Skip to content

Ma BD à lire et à relire – La Débauche de Tardi et Pennac

27 septembre 2009

[Edit] : Pour les critiques du film « Adèle Blanc-Sec » de Besson, c’est içi et !


C’est la criiise !!! On va finir par le savoir… mais les crises ne datent pas d’hier, et, si le sujet a été rarement traité en BD, Pennac et Tardi ont publié en 2000 un album dédié  aux fluctuations économiques et  surtout « à tous ceux qui se retrouvent sur le carreau »  à leur suite… Alors, quand il y a tout juste un an, le mot « crise » était sur toutes les lèvres, pendant que certains rembourraient leur matelas de billets, mon premier geste à été de ressortir La débauche de mon étagère… Car, malgré le titre trompeur (et au grand dam de certains 😉 ), il ne s’agit pas d’une histoire érotique, mais bien de « la débauche », ou alors du « licenciement », de la « restructuration », de la « délocalisation », ou encore la « mondialisation » et autres joyeuses inventions de la vie dite « active », le tout sur fond de polar.

L’histoire commence dans un Paris contemporain, loin des années 1900 affectionnées adele_blanc-sec_01couvpar le dessinateur, Tardi, et plus ensoleillé que l’ambiance sombre des Aventures  d’Adèle Blanc-Sec et de la Guerre des tranchées. Mais plus de soleil n’apporte pas forcément moins de misère humaine, et on découvre alors l’étrange nouveau pensionnaire du Jardin des Plantes. Un homme. Un être humain. Qui a élu domicile dans la cages voisines des gibbons, en prenant le soin d’accrocher une pancarte indiquant « Homo Sapiens, Chômeur d’Europe, Labore carens europaeus« .  Les chômeurs en cage, un rêve pour tous les patrons ? Aussitôt, curieux et journalistes accourent, au grand énervement de Lili, la vétérinaire du jardin. D’ailleurs, elle l’engueule. Problème, le lendemain matin, le chômeur est retrouvé pendu.  Et c’est Justin, le fraîchement ex-petit ami de Lili qui va se charger de l’enquête…

Cet « one-shot » de Tardi et de son ami Pennac est une réussite. On découvre toute une série de portraits de gens plus au moins sympathiques, plus au moins blessés par la vie. Le scénario est finement ficelé ; les auteurs prennent un malin plaisir à détourner les clichés : le commissaire est une petite mamie avec son petit sac à main, qui jure comme un charretier, s’empiffre de Petits Lu et utilise un nain de jardin pour presse-papier, le jeune et beau inspecteur est un petit con et une crapule, et la victime est une ordure. Les dialogues sont un délice de répartie, le second degré et l’ironie absurde de notre vie sont toujours présents en filigrane.

debauche_4e_couv

Le style de dessin de Tardi peut en perturber certains, mais ne vous y arrêter pas si c’est votre cas. Une visite dans le Paris d’aujourd’hui ou celui du passé avec les aventures d’Adèle est toujours passionnante avec cet auteur comme guide.

A relire après chaque passage dans un « bureau des ressources humaines »…

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. Lien Rag permalink*
    28 septembre 2009 09:16

    « CRS, SS… DRH, HH ! » ^^
    Je ne sais pas si Pennac connaissait la signification de HH ou si c’est la même blague que « étudiants, diant diant », mais dans le premier cas c’est féroce 🙂

    • Makuchu permalink
      28 septembre 2009 16:31

      Effectivement, en précisant que le DRH de l’histoire s’appelle Hubert LaHache … (mais en tout cas, moi,j ‘ignorais ce que voulait dire HH !)

  2. Syracuse Cat permalink
    3 novembre 2009 18:31

    Oh, cette couverture me dit quelque chose : avec un peu de chance, c’est dans le placard à BDs paternel. Ça tombe bien, je rentre à la maison ce week-end !

  3. loris permalink
    15 avril 2010 18:18

    c’est qui exactement le monsieur dans la cage ?

    • Makuchu permalink
      16 avril 2010 16:21

      Sans spoiler, il s’agirait d’un chômeur sans ressources qui a préféré tourner sa misère en spectacle plutôt que de s’installer dans le métro… C’est un choix…

Trackbacks

  1. Culture’s Pub a 6 mois ! « Culture's Pub

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :