela dit, je pense que je l’offrirais toujours à ceux qui aiment la SF ! (bref => lisez le !)

    De même pour le « cycle de Ji » (que mon petit cousin m’a offert…, en éhcange des « derniers hommes », à lire aussi !

    (et puis moi aussi, va falloir que je lise autre chose que de la SF et de la fantasy, peut-être …)

    dernier point : la rubrique « coup de gueule » est une excellente idée !

    • Iwayado permalink
      6 octobre 2009 15:36

      J’avais aussi lu les derniers hommes il y a super longtemps, et redécouvert le livre (dont je ne me rappelais tout simplement… plus). Pas mal, mais c’est vrai que chez Bordage c’est un peu toujours les mêmes thèmes : le viol, mais aussi l’enfance malheureuse (l’enfant abandonné des siens ou orphelins), et surtout, surtout, la religion, qui est toujours la source de tous les maux.
      J’en ai déduis qu’il devait être un orphelin élevé à la dure dans quelque institution religieuse, pour avoir une telle haine. Cela dit, ses bouquins sont toujours très inventifs, et souvent tiennent bien en haleine le lecteur. Donc je continue à le lire, tout en sachant à l’avance qui seront les méchants (ça peut être pénible parfois^^).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :